Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Réformes de la CENI : Quatre partis membres de la CODER s’en démarquent

Accueil > Actualités > Politique • DECLARATION • lundi 22 octobre 2018 à 00h58min
Réformes de la CENI : Quatre partis membres de la CODER s’en démarquent

La Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER) a eu une rencontre d’échanges avec une délégation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) conduite par son président Newton Ahmed Barry, le 04 octobre dernier. Les réponses apportées à leurs préoccupations n’ayant pas levé « les inquiétudes sur les menaces réelles qui planent sur le processus électoral », notamment sur la nouvelle plateforme d’enrôlement technique en cours à la CENI, quatre partis membres de la CODER (CDP, NAFA, ADF-RDA et UNDD) se démarquent des réformes de la CENI. C’est la substance de la déclaration ci-après.

Déclaration

Le jeudi 04 octobre 2018, la commission électorale indépendante (CENI) sous la conduite de son président monsieur Newton Ahmed BARRY, accompagné d’un commissaire et de directeurs, a échangé avec les partis politiques membres de la Coalition pour la Démocratie et la Réconciliation nationale (CODER) sur les préparatifs des échéances électorales futures.

Ce cadre, initié par le président en exercice de la CODER, le Dr Ablassé OUEDRAOGO, a regroupé les représentants des partis membres de la CODER. Après un exposé fait par monsieur le président de la CENI, des questions de compréhension ont été posées mais surtout, des inquiétudes légitimes ont été soulevées par nos représentants.

Aux nombreuses préoccupations, le président de la CENI et sa délégation ont apporté des éléments de réponses qui n’ont pas levé les inquiétudes sur les menaces réelles qui planent sur le processus éléctoral suite à l’application de la nouvelle plateforme d’enrôlement technique en cours à la CENI. C’est pourquoi, il a été suggéré, en synthèse, l’organisation d’un atelier avec les partis politiques de la CODER sur cette plateforme d’enrôlement technique.

Le vendredi 5 octobre 2018, le quotidien d’informations générales l’Observateur Paalga dans sa publication N° 9706 du vendredi 5 au dimanche 7 octobre 2018, en rendant compte de ces échanges, titrait à la une « Réformes de la CENI, la CODER y adhère ». Nous, partis politiques ADF/RDA, CDP, NAFA et UNDD, membre de la CODER ne nous reconnaissons pas dans cette déclaration d’ « adhésion aux réformes de la CENI ».

Nous sommes d’ailleurs surpris, étant donné que c’était juste une rencontre d’information et d’échanges et à laquelle comme, à l’accoutumée, nos partis se font représenter et non une prise de décision.

Mieux, il faut préciser qu’une telle position ne peut être déterminée que par la conférence des présidents qui en est la seule instance habilitée.

Par la présente déclaration, nous voulons réaffirmer à l’opinion nationale et internationale que nous gardons toujours notre position sur le code électoral modifié, voté unilatéralement par le pouvoir du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) en l’absence de consensus entre les acteurs politiques ; lequel consensus fait partie des standards internationaux de crédibilité de la démocratie et des élections.

Par conséquent, nous voulons rassurer nos militants et l’opinion que nous nous démarquons de cette position dite “d’adhésion aux réformes de la CENI” que le journal a attribué au président en exercice de la CODER.

Nous lançons un appel à tous les démocrates sincères d’ici et d’ailleurs à se pencher sérieusement sur le recul du processus de démocratisation de notre pays à travers le tripatouillage du code électoral et la remise en cause de l’indépendance de la CENI par son arrimage aux structures gouvernementales.

Ouagadougou le 16 octobre 2018
Ont signé :

Messages

  • Voici un exemple d’inscription sur la liste d’électeur au Canada. Inspirons nous :

    "Il y a trois options pour prouver votre identité et votre adresse
    1) Présentez une de ces pièces d’identité

    votre permis de conduire
    votre carte d’identité provinciale ou territoriale
    toute autre carte délivrée par un gouvernement portant vos photo, nom et adresse actuelle

    Vous pouvez utiliser une pièce d’identité portant une adresse postale si cette adresse figure dans votre dossier d’électeur. Si vous n’êtes pas certain de l’adresse qui figure dans votre dossier, vérifiez vos renseignements en cliquant ici.

    ou
    2) Présentez deux pièces d’identité

    Au moins l’une d’elles doit porter votre adresse actuelle.

    carte d’assurance-maladie
    passeport canadien
    certificat de naissance
    certificat de citoyenneté canadienne
    carte de citoyenneté
    carte d’assurance sociale
    certificat de statut d’Indien
    carte de membre d’une bande
    carte de Métis
    carte délivrée par une autorité locale inuite
    carte d’identité des Forces canadiennes
    carte de santé d’Anciens Combattants
    carte de la Sécurité de la vieillesse
    carte d’hôpital
    carte d’une clinique médicale
    étiquette sur un contenant de médicaments sous ordonnance
    bracelet d’identité délivré par un hôpital ou un établissement de soins de longue durée
    carte de donneur de sang
    carte de l’INCA
    carte de crédit
    carte de débit
    carte d’employé
    carte d’identité d’étudiant
    carte de transport en commun
    carte de bibliothèque
    carte d’identité d’une régie des alcools
    carte de libéré conditionnel
    permis d’arme à feu
    permis ou carte de pêche, de piégeage ou de chasse
    facture d’un service public (p. ex. électricité, eau, services de télécommunication, comme le téléphone, la télévision par câble ou la télévision par satellite)
    état de compte bancaire
    état de compte d’une caisse populaire
    relevé de carte de crédit
    chèque personnel
    relevé de prestations du gouvernement
    chèque ou talon de chèque du gouvernement
    état des prestations d’un régime de retraite
    bail ou sous-bail d’habitation
    convention hypothécaire ou état de compte de prêt hypothécaire
    avis de cotisation d’impôt sur le revenu
    avis de cotisation ou d’évaluation de l’impôt foncier
    document de propriété d’un véhicule
    certificat, police ou relevé d’assurance
    correspondance provenant d’une école, d’un collège ou d’une université
    lettre d’un curateur public ou d’un tuteur public
    formulaire de révision ciblée remis par Élections Canada aux résidents d’établissements de soins de longue durée
    lettre de confirmation de résidence délivrée par l’autorité responsable d’une bande ou d’une réserve des Premières Nations ou une autorité locale inuite
    lettre de confirmation de résidence, attestation de séjour, formulaire d’admission ou relevé de prestations délivré par l’autorité responsable :
    d’une résidence pour étudiants
    d’une résidence pour personnes âgées
    d’un établissement de soins de longue durée
    d’un refuge
    d’une soupe populaire

    Nous acceptons les relevés de comptes et les factures électroniques imprimés ou montrés sur un appareil mobile.

    • Merci mais le Canada n’est pas le Burkina Faso sinon je pourrai te citer des pays en contre exemple et aussi certains qui ne font pas voter leurs compatriotes de d’extérieur.Ceci pour te faire comprendre que chaque pays est souverain.En quoi pour une première,voter avec sa CNIB ou avec son passeport pose problème ?Pour finir avec une note légère,il suffit d’analyser les 4 signatures pour se rendre compte que ces signataires sont tout sauf des individus à prendre au sérieux

  • Normal que vous vous demarquiez. Vous êtes les proputschistes ou putschistes. D’ailleurs c’est toujours votre agitation pour l’article 37 qui continue.Donc c’est un fait divers politique. Pour une fois l’UPC et le" natif du plateau central et musulman moaga" ne sont pas du convoi, ça commence à se décanter.

  • Pourquoi faites vous cela á ABLASSE ? IL vous a fait quoi ?

  • Que valent ces quatre partis satellite dans notre pays pour donner des leçons au peuple Burkinabé ? Que vous adhériez aux reformes de la CENI ou pas, elles seront faites sans vous : Car durant 30 ans vous aviez utilisé la CENI pour s’éterniser au pouvoir. Pourtant Parmi les "valeurs qui fondent tout un état démocratique", la première est des élections ouvertes, transparentes, sincères et honnêtes : Et les reformes envers cette institution qui est la CENI, apporteront son lot de transparence pour les prochaines élections.

    Quant a votre stratégie de la réconciliation sans la justice pour faire revenir Blaise Compaoré, et redonner les galons à vos généraux de pacotille a la MACA pour qu’ils puissent tuer qui ils veulent là où ils veulent, votre cinéma n’est pas regardé par le peuple. Car, personne au pays des hommes intègres n’a la clé de la réconciliation sans la justice, en tout cas pas vous les criminels de la CODER. Vous les saboteurs de l’alternance politique voulu par le peuple, sachiez qu’il n’y a pas à discuter sur la réconciliation comme-ci ou la réconciliation comme ça, la réconciliation ne se décrète pas, c’est une affaire qui est dans le cœur de tout en chacun.

    La réconciliation est l’œuvre de tous, elle n’est pas l’apanage ni l’exclusivité du microcosme politique, qu’il soit ou non représentatif. S’il y a une volonté ferme et clairement revendiquée du peuple à se réconcilier, la réconciliation s’imposera d’emblée aux décideurs et il leur suffira d’en prendre acte.

    Personne, je dis personne au pays des hommes intègres n’a la clé de la réconciliation : S’il y a la volonté du peuple de se réconcilié, il le fera. Ou bien on est réellement réconcilié, ou bien on n’est pas réconcilié du tout. Messieurs les margouillats de la CODER, cette affaire de "réconciliation démagogique instrumentale" c’est de la foutaise. Soyez réalistes et ne prenez pas votre peuple pour un idiot, en voulant faire revenir Blaise Compaoré au pouvoir sans passé par la justice.

  • Le CDP, la NAFA, l’ ADF-RDA et l’ UNDD) se démarquent des réformes de la CENI. Apprentis politiciens, quelle salade êtes-vous en train de faire ?

  • C’EST CELA ETRE ANIME D’UN ESPRIT DE RÉCONCILIATION. AGISSEZ POUR UN INTÉRÊT GÉNÉRAL ET NON POUR DES INTÉRÊTS PERSONNELS OU ÉGOÏSTES.

  • De toutes les signatures là ; est ce que il y en a une qui ressemble à signature de président ?

    • Looooollll c’est que j’avais aussi remarqué.Des guignols qui se prennent pour des hommes politiques.C’est pathétique

  • Et qu’en est-il du tonton Ablassé ? Ou bien il a eu son poste à maintenant ?
    Toutes compromissions se paient, tôt ou tard !

  • La démocratie est en marche au Faso. Tout cela concourt à montrer la bonne marche de la démocratie. Cette partie de la CODER conciemment ou inconciemment contribue à monté les cotes du pouvoir en place

  • Faites bon vous semble et après. CDP, NAFA, ADF/RDA et UNDD que pouvez faire juste pour vous faire voir. Vous prenez les gens pour des idiots ou bien. Et si l’article 37 était voté que allait devenir ADF ou NAFA et UNDD. President UNDD voila quel qu’un qui était présidentiel mais actuellement incapable d’avoir un DEPUTE au niveau regional et national. C’est le CDP qui l’a anéanti avec son petit frère et continue à aller en brousse. C’est fini pour vous

  • Bien !
    On attend surtout qu’ils se démarquent de la scène politique nationale.

  • il faut que les politiciens fassent beaucoup attention aux peulh bon teint comme Alpha BArry il va vous torpiller tous pour que le mpp et autres arrivent à vous utiliser.
    si vous remarquez dans des pays comme la Guinée et même au Mali à côté on se méfie de cette ethnie.
    Même chez dans l’histoire du pays vous connaissez bien son rôle.
    il n’y a pas quelques jours c’est l’upc qui sorti incompris après un entretien avec lui aujourd’hui c’est le coder.
    lisez ce que ZIDA pense de lui. Vous êtes prévenus faites attention à lui ne lui faite de cadeaux.
    ne croyez jamais à ce qu’il vous raconte c’est un faux type.

    • Je crois que Fasonet doit faire beaucoup plus attention aux propos ethnicistes qui n’ont rien à voir avec la liberté d’opinion.

    • Ce n’est pas la faute de fasonet, mais à nos députés qui ne sont pas capables de voter des lois pour la cohésion sociale. Sinon de tels propos devraient tombés sous la loi.Le racisme, le régionalisme, l’extrémisme religieux et l’ethnicisme devraient être passibles de sanctions pénales.

  • Au frère qui cite l’exemple du Canada, je voudrais juste signaler que là-bas on ne triche pas pendant les élections, on ne distribue des t-shirts ou de l’argent pour obtenir des voix, on ne vole pas des urnes, on ne fabrique pas des pièces illégalement dans des payas voisins pour voter. Le canada n’est pas le Burkina Faso. Au Burkina Faso, notre loi prévoit la CNIB et le passeport. Est-ce vraiment la mer à boire que d’obtenir ces deux documents. Donc épargner nous ces comparaisons inopérantes.
    .

  • La cecite du mpp va entrainer sa perte prochaine.Comme l’article 37 c’est le code electoral qui va terrasser ces incompetents du pouvoir .Avec ce pouvoir le burkina est meprise par la communaute internationale qui evite desormais la destination burkina,notre leadership est nul et on rie dans notre dos comme le maillon faible du G5.Blaise etait peut etre mauvais mais il etait craint en afrique et inspirait la tranquilite au niveau national.Aujourd’hui meme les margouillats nous attaquent et notre seul option est de crier au secours de la france.Nous avancons tranquillement vers une vraie revolution democratique qui va retablir la place et la dignite des burkinabe.En ce moment je serais ravi de lire certains aventuriers comme les ka,deguebasanon ,garkou et autres oiseaux de mauvaise augure.salut

  • Cher War, à moins de me "Kafcidenter " ou de me "faire faire et il n’y a rien", vous me lirez.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation nationale : « Leur PNDES n’est qu’un fiasco, un pétard mouillé », mate Eddie Komboïgo
Situation nationale : Les universitaires et experts associés affiliés au MPP se penchent sur le défi sécuritaire au Burkina
Rentrée politique du CDP : Des ovations nourries pour l’ancien président, Blaise Compaoré
CDP : Une rentrée politique, de grands défis en face !
Audience parlementaire : Alassane Bala Sakandé reçoit une délégation de généticiens burkinabè
Hausse du prix du carburant : Le pouvoir du MPP fait payer aux Burkinabè ses propres erreurs de gestion, selon l’opposition
Politique : « Celui qui a remporté la guerre est celui qui détermine les conditions de la paix » (Boubacar Sannou du CDP)
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé désigné président de l’Union parlementaire africaine
Assemblée nationale : Le Balai citoyen présente son nouveau projet à Bala Sakandé
Politique : L’UPC a « enfin » obtenu son récépissé, « mais la question de fond demeure »
15e édition des Journées de la commune burkinabè (JCB) : Rendez-vous à Kaya du 15 au 17 novembre 2018
Rentrée politique : Le CDP dénonce une gestion « des plus obscures » des gouvernants actuels
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés