Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Edouard K. Samboé • dimanche 25 novembre 2018 à 23h56min
Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

L’ambassadeur non-résident de la Fédération de Russie au Burkina Faso, Vladimir Baykov, était à l’Assemblée nationale, le 23 novembre 2018. Avec le président Alassane Bala Sakandé et le Groupe d’amitié parlementaire Burkina-Russie, ils ont passé en revue plusieurs questions centrées sur la coopération parlementaire. En marge de cette visite, il s’est prêté aux questions de votre journal en ligne, Lefaso.net. Entretien !

Lefaso.net : Veuillez-vous présenter…

Vladmir Baykov : Je suis l’ambassadeur d’un grand pays, qui est la Russie, non-résident au Burkina Faso, mais avec résidence en Côte d’Ivoire. Ma visite s’inscrit dans le cadre de ma mission qui consiste à nouer des contacts et à rencontrer les autorités telles que le président de la République, le président de l’Assemblée nationale, le ministre de la Défense et celui des Affaires étrangères.

Lefaso.net : A quand remonte votre présence en Afrique ?

Vladimir Baykov :
Je suis diplomate de la vieille école de l’Union soviétique. Déjà, en tant que jeune diplomate, je foulais les pieds en Afrique. J’ai fait le Tchad, l’ex-Zaïre, le Maroc et la Côte d’Ivoire. Principalement, je connaissais le Burkina Faso durant mon poste au Tchad à l’époque, c’était la Haute-Volta.

Déjà à l’époque de la Révolution, le Burkina Faso m’était bien connu. J’étais venu ici, cela fait deux ans. J’avais rendu visite à l’ancien président Salifou Diallo. Egalement, au cours de mes visites, j’ai pu rencontrer à plusieurs reprises le Groupe d’amitié parlementaire Burkina-Russie. Un groupe dynamique, presqu’un quart de tous partis politiques. Je salue leur efficacité.

Lefaso.net : Quel est le regard de la Russie vis-à-vis du Burkina Faso ?

Vladimir Baykov :
Bien entendu un regard de sympathie. Au temps de la Révolution conduite par Sankara, la Russie a toujours apprécié le Burkina Faso. Nous ne sommes pas dans un regard de domination ou de colonisation à l’endroit du Burkina Faso. Vous savez, la Russie est pragmatique, elle a ses intérêts géostratégiques, géopolitiques et économiques, mais elle veut un partenariat gagnant-gagnant. Historiquement, plusieurs Burkinabè ont été formés en URSS à l’époque.

Mais, malheureusement, aujourd’hui, le nombre s’est amoindri avec seulement trois bourses d’études pour ceux qui veulent étudier en Russie. C’est une situation qui semble scandaleuse, comparativement aux milliers de Burkinabè formés à l’époque soviétique. Mais avec l’ouverture de l’ambassade du Burkina Faso en Russie en 2013, nous travaillons pour améliorer les choses.

Je crois que la sympathie que nous avons au regard du peuple burkinabè, il y a de l’espoir, nous aurons des choses à faire ensemble. La Russie avait fermé son ambassade au Burkina Faso en 1992 pour des motifs particuliers. Regrettablement, c’est toujours très facile de fermer quelque chose que d’en ouvrir. Mais avec espoir, nous allons revenir.

Lefaso.net : Qu’attend la Douma de l’Assemblée nationale burkinabè  ?

Vladimir Baykov :
Dans le cadre de la diplomatie parlementaire, il est très important que les délégations parlementaires se connaissent. Franchement, les parlementaires russes ne connaissent pas le Burkina Faso, et il serait très important qu’ils puissent découvrir cette partie de l’Afrique. Ainsi, j’ai rencontré le président Alassane Bala Sakandé et le Groupe d’amitié Burkina-Russie afin qu’on se connaisse davantage.

Aussi, qu’on discute des modalités pratiques d’un possible accueil de la délégation russe dans le futur. Mon souhait est que les contacts entre les deux parlements se développent et que le président Alassane Bala Sakandé puisse se rendre au forum économique de Saint Petersbourg prévu en juin 2019, pour parler des dossiers économiques.

Lefaso.net : Que doit attendre le Burkina Faso vis-à-vis des opérateurs économiques russes ?

Vladimir Baykov : Le Burkina Faso regorge de beaucoup d’opportunités. L’or est un secteur important qui pourrait intéresser les investisseurs russes. Egalement l’agriculture, le coton et plusieurs autres domaines peuvent attirer les opérateurs économiques russes.

Lefaso.net : Est-ce que la Russie entend intervenir pour des questions sécuritaires ?

Vladimir Baykov : La sécurité est un domaine sensible. On ne peut tout étaler publiquement. Tout compte fait, la Russe a déjà noué des contacts auprès des autorités en vue d’échanges d’expériences, de formation et des renseignements. Nous comptons renforcer notre coopération dans cette région de l’Afrique afin de combattre le terrorisme et assurer la stabilité dans la région du Sahel. Le phénomène de terrorisme est transfrontalier et cela nous concerne aussi. Vous savez, l’Etat russe ne connaît pas de frontière, lorsqu’il s’agit du terrorisme, il pourrait frapper.

Nous voulons renforcer notre présence géostratégique et géopolitique, parce que le terrorisme est une affaire mondiale. C’est justement, dans ce cadre que des rencontres annuelles sont organisées en Russie sous l’égide du Conseil de sécurité des Nations unies, plusieurs dirigeants de haut niveau se rencontrent pour discuter de la sécurité mondiale. Je ne doute pas que les dirigeants burkinabè y aient pris part.

Lefaso.net : La Russie est-elle de retour en force en Afrique ?

Vladimir Baykov :
La dislocation de l’Union soviétique avait entraîné une crise profonde chez les Russes. On a connu une transformation pénible, mais on s’est relevé. Cela a donné l’impression que la Russie avait quitté l’Afrique. Bien entendu, l’Union soviétique n’est plus, mais la Russie a gardé les relations diplomatiques avec ses partenaires africains. Et c’est ce qui justifie cette ambition de nouer des relations diplomatiques avec le Pays des hommes intègres.

Lefaso.net : Qu’est-ce qui fait de la Russie un partenaire privilégié du Burkina Faso ?

Vladimir Baykov : Je constate une forte motivation lors de mes contacts avec les autorités. Egalement, je précise que la Russie mise plus pour un partenariat gagnant-gagnant. Nous ne sommes pas dans une situation d’inégalités d’échanges. On n’impose rien. Nous comptons plus investir dans l’économie.

Lefaso.net : A quand la fin des visas à l’endroit des Burkinabè ?

Vladimir Baykov : Evidemment, pour circuler en Russie, il faut respecter les modalités des visas. Mais depuis 2000, nous avons dispensé des modalités de visas aux titulaires des passeports diplomatiques burkinabè. En ce qui concerne les passeports ordinaires, il n’y a pas encore un accord en la matière. Nous y travaillons.

Lefaso.net : Votre dernier message…

Vladimir Baykov : Merci pour ceux qui vont lire cette interview, cela prouve que vous vous intéressez au grand pays qui est la Russie. Par ailleurs, pour ceux qui veulent étudier en Russie, il y a des possibilités d’étudier en Russie.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Edouard K. Samboe
samboeedouard@gmail.com
Lefaso.net/Ledeputemetre.net

Vos commentaires

  • Le 26 novembre à 07:00, par ngoonga En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

    Nous sommes très content de la dynamique actuelle des relations avec la Russie. On ne peut pas ns vendre du matériel de renseignement et se permettre de donner le duplicata à nos ennemis pour nous espionner. Enfin la voie sécuritaire est trouvée
    La grande erreur de la Russie est de laisser les Français, (pardon Sarko) détruire la Lybie

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre à 08:43, par polo En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

    Pouvez-vous être plus explicite sur "l’information" apportée dans votre 2ème phrase ?
    J’aimerais bien, aussi, que l’ambassadeur nous apporte des éclaircissements sur la mort de trois journalistes russes le 30 juillet 2018 en Centrafrique... Venus enquêter sur les activités de la société privée russe WAGNER en RCA, ils ont été retrouvés morts en dehors de leur véhicule, entre deux barrages des FACA près d’une base où se trouvaient des Russes... La Wagner est gérée par Evgenil Khodotov, l’homme lige d’Evgueni Prigozhin, un proche de Poutine, qui en est propriétaire...
    Par ailleurs, les Russes ont déjà ouvert deux bases dans la zone diamantaire du NE, à Bria et à Ouata. Ils y ont installé une poignée de militaires qui ont pris contact avec les collecteurs de diamants !
    Si je dis tout cela, c’est que j’ai la conviction intime que les cadeaux russes faits aux Burkinabè seront, un jour, facturés !
    EN TOUT CAS, JE N’AI PAS PU M’EMPECHER D’ECLATER DE RIRE EN LISANT :"Enfin, la voie sécuritaire est trouvée"
    Je retiens votre pseudo, la date et l’heure de votre message et VOUS DONNE RENDEZ-VOUS POUR UN BILAN DE L’ACTION RUSSE DANS UN AN !

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre à 08:56, par yamambala En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

    Vladimir Baykov dit : « Vous savez, l’Etat russe ne connaît pas de frontière, lorsqu’il s’agit du terrorisme, il pourrait frapper. » Ah Ouai, le pragmatisme en matière de lutte contre le terrorisme. Et de ce côté, les russes peuvent être nos vrais partenaires.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre à 09:33, par RIMPAYEISDA En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

    Je signe aujourd’hui de nom propre plutot que de signer du pseudonyme. Merci Monsieur L’ambassadeur pour cette marque de sympathie en l’endroit du peuple intègre du Burkina Faso. Le peuple burkinabé vous attends à bras grandement ouvert.
    Surtout dans le domaine militaire et plus précisément la lutte contre le terrorisme, votre concours nous sera d’un grand appui. Vous avez une certaine stratégie en la matière très efficace, avec des conséquences fâcheuses parfois pour vos concitoyens, mais que le pouvoir assume avec responsabilité.C’est devenu une tradition dans ce domaine que j’apprécie beaucoup. comme quoi, en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme surtout, on ne peut pas vouloir le beurre et l’argent du beurre.
    La lutte contre le terrorisme s’accommode difficilement avec la tunique de démocrate au mains propres soucieux du respect des Droits de l’Homme. Oui dans cette lutte il y’a toujours des victimes collatérales, certes regrettables mais somme toute nécessaire. Quand une gangrène ou un cancer vous attaque le doigt, le diagnostic souvent est imparable : AMPUTER. dans cette amputation ,l’on perd une partie de son corps mais le reste du corps recouvre la santé.
    Donc dans cette GUERRE, oui ! s’en est une, il faut avoir le courage de prendre une la décision qui s’impose et assumer pour le bien des millions de Burkinabès.
    Merci de la reconnaissance à l’endroit du Président Sankara. Les milliers de cadres formés formés à l’époque sont là, Monsieur l’Ambassadeur ; mais en dehors de quelques uns rentrées après le coup d’Etat et abandonnés à eux-mêmes, la grande majorité dans l’administration publique est été contaminée, non pas par le VIH/SIDA, mais pire, la corruption, le laxisme, l’avidité et j’en passe, ds comportements aux antipodes de vos enseignements.
    Je ne doute pas de votre retour en terre burkinabé vue L’Empire du Milieu est déjà de retour. Mais avant, dites Vladimir Poutine de me rendre visite, car avec les températures hivernales du moment je risque de ne pas supporter mon séjour même s’il m’envoit une invitation.
    A très bientot !
    RIMPAYEISDA alias H_S.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre à 14:38, par hero En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

    rien nous nous surprend. l’arrivée russe est mitigée en Afrique. comment comprendre l’action d"un pays comme la Russie ? un pays aux antipodes de la démocratie. La Russie doit etre surveillée de pres par les burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre à 14:43, par Ngounga En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

    Pourquoi se réjouir de la Russie ? Un pays qui massacre les journalistes, ou les libertés fondamentales sont bafouées ? la Russie musele la presse. IL revient à dire que toutes leurs activités seront camouflées au Burkina faso. Nous la diaspora burkinabè en Europe, nous surveillons de Pres l’avancée Russe en Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre à 15:52, par Peuple Insurgé En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

    Internaute Polo, 3 journalistes ont été tués, c’est regrettable. Mais ici des centaines de burkinabe sont aussi tués. Pour être pragmatique : la Russie est la bienvenue, ne serait-ce que pour gêner les pompiers pyromanes qui manipulent les terroristes et prétendent nous aider. Soyez les bienvenus, Grande Russie. Nous ne doutons pas de votre position vis-à-vis des terroristes : nous voyons ce que vous faites en Syrie.

    Répondre à ce message

    • Le 26 novembre à 16:48, par polo En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

      Je suis retraité mais je prends une deuxième retraite, celle d’internaute sur le fasonet. Oui, la France n’a pas toujours été irréprochable dans le passé mais je ne peux plus supporter les messages qui l’accusent de soutenir les terroristes au Sahel ! J’ai même lu que c’est elle qui leur donne les armes et leur indique les positions des militaires africains....Et cela, sans preuves bien sûr. Il y a un message plus haut qui le laisse aussi supposer ! Hier Barkhane a anéanti une katiba au Mali, laquelle sévissait aussi au BF, personne n’en parle, bizarre... Vous avez confiance dans la Russie ? Sachez que ce pays vient, aujourd’hui 26 novembre, d’empêcher des navires ukrainiens de circuler librement entre deux ports ukrainiens parce que m. Poutine l’a décidé. Pour faire simple, imaginez le Sénégal devant demander l’autorisation de la Gambie pour que ses navires fassent Dakar-Ziguinchor ! Nous, en Europe, avons quand même une connaissance plus pointue de ce régime, admettez-le.
      Le Burkina, comme la Centrafrique, a besoin de tout le monde mais je crains les désillusions qui viendront INEVITABLEMENT parce que tout finit par se payer.
      Dorénavant, je me tais.

      Répondre à ce message

  • Le 26 novembre à 16:19, par Peuple Insurgé En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

    Ngounga, vous la diaspora burkinabe en Europe vous voulez que l’occident continue de nous...? Non, beaucoup de burkinabé terrorisés par les amis de Fabius, attendent l’appui de la Russie.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre à 20:19, par jill En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

    la Russie. la force brute et pragmatique. je suivons de pres ces loups qui sont retours en Afrique depuis les USA. Nous la diapora, nous sommes contre la politique antidémocratique

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre à 23:34, par SMH En réponse à : Coop\xe9ration Burkina-Russie : \xab Nous comptons renforcer notre coop\xe9ration (\u2026) et assurer la stabilit\xe9 dans la r\xe9gion du Sahel \xbb (Vladimir Baykov)

    Tout ça parce que les états africains ne sont capables de s’organiser pour arriver à rien ! Des organisations sous-regionales ou continentales par ci, par là, et on n’est même pas capable de s’unir pour résoudre des questions aussi cruciales que le terrorisme trans-frontalier. C’est vrai que la question n’est pas simple mais je ne pense pas que la solution vienne de l’extérieur. Après tout, tous ces pompiers qui viennent pour soit-disant aider à éteindre le feu sont-ils différents des pyromanes ? Quand on sait la dynamique des ventes d’armes légales ou illégales, on comprend bien que ces pays n’ont pas intérêt à ce qu’il n’y ait plus de guerre ! Et même s’ils étaient de bonne foi, quelle est la contrepartie, puisqu’on n’a jamais rien pour rien ? Dans tout ça, c’est nous qui sommes les dindons de la farce. Faut vous réveiller pauvres africains !

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre à 08:45, par Le corse En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

    Quelle naïveté et méconnaissance de l histoire des conflits passés et présents
    Sachez le , après avoir connu , la Chine et la Russie, vous regretterez amèrement, les français
    Il Ne vous restera plus que vos yeux pour pleurer
    Ce qui est déplorable ,
    c est que , c est encore le peuple , qui va souffrir et subir
    Faites rentrer ces pays chez vous ,et vous ne vous en remettrez jamais , ce sera irréversible !!
    Vous croyez tout de même pas que si ces pays installent, de manière stratégique, dans ces zones géographiques, des bases militaires , c est pour vos beaux yeux , non !??
    Vous allez connaître un racisme , et un dégoût, pour la race noire , que vous n avez jamais connu auparavant , soyez en sûr !!
    On en reparle très vite , mais je vous plainds déjà !!

    Répondre à ce message

    • Le 27 novembre à 09:26, par Hussein En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

      Vous exhibez toujours votre force de frappe, alors que se sont les autres qui vous autorisent à faire ce qu’ils veulent . Quand nous allons pleurer en Afrique, vous n’aurez pas aussi à rire chez vous. Je connaîs suffisament des cadres d’ Industrie francais qui ne peuvent même pas se payer un congé de vacance, même quand on les invite ! Pourquoi êtes-vous donc si fier de votre pays ? Nous savons aussi bien que c’est l’URSS qui a vaincu les nazi (85% de la guerre a été faite par les Russes. Au départ ils ont recu des bottes et les studebakers des affairistes américains). Votre pays a été invité à fêter la victoire que vous n’avez pas méritée.

      Répondre à ce message

  • Le 27 novembre à 14:58, par hilm En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

    je crains l’assassinat des journalistes. les russes tuent les journalistes qui se fourent dans leurs affaires. C’es bien grave parce , la Russie, c’est la merde

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre à 15:02, par campaore En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

    je suis burkinabè résident en Russie. je crois que la Russie est l’avenir de l’Afrique. On a longtemps coopérer avec les USA et l’UE, essayons avec la russie. l’Afrique doit diversifier ses partenaires. Ce n’est pas parce que j’ai une femme russe, c’est par ce que je crois que les russes sont vrais et pragmatiques. je suis à léningrad, je connais la russie

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre à 17:21, par polo En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

    J’avoue honteusement que je n’ai pas tardé à ne pas tenir parole mais cela ne va pas durer, que certains se rassurent ! Si je reviens aujourd’hui sur ce forum, c’est que j’ai 4 questions à poser à l’ineffable prof d’histoire qu’est le sieur HUSSEIN, lequel s’est exprimé deux fois APRES mon dernier message :
    1)Quelle est sa nationalité ?
    2)Quel est son ,pays d’origine ?
    3)Dans quel pays vit-il ? (dans un message il dit :"Nous en Europe..)
    4)Peut-il m’indiquer le nom du pays à la fois européen et asiatique qui est montré du doigt aujourd’hui au Conseil de Sécurité de l’ONU pour sa politique agressive de non respect du droit international ?

    Répondre à ce message

    • Le 28 novembre à 09:34, par Hussein En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

      Mr polo, je ne réponds générallement pas à ce genre de questions. La quatrième ne peut pourtant pas rester sans réponse : vous savez bien qu’au 21e siècle le conseil de sécurité de l’ONU avec ses 5 membres permanents (3 puissances mondiale de par leur grandeur et 2 puissances régionales de passé colonialiste) est très arbitraire et ne réflète plus les réalités du monde. Vous ne pouvez point parler de droit international applicable seulement à la Russie et aux autres, si on détruit (sanctions et guerres) des pays sur la base des humeurs et du mensonge (Irak, Libye, Syrie, Korée du Nord, Iran, Afganistan, la Russie elle-même, le Yemen, etc...) Donc de quel droit international parlez vous ? Le courroux contre la Russie s’explique par le fait qu’elle est opposée au double standard et un ordre mondial basé sur la loi du plus fort et sur l’arbitraire. Malheureusement la Russie est militairement très puissante avec des technologies militaires très redoutées, avec de bons diplomates encore de la vieille école et un président très réfléchi pour ne pas laisser éclater la 3è GM, même si dans ce sens elle aurait moins à perdre que l’occident. Vous-même avez écrit dans ce forum que les troupes francaises en Afrique n’y sont pas pour les beaux yeux des africains, si ce n’est pas vous c’est celui qui a le pseudo "le corse". Grande fût aussi ma surprise quand j’entendais lors d’une émission sur Euronews votre ministre des affaires étrangères dire que l’engagement de la France en Afrique dans les décénies passées étaient principalement humanitaire. Curieux n’est-ce pas ? Un engagement humanitaire qui produit de l’uranium pour 58 centrales nucléaires et du pétrole pour les groupes pétroliers. C’était bien pour votre pays, malheureusement il est en train de tout perdre à l’échelle mondiale au profit de l’hégémone mondial. Comme le disait Reichskanzler Otto von Bismark : les états ont une vie. Ils naissent, grandissent et vieillissent. ils doivent aussi mourrir ! Donc à tout un chacun son tour. Adieux Monsieur.

      Répondre à ce message

      • Le 28 novembre à 17:33, par polo En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

        Mr. HUSSEIN : Le fait de refuser de répondre aux 3 premières questions constitue un aveu : en avançant masqué, vous voulez dissimuler quelque chose. Moi, je suis un retraité français vivant en France et qui a, dans le passé beaucoup aidé la Haute-Volta puis le Burkina Faso dans les domaines de la santé et de l’éducation. Vous savez donc à qui vous avez affaire, pas moi...
        Revenons à notre Russie : vous mélangez sciemment Conseil de Sécurité et action unilatérale des USA, souvent décriée par leurs propres alliés, d’ailleurs.
        Ainsi, la 2ème guerre d’Irak (au passage, Assad père a participé à la 1ère !) se fit sans l’accord de l’ONU. L’attaque de la Libye reçut l’aval de la Russie au Conseil de sécurité. Les sanctions actuelles contre l’Iran ne sont dues qu’à Trump. La Corée du nord : personne ne niait le caractère débile du bouffon qui la dirige ; la Chine et la Russie avaient du mal à le raisonner...
        La Syrie : qui a commencé ? Des Syriens se sont élevés contre les brutalités du régime qui a répliqué par une répression féroce que la Russie s’est empressée de soutenir, alléchée qu’elle était par la promesse d’une ou deux bases militaires. Les djihadistes sont venus après. Le Yémen : où est l’action du Conseil de sécurité ?
        Par contre, en Europe, le peuple ukrainien ayant manifesté sa volonté de s’éloigner de l’influence russe pour se tourner vers l’Ouest, Poutine a annexé la Crimée puis a soutenu la rébellion séparatiste pro-russe à l’Est. En somme, elle est capable d’adopter le même comportement inique et cynique que celui des USA républicains ! Moi je parle"respect du droit international" et vous vous soutenez un régime qui se comporte comme un Etat voyou pour se hisser au sommet.
        Poutine est intelligent dites-vous. Oui, parce qu’il a compris, lui l’ancien agent du KGB, que la magouille et le mensonge étaient des atouts maîtres permettant de diriger A VIE une ancienne puissance sanguinaire. De Premier ministre, il est devenu Président en tripatouillant à sa guise sa Constitution.
        Les cyber attaques du GRU (agence des services secrets militaires) contre les Démocrates : il NIE. (pourtant 7 agents arrêtés aux USA)
        Assassinat de très nombreux journalistes, dont A.S. Politkovskaïa : il NIE.
        Destruction d’un avion de ligne civil au-dessus de l’Ukraine par un missile tiré depuis la base de kOURSK : il NIE.
        Soutien en hommes et matériel aux rebelles pro-russes d’Ukraine : il NIE.
        Empoisonnement à deux reprises par le GRU d’opposants russes à Londres, dont S. Skripal en 2018 : il NIE.
        Intrusion de bombardiers russes en Manche et Mer du nord : ce ne sont que des promenades de santé...
        Assassinat de trois journalistes russes en RCA par le GRU au service de la WAGNER : il NIE.

        Je ne défends pas aveuglément la politique africaine de la France depuis 1960, et je l’ai dit plus haut. Cependant, que vous puissiez manifester une admiration SANS BORNE, c’est-à-dire excessive donc suspecte à une telle démocrature me laisse sans voix. Votre refus de répondre à mes 3 questions ne peut que me paraître très LOUCHE.

        PS : 1)j’espère par dessus tout ne pas apprendre que vous êtes un Burkinabè naturalisé français (oh ! Horreur) vivant en France avec notre carte VITALE, c’est-à-dire à nos crochets. Le reste m’indiffère.
        2) Sur la Deuxième GM, vous semblez ignorer que les USA ont fourni du matériel militaire à l’URSS par le Cap Nord puis l’Océan arctique et que Staline a supplié les Alliés occidentaux
        d’ouvrir un front à l’ouest , d’où le Débarquement de Normandie. Ce sont sans doute les 25% restants ?

        Adieu Monsieur

        Répondre à ce message

  • Le 27 novembre à 19:53, par jeunedame seret En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

    « la Russie est pragmatique, elle a ses intérêts géostratégiques, géopolitiques et économiques, mais elle veut un partenariat gagnant-gagnant » hummm…. ça fait peur ; c’est bizarre. La Russie peut-elle nous exploiter abusivement et trouver du coup une compensation équivalente dans le temps et dans l’espace ? Vous appréciez l’or, le coton qui vous attirent au Faso. Croyez-vous que vos bourses et appuis contre le terrorisme soient des remplacements équilibrés ? J’aimerais connaître les prémisses d’un tel partenariat gagnant-perdant ou gagnant-gagnant. Car, je sais que vous avez de la diplomatie et donc du marketing. Attention à ADO et Blaiso en côte d’ivoire.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre à 10:32, par marc En réponse à : Coopération Burkina-Russie : « Nous comptons renforcer notre coopération (…) et assurer la stabilité dans la région du Sahel » (Vladimir Baykov)

    Je suis burkinabè résident à Kiev, Ukraine, je connais mieux la Russie. C’est bien que les russes sont pragmatiques, mais ils sont aussi brutale, ils ne connaissent pas le respect des frontières. Si voulez traiter avec les russes, il faut des engagements forts

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Coopération sino-burkinabè : Séjour instructif pour 29 journalistes à Pékin
Une demi-douzaine de recommandations pour promouvoir l’industrie extractive dans les Etats membres de la CEDEAO
Interdiction des armes chimiques : Le Burkina veut créer un centre de compétence
Relations sino-burkinabè : Bilan satisfaisant après six mois de coopération
Coopération : Bientôt l’ouverture de la chancellerie du Burkina à Pékin
Programme d’investissements prioritaires du G5 Sahel : Partenaires et bailleurs de fonds ont délié le cordon de la bourse !
Espace G5 Sahel : La parole à la jeunesse des pays membres
Sécurité transsaharienne : Les parlements du G5 Sahel renforcent leur coopération
UEMOA : Le Conseil du travail et du dialogue social examine l’égalité en milieu professionnel
Coopération Burkina-Allemagne : 11,4 milliards de F CFA pour appuyer le secteur de l’eau et de l’assainissement
Coopération Burkina-Allemagne : Deux accords de financement au profit de la décentralisation et de l’eau
7e conférence ministérielle de l’OCI : Les participants recommandent la promotion de l’autonomisation des femmes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés