Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « "La vie est un mystère qu’il faut vivre, et non un problème à résoudre." Gandhi» 

Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET | Dimitri Ouédraogo • mercredi 17 octobre 2018 à 23h22min
Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

L’interrogatoire de Léonce Koné s’est poursuivi ce mercredi 17 octobre 2018. L’accusé est poursuivi pour deux faits. Il s’agit de l’attentat à la sûreté de l’Etat et des coups et blessures volontaires. Tout comme la veille, l’accusé continue de rejeter les faits qu’on lui reproche. Pour lui, au moment des faits, en tant qu’homme politique, il n’a fait qu’émettre des opinions politiques. En aucun moment, il n’a participé à la constitution des deux infractions.

Le parquet militaire a poursuivi avec ses questions de compréhension ce mercredi. Il a bien voulu savoir si l’accusé a su que, de par les mobilisations qu’il a encouragées, des citoyens ont reçu des coups et blessures. L’accusé retorque qu’il en a entendu parler. Cependant, il ajoute que les violences dont fait cas le parquet viennent de part et d’autre. Il s’agit bien de son camp mais aussi de la partie adverse. Il en veut pour preuve qu’une fois à l’hôtel Laïco, Amadou Dicko de l’ex-majorité lui a confessé avoir reçu des coups.

Le parquet trouve aussi qu’il y a des ressemblances entre les déclarations des auteurs du coup d’Etat et celles du CDP. Il explique cela par le fait que leurs prises de positions politiques rejoignent les revendications du général Diendéré. Toutefois, poursuit-il, cela ne veut pas dire qu’il est complice de l’attentat à la sûreté de l’Etat. L’autre aspect, et non des moindres, concerne les 50 millions reçus de la Côte d’ivoire.

L’inculpé expliquera que l’argent a été récolté auprès d’amis privés pour leurs activités politiques. 20 millions ont été remis au CDP, son parti ; 5 millions aux autres membres du Front républicain et le reste a été gardé par René Emile Kaboré, un autre accusé en fuite. Pour lui, cela n’a rien à voir avec les événements. C’est juste une coïncidence. Mais qui sont ces personnes qui ont donné l’argent ? Léonce Koné refusera catégoriquement de donner des noms.

Sur ce point, Me Farama de la partie civile dira qu’au regard des éléments du dossier, l’argent a été remis par le général Vagondo, chef d’Etat-major particulier du président ivoirien. C’est la même personne qui a remis le matériel de maintien de l’ordre. Par conséquent, l’argent concourait à la constitution de l’infraction. Il demande à l’accusé d’apporter la preuve du contraire. Au niveau des déclarations, Me Farama a aussi noté que l’accusé a fait une déclaration de soutien aux militaires putschistes et leur a témoigné son entière solidarité.

Les avocats de l’inculpé ne sont pas de cet avis. Me Antoinette Ouédraogo dira que jusqu’à ce stade de l’interrogatoire, son client a été clair. Pour elle, l’argent n’avait pas pour objectif de soutenir, encore moins de financer, le coup d’Etat. Sur ce point, elle estime que le parquet manque de preuves. L’avocate est soutenue dans ce sens par le bâtonnier sénégalais Yerim Thiam.
Le parquet estime qu’en organisant ses militants dont certains ont commis des actes répréhensibles, Léonce Koné est aussi responsable. Les débats se menaient toujours lorsque le président du tribunal, Seydou Ouédraogo, a suspendu l’audience. Elle reprendra le vendredi 19 octobre 2018 toujours avec Léonce Koné.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 octobre à 01:22, par Le patriote En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

    Écoutez Messieurs les juges, dissolvez tout simplement le CDP comme un parti putschiste au lieu d’être là à tergiverser. C’est clair et net que le CDP a été parti intégrante du coup d’état le plus bête de ces vieux clowns de Koné, Traoré Nignan, Achille Tapsoba et autres. Quelle preuve encore avez-vous besoin pour inculper le CDP parti de grilleurs d’humains ?

    Répondre à ce message

    • Le 18 octobre à 17:30, par Tony En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

      Merci Le Patriote.
      Il faut avoir une réaction vigoureuse contre ses suceurs du sang des pauvres.
      Toujours a vouloir tergiverser.
      Ils utilisent la loi qu’ils ont écrit eux même contre le Peuple.
      Si on s’amuse, vu leur amitiés répandues dans la sous région,
      ils sont capable de corrompre la population, combien corruptible, vu notre mentalité.
      Tirez un trait sur ce parti !!!

      Répondre à ce message

  • Le 18 octobre à 01:30, par Vérité En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

    Il y a quelque chose qui m’attriste profondément dans ce procès. Je remarque qu’il a un dénominateur commun qui s’appelle ARGENT, des millions. 5 millions pour certains, 10 pour d’autres, 50 millions par ci, partagés entre X et Y. Il y en a qui deviennent subitement écrivains et sont financés comme par magie à coup de millions. C’est vraiment dommage. Aucune moralité, ils n’ont aucune cause juste à défendre. Des intérêts égoïtes. Malheureusement ils prêts à brûler tout un pays pour y parvenir. La preuve, le vieux sans sagesse nous dit qu’il y a eu des violences des 2 côtés. Y a t-il eu des morts des 2 côtés aussi ? Hommes sans foi, sans honte et sans vergogne !

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre à 04:58, par Yako En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

    Ceux qui connaissent l’accusé vous diront qu’il est l’homme politique le plus honnête et cohérent de nos hommes politiques.Mr Kone est un adversaire politique, ce procès est celui d’adversaire politique que l’on juge devant le tribunal des insurgés.Donc de ce procès politique il ne faut pas chercher une quelconque cohérence si ce n’est dans la forme.In fine,au tribunal des insurgés le doute profite toujours au directoire (tribunal mpp/osc).Courage Koro

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre à 08:21, par Kelquekankounka En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

    Donc au CDP il y a deux cas : Ceux qui chantent l’hymne de la victoire et ceux qui déballent les sacs de 50 millions venu de la Côte d’Ivoire.

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre à 08:40, par Wadal En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

    Vous savez, dans ce pays-là, ces gens, certaines gens du cdp pensent que le peuple n’est pas à même de comprendre leurs manèges : si mr Léonce Koné pense qu’il est courageux, alors qu’il nous dise toute la vérité, rien que la vérité. Parce qu’ici, il y a deux faits majeurs à élucider : pourquoi, c’est au moment du coup d’état, eux ils reçoivent de l’argent et il dit que c’est une coïncidence. C’est archi faux ! Et puis si c’est un don d’amis en RCI, qu’il nous révèle l’identité de ces amis, il n’ y a rien de mal à cela. Comme il refuse de livrer leur identité, alors mr Koné ne dit pas la vérité sur toute la ligne. Et comment voulez-vous qu’on se réconcilie quand on sait qu’il y a des gens qui se croient plus malins que les autres ? Je demande au tribunal d’être plus sévère ! Personne n’est au dessus de nos lois. Sinon si ce procès ne va pas jusqu’à son terme et sanctionner ceux qui, à un certain moment de l’histoire du pays se croyaient intouchables, je pense que le Burkina Faso serait une jungle. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

    • Le 18 octobre à 10:20, par Le patriote En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

      Très bien dit. Je valide sur toute la ligne. Il n’y aura pas de réconciliation si la vérité n’éclate pas au bout du tunnel et si les juges s’amusent à ne pas condamner ces malfrats.

      Répondre à ce message

    • Le 18 octobre à 11:14, par Voltaïque Indigné En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

      Ous êtes sous-informé. Léonce KONĖ a cité les noms dans le PV de gendarmerie mais ce document a été retiré du dossier raison pour laquelle Mr KONĖ ne veut plus revenir sur ces noms qui sont des personnes privée.

      Répondre à ce message

      • Le 18 octobre à 13:35, par Minute En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

        Voltaïque Indigné, même si koné dit avoir cité des noms dans le PV de l’instruction,lesquels noms ont été soutiré, je pense que nous devons être intelligents et dire que c’est faux. On a soutiré les noms pour quelle raison ? Qui l’aurait fait et c’est à qui ça profite ? Koné est un menteur. Nous avons tous suivi et surtout nous en avons été les victimes. Il y a eu un coup d’état ; Un avions quitte un pays voisin et atterrît à notre frontière et les putschistes sont allé récupérer du matériel de répression et des valises d’argent. ça, au moins, on est dans cette logique de soutien au coup par une force ou un pays étranger. Mais, que de cette expédition dans notre territoire, des amis du CDP et surtout de monsieur Koné soient au courant de la mission et en un temps record ils collectent de l’argent d’une telle importance pour soutenir les actions politiques de ces derniers, il faut être bête pour accepter ça. Le peuple n’est pas bête. Il ne faut pas insulter le peuple qui a souffert le martyr. Donc, les amis de monsieur Koné savaient qu’une mission de l’armé ivoirienne venait livrer du matériel militaire à la branche putschiste de l’armé burkinabé dans cette situation difficile que notre peuple endurait et se sont vite cotisés pour lui soutenir. Non ! Je ne suis pas le juge. Mais, à comprendre, le putsch a été savamment monté par le CDP, dont koné Léonce et autres en tête et exécuté par l’aile armé (RSP), ennemie de notre peuple. Le bilan est lourd. Chacun doit prendre ses responsabilités. Si le peuple n’aurait pas déjoué ce coup, c’était les Léonce Koné qui se l’a coulaient douce sur les cadavres des martyrs. Seuls les médiocres révèlent les martyrs et, chacun doit assumer sa part quelque soit la lourdeur de la sentence. A bas tous ces racailles politiques qui ont trop fait souffrir notre peuple. ça ce restera pas impuni.

        Répondre à ce message

        • Le 18 octobre à 23:04, par Voltaïque Indigné. En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

          Il ne s’agit pas d’être intelligent ou bête mais de connaître les faits. Le retrait du dossier du PV de la gendarmerie qui parle des noms des donateurs ne peut pas être du fait de Léonce KONĖ , il n’a pas cette prérogative. Comme vous été l’omniscient qui savez tout il n’y a qu’à faire l’économie du jugement et vous laisser prononcer le verdict. Heureusement que vous n’être pas, l’institution qui doit dire le droit

          Répondre à ce message

          • Le 19 octobre à 11:23, par Minute En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

            Voltaïque Indigné, ne rentrons pas dans une polémique stérile. Si Léonce Koné dit qu’on a soutiré les noms de l’instruction, on ne voie pas à quel fin on peut les soutirer. Lorsqu’on suit attentivement le procès, on constate que toutes les personnes interrogées sont étranges à ce coup. Or, on voie les implications de chacun à travers les discussions. Dans cette logique, Léonce veut à mon avis divertir le tribunal. Il est comme un naufragé qui s’accroche à tous ce qui se présente à lui. De tous ceux qui ont comparu, personne ne se reconnait dans le dossier de l’instruction.Même si quelqu’un est contre un des accusés, on ne peut pas soutirer la déclarations de tous. C’est quand même curieux. Je n’en sait rien d’un procès mais, nous ne sommes pas aussi idiot pour ne rien comprendre du dilatoire dont tous font preuve. Ici, il est question du sens de la responsabilité de chacun. Comme disait Thomas SANKARA en substance : "C’est comme de la loterie ; tu perd ou tu gagne. Ils ont joué et ils ont perdu. C’est la règle du jeux". Ce qui leur reste, c’est de reconnaitre le forfait. La faute sera à moitié pardonnée.

            Répondre à ce message

  • Le 18 octobre à 08:53, par Mafoi En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

    Ce vieux avec ses cheveux blancs ment comme il respire et franchement il ne fait pas honneur à son âge.Un sac de 50 millions qu’il dit résulter d’une collecte de fonds de la part de ses amis en CI en vue de soutenir ses actions politiques visiblement déstabilisatrices puisqu’en fait "d’amis",c’est plutôt un certain général Vagondo,chef d’Etat-major particulier du président ivoirien qui aurait expédié ce sac.Non....Koné,arrête de dé-koné car dans votre putsch la plus idiote au monde,il y avait une aile militaire avec votre cnd,une aile politique représenté par votre front républicain et vos amis extérieurs pour faire malheur aux Burkinabè et papatras....votre forfaiture a échoué lamentablement.Maintenant pris dans les filets,sans honte tu es là à raconter des bobards.C’est pathétique

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre à 08:55, par Le Duc du Yatenga nouveau En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

    Leonce KONE est-il toujours en liberté provisoire. Si oui, elle doit lui être retirée, vu ce qu’on entend au cours des présentes audiences.

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre à 09:08, par Dedegueba Sanon En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

    D’abord un Général qui endosse la responsabilité d’un putsch perpétré par ses hommes dits incontrôlables, qui certainement se battaient plus pour leurs ventres, après on bricole une raison politique pour justifier ce putsch. Des millions arrivent de Côté d’Ivoire une partie atterrit au camp naaba kom, et l’autre dans les caisses du CDP.
    Donc le RSP était le bras armé du CDP ? Nous avions en fait un régime militaire enrobé de démocratie. Tout cela est la résultante de la prise violente du pouvoir. Pour éviter de se faire vider violemment on s’entoure de compagnons fidèles et on cherche à pérenniser au maximum un pouvoir que l’on espère même à vie. La sagesse humaine enseigne que "la violence amène la violence", mais nos hommes politiques font la sourde oreille.
    J’avais misé sur un grand déballage grâce au grand frère, qui avait milles raisons de le faire.
    On le "tient", par quel dossier sale pour qu’il se taise ? Puisque dans ce milieu c’est la règle de se neutraliser mutuellement par dossier sale réciproque. Sinon pour avoir côtoyé quelqu’un plus de 27ans et ne pas avoir un dossier sale à utiliser pour neutraliser un adversaire politique, c’est qu’on est un piètre politiciens. C’est ce que Gorba appelait intrigues politiques, lui en avait un sacré répertoire.
    C’est pourquoi je ne comprends pas que certains zélés du CDP continuent de circuler comme soi de rien n’était. Maître SUR, prétend que le procès contre Moukila est poltique comme si le grand frère de Moukila ne peut pas être poursuivi. Si on avait monté un dossier contre Blaise je me demande ce que cet avocat aurait trouvé à redire ?
    .

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre à 09:27, par Bila En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

    Homme courageux,honnête et conséquent différent des hypocrites ,et dans un État de droit normal la liberté d’opinion doit être reconnue.
    plus putchiste et malhonnête que la majeure partie des animateurs de la scène politique des 30 dernières années,on trouvera pas:7novembre,17 mai,4 Août,15 octobre,30 et 31 octobre,15 septembre ce sont les mêmes avec leurs larbins ,incapables d’exercer Une profession à cause de leur incompétence ,les intrigues pour exister deviennent leur sport favori.
    laissez les gens tranquilles

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre à 10:35, par sidzabda En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

    Comme quoi la sagesse ne rime pas toujours avec l’age.

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre à 10:50, par LE RUSSE En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

    C’est claire comme de l’eau de roche le cdp est impliquer dans le cout d’état , quant le générale informe koné de l’arrivé du colis par avion militaire est ce que le générale est membre du cdp ou bien l’avion militaire est chargé de livrer les courriers du cdp ? non , on a penser sans compter avec le courage du peuple que tout était jouer et qu’il ne restait plus que des formalités.Je me demande ce que les autorités attendent pour inculper et dissoudre le cdp ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre à 15:19, par le patient En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

    Monsieur le " LE RUSSE" , bien dit, il faut que le Cdp soit inculpé, jugé et dissou. il est tout à fait claire que c’est le cdp qui a organisé le coup d’etat. tout est dit. ce que moi je ne comprends pas, jusque là le nom de leur mentor, bilaise kouakou n’est pas cité et ce fait meme montre qu’il est impliqué. qui a envoyé des 50 million de la cote d’ivoire ? à qui profitait le coup d’etat du 16 septembre ? A-t-on besoin d’un marabout pour répondre à ses questions ? MAIS monsieur koné a ete on ne peut plus claire et a tout dit.

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre à 18:17, par Vérité En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

    Menteur ! Vos amis ne pouvaient pas attendre que la situation se calme avant de vous envoyer cette grosse somme ? Un dénominateur commun pour ces sanguinaires impitoyables : l’argent ! toujours l’argent et rien que l’argent. Des millions qui pleuvent facilement. Avec des justifications bancales . Certains sont subitement devenus écrivains. Ces vautours n’ont rien a proposer aux burkinabé. Une ne défendent aucune cause juste. Ils défendent la manecratie.
    C’est triste pour mon cher Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre à 01:13, par Cheikh En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

    Tout ce que moi je sais, c’est que lors du putsch, pendant que le peuple réel s’inquiétait, on a tous vu Léonce KONE, Hermann YAMEOGO et Eddie COMBOÏGO, jubiler bruyamment et ostensiblement à la télé. Et çà ! çà veut dire ce que çà veut dire.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre à 11:53, par Minute En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

    Je suis d’accord. Ce sont des putschistes invertébrés. Ce sont tous des putschistes. Hermann, lui est un élément très doué dans les coup d’état. Borri baanan !

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre à 15:29, par dimsaro En réponse à : Procès du coup d’Etat : Léonce Koné continue de nier les faits à lui reprochés

    ah bon ! c’est claire que le RSP est le bras armée du CDP. En principe on doit juger le CDP et dissoudre ce parti

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du coup d’Etat : Le commandant Korogo maintient qu’il n’était qu’un médiateur
Procès du putsch manqué : Le Commandant Abdoul Aziz Korogo dans la position de la « galette »
Putsch manqué : « Si on était dans l’optique de l’affrontement, on n’aurait pas eu besoin de mercenaires pour ça » (Abdoul Aziz Korogo)
Procès du putsch manqué : « Dans ces genres de situation, il ne faut pas jouer au Rambo, sinon… », Commandant Abdoul Aziz Korogo
Putsch manqué : "Le RSP n’est pas une milice ; il a été créé par décret présidentiel. Dans une république, le président ne créé pas de milice" (Abdoul Aziz Korogo)
Procès du putsch manqué : « La seule façon pour nous de nous en sortir est de rester militaire », Commandant Abdoul Aziz Koro
Burkina : Le commandant Abdoul Aziz Korogo désapprouvait le coup d’État de septembre 2015
Commandant Abdoul Aziz Korogo : "Le Général Diendéré est notre père spirituel au sein du RSP"
Procès du coup d’Etat manqué : Sidi Lamine Oumar était prêt à mourir pour le général Diendéré
Procès du putsch : Sidi Lamine Oumar, un membre de l’Azawad à la barre
Coup d’Etat de septembre 2015 : Ces 1 000 à 2 000 « chiens » qui devaient venir de la Côte d’Ivoire
Procès du putsch manqué : « Je n’ai pas eu accès à l’argent », dixit Fatoumata Diawara
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés