Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 28 novembre 2018 à 19h50min
Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

Débuté le lundi 27 novembre 2018, le grand déballage du général Gilbert Diendéré se poursuit ce mercredi 28 novembre 2018. Il faut le rappeler, l’accusé a commencé par planter le décor. Il est parti du 25 octobre 2014 jusqu’au 1er octobre 2016, date de son arrestation après le putsch. "La boîte noire" du régime de Blaise Compaoré est revenu sur les détails qui selon lui "ne justifient pas ce qui s’est passé le 16 septembre 2015 mais qui expliquent". Ce mercredi 28 novembre 2018, c’est la phase des questions et observations du parquet.

Le général Gilbert Diendéré est revenu ce mercredi matin sur les Procès-verbaux (PV) de la hiérarchie militaire qui n’ont pas été faits " correctement". Selon lui, la hiérarchie ne devrait pas être citée au cours de ce procès en tant que "témoin, mais sous une autre forme".

"Leur absence ne me dédouane pas. Moi, j’assume mes actes. Nous avons dit que nous voulons la vérité et NON une part de vérité", a déclaré le général à la barre.

Toujours dans sa quête de "vérité", le général dit ne pas comprendre qu’on accuse quelqu’un qu’on a appelé pour aller réparé une moto à la Place de la nation, et on laisse celui qui a été à ses côtés du 16 au 21 septembre 2015, qui lui a donné un hélicoptère pour ses missions en tant que président du CND, puisse ne pas être au box des accusés.

A ce raisonnement de Diendéré le parquet militaire rétorqua : "En tant que procureur, ce qui m’intéresse, c’est l’accusé qui est devant moi".
"Moi qui suis là, ce qui m’intéresse, c’est la vérité pour les parents des victimes qui sont là", a lancé Diendéré.

Interrogé sur les aspects politiques au cours de son audition, le général Gilbert Diendéré a balayé du revers de la main, tout acte politique qui aurait influencé l’action du 16 septembre 2015.

Selon ses dires, la politique ne l’intéresse pas. A titre d’exemple, il a pris un cas : "Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014", a-t-il confié.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 28 novembre à 11:59, par Ka En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Comme je disais dès la comparution de l’éléphant du coup d’état a la maternelle devant ses juges, cet éléphant nommé Gilbert Diendéré ne nous apportera rien de ce qu’on connait déjà. Avec l’stratégie de plaider non coupable et ne pas assumer ses actes, cet éléphant qu’on attendait pour que la justice soit dite, va accoucher une petite sourie qui ne sera pas de son avantage. Car, ce procès est la réplique de celui de Nuremberg dont les 24 nazis accusés de crimes ont joué avec l’stratégie de non coupable qui les a coutés très chère sans leur éléphant Hitler qui s’est suicidé bien avant.

    Si j’étais à la place de ce général en carton, connaissant que le peuple et les juges connaissent mon passé de meneur des coups d’états supposé du régime Compaoré qui a couté des vies, j’assumerai sans faire porter mes fardeaux a d’autres. Car, qu’il soit Zida président de quelques jours, et premier qui a tirer les ficelles avec son pouvoir, c’était le même cas avec Diendéré et Blaise Compaoré durant leur règne sanguinaire. Qu’il soit Roch Kaboré aujourd’hui qui tire les ficelles c’est le système et Gilbert Diendéré connait très bien ce système. C’était mieux d’assumer dans le silence ses actes et demander pardon au peuple et les juges pour avoir une clémence.

    Si l’idéologue et visionnaire Thomas sankara avait pris l’habitude de dire qu’un militaire sans une formation politique et idéologique est un militaire criminel en puissance, il s’adressait à son ministre de justice Blaise Compaoré et son ami Diendéré qui montait, montait, avec des jugements expéditives avec des fusillades a la sauvette, en oubliant qu’il faut de fois descendre. C’est pourquoi aujourd’hui avec Diendéré devant ses juges, je confirme que l’adage populaire qui dit que "les enfants savent monter mais ils ne savent pas descendre. Quand Diendéré se pavanait à la tête d’une horde de manipulateurs comme Hermann Yaméogo et autres à imaginer des coup d’états supposé comme celui qui a couté la vie à Henri Zongo, et J.B Lingani qui n’ont rien fait, ce Diendéré n’imaginait pas qu’il sera aujourd’hui minablement devant des juges qui connaissent son passé. Ce Diendéré qu’on croyait avoir des choses à dire, est allègrement dans le virtuel même avec ses larmes dans une salle de détention, puisqu’on a échoué dans le monde réel. Comme ça, si on ne voit rien, on n’aura rien à se reprocher.

    Comme j’ai l’habitude de dire dans mes critiques fondées a des personnes comme Diendéré Gilbert et Djibril Bassolé, ce sont des personnes incapables de se remettre en question et qui trouvent toujours des causes externes pour occulter leurs propres faiblesses. Ils sont semblables à un cavalier solitaire et errant qui n’a ni compagnon ni destination et qui, malgré le vent qui les est défavorable, décident d’entreprendre une aventure hasardeuse. Le temps de s’en rendre compte, il constatera que plus personne ne sera derrière eux, notamment les nombreux gradés ou officiers et militaires de rang seront heureux de faire leur deuil.

    Répondre à ce message

    • Le 28 novembre à 12:55, par ELKABOR En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

      Monsieur KA, morceau choisi : "Si j’étais à la place de ce général en carton, connaissant que le peuple et les juges connaissent mon passé de meneur des coups d’états supposé du régime Compaoré qui a coûte des vies, j’assumerai sans faire porter mes fardeaux a d’autres." Comme vous n’êtes ni à la place du Général, ni à la place des juges, alors souffrez que le Général dise ce qu’il connait de la situation du Coup d’Etat du 16 septembre pour lequel il est devant ses juges. Ces derniers ne sont pas entrain de juger toutes les affaires mais celle pour laquelle ils sont institués. Tu veux une justice mouta-mouta ! Nous on veut savoir qui a fait quoi pour le coup d’Etat du 16 Septembre. Certainement que vous aurez aimé entendre "j’ai planifié, mis en oeuvre et exécuté le coup d’Etat et tué toutes ces personnes mortes. Je demande la clemence du peuple Burkinabè et bla-bla-bla" Après on organise des journées farfelues genre journée du pardon du 30 mars avec tout le folklore..... Non et non !!! On veut savoir qui a fait quoi quand et pourquoi. Ton refrain de diabolisation des gens que tu n’aimes pas est rayé> Continue de les hair, ce qui est ton droit, mais laisse nous entendre la version des accusés.

      Répondre à ce message

    • Le 28 novembre à 14:32, par Banou En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

      Je préfère suivre ce procès historique avec un esprit critique.Que chacun accepte avouer ses fautes ou manquements en burkinabé exemplaire.Que la version de chacun soit profondement analysé, surtout dans le contexte.Que le droit soit dit comme il se doit.Vive le Burkina, vive le droit !

      Répondre à ce message

    • Le 28 novembre à 15:06, par Djodai En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

      Je valide.
      Et ce qui me fait mal, c’est que pendant 27ans on a passé le temps à craindre un poltron manipulateur qu’on continue d’appeler général. Si c’est cela être général, notre armée a encore du chemin. Un sous officier ne peut pas agir sans aval de sa hiérarchie. Lui-même officier supérieur dit que s’il n’avait pas l’accord de la hiérarchie militaire il n’allait pas s’engager. Comment peut-on croire que ses "hommes" n’avaient pas son accord.

      Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 12:07, par DIB En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Respect pour le Général !
    Qu’il assume ses actes, mais qu’il nous dise tout sans tabou. Qu’il dénonce ces espèces nocturnes et obscures qui veulent arriver au sommet sans efforts. pas de hors sujet dans ce procès. Nous prendrons le temps nécessaire pour l’écouter.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 12:16, par daisy En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Ce Gl. poltron là veut tout mélanger. Alors que le Grand Jury ou Tribunal lui inflige la sanction extrème dont il ne se relèvera plus.peine incompressible avec déchéance à l’audience du Grade de Gl et rétrogradation à Lieutenant, grade qu’il avait sous la révolution avant de devenir la Peste, le Cancer, Ebola, le Sida.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 12:49, par Negblanc En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    S’il s’exprime vraiment comme c’est écrit, il ne faut rien attendre de lui. Et qu’a t il fait quand on lui demande de faire un coup d’etat ? Encore des histoires de cours de récréation . Non c’est pas moi qui a fait c’est lui la la...

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 12:51, par Mafoi En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    "Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014", a confié ce général en plastique qui s’exerce maintenant au métier de comédien mais malheureusement là aussi,il n’a pas la carrure car ses drôleries ne font rire personne.Si j’ai bonne mémoire,le 30 octobre 2014 l’assemblée nationale était en feu et l’actuel bilaise kouassi né compaoré s’appelait blaise compaoré,président de Faso puisqu’il était toujours aux commandes du navire même s’il taguait fortement mais comme un lâche,il s’est jeté par dessus bord le jour suivant pour se réfugier sous la jupe de sa belle mère en CI.Donc je ne vois pas où est le scoop dans la déclaration de ce félon car si Hervé Ouattara qui n’est pas ma tasse de thé a osé te dire de faire un coup d’état à ton miroir puisque bilaise kouassi et toi vous n’en faites qu’un,c’est que les carottes étaient déjà cuites pour vous sinon en temps normal,il se serait retrouvé quelque part dans les broussailles 5 m sous terre.Mais je pense que tu aurais dû écouter ses conseils du 30 octobre 2014 en faisant ce coup d’état car même vomi par le peuple,tu aurais pu engranger un semblant de sympathie.Que non,tu as préféré que le peuple chasse ton sosie bilaise kouassi né compaoré pour venir un an après faire ton putsch le plus abracadabrantesque de la planète et t’as toujours pas honte de venir raconter des âneries dans l’espoir de sauver ta peau et à ce petit jeu de guignol,je ne serai pas étonné que tu reviennes à la barre pour dire que c’est fatou diendéré qui aurait planifié ce putsch

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 12:55, par HUG En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    je ne défends pas ce général mais j’analyse de manière objective ses dires. Si le général insiste qu’il a bénéficié du soutien de certains hauts gradés, pourquoi ne pas écouter ces derniers ? Nul n’est au dessus et quelque soit le rang qu’on occupe , il y a des procédures à faire pour que vous puissiez répondre à la justice. Oui ou faux.Évitons la justice sélective car elle est très très dangereuse. Monsieur du parquet militaire vous ne devrez pas dire que ce qui vous intéresse , c’est l’accusé qui est devant vous car toutes les juridictions démocratiques, on fait appel à ceux ou celles qui peuvent aider à ce que toute la vérité soit dite et non un part de vérité. TOUS LES BURKINABÉS VOUS REGARDE ET VOUS SUIS ATTENTIVEMENT, procureur militaire.

    Répondre à ce message

    • Le 28 novembre à 14:58, par Dedegueba Sanon En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

      Parfaitement d’accord avec vous. La haute hiérarchie doit venir s’expliquer. Et ce d’autant plus que nous avions entendu à la radio et à la télé Golf dire qu’il avait le soutient de cette hiérarchie, et il ne s’était trouvé aucune voix pour contester. Pire cette même hiérarchie a louvoyé avant de charger le RSP, sous la pression des jeunes officiers. J’ai entendu dire que les soldats de Fada ont presque molesté leur commandants avant de monter sur Ouagadougou.
      La plupart des membres de cette hiérarchie sont promo de Golf, or dans sa promo Golf faisait peur...comme nous tous qui avions connu l’homme dans ses oeuvres funestes, normal que personne n’ait osé ouvertement dire non.
      Écoutons le, et faisons le tri pour ne pas nous faire entuber, car Golf n’est pas idiot. Il avait su vaincre Hiacynthe dans sa lutte pour se rapprocher plus de leur patron commun.
      C’est difficile de penser que le CDP n’était pas dans son coup, même s’il prétend le contraire. Ensuite son discours programme visait à faire revenir blé CDP dans le jeu politique.
      Mais je reste convaincu que Golf n’abattra pas toutes ses cartes, d’ailleurs s’il parle vraiment ça va créer un vrai " bordel" dans la classe politique.
      Je vous dis que depuis le début on nous joue un cirque, il nous faut un renouvellement profond de notre classe politique. Car CDP, MPP, ADFA RDA, NAFA, UPC ont tous dîné avec Blaise. La mésentente est juste venue de la mauvaise gestion de la succession de Blaise.

      Répondre à ce message

    • Le 28 novembre à 17:30, par KOBINABA En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

      Mon Cher HUG une fois de plus je te repond tout en ayant la faiblesse de croire que tu es de bonne foi.A la place du Gal j aurais fait peut etre pareil,regler mon compte a tout ceux qui ne m ont pas soutenu.Tu oublies volontairement une chose,je ne crois pas qu il appartient au Gal de faire son propre proces.Ce travail revient aux juges et au parquet.Il peut meme refuser de repondre aux questions,ce qui est de son droit.Courage au Gal et a tout ses soutiens.

      Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 12:58, par sapience En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    A tous ceux qui ont la critique facile quelques questions : Qu’est ce que la vérité ? Qu’est ce que la réalité ? Que doit rechercher la justice auprès d"un accusé ? Qu’appelle t-on circonstances atténuantes ou aggravantes ? Seul le temps nous dira qui ment et qui dit la vérité. Une est sure après le procès certaines personnes par remords nous éclairerons. Longue à tout le monde. Amen ! Dirons mes frères chrétiens.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 13:02, par SOME En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    ""Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014" deciemment ils ont bien recu les ordres et consignes tels des metronomes ou perroquets
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 14:37, par HUG En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Vous ne semblez pas crédible car tantôt vous citez des noms tantôt vous refusez de citer de noms. Général soyez logique et objectif avec vous même car votre coup d’Etat a fait qu’il y a eu mort d’homme.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 14:48, par sagesse En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Je demande à tous ceux qui se camouflent derrière des pseudos pour insulter à chaque fois que DIENDERE fait des révélations de la boucler.
    Si l’objectif était de tout simplement massacrer DIENDERE, on n’irait pas à un procès vu l’évidence des faits. LE PROCES C’EST POUR QUE TOUTE LA LUMIERE SOIT FAITE ! ! !
    Que chacun à son tour vide son sac pour que les responsabilités soient situées afin que nous puissions aller vers le pardon et la réconciliation pour la stabilité de notre pays gage de tout développement.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 14:58, par sanon En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    De ce procès ,nous devrions tirer une conséquence qui est que nos officiers supérieurs de l’armée ne sont en réalité que des officiers de paille et de poubelle que le pouvoir gagnerait à tous les mettre en retraite anticipée et essayer de bâtir une nouvelle armés basée sur des hommes intègres.
    Quand aux généraux Diendéré et Zida ;il faut les démettre de ces galons car ce procès a fini de nous convaincre que c’était des grands au pieds d’argiles qui se sont foutu du peuple Burkinabé en nous privons de nos hommes valeureux tels Sankara ,Norbert Zongo et autres.
    Quand tu es Général quand tu poses un acte,il faut avoir le courage de l’assumer je pense que c’est la règle n° 1

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 15:04, par lavipère En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Mon général de carton. Hervé OUATTARA t’a demandé de faire un coup d’état le 30 Octobre 2014. et les coups d’états des 15 Octobre 1987 et 16 septembre 2015 c’est encore lui ? donc vous êtes un faiseur de coups d’état ? bravo !

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 15:09, par lavipère En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Mon général de carton. Hervé OUATTARA t’a demandé de faire un coup d’état le 30 Octobre 2014. et les coups d’états des 15 Octobre 1987 et 16 septembre 2015 c’est encore lui ? donc vous êtes un faiseur de coups d’état ? bravo !

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 15:17, par LIre En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    HERVE OUATTARA N’EST PAS UNE REFERENCE POUR NOUS ; ET PUIS QUOI TOI LA POLITIQUE NE TINTERRESSE PAS MAIS TU ES DEDANT QUAND MEME.
    quand on attrape le voleur sur les faits meme s’il cite des noms des gens qui se sont echappés cela reste a verifier en attendant, toi va assumer

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 15:35, par Arthur P. En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Le Général Diendéré a dit dans son audition que le PM Yacouba Isaac Zida n’aimait pas le colonel Coulibaly et le colonel-major Kéré parce que ceux-ci ne sont pas Mossi.
    Cela m’a amené à réfléchir et à investiguer sur cette très grave accusation. Soyez juges de ces résultats :
    1. L’aide de camp de Zida (capitaine Nadié Boris) n’est pas Mossi
    2. Les deux chef de sécurité de Zida (capitaine Taoko Wilfried puis capitaine Kambou Siouroyir Émile ) ne sont pas Mossi
    3. Le médecin personnel de Zida (médecin capitaine Lompo Nicodeme) n’est pas Mossi
    4. Le commandant de l’unité spéciale d’intervention de la gendarmerie, très proche collaborateur en matière de sécurité (commandant Somda Evrard) n’est pas Mossi
    5. Le chef du protocole (Mme Lingani née Sanon) n’est pas Mossi
    6. Les fidèles collaborateurs de Zida aux sein des OSC (Hervé Ouattara du CAR, Marcel Tankoano du M21, Aboubacar Balima du brassard noir, et Kam Hervé du balaie citoyen) ne sont curieusement pas Mossi
    7. Le président du conseil constitutionnel (Kambou Kassoum) n’est pas Mossi
    8. Le ministre de l’énergie et des mines (colonel Ba Boubacar) n’est pas Mossi
    9. Le ministre de l’économie et des finances (Sanon Gustave) n’est pas Mossi
    10. Le ministre du budget (Mme Amina Bila née Bambara) n’est pas Mossi
    Etc.
    Je pourrai continuer de citer encore et encore. Comme vous voyez on est presque tenté de se demander s’il n’y avait que Coulibaly et Kere qui sont les seuls non Mossi au Burkina Faso ?
    Même le ministre Sagnon Adama que Zida voulait à tout prix maintenir à son poste contre l’avis de la rue n’est pas Mossi mais un Gouin de Banfora.
    En conclusion, s’il y a bien quelqu’un qui a montré qu’il voit le Burkina Faso comme une seule et même nation indivisible, c’est bien Zida.
    Merci quand même à Gilbert Diendéré d’avoir permis au peuple de s’apercevoir de cette réalité et d’être éclairé sur les qualités de Zida que lui Gilbert n’a pas et n’aura jamais. Selon ses propres mots « Zida a trahit le rsp » pour prendre le parti du peuple burkinabé longtemps opprimé et oppressé par cette milice au profit de ses maîtres.
    A Gilbert Diendéré je voudrais dire enfin ceci : certaines chutes sont inévitables quand l’ennemi auquel on s’est attaqué est plus fort, mais vous pouvez au moins tomber dignement, cacher la chose qu’on appelle pudiquement dans notre culture « la honte » et sauver le nom qu’auront en héritage vos enfants et vos descendants...

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 15:50, par Je ne suis pas un Yes man !!!!! En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Encore un théâtre de singes ! l’éléphant tant attendu est finalement venu avec un pied cassé ! Eh oui, les prestiges, les honneurs, bref. Dieu a mis fin à votre règne de buveur de sang. Combien de familles avez-vous toi et Blaise Koassi endeuillé ? Depuis le massacre du Président SANKARA, des soldats du BIA de Koudougou, des Lengani et compagnie et ... la liste est longue. Combien d’officiers avez-vous mis en quarantaine et qui sont restés à la maison jusqu’à leurs retraites ! Certains 8 ans et d’autres 3, 4 et 6 ans sans emploi. Pauvre général en carton. Le verdict qui t’attend est claire : Condamnation à perpétuité, cassation au grade de soldat de 2ème classe et révoqué de l’armée burkinabè. Tu iras terminer ta vie dans la prison de haute sécurité. Ainsi, ton apogée s’arrêtera là. Et ta FATOU ira se marier à un de ses multiples amants peut être à son amant gabonais maître d’hôtel pour lequel Sankara l’avait licencié de la fonction publique et dégagé des colombes de la révolution. Finalement le général "tigre" était simplement un "tigre" en papier. Dit la vérité et dieu peut être ne pardonnera dans l’au de là.

    Par je ne suis pas un Yes man !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 17:31, par pauvre diendéré amnésique ! En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Brusquement, ce général félon se rappelle du 30 octobre 2014 d’une personne qui lui a demandé de faire un coup d’état alors qu’il devait être dans ses petits souliers avec son Kouassi en train de prendre la route de l’exil ! Ce général sans poste officiel en septembre 2015 ose dire qu’il ne se rappelle pas qui a commandité le coup d’état. Franchement, si le ridicule pouvait tuer à moins que ce soit sa Fatou aux ambitions démesurées donc Diendéré au carré ! Il n’a qu’à continuer dans le déni et prendre une peine maximale. Sa Fatou, en exil, pourra continuer à bouffer leur richesse mal acquise jusqu’au jour où la justice des hommes va la rattraper pour le rejoindre par la case prison. La réconciliation ne se fera qu’après la vérité et la justice au grand dam des CDPistes de tout poil qui voudraient avoir une occasion de se venger mais les 20 millions de burkinabè ont les yeux ouverts et ne se feront plus manipulé par une bande de poltrons en bande organisée de pilleur du Burkina Faso. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 18:12, par Deafnot En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Mon général "papier hygiénique", tu es devenu vraiment un comédien. Je t’avais pardonné depuis que tu annoncé que le putsch es terminé et que tu regrettes les morts, les blessés et que c’était du temps perdu. Je ne savais pas que tu es vraiment un monstre et tout ce qui est dit de toi est vrai. Tu fais ton coup d’état et tu veux impliquer tout le monde dedans. Mais tu penses que qui était fou en son temps pour te dire non dans une salle où un élément était armé. La preuve, tu avais même déjà préparé ta déclaration et tu viens soumettre aux gens. Non, personne ne coulera avec toi. Ce n’est que le début de tes déboires. On dit de toi que tu es la boite noire, djaaa tu es une boite de tomates pourries

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 18:14, par Danga En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Comme c’est toi qui a l’habitude de faire des vrais et faux coup d’état, : 15 octobre 87 coup d’état le plus sanglant de l’Afrique, faux de coup de Lingani et de Zongo, coup de Naon ...... c’est pour cela que Hervé ta demander d’en faire un le 30 octobre.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 18:14, par Danga En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Comme c’est toi qui a l’habitude de faire des vrais et faux coup d’état, : 15 octobre 87 coup d’état le plus sanglant de l’Afrique, faux de coup de Lingani et de Zongo, coup de Naon ...... c’est pour cela que Hervé ta demander d’en faire un le 30 octobre.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 19:09, par nekrenoma En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Eh Oui ! Quel sale temps pour les sanguinaires d’hier ! le retour du boomerang !
    Un procès cherche à faire la vérité, toute la vérité, à partir de tout ce sera dit, bien sûr après des fouilles profondes.
    Le général veut donner sa part de vérité, en ses propres termes, et pour ne pas se faire avoir. Il est donc normal qu’il déverse tout, dans l’intention d’attendrir les juges. Voilà pourquoi il dit que Hervé Ouattara lui a dit de faire un coup d’état le 30 octobre 2014, sous entendu que , il ne l’a pas fait donc celui de Septembre 2015 aussi, il ne l’a pas fait. Cela rappelle le ministre du Budget français CAHUZAC qui a juré de couper sa main, s’il a fait une fraude fiscale. Le jugement a permis d’élucider tous les problèmes, malgré ses dénégations et il a été reconnu coupable.
    Il y a du plaisir à lire les internautes, à savoir les humeurs et les sensations des gens. Voilà ce que nous offres les TIC. Bravo à tous. Bravo à ce procès qui nous permettra de mieux comprendre qui sont nos militaires. Après ce procès, il faudra verrouiller la non participation des militaires dans le débat politique. Qui veut faire de la politique démissionne à jamais, et fait sa politique.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 19:10, par champi En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    On connais le général poltron ici c est zida heureusemen plus général golf tu est un chef assume et cite tout les nom de leur vivan les jaloux font maigri

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 19:15, par Fils du pays En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Ce faut général pense qu’il va embrouillé tout le monde avec des hors sujet de gauche à droite. Le juge lui demande qui a organisé le coup d’État et il raconte des histoires. Les juges savent qui de vous a reçu de l’argent pour le coup.le même général a menti sur Henri zongo et lingani et les faire fusillés. Il pense qu’il est toujours le patron il faut que les juges mettent le marteau sur lui pour qu’il sache que que Blaise n’est plus au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 19:30, par L’Intelligent En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    IL faut la demilitarisation total de notre pays en l’instar des pays comme la Suisse.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 19:38, par citoyen z En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Il est temps de mettre les choses au claire on peut tout echapper avec des mensonges mais nul ne peut echapper a la justice de dieu quelque soit le temps que ca prendra que vous accusé tout le monde ou pas vous finirez un jour par rendre l’ame comme ceux qui sont tomber sur les bruits de vos armes et de votre ignorance et curiosité et je ne fais confiance qu’à la justice de dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 20:31, par HORUDIAOM En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Hervé OUATTARA savait que ton surnom est coup d’état, c’est pourquoi il t’a demandé d’en faire un. Qui avait annoncé la prise du pouvoir de SANKARA le 04 Août 1983 ? Qui a dirigé le coup d’état du 15 Octobre 1987 qui a vu la mort de SANKARA et ses compagnons ? Qui a organisé un faux coup d’état le 18 Septembre 1989 pour liquider Lingani et Zongo ? Qui a fait arrêter Ouali et Naon pour tentative de coup d’état ? Qui était le président du CND à partir du 16 Septembre 2015 ? N’est-ce pas Hervé Ouattara ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 23:22, par warzat En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Votre passé réel ou supposé, a fait que la hiérarchie s’est peut être retenue de s’opposer à vous en réunion. Le passé du RSP a fait fuir Blaise Compaoré comme l’a dit le lecteur de la déclaration du CND à la télé dans ce même procès. Le système était tel que personne ne dit la vérité au chef. La preuve, ils sont rares à notre connaissance, ceux qui ont osé dire la vérité à Blaise Compaoré jusqu’à sa chute. Ceux qui nous aiment sont ceux qui nous disent la vérité. La hiérarchie allait-elle sortir vivante si dès la première réunion, elle s’était opposée au RSP ? A malin, malin et demi. Comme l’a dit Gbagbo’’ si on t’envoie, il faut t’envoyer toi même. Votre passé ne milite vraiment pas en votre faveur. L’élimination de la hiérarchie pouvait même se faire dans les domiciles de chaque chef ; donc à malin, malin et demi, le oui facile et en fait un non. Que dit la sagesse de notre éducation traditionnelle ; quand un charlatan te fait des prédictions, fais toi toi même tes propres prédictions comme on le dit dans le Passoré’’ cout court comme la queue d’une chèvre’’ et tes problèmes se limitaient à ton passé avec Blaise Compaoré. Ils sont nombreux dans ce dernier cas et on hésitera beaucoup avant de fouiller dans le tas d’ordures pour ne pas déterrer les scorpions.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 01:44, par Wallon En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Moi je pense que la vérité ne verra pas le jour.quand on veut tuer son chien on l accuse de rage.sinon pourquoi ne pas appeler a la barre les chefs militaires dont le golf parle ?de quoi le parquet a t il peur ?j essaie de lire entre les lignes enfin de comprendre.on nous cache trop de chose mais tot ou tard la vérité triomphera.Je n aime pas le général mais j ai soif de la vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 06:04, par Sitting bull En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    S’ il vous plait, prenez Diendere au sérieux. A la fin de ce procès, il faudra une nouvelle identité à ce pays. Tous les mots qu’il avance décrivent des maux qui vont toucher tout le monde.
    Analysons

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre à 07:53, par Ka En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Comme je le dis très souvent dans mes critiques fondées, ‘’’quand l’incapacité frappe à la porte de ceux qui se disent grand, il jette l’anathème sur leur entourage.’’’’ C’est normal que Gilbert Diendéré en veuille à Hervé Ouattara. Monsieur Diendéré, Laissez les raccourcis inutiles et assumez à 100% vos actes en disant la vérité.
    Hervé Ouattara que le groupe de CAR et du Balai Citoyen ont accompagné le dernier jour de règne de Blaise Compaoré sous les balles du RSP jusqu’à la porte de Kossyam, ce valeureux Hervé a eu le courage de rentrer seule au palais de Kossyam sous l’œil de vous Mr. Diendéré Gilbert, et dire à Blaise Compaoré de plier bagage, car, le peuple n’a plus besoin de lui : A partir de cette heure le couple qui était Compaoré-Diendéré, a vraiment senti que leur château de sable s’écroulait.

    Hervé Ouattara était la dernière personne que Blaise Compaoré s’est entretenu avec, avant de prendre la fuite. Vouloir salir le nom d’Hervé Ouattara sans témoins, est la ruse de celui qui, durant le règne de Blaise Compaoré, croyait avoir la vie de tout le peuple Burkinabé dans sa main. Monsieur Diendéré, oubliez votre ruse, et assumer vos actes avec dignité. Vous n’aviez plus de choix que d’être vous-même pour sauver votre peau devant les juges. Les révélations comme quoi Hervé m’a dit de faire un coup d’état, c’est comme ce que demandait le peuple Burkinabé, ‘’’’qu’est ce qui s’est passé le 18 Septembre 1989 quand vous Gilbert Diendéré, Hermann Yameogo, Salif Diallo, et autres, se sont réunis, et le lendemain Blaise Compaoré a pris sa distance avec ses frères d’arme et conseillers Henri Zongo, et J.B Lingani, jusqu’ a les fusillés pour un coup d’état supposé. Quittez dans ce jeu mortel, et éclaircissez au peuple Burkinabé toutes les zones d’ombres qui vous entourent afin d’être pardonné.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre à 09:36, par NongSiida ! En réponse à : Burkina Faso : « Hervé Ouattara m’a demandé de faire un coup d’État le 30 octobre 2014 », selon Diendéré

    Mon appréciation de toute cette histoire est que les uns et les autres se laissent leurs sentiments et suppositions envers le général guider leurs jugements.

    A mon sens, il faudrait un tant soit peu regarder à la situation avec beaucoup de lucidité ; Qui de nous peut attester que seul, mr Diendéré a pu tenir tête à toute la hiérachie militaire ?Que dire de toutes ces rencontres tenues avec cette même hièrachie auxquelles le « général président » s’affichait fièrement ?

    Et si ce putsh manqué doit être jugé en toute vérité, je pense qu’il faudrait prendre le temps de vérifier les propos de l’accusé sinon certaines personnes qui « l’auraient » aider dans sa basse besogne et qui sont toujours à des postes de décisions s’en tireront à bon compte avec la possibilité de repéter leurs forfaits à l’occasion.

    Et puis, pourquoi ce sont nos jeunes Officiers, Sous-officiers et miliaires de rangs qui ont pris la Décision Salvatrice d’intervenir au regard du silence de cette hiérachie face à ce putsh ; cela me fais penser que quelque part il y’a eu au moins un silence complice...
    Même si nous sommes tous d’accord que le général n’est pas un sain, permettons au Peuple Burkinabé de connaître toute la vérité sur cette page douloureuse de notre Histoire communes et que les responsables de près ou de loin soient identifiés et jugés car ce sont là, LES VRAIS ENNEMIS DU PEUPLE !!!

    JUSTICE ET VERITE POUR NOS VAILLANTS MARTYRS !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »
Procès du putsch du CND : "Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans", déclare Gilbert Diendéré
Procès du coup d’Etat : « Je ne tape jamais en dessous de la ceinture », lance le commandant Alioune Zanré à Me Jean Yaovi Dégli
Procès du putsch du CND : "Michel Kafando a laissé le loup rentrer dans la bergerie", selon Me Mamadou Sombié, avocat de la Défense
Procès du putsch du CND : "Si le coup d’État était préparé, je n’aurais plus besoin de convoquer la hiérarchie militaire", dixit Diendéré
Procès du putsch du CND : "La seule vérité, c’est Dieu qui la détient", selon Me Jean Yaovi Dégli (Défense)
Procès du putsch du CND : Faire un coup d’Etat pour en empêcher un, pour la démocratie !
Burkina : Les gens [terroristes] sont rentrés chez nous suite à la dissolution du RSP (Diendéré)
Dissolution du RSP : Le président Kafando devait respecter sa parole donnée, reproche Gilbert Diendéré
Procès du putsch du CND : Ceux [terroristes] qui venaient ici, continuent de venir aujourd’hui, selon Diendéré
Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam
Procès du putsch du CND : Enfin les avocats des parties civiles parlent
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés