Cameroun- Déclaration de Londres : “Le CODE appelle l’armée camerounaise à faire allégeance au Président élu Maurice Kamto”

mardi 9 octobre 2018 à 11h30min

Le CODE s’est réuni en urgence à Londres les 07 et 08 octobre 2018, pour suivre le déroulement des élections présidentielles qui ont eu lieu au Cameroun et dans certains pays étrangers, et a procédé à une analyse pointue, en particulier des résultats obtenus par des sources locales diverses, parmi lesquelles les observateurs nationaux et internationaux.

Cameroun- Déclaration de Londres : “Le CODE appelle l’armée camerounaise à faire allégeance au Président élu Maurice Kamto”
Le CODE tient à saluer le Peuple Camerounais dans son ensemble, pour son sens élevé du patriotisme, exprimée de manière éclatante par le rejet massif du pouvoir dictatoriale de Monsieur Paul Biya et de sa politique de la terre brûlée.

Il ressort de l’analyse des documents et autre éléments vidéo, photos et audio en notre possession, les observations suivantes :
- Des fraudes massives ont été observées dans plusieurs régions du pays, perpétrées par le pouvoir sortant, avec l’aide souvent des
forces de l’ordre et des autorités traditionnelles soumises au diktat du pouvoir en place

- Dans le Nord, l’Extrême-Nord, le Sud et l’Est du pays, des Représentants des partis d’oppositions ont été chassés des bureaux de vote, et les procès-verbaux truqués, fabriqués ou falsifiés, pour faire apparaître une victoire écrasante grossière du candidat Paul Biya

- Les résultats provenant du Sud-Ouest et Nord-Ouest, zones en pleine guerre civile ou les populations ont massivement boycotté le scrutin, ont été faussés pour offrir un avantage imaginaire à Paul Biya

- Des preuves irréfutables des bourrages des urnes en faveur du candidat sortant ont été relevées à travers le pays et à l’étranger

- Des cas d’intimidation, de séquestration, et d’arrestation d’électeurs ont été constatés un peu partout dans les zones rurales
- L’accès aux bureaux de vote a été interdit aux Représentants des partis d’opposition dans certaines régions du Cameroun et à l’étranger
- Dans certains bureaux de vote de la Diaspora, des cas d’électeurs ayant une nationalité étrangère ont été relevés

- Dans les régions et secteurs ou les opérations de vote ont connu une transparence relative, Maurice Kamto, candidat du MRC, venait en tête, et largement dans certains endroits

Il relève donc de cette observation, une tendance constatée pendant la période de campagne électorale, d’un rejet sans précèdent du régime dictatorial de Monsieur Paul Biya à travers le territoire national, et sur ce, le CODE

- Reconnaît Le Professeur Maurice Kamto comme le Président élu de ce scrutin historique qui a permis au peuple Camerounais de tourner la page de 36 ans d’un régime incompétent et incapable, qui a érigé le tribalisme institutionnalisé en méthode de gouvernement et plongé notre pays dans une guerre fratricide durable

- Appelle l’armée camerounaise à lui faire allégeance et à mettre immédiatement à sa disposition un dispositif sécuritaire adéquat

- Demande à Paul Biya de reconnaître sa défaite, de se retirer dignement, de saisir l’offre de garantie sécuritaire proposée par le Président élu, et le met en garde contre toute action qui pourrait mettre en péril la paix et la stabilité sociale

- Suggère au Président élu de tenir comme priorité l’ouverture d’un dialogue inclusif avec la Communauté Anglophone, l’organisation du retour des réfugiés du Nigeria et le retour au fédéralisme

- Appelle le peuple camerounais à se mettre debout, et à résister à toute tentative de la part de Monsieur Paul Biya d’opérer un hold-up comme en 1992

- Tient le ministre Atanga Nji pour responsable de toute dérive qui pourrait déboucher sur la mort d’un seul Camerounais

- Se réserve le droit de mener toute action légitime au Cameroun et Occident pour faire échec a toute tentative de Monsieur Paul Biya de s’accrocher au pouvoir

- Adresse ses félicitations au Président élu et lui souhaite bonne chance dans ses nouvelles fonctions que nous savons difficiles

Fait à Londres, le 09 octobre 2018

Brice Nitcheu, Leader du CODE
Le Commissaire Christophe Junior Zogo, Secrétaire Général
Guillaume Njoh Njoh, Chargé de la Communication
Marcel Tchangue, Conseiller Spécial
Emmanuel Kemta, Chef de la Cellule Opérationnelle
Elie Kadji, Chargé de Missions

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés