Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La véritable cause de nos malheurs actuels est l’étonnante médiocrité qui égalisе tοus lеs individus. Si un hοmmе dе géniе раrаissаit, il sеrаit lе mаîtrе.» Joseph-Alexandre de Ségur

Province de l’Oubritenga : Plus de 250 militants quittent le CDP pour le MPP, selon des responsables politiques

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Edouard Samboe (Stagiaire) • jeudi 11 octobre 2018 à 00h55min
Province de l’Oubritenga : Plus de 250 militants quittent le CDP pour le MPP, selon des responsables politiques

Le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP, parti au pouvoir), section de la province de l’Oubritenga (région du plateau-central), a, à travers sa sous-section de la commune rurale de Zitenga, accueilli plus de 250 militants du CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès, ex-parti au pouvoir). Les responsables locaux du MPP ont accueilli ces hommes et femmes au cours d’une cérémonie organisée le dimanche, 7 octobre 2018 à Zitenga.

Ils sont précisément 259 hommes et femmes qui ont quitté le CDP pour s’allier au MPP. Ils ont été accueillis au cours d’une assemblée générale par les responsables locaux du MPP qui les ont encouragés dans leur choix. C’est vêtu de tee-shirts aux couleurs de leur désormais parti, MPP, que ces militants ont été accueillis. Ils sont issus des communes de Nagréongo, Loumbila, Ziniaré, Absouya, Dapelgo, Manega, etc. Sourire aux lèvres, mains battantes et débout sous un soleil de plomb, ces anciens militants du CDP ont rempli les conditions d’adhésion au MPP, selon leurs nouveaux responsables politiques. « MPP, victoire ! », ont scandé ces démissionnaires. « Ils ont décidé d’adhérer au MPP qui est le parti du peuple afin d’agrandir la base.

La mise en œuvre du programme présidentiel et le PNDES (Plan national de développement économique et social, ndlr) ont prouvé au bout de deux ans, que le MPP est la solution », a déclaré le maire de Nagréongo, parrain de la cérémonie.

maire de nagreango, parain de la cérémonie

Selon le premier responsable provincial MPP de l’Oubritenga, le député Marc Zoungrana, « le MPP a fait ses preuves en deux ans. Le parti s’agrandi par de nouvelles adhésions et ce sera ainsi. Nous gagnerons en 2020 ». A l’origine de cette défection du CDP, le porte-parole des démissionnaires explique : « ce n’est pas un problème. On veut juste changer de camp ; parce qu’on se sent dans le MPP ». Pourtant, cette zone semblait être le bastion du CDP. A cette observation, il répond : « ce n’est plus le cas et vous verrez la différence dans peu de temps ».

« J’ai vu que le programme du MPP est meilleur et je veux y adhérer. J’ai décidé de quitter le CDP et je compte militer au sein du MPP », renchérit un autre démissionnaire, Idrissa Sinaré.
Pour Sabné Kouanda, cadre du MPP, c’est naturel, les êtres humains se déplacent vers les zones qui les intéressent. « Aujourd’hui, le MPP est le parti du peuple et il n’est pas surprenant de voir le peuple s’y accourir », justifie M. Kouanda.

Sabné Kounda, president des cadres du MPP

C’était également une occasion pour les nouveaux militants MPP de poser leurs doléances au bureau provincial. Dans sa prise de parole, Asséta Kologo, présidente du groupe des femmes démissionnaires, n’a pas manqué de faire cas du manque de puits, de moulins, etc.
Entre autres, Amidou Sinaré, président des démissionnaires, a martelé que le rejet du CDP au profit du MPP est la conséquence de l’implication du MPP dans le vécu des populations. Ainsi donc, il a manifesté sa foi en ces termes : « le MPP, c’est l’avenir ». Sur les préoccupations, les responsables locaux du MPP n’ont pas manqué de les assurer de l’engagement du parti à faire d’eux des hommes et des femmes prospères.

En outre, dans leurs analyses sur les stratégies de mobilisation, les responsables du parti au pouvoir ont laissé entendre que c’est un travail de fond qui consiste à agrandir la base du parti pour les élections prochaines.

[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Edouard K. Samboe
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gaoua : L’UPC tient ses premières journées parlementaires de l’année
Présidentielle 2020 : Les favoris et les priorités selon notre deuxième sondage
Vie des partis au Burkina : Naissance du Front africain pour le changement
Situation nationale : « Le Burkina n’a rien d’autre à offrir aux terroristes que le combat sans merci », affirme Jean De Dieu Somda, vice-coordonnateur du Haut-conseil du CDP
40 ans de vie politique et syndicale : Dr Emile Paré prépare ses mémoires
Elections de 2020 : « Il est hors de question de découpler la présidentielle et les législatives », déclare l’opposition
Inauguration de « La Ruche » à Ouagadougou : « Ça sent la duperie », selon Dr Ablassé Ouédraogo
Eddie Komboïgo à des étudiants : « Si vous n’avez pas confiance en l’avenir, vous aurez un comportement négatif »
Réseau libéral africain : Gilbert Noël Ouédraogo désigné président délégué
Décès de Jean-Baptiste Natama : Un an déjà
Bobo-Dioulasso : Les responsables de l’URD échangent avec leurs militants
Programme d’urgence pour le Sahel : Plus de 47 milliards de FCFA investis en 2018
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés