40 ans du Vovinam viet vo dao au Burkina : Reconnaissance aux pionniers de l’art martial au pays des Hommes intègres

LEFASO.NET | Jacques Théodore Balima • lundi 1er octobre 2018 à 18h00min

La Fédération burkinabè de vovinam viet vo dao va célébrer, le dimanche 6 octobre 2018, le 40e anniversaire de l’arrivée de l’art martial au Burkina Faso. La commémoration va coïncider avec la tenue du championnat national.

40 ans du Vovinam viet vo dao au Burkina : Reconnaissance aux pionniers de l’art martial au pays des Hommes intègres
En 1978, sous l’impulsion du Français Robert Estom, naissait, au Burkina Faso, le Vovinam viet vo dao. Dans son aventure burkinabè à l’époque, il prend attache avec des désormais pionniers tels Alfred Conombo, feu Pascal Kinda, Arouna Sawadogo, Abdoulaye Sène, etc.

Depuis lors, des lauriers ont été engrangés par cette discipline. D’abord, sous feu Pascal Kinda comme premier président, le Burkina Faso participe, pour la première fois, à une Coupe du monde. Il s’agit de celle de 2010 en Allemagne. Ibrahim Traoré (argent) et Robert Rouamba (bronze) ont été les premiers médaillés. Fernand Ouédraogo, qui a succédé à Jean Pascal Kinda, a aussi conduit l’équipe à des succès.

A la Coupe du monde de 2014 en France, le Burkina fait mieux avec une 4e place en obtenant quatre médailles d’or, trois d’argent et autant de bronze. Mais l’apothéose a été la 3e place acquise lors de la dernière Coupe du monde en juillet dernier en Belgique, avec quinze médailles dont sept en or, deux d’argent et six de bronze. Les Etalons voshings ont aussi participé aux Coupes d’Afrique au Maroc en 2015 (2e place avec 18 médailles dont sept d’or) et du Mali en 2017 en conservant sa place avec un total de 25 médailles dont neuf en or.

En vue de la commémoration des 40 ans d’existence de cet art martial vietnamien au pays des Hommes intègres, la Fédération burkinabè de ladite discipline organise une série d’activités. Il est, par exemple, prévu des témoignages, une remise de certificats de reconnaissances aux pionniers cités plus haut, la coupure du gâteau, etc. Tout cela, le jour du championnat national prévu le dimanche 6 octobre prochain, dans la salle des arts martiaux de l’Institut des sciences du sport et du développement humain (ISSDH), ex-INJEPS.

Le président Fernand Ouédraogo, qui est aussi le président de la Fédération africaine des arts martiaux vietnamiens, a informé que des vosghings d’autres pays ont été invités à cette commémoration. Il a rappelé que le vovinam viet vo dao burkinabè a été reconnu par l’Etat vietnamien. M. Ouédraogo a laissé entendre que le Burkina Faso compte une vingtaine de clubs et une ligue (Ouagadougou). « Les clubs sont logés dans différentes contrées dont Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou, Gaoua, Léo, Toma, Kaya, Tenkodogo et Zorgho », a-t-il conclu.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 2 octobre à 10:27, par Vosinh En réponse à : 40 ans du Vovinam viet vo dao au Burkina : Reconnaissance aux pionniers de l’art martial au pays des Hommes intègres

    C’est un scandal que de continuer à parler de Vovinam Viet Vo Dao au Burkina sans Maitre Appolinaire Ouédraogo. C’est celui la même qui a fait bloc contre fédération qui a totalement dévié de la voie originale du Vovinam. Cette fédération fait honte et est rattaché à un certain maitre dissident installé en France. La vraie voie est celle emprunté par Maitre Appolinaire Ouédraogo, celle reconnue par la FAV (Fédération Africaine de Vovinam VVD) et la Fédération Mondiale.
    Merci, à Maitre Appolinaire Ouédraogo d’être resté sur cette véritable et unique voie du VVD.
    Notre ministère des sports ne fait aucun effort dans la résolution de cette crise et ne cherche nullement à connaître les vraies origines et voie du VVD.
    Justice sera rendu tôt ou tard !
    wahééé !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 4 octobre à 12:58, par Verity En réponse à : 40 ans du Vovinam viet vo dao au Burkina : Reconnaissance aux pionniers de l’art martial au pays des Hommes intègres

      Vous avez un parti pris avec des arguments qui se contredisent. la federation suit un individu dissident qui vit en france et du meme coup vous vous suivez une personne qui vit au Burkina Faso donc ou est la difference ?
      chacun suit la voie de ses interets. le dissident qui vit en france a meme formé
      les grands maitres du Burkina Faso y compris maitre Appolinaire pour qui j’ai un grand respect.
      le maitre Algerien a ete formé par le dissident Français si son viet etait du faux, la logique voudrait
      que tous ces grades soient retrocedés au contraire il est meme venu faire un stage national au
      Burkina avec des techniques apprises avec le dissident. Il existe des interets personnels derrière cela et nulle ne peut les connaitre. Pour ta connaissance, il existe actuellement 3 groupes : vovinam viet vo dao integral, federation mondiale de vovinam viet vo dao et federation intercontinental. Que chacun pedale son velo !!!!!

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés