Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous allez être un gagnant dans la vie, vous devez en permanence donner le meilleur de vous-même» Robert Kiyosaki

Eco-matériaux et habitat durable : 2ie planche sur le confort thermique avec des ressources locales

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • LEFASO.NET | Cryspin Masneang Laoundiki • dimanche 30 septembre 2018 à 23h21min
Eco-matériaux et habitat durable : 2ie planche sur le confort thermique avec des ressources locales

L’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2ie) en collaboration avec la Coopération suisse a organisé un atelier de restitution du projet 3E (environnement, eau et énergie), du 25 au 28 septembre 2018 à Ouagadougou. Les travaux ont porté sur les habitats écologiques à haute efficacité énergétique utilisant au mieux les ressources locales s’adaptant au contexte sahélien. Le directeur général de 2ie, Pr Mady Kouanda, a présidé la cérémonie de clôture.

Le secteur du bâtiment reste l’un des secteurs économiques qui contribue le plus aux impacts environnementaux. Selon le Programme des Nations unies pour l’environnement (UNEP 2009), il contribue à près de 30% des émissions de gaz à effet de serre mondial, principalement liées à l’utilisation de combustibles fossiles pour le fonctionnement des bâtiments (climatisation, ventilation, chauffage). En Afrique sahélienne, les impacts environnementaux sont principalement liés aux besoins grandissant en climatisation. Ces bâtiments ne sont pas systématiquement conçus selon les principes de l’architecture bioclimatique ; ce qui entraînent des consommations énergétiques très élevées.

Selon les ingénieurs, la construction en terre est une des solutions pour réduire considérablement la pollution en CO2 par rapport aux bâtiments construits en béton de ciment Portland. Dans le cadre du projet 3E (environnement, eau et énergie), des études révèlent que le Burkina Faso dispose de nombreuses potentialités en matière argileuse répandue sur la quasi-totalité du territoire national.

Directeur général de 2ie, Pr Mady Kouanda

Le projet 3E a pour objectif d’analyser le contexte de la construction et de proposer des concepts d’habitats écologiques en offrant un bon niveau de confort thermique. C’est ainsi que les étudiants de 2ie et leurs collègues de Haute école spécialisée de Suisse occidentale (Hes.so) ont planché sur deux grandes thématiques : l’habitat durable et les éco-matériaux.

Tout en précisant que ces deux thématiques sont liées, le directeur général de 2ie, Pr Mady Kouanda a indiqué que cet atelier de restitution a permis de valider les résultats obtenus, de mieux les comprendre et de chercher les moyens de les diffuser et les rendre exploitable aux potentiels utilisateurs.

Pour mener à bien cette étude, trois principes méthodologiques ont développés (nldr) répondant chacun à un objectif spécifique : la conception et simulation des éco-habitants ; la construction et l’instrumentation des pilotes et enfin, l’analyse de cycle de vie de matériaux.

Faire un confort thermique avec les constructions locales

Tout en clarifiant les concepts soulignés au tour de projet, Yézouma Coulibaly, Professeur en énergétique physique par ailleurs conseiller aux affaires scientifiques de 2ie, a précisé qu’il s’agit de « bioclimatisme », appelé aussi « climatisation passive » ou « climatisation verte ». L’idée, selon le Pr Coulibaly, il faut que dans les pays en voie de développement, « si nous voulons des maisons descentes, il ne faut non seulement penser à construire avec le climat mais construire avec les ressources locales ».
Pour être plus précis, il a pris le cas des maisons en location du Burkina communément appelées « célibatorium » avec « des toits directement au-dessus de nos têtes » où il fait très chaud à l’intérieur. Pour lui, on peut arriver à faire un confort thermique en utilisant des effets architecturaux adaptés mais des ressources en matière de constructions locales. Tel est l’objectif de leur travail.

Dans la même dynamique, Dr Alexis Duret de l’Institut de génie thermique (IGT) de Hes.so, membre de ce projet, a fait savoir que des solutions adaptées aux besoins des acteurs économiques de la place ont été développées. Pour ce faire, une nouvelle génération de briques qui n’utilise pas de ciment et valorise essentiellement les déchets a été conçue avec le 2ie.

De l’avis des ingénieurs, il faut retenir que ce projet a permis de développer un modèle de stimulation dynamique qui a été calibré. « Il ressort que les paramètres optiques des matériaux, le taux d’infiltration d’air et la couverture du ciel ont une grande influence sur les résultats du modèle, qui a permis entre autres d’étudier l’influence du matériau de construction (enveloppe du bâtiment) sur les heures d’inconfort.

Pour rappel, le projet 3E (environnement, eau et énergie) qui a duré plus de six ans, prend fin le dimanche 30 septembre 2018.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Soutenance de thèse : Nicolas Ouédraogo propose les résidus de tubercules pour combattre la malnutrition et la pollution
Innovation : Etudiant en droit, Jonathan Ouédraogo invente du carburant à base d’huile usagée de moteur
Education à la paix : Marceline Yaméogo suggère l’instauration de la « gouvernance scolaire » dans les écoles
Master II en Topographie et Systèmes d’information géographique : Neysa, première femme diplômée de l’ESUP-Jeunesse
Institut national des sciences des sociétés (INSS) : Les mérites des chercheurs reconnus
Repenser le système de vulgarisation au Burkina Faso pour favoriser l’adoption des innovations agricoles
Plateforme d’innovation-Lait de Banfora : un outil de développement local au Burkina Faso
Soutenance de Thèse Université Nazi Boni : Ida Ouèbounga Bénagabou, désormais Docteur en développement rural
Recherche scientifique : Des physiciens burkinabè peaufinent leurs projets
Soutenance de thèse : Diane Horélie PALGO Docteur en droit de l’Université de Bourgogne Franche-Comté (France)
Education et développement des collectivités territoriales au Burkina Faso : La nécessaire prise en compte des potentialités locales
Nuit de l’excellence de la recherche scientifique : Les meilleurs scientifiques burkinabè honorés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés