Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Infos Etalons : Issoufou Dayo souffre d’une entorse

Accueil > Actualités > Sport • LEFASO.NET | Jacques Théodore Balima • mardi 13 novembre 2018 à 19h40min
Infos Etalons : Issoufou Dayo souffre d’une entorse

Les Etalons ont débuté, hier lundi 12 novembre 2018 au Portugal, leur stage de préparation du match contre l’Angola par un décrassage. Prévu pour se jouer le 18 novembre prochain, ce match rentre dans le cadre de la cinquième journée des éliminatoires de la CAN 2019. Issoufou Dayo, le binôme de Bakary Koné à la défense, a eu une entorse et n’a pas pris part à la séance. Mais il rassure mieux se porter et promet être prêt pour le match du dimanche.

Ils étaient quinze à prendre part à la séance de décrassage. Il y avait entre autres Bakary Koné, Préjuce Nakoulma et bien d’autres. L’arrivée d’autres joueurs est annoncée pour aujourd’hui et les jours à venir. Cheick Djibril Ouattara, sociétaire de l’Association sportive des fonctionnaires de Bobo-Dioulasso, devra quitter Ouagadougou ce jour pour le Portugal.

La première séance s’est bien passée selon le coach Paulo Duarte. « L’équipe est là. Nous avons fait une grosse séance de décrassage. Le rythme était très élevé et c’est la preuve que les joueurs ont déjà récupéré de leur fatigue et sont prêts pour le stage », s’est réjoui le technicien portugais.

Seulement, parmi les présents au Portugal, un n’a pas pris part à l’entrainement. Il s’agit du défenseur axial Issoufou Dayo qui souffre d’une entorse au pied. « J’ai eu une entorse. Nous, les footballeurs, rencontrons souvent ces problèmes. Les docteurs ont pris les précautions nécessaires. Ils m’ont donné un petit repos hier », a indiqué le joueur.

Je serai prêt pour le match

L’équipe doit effectuer aujourd’hui son véritable premier entrainement. Le blessé d’hier devra pouvoir y prendre part. C’est du moins ce qu’il a affirmé. « Aujourd’hui je vais m’entrainer avec le groupe. Mais ce sera un entrainement spécifique. C’est juste une entorse donc ça va. Deux jours et ça va passer, donc je vais rentrer dans le groupe », a-t-il rassuré.

Deuxième ex aequo avec l’Angola dans le groupe I, le Burkina joue le 18 novembre, son match de survie. Vice-champions d’Afrique en 2013 et troisièmes africains en 2017, les Etalons n’ont pas le droit de ne pas participer à la CAN 2019. Les joueurs en sont conscients et pensent pouvoir renverser la vapeur en leur faveur le dimanche prochain. « C’est un match de vie pour nous. Pour cela, nous devons prendre des points en Angola. Nous sommes tous conscients et prêts pour affronter ces dures réalités en Angola. Nous en sommes capables et nous le ferons dimanche prochain en Angola », a analysé Issoufou Dayo.

Un retour porteur d’espoir de Nakoulma

Aux grands enjeux, les hommes capables de relever le défi. Pour renforcer le secteur offensif qui souffre de manque d’hommes, Paulo Duarte a fait appel à un attaquant confirmé. Il s’agit de Préjuce Nakoulma, vice-recteur de l’attaque burkinabè à la CAN Gabon 2017, après Aristide Bancé. L’entraineur a confiance en lui et espère que Nakoulma relèvera le défi. « On a aujourd’hui une énorme difficulté pour avoir un attaquant. Bancé, Banou, Bassirou, Bandé et Zongo qui sont blessés. On a une attaque faible avec deux joueurs espoirs qui ont encore besoin de travailler. Il s’agit de Hamed Touré et de Cheick Djibril Ouattara. Pourtant l’équipe est habituée à avoir un joueur de talents devant. Un joueur qui marque des buts. Nakoulma est un joueur qui sait le faire », a expliqué Duarte.

Pour le besoin, le sélectionneur Portugais a porté entorse à son principe qui est de ne pas appeler un joueur en manque de club. Préjuce est sans club depuis la résiliation de son contrat avec Nantes. Mais l’entraineur est persuadé qu’il pourra faire le travail. « C’est vrai, il n’est pas normal pour un entraineur de convoquer un joueur qui n’a pas de club. C’est la première fois que je le fais. Mais je sais que Préjuce est prêt parce qu’on se parle beaucoup et je sais aussi le travail qu’il fait en France. Ça fait une semaine qu’il est avec nous et il fait un travail spécifique avec Fabio (préparateur physique des Etalons). Je suis sûr qu’il est prêt pour les 20 ou 30 minutes de jeu. Je l’ai appelé pour qu’il vienne et quand on a besoin de lui qu’il puisse nous aider pendant les 20, 30 minutes », a indiqué le sélectionneur des Etalons.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés