Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Tour du Faso 2018 : Le Burkina dépouillé du maillot vert

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Tour du Faso 2018 • LEFASO.NET | Jacques Théodore Balima • vendredi 2 novembre 2018 à 00h22min
Tour du Faso 2018 : Le Burkina dépouillé du maillot vert

Le Maillot vert, qui récompense le leader par point, est désormais la propriété de l’Allemand Hermann Keller à l’issue de la septième étape courue ce jeudi 1er novembre 2018 entre Orodara et Bobo-Dioulasso. L’étape, longue de 122 kilomètres dont un circuit fermé à l’intérieur de la ville de Bobo-Dioulasso a été remportée par le Belge De Boes Timmy après 3heures 00minute 46secondes de course.

La septième étape du 31e Tour du Faso a été l’une des plus difficiles à cause du relief accidenté de la localité. Des pentes difficiles à grimper. Pour les profanes, l’exercice était des plus compliqués. Voire impossible à accomplir. Pourtant, les cyclistes ont avalé les 122 kilomètres en quelque trois heures.

Partis de la ville d’Orodara aux environs de 9heures, les cyclistes ont relevé les débats en maintenant l’allure vive. Belges, Allemands et Algériens (enfin) ont dominé la course en essayant par moment des échappées. Très rapidement, le peloton, conduit par les Burkinabè Harouna Ilboudo, Seydou Bamogo, Paul Daumont et le Maillot jaune, Mathias Sorgho, les reprenait pour éviter toute situation difficile à l’arrivée.

Une ascension assez difficile

L’une des particularités de l’étape a été l’ascension de la pente la plus raide de la route. Appelée « l’ascension de la montagne », l’étape a été récompensée par un prix spécial décroché par Beyer Sebastian de l’Allemagne. Il est suivi de Mansouri Hamza de l’Algérie et Bassirou Konté de la Côte d’Ivoire.

Passée cette étape, le cortège a repris tranquillement la route de Bobo-Dioulasso à vive allure. Les occidentaux mènent toujours la danse. Mais les Burkinabè, nichés dans le peloton, sont vigilants. Le cycliste à surveiller de près n’est autre que le Hollandais Handgraaf Sjors. Mathias Sorgho est dans ses roues. Les deux hommes, dont seulement douze petites secondes séparent, se sont surveillés comme du lait sur du feu durant tout le parcours.

A l’intérieur de la ville de Bobo-Dioulasso, les cyclistes ont réalisé quatre fois un circuit fermé de 10 kilomètres sous le regard admiratif de la population sortie nombreuse pour l’occasion.
Au sprint final, trois hommes, un Belge, un Allemand et un Algérien larguent les autres cyclistes à peine 100 mètres de la ligne. De Boes Timmy réussit dans ce sprint à s’imposer signant du même coup sa deuxième victoire d’étape sur le 31e Tour du Faso après celle de Ziniaré.

Mathias Sorgho garde son maillot mais est dépouillé du Vert par point au profit de l’Allemand Hermann Keller. Seydou Bamogo garde celui des points chauds avec 18 points engrangés. Son challenger est encore et toujours Hermann Keller. La huitième étape sera courue demain vendredi 2 novembre 2018 entre Bobo-Dioulasso et Boromo, 176 kilomètres, la plus longue étape du Tour du Faso 2018.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés