Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quand la mémoire va chercher du bois mort, elle ramène le fagot qui lui plaît. Birago Diop» 

Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 9 novembre 2018 à 15h45min
Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

Dans ce communiqué de presse, la Coalition Nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) dénonce la hausse des prix des hydrocarbures de 75 francs CFA qui est entrée en vigueur ce 9 novembre 2018. Elle appelle ses militants à se mobiliser pour dire non à cette hausse à travers des morts d’ordre à venir.

C‘est avec stupéfaction, doublé d’un sentiment d’indignation, que la CCVC a appris la décision prise par le gouvernement, d’augmenter de 75 francs CFA ( !) les prix de litres de "super" et de "gasoil", à partir du vendredi 09 novembre 2018.

Alors que nos populations ploient déjà sous le poids de la vie chère et la misère, dans l’indifférence totale du pouvoir en place, une telle attitude, cynique et méprisante, apparaît comme une grossière provocation face à laquelle, la CCVC et l’ensemble des forces sociales soucieuses du bien-être de nos populations ne sauraient rester indifférentes.
Maintes fois relevée et stigmatisée par nos organisations, la domination de notre pays par les puissances et autres institutions étrangères se révèle une fois de plus, témoignant d’une preuve concrète de la complaisante docilité des tenants actuels du pouvoir d’Etat, au mépris du bien-être de nos populations.

Face aux prévisibles conséquences dommageables que cette mesure inique du gouvernement entrainera sur nos conditions de vie et en attendant tout mot d’ordre et formes d’actions concrètes, la CCVC appelle d’ores et déjà les populations de nos villes et campagnes à rester en état de veille et à se mobiliser, afin de :
-  dire non à cette hausse de prix des hydrocarbures ;
-  dénoncer la duplicité du gouvernement, appelant à la paix sociale, mais prompt à prendre des mesures antisociales ;
-  se battre résolument et de manière organisée, pour l’amélioration de leurs conditions de vie.

CONTRE LE RENCHERISSEMENT CONTINU DE LA VIE, MOBILISATION ET LUTTE !

Ouagadougou, le 08 novembre 2018

Pour le Bureau de la Coordination Nationale,

Chrysogone ZOUGMORE. /
1er Vice-Président

Vos commentaires

  • Le 9 novembre 2018 à 16:14, par koamsa En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    Manifestation contre la vie chère : nous voici de nouveau au point de départ d’un chemin qui pourrait mener à la fuite d’irresponsables politiques ; cette fois-ci de Roch et ses acolytes : PNDES, amélioration des conditions de vie par-ci, auto-félicitations, auto-encencements par là, Blaise Compaoré est passé par tous ces états de la vie.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2018 à 16:20, par KAME En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    Je pense qu’il faut faire une analyse plus profonde. Cause et conséquence de l’augmentation. et justifier pourquoi vous n’êtes pas d’accord avec l’augmentation chiffre a l’appuis (le prix du baril de pétrole, combien ça doit nous revenir, la part du gouvernement), là on va comprendre votre lutte. C’est trop facile de faire des déclarations creuses. Merci

    Répondre à ce message

    • Le 9 novembre 2018 à 17:12, par VRAI En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

      Vous parlez de quelle analyse pour un pays ou nous connaissons tous la réalité ?? il y’a combien de mines d’or dans ce pays là ne serait-ce que les mines d’or seulement ou va l’argent de tout cet or là ?? Les royalties ?? ce que ces mines apportent ne peuvent-elles pas suffire largement a éponger cette soit-disant dette de 240 milliard de la sonabhy ?? cet gouvernement nous a dit qu’il ont eu pour leur PNDES plus de promesses que prévu. alors pourquoi en plus de la pauvreté et la misère gangrenant nous devront supporter d’avantage. c’est injustes. ils veulent l’argent de leur campagnes de 2020 et nous voyons clairs.

      Répondre à ce message

    • Le 10 novembre 2018 à 11:29, par KEYT En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

      Mon frère KAME ?, de quelle analyse parlez-vous ? Lorsque le prix du baril était à son plus bas niveau à l’international, la SONABHY a maintenu le prix du carburant à la pompe, s’enrichissant ainsi pendant ces années. S’il y a augmentation à l’international maintenant , le bénéfice accumulé précédemment devrait pouvoir compenser cette hausse. Cela fait partie des rôle que doit jouer la SONABHY, atténuer les chocs dûs à l’instabilité du prix.

      Répondre à ce message

    • Le 12 novembre 2018 à 12:03, par Frank En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

      Il y a une chose que je n’arrive pas à comprendre qui est le pourquoi le soit disant défenseur de la cause du peuple ne se fait jamais remplacer ; depuis des années c’est lui qui est toujours à la tête du groupe ; cela par ce qu’il trouve son compte ; les gens ont toujours des stratégies pour dribler le peuple ; on en a assez et je pense que c’est bon ; cherchons à voir plus loin et luttons pour le développement de notre pays. Aucun pays du monde ne s’est développé avec des grèves à ne pas finir ; un pays où le gouvernement ne peut pas travailler simplement par ce que des individus trouvent qu’ils ne trouvent pas leur compte dans ses actions ; ce pays ne pourra jamais se développer ; changeons de mentalité et construisons l’avenir de nos enfants.

      Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2018 à 16:50, par Nobga En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    Je me demande si ce Zoumore est politicien ou bien il est de la société civile ? Vous appelez à la paix sociale dans l’incitation ? Quelle contradiction !
    Pouvez-vous au moins soutenir votre déclaration par des arguments valables et claires ou bien il faut s’exciter à tout vent ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2018 à 17:17, par Commandant Léger En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    Une erreur monumentale de la part du Gouvernement. La lutte continue. Et la suite sera douloureuse.
    J’oubliais, merci à Monsieur ZOUGMORE pour sa promptitude face à cette situation.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2018 à 17:18, par Commandant Léger En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    Une erreur monumentale de la part du Gouvernement. La lutte continue. Et la suite sera douloureuse.
    J’oubliais, merci à Monsieur ZOUGMORE pour sa promptitude face à cette situation.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2018 à 17:40, par INJUSTICES En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    et voilà comment récolter les sous pour leur campagnes électorales a venir sur le dos du pauvre Burkinabé. et yaako ainsi donc tout cet effort pour chasser blaise compaore n’aura servi a rien !!!! vous n’avez pas trouver ailleurs pour rembourser les 240 milliards de la sonabhy ???et le PNDES ? ou sont les promesses de financement ??? tous ces mines d’or ???ou va l’argent de l’or ????qu’avez vous fait durant votre mandat d’exeptionelle ?? AHHH oui les goudrons ??? Echangeur ???? et pauvres burkina. que Dieu nous aide.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2018 à 17:40, par INJUSTICES En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    et voilà comment récolter les sous pour leur campagnes électorales a venir sur le dos du pauvre Burkinabé. et yaako ainsi donc tout cet effort pour chasser blaise compaore n’aura servi a rien !!!! vous n’avez pas trouver ailleurs pour rembourser les 240 milliards de la sonabhy ???et le PNDES ? ou sont les promesses de financement ??? tous ces mines d’or ???ou va l’argent de l’or ????qu’avez vous fait durant votre mandat d’exeptionelle ?? AHHH oui les goudrons ??? Echangeur ???? et pauvres burkina. que Dieu nous aide.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2018 à 17:42, par sekou En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    Le Burkina n’est pas isole du reste du monde. Aussi je suis parfaitement d’accord avec le commentaire de KAME. Proposer des solutions concretes et non demagogiques et inviter le gouvernement a controler le prix des produits de grandes consommations.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2018 à 18:46, par Ka En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    Dénoncé ce qui ne va pas n’est pas un péché : Et je cautionne la dénonciation du CCVC qui est légitime. Le peuple qui n’arrive pas à avoir un vrai repas par jour n’a pas besoin de ça. Augmenté les prix ne servirait rien pour remplir les caisses de l’état : Là ou va ce régime c’est comment ou sodomiser une mouche avec des gants de boxe ? C’est ce que le pouvoir fait pour piétiner d’avantage a un peuple déjà en dessus de la pauvreté.

    Vous appauvrissez le peuple pour remplir les caisses, et par derrière vous les videz a votre gré. Arrêtez vos manèges. ‘’’’Pour remplir les caisses de l’état baisser les prix des denrées de première ne cécité, c’est très simple, il y a tellement de malversations dans l’entourage du pouvoir, et à tous les niveaux que personne n’agit avec la morale, essayez d’arrêter ces malversations et serrez vos ceintures pour que le peuple vous suit.’’’ Quand le bon exemple viendra de haut, peut-être que, l’économie remontera sans faire souffrir le peuple en chiffonnant leur pauvre portefeuille. Mais pour cela, il faut sanctionner de manière sévère et juste ceux qui se sont enrichis de manière illicite. Le grand problème en ce moment, est que le Burkina du régime Kaboré comme c’était celui de Blaise Compaoré, est pourri jusqu’à la moelle et l’impunité est la règle : Cette règle permette des cadres de douane de remplir des cantines avec des billets de Banque et stocké chez eux comme un certain Guiro qui nargue la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2018 à 19:00, par M.Kouka En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    A quoi ca nous sert une telle declaration sans la moindre analyse de la situation et sans aucune proposition ? Simplement une declaration de guerre contre le gouvernement ? Lui au moins a explique ses raisons de l’augmentation. On est d’accord ou on n’est pas d’accord et on s’explique. Personne de nous n’est content payer 75frs de plus pour son litre d’essence mais on peut se dire aussi que le gouvernement n’a certainement pas interet a le faire. Protester oui mais donner nous des arguments pour protester, vous les analystes, les intelectuels qui sont supposer savoir mieux que le peuple. C’est pas de la politique qu’on veut...mots d’ordre, se mobiliser contre... Mr Zougmore et collegues, en nous respectant mieux que ca, vous meriterez plus de respect aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2018 à 19:21, par Sitting bull En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    Ccvc, quand la baguette de pain est passée de 130 à 150f vous aviez fait quoi ?
    Quand le prix du carburant avait baissé de 50f , est ce que vous aviez demandé aux transporteurs de baisser quoi ?
    Les vengeurs masqués, on n’en veut plus. Toi tu comptes sur qui si le pays prend feu ?
    Un peu de sagesse

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2018 à 19:53, par pas sérieux En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    Cette intervention est inopportune et ridicule car sans aucune analyse sérieuse de la situation. On a le choix entre continuer et creuser le trou de la Sonaby jusqu’à ce qu’elle soit insolvable et bonjour les pénuries. A partir du moment, que les cours mondiaux augmentent, on se doit de payer plus cher. Déjà le budget 2019 sera très serré, on se doit être pragmatique. De plus, le gouvernement a maintenu les prix du gaz et de l’électricité, alors ne soyons pas plus royaliste que le roi !

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2018 à 20:17, par buri En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    "Maintes fois relevée et stigmatisée par nos organisations, la domination de notre pays par les puissances et autres institutions étrangères se révèle une fois de plus, témoignant d’une preuve concrète de la complaisante docilité des tenants actuels du pouvoir d’Etat, au mépris du bien-être de nos populations." Le CCVC raconte du n’importe quoi. Vous ne savez pas ce que vous voulez. C’est clair qu’il faut être contre la "les puissances et autres institutions étrangères", mais par vos agissements épidermiques on sent que vous n’en êtes pas conscients. Contre la les puissances et autres institutions étrangères suppose qu’il faut par exemple s’organiser autrement pour éviter dépendre très peu des produits importés comme le carburant. Créér de possibilités de transport en commun (et marcher pour compléter) au lieu d’utiliser des motos. Lorsqu’on initiera un truc comme cela, vous allez encore crier. Cette mesure même avait été envisagé au tps de Blaise, vous avez jasé. Sous Thomas Sankara, il n’ y avait que des mesures pour éviter la domination des puissances et autres institutions étrangères. Il a été haï par le peuple ce qui a encouragé son assassinat, une partie du peuple ignorant certes, mais une autre partie conscient ont délibérement saboté la politique de libération de Thom Sank. Je n’ai jamais vu une race qui ne sait pas ce qu’il veut, si ce n’est l’africain. Cher CCVC, votre intervention est très nulle. Vous n’essaez même pas de comprendre les raisons du gouvernement pour apporter des contre-arguments. Vous réagissez à tu-tête, comme un belier. N’importe quoi !

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2018 à 21:58, par Le Debf En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    Je sais, vous ne serez pas d’accord avec moi mais je sais que j’ai raison de le dire. Je suis contre la subvention du carburant par l’Etat pour la simple raison que cette subvention profite pour l’essentiel à des gens qui sont déjà des privilégiés. Combien de burkinabè ont des voitures ou roulent en motos ? La plupart de nos populations sont à pied ou à vélo. Ceux qui profitent de cette subvention sont les transporteurs, les propriétaires de voitures et autres motos. Là où cette subvention sert, et encore, c’est pour le gaz et le DDO à la Sonabel. Donc, arrêtez de vous plaindre, vous êtes des égoïstes !

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2018 à 22:09, par Moi En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    Le Burkina sera ce que les Burkinabè sont en train de vouloir depuis un certain temps.
    Sachons raison garder comme disait un grand homme de religion ; " quand on veut la pluie, il faut savoir demander" . Vrai car nous obtenons ce pourquoi nous travaillons

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2018 à 03:41, par anj En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    A lire certains je suis convaincu que le Burkina est un grand pays producteur de pétrole et qui contrôle toute la chaine de la production a la commercialisation:merci pour m’avoir éduqué .

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2018 à 07:06, par Voir clair En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    Il nous avait été dit dans ce qui suit ci-dessous que :"
    La contribution des sociétés d’État et des Établissements publics de prévoyance sociale (EPPS) au budget de l’État s’établit à 444 milliards de francs CFA en 2017 contre 215milliards en 2016, soit une augmentation de 229 milliards. Cette hausse provient principalement de la SONABHY à hauteur de 368,905 milliards de francs CFA."

    Nous on veut comprendre...

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2018 à 09:50, par tofo En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    je crois que le veritable probleme de ce regime c’est le manque de courrage, autrement dit le prix du carburant devrait connaitre une augmentation depuis longtemps cela imperatif internationnale.je pense que c’est cette peure de la reaction populaire qui va conduire le Burkina faso vers une crise financiere sans precedent.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2018 à 12:07, par SIDZABDAM En réponse à : Augmentation des prix des hydrocarbures : La Coalition nationale de lutte contre la vie chère s’indigne

    Je ne comprends pas pourquoi beaucoup de gens s’excitent sans chercher à comprendre le fond du problème.
    1-Le Burkina Faso n’est pas un pays producteur de pétrole
    2-Le Burkina Faso achète son pétrole de l’extérieur, ce qui fait que le coût d’acquisition reviens plus cher.
    2-Les fluctuations du prix du pétrole est fonction du prix du baril fixé par les pays pétroliers.
    3-En ces temps ci, y a une hausse du prix du baril à l’international, le Burkina Faso n’étant pas coupé du reste du monde, il va de soi que nous subissons cette hausse.
    J’invite les gens à plus de tolérance et de compréhension avant de mener toute action qui pourrait nuire à la paix sociale et saper les efforts de développement.
    QUE DIEU BENISSE LE BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Moussa Thiombiano alias Django, responsable des Koglwéogo de l’Est : « Le ministère de la Sécurité n’a pas joué son rôle … »
Mgr Pierhierge Debernardi : « L’avenir de l’Eglise, c’est l’Afrique »
Filière anacarde : Les producteurs plaident leur cause au Premier ministère
Education au Burkina : « Presque 100 000 enfants ne vont plus à l’école », soutient Anne Vincent, représentante de l’UNICEF
Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays
Marche de protestation contre les violences à Yirgou : Le collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés demande justice pour les victimes
Répression d’une manifestation d’élèves à Dori : La section MBDHP du Séno exprime son désarroi
Conseil supérieur de la magistrature : Des magistrats à l’école de la communication institutionnelle
Vœux de nouvel an : L’Union des forces démocratiques du Burkina souhaite une année de paix aux Burkinabè
Région des Haut-Bassins : Un affrontement entre la police et des jeunes fait cinq morts et huit blessés à Orodara
Ecoles fermées pour cause d’insécurité au Burkina : Après les régions du Sahel et de l’Est, le tour de la Boucle du Mouhoun
Suspension des évaluations dans les établissements publics : Les élèves appellent à sauver l’année scolaire en cours
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés