Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Salon international du coton et du textile (SICOT) : A la découverte des produits exposés

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Tambi Serge Pacôme Zongo • vendredi 28 septembre 2018 à 22h51min
Salon international du coton et du textile (SICOT) : A la découverte des produits exposés

Le Salon international du coton et du textile (SICOT) a ouvert ses portes le jeudi 27 septembre 2018, dans la cité du Cavalier rouge, Koudougou. Trois jours durant, c’est-à-dire du 27 au 29 septembre 2018, plus d’un million de participants sont attendus. Pour le second jour de ce salon, une équipe des Editions Lefaso, présente depuis l’ouverture, est allée à la rencontre des exposants. Suivez-donc !

Après une première journée déroulée sans trop grande difficulté, le Salon international du coton et du textile (SICOT) poursuit son programme avec des panels, des rencontres B to B et B to G, de l’ambiance festive et des expositions. Nous avons décidé de faire un focus sur les sites d’exposition-vente. Ainsi, nous avons parcouru les deux sites réservés à cet effet (le lieu de l’ouverture officielle du salon et la Place de la nation). Là, nous avons rencontré des exposants qui donnent leurs appréciations.

Huilerie céleste du Burkina (HCB)

Le premier stand visité, sis au lieu de l’ouverture officielle du salon, est celui de l’Huilerie céleste du Burkina (HCB). L’industrie, située au secteur N°18 (zone industrielle) de la ville de Bobo-Dioulasso, intervient dans la production de l’huile alimentaire végétale sans cholestérol, enrichie en vitamine A et répondant aux spécifications de l’ABNORM ainsi que du Laboratoire national de santé publique. Son ambition, en venant participer à cette 1re édition du SICOT, est de nouer des relations commerciales et des partenariats durables avec les entreprises et institutions nationales et internationales.

Adelphe Sow, représentant de l’entreprise à ce salon, nous présente les produits exposés : « Nous exposons l’huile végétale de coton sous plusieurs formes. Il y a des bidons de 5 litres, de 35 cl et des bidons de 20 litres. Il y a également du tourteau, de l’aliment pour bétail ».

Filature du Sahel (FILSAH)

Stand du FILSAH

La Filature du Sahel (FILSAH) est le second stand visité. Lui aussi se situe au niveau du lieu d’ouverture du SICOT. Des dires d’Anatole Sanou du service commercial, « c’est une unité transformatrice de coton qui, à partir du coton brut obtenu auprès de la Sofitex, procède à la transformation en fil ».

En ce qui concerne les produits exposés, il nous énumère une liste suivie d’explications. « Nous avons près de 17 gammes de produits, du plus gros au plus fin, du retord au fil simple. Le retord est utilisé dans la confection du Faso Dan Fani. Le fil simple est utilisé dans le tissage industriel (jeans, basin, pagne, etc.) ».

Société coopérative à la forme simplifiée Nabonswendé des transformatrices des graines de coton de Koudougou (SCOOPS-NTGC)

Sauce faite à base des graines de coton

Notre rencontre avec les exposants s’est poursuivie au niveau de la Société coopérative à la forme simplifiée Nabonswendé des transformatrices des graines de coton de Koudougou (SCOOPS-NTGC), sur le second site du SICOT, la Place de la nation. Cette coopérative a eu l’idée de commercialiser une sauce faite à base des graines de coton passées au moulin, puis pilées.
Sur le procédé pour arriver à cette sauce qu’elle fait accompagner de tô (farine de mais préparée), la présidente de l’association, Azara Simporé, explique : « Ça, ce sont des graines de coton qu’on a envoyées au moulin. Après le moulin, il faut encore piler, tamiser pour finalement obtenir de la farine ou poudre. A la farine obtenue, on ajoute de l’eau, on fait le mélange et on reproduit des boules. A cette étape, on découpe des oignons (et autres ingrédients) qu’on associe aux boules précédemment faites, dans une marmite pour la cuisson ».

Coton Dor cosmétique du groupe Karilor

Le groupe Karilor est le dernier exposant à qui nous avons rendu visite. « Coton Dor cosmétique » est la marque des différents produits du groupe (lotion, savon et pommade) faits à partir de l’huile de coton.

[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Tambi Serge Pacôme Zongo
Lefaso.net

Portfolio

  • Une vue des graines de coton passées au moulin

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Festival international de danse « Dialogues de corps » : C’est parti pour la 12e édition
Musique : Le slam burkinabè s’exporte avec Modibo Sangaré
FESPACO 2019 : La Chine offre 16 millions de francs CFA et 60 tablettes au comité d’organisation
Poésie : La marquisante au maquisard
Tourisme au sein de l’espace UEMOA : Vers la communautarisation des textes
Biens culturels africains : « Nous ne pouvons pas écrire notre histoire sans ces objets » (Pr Jean-Baptiste Kiethéga)
Festival warba de Zorgho : 48 heures pour magnifier la danse warba
Restitution des biens culturels africains : Le Burkina trace sa feuille de route
Musique : Eva 1er, désormais dans votre bac à disques !
Le FESPACO lauréat du prix "Miriam Makeba de la créativité artistique"
Restitution du patrimoine culturel africain : En attendant le lancement du processus par le gouvernement burkinabè
4e édition du Festival écran à ciel ouvert (FECO) : La sélection officielle dévoilée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés