Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On est bien ingénieux à accréditer des illusions de toute espèce pour organiser lе рillаgе еt lе mаssасrе, mаis οn n’еn imаginе аuсunе рοur lе bοnhеur du grаnd nombre» Charles Fourier

Développement durable du Burkina : De nouvelles orientations pour réussir la transition vers l’économie verte

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Issoufou Ouédraogo (stagiaire) • jeudi 8 novembre 2018 à 15h35min
Développement durable du Burkina : De nouvelles orientations pour réussir la transition vers l’économie verte

Examiner, adopter et approuver de nouvelles pistes d’orientation en matière de développement durable. C’est la substance de cette cinquième Conférence nationale du développement durable (CONADD) qui a refermé ses portes ce mercredi 7 novembre 2018 à Ouagadougou. La rencontre était placée sous le thème : « Economie verte et développement durable au Burkina Faso : contribution des emplois verts à la création de richesses, à la lutte contre le chômage des jeunes dans un contexte de changement climatique ».

Des panels et des communications ont marqué les travaux de clôture de la cinquième Conférence nationale du développement durable (CONADD), ce mercredi 7 novembre 2018. Cette conférence avait pour objectif de donner de nouvelles orientations pour la préparation de l’adoption du rapport national sur le développement durable.

Pour traduire l’engagement du Burkina Faso dans la promotion du développement durable, cette conférence a été un cadre pour les participants de réfléchir en vue d’apporter des solutions durables pour assurer le bien-être des populations. Elle a aussi permis de proposer au gouvernement de grandes orientations en matière de mise en œuvre des principes de développement durable.

Dans un contexte de changement climatique, cette session entre dans le cadre de la préparation de l’adoption de l’agenda 2030 sur les Objectifs de développement durable (ODD) et la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat. Durant les travaux, les participants se sont interrogés sur la tenue non-régulière des rencontres, avant de faire des observations pour améliorer la qualité du document.

La cinquième CONADD a permis d’adopter onze recommandations. Occasion pour le ministre de l’Environnement, Nestor Bassière, de rappeler que « bientôt les recommandations occultées dans le rapport passé seront prises en compte en vue de fédérer les synergies entre les départements pour restaurer les dégâts causés ».

Dans le programme de la quatrième conférence, le bilan de 60% de réalisations semble satisfaisant, mais des efforts restent à fournir.

Présent à la cérémonie de clôture de la cinquième session, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a insisté sur la nécessité de la mise en place d’un « schéma directeur de mobilisation de financements innovants en faveur de la promotion de l’économie verte et l’organisation d’une Semaine gouvernementale sur le développement durable ».

Il a pris l’engagement de surmonter ces insuffisances. Il a aussi invité les ministères concernés à diligenter des recommandations pour la prise en compte des emplois verts pour lutter contre le chômage des jeunes.

Toutefois, face aux menaces de dégradation de l’environnement par le comportement des uns et des autres, les acteurs du domaine sont interpellés sur la mise en pratique des leviers de coercitions existants, comme le Code forestier et de l’environnement, pour contribuer à lutter contre les dégradations aggravés du cadre de vie, car la sensibilisation ne doit pas faire fi de la sanction.

Issoufou Ouédraogo (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Eau et assainissement au Burkina Faso : Un atelier pour valider l’audit institutionnel et organisationnel
Eau et assainissement : Un CASEM pour faire mieux qu’en 2018
Approvisionnement en eau par l’ONEA : Les députés du REPHA-BF sur les sites de Ziga et de Loumbila
Akon fait appel à l’intelligence artificielle pour développer sa vision de l’énergie verte en Afrique
Gestion du patrimoine forestier : Le Burkina Faso veut se doter d’une stratégie nationale
Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement : Les acteurs se concertent pour l’atteinte des résultats
Gestion des situations d’urgence en hygiène, eau et assainissement : L’institut 2ie et l’UNICEF outillent les acteurs du domaine
Conseil national de l’eau : Les membres en session à Bobo-Dioulasso
Journée mondiale de l’eau 2019 : Contribution des comités de l’AITB, spécialises dans le domaine de l’eau
Grande muraille verte : Chercheurs et gestionnaires du Sénégal et du Burkina Faso en réflexion à Ouagadougou
Gestion intégrée de l’eau : Le « Musée de l’eau » s’ouvre aux étudiants
Environnement, eau et assainissement : Le Cadre sectoriel de dialogue passe à la loupe les activités de 2018
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés