Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Gestion des finances publiques : Vers une révision des critères d’évaluation de la performance des agents comptables de l’Etat ?

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Cryspin Masneang Laoundiki • mercredi 3 octobre 2018 à 23h15min
Gestion des finances publiques : Vers une révision des critères d’évaluation de la performance des agents comptables de l’Etat ?

Du 1er au 3 octobre 2018, il s’est tenu à Ouagadougou, la 19e Conférence annuelle des agents comptables des établissements publics de l’Etat (CACEPE). Au sortir des échanges, les agents comptables de l’Etat ont formulé des recommandations et pris des résolutions en vue de contribuer à la mise en œuvre de l’évaluation de leur performance dans le système de Gestion des finances publiques.

Durant trois jours, les agents comptables des établissements publics de l’État ont mené des réflexions et des échanges sur le thème : « La contribution des établissements publics de l’État à la mise en œuvre des recommandations issues de l’évaluation de la performance du système de Gestion des finances publiques suivant la méthodologie du cadre PEFA ».

Le DGTCP, Nabi Abraham Ouattara (au micro)

Présidant la cérémonie de clôture, le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Nabi Abraham Ouattara, a indiqué que cette conférence a permis aux agents comptables de l’État d’échanger sur leurs préoccupations se rapportant à leurs missions, rôles, devoirs et obligations. Pour lui, il s’est agi [pour les agents comptables] de mettre à jour leurs connaissances et de s’approprier les nouveaux défis impulsés par les mutations de l’environnement, afin de jouer pleinement leur partition dans l’œuvre commune de modernisation de la gestion des finances publiques.

A entendre Jean Noël Savadogo, directeur des études et de la législation financière à la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique (DGTCP), les travaux se sont axés sur quatre principaux points. La première communication était consacrée au thème principale de la conférence ; ensuite, les insuffisances relevées lors de la vérification faite par l’inspection de la DGTCP au niveau des agences comptables ; les indicateurs de performance applicables aux agences comptables et enfin, la bonne gestion des agences comptables.

Recommandations et résolutions

Au cours de cette 19e conférence annuelle, les agents comptables des établissements publics de l’Etat ont formulé quatre recommandations pour la mise en œuvre du cadre PEFA.

La première recommandation est relative à la mise à disposition des agences comptables de moyens humains, matériels et financiers. La deuxième recommandation concerne l’élargissement du champ de la sensibilisation sur les recommandations issues de l’évaluation de la performance du système de gestion des finances publiques suivant la méthodologie du cadre PEFA aux autres acteurs des établissements publics de l’Etat et des autres organismes publics.

La recommandation n°3 est relative à la révision des critères d’évaluation de la performance des agents comptables. La dernière concerne l’acquisition d’un logiciel de gestion financière et comptable des établissements publics et au renforcement des capacités des agents comptables en matière de tenue de la comptabilité.

Dans la foulée, les participants ont pris deux résolutions. La première est relative à l’engagement des agents comptables à la mise en œuvre des recommandations issues de l’évaluation de la performance du système de gestion des finances publiques suivant la méthodologie du cadre PEFA. Et la seconde porte sur la production et la transmission des situations financières et comptables dans les délais requis.

Au regard des éléments sus-cités, le DGTCP, Nabi Abraham Ouattara a encouragé les participants à s’armer de persévérance dans les efforts pour un meilleur devenir de la fonction d’agent comptable. « Car, c’est au bout de l’effort et de la persévérance constante que se trouvent le progrès et le réconfort de la réussite », a-t-il commenté.

A en croire Jean Noël Savadogo, le cadre PEFA est un système d’évaluation des finances publiques reconnu au niveau international. « C’est en 2001 que la communauté internationale, suite aux constats faits par rapport aux insuffisances liées à la gestion des finances publiques, a mis en place ce cadre, qui concerne à peu près 149 pays qui sont évalués chaque trois ans ». Sigle en anglais, PEFA est connu en français comme l’Evaluation de la performance de la dépense publique.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Conseil national du patronat burkinabè (CNPB) : Le nouveau bureau installé
Taxe de résidence : Des dispositions pour corriger les erreurs de son application
Evaluation des politiques et institutions en Afrique : Au Burkina, le poids de la masse salariale évince les investissements publics
Fonds commun : Le Syndicat national des agents du ministère en charge de l’économie et des finances (SYNAMEF) dénonce une injustice dans la répartition
Ouagadougou : L’UEMOA rencontre ses partenaires techniques et financiers
Financement de l’agriculture familiale au Burkina : L’ONG SOS Faim prône l’inclusion financière agricole
Accès à l’eau potable au Burkina : Un coup de pouce venu de la Belgique
Projet d’urgence pour les dépenses récurrentes (PUFDR) : La Banque mondiale apporte plus de 57 milliards de francs CFA au Burkina
Ministère de l’Economie : Le bilan de 2018 passé à la loupe
Coris Bank international : « La Banque autrement » lance Coris Money, un nouveau porte-monnaie électronique
Commerce hors-UEMOA : Des opérateurs économiques sensibilisés sur les procédures règlementaires
Commercialisation du sésame : Comment tirer le meilleur profit de la filière ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés