Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Politique : À 48 heures de sa marche-meeting, l’opposition affiche sérennité et détermination

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | OL • jeudi 27 septembre 2018 à 23h45min
Politique : À 48 heures de sa marche-meeting, l’opposition affiche sérennité et détermination

C’est ce samedi, 29 septembre 2018, que l’opposition politique déroule son activité de marche-meeting, annoncée depuis le 4 septembre 2018 au cours d’une déclaration qui avait fait le procès de la gestion du pouvoir en place. Cette activité, premier du genre sous ce régime, revêt un important enjeu ; tant pour l’opposition que pour le pouvoir, en fonction du niveau de mobilisation. À quelques heures de l’activité, le comité d’organisation a fait le point des préparatifs dans la matinée de ce jeudi, 27 septembre 2018, au siège du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF).

En plus des partis politiques, des citoyens et des leaders d’opinion, plus de 50 OSC (Organisations de la société civile) regroupées au sein de l’Union d’action de la société civile (UNAS) et des dizaines d’autres OSC prendront part à la marche-meeting. À ceux-là, il faut ajouter de nombreux artistes engagés, qui ont décidé de soutenir la lutte, ont annoncé les organisateurs.

« Cette marche-meeting vise à protester contre la gouvernance chaotique de notre pays, caractérisée entre autres par l’insécurité chronique, la corruption à outrance, la vie chère, le chômage des jeunes, la crise du logement et les atteintes aux libertés », rappelle le comité d’organisation.

Le rassemblement est prévu pour 7h00 et le départ à 8h00 à partir de la Place de la révolution. L’itinéraire de la marche sera le suivant : Place de la révolution - Avenue du Médiateur – Avenue Gamal Abdel Nasser - Avenue Monseigneur Joanny Thevenoud - Avenue de la Cathédrale – Avenue Dr Kwamé N’Krumah – Rond-Point des Nations unies – Maison du peuple - Chambre de Commerce – Sonabel, pour revenir à la Place de la révolution.

« Il est important de relever que nous avons obtenu l’autorisation de manifester et l’accompagnement des forces de l’ordre pour une manifestation légale, pacifique et sécurisée. Par ailleurs, le comité d’organisation a mis en place une commission sécurité, qui veillera à l’encadrement de la marche et à la discipline interne », a rassuré le comité d’organisation.

Les conférenciers ont également réitéré l’appel à contributions en soutien aux Forces de défense et de sécurité (FDS). « Des personnes rigoureusement sélectionnées, habillées en gilets d’identification et tenant des coffres sécurisés, seront chargées de la collecte des fonds. Chaque contribution sera consignée dans un cahier, pour plus de transparence », expliquent les conférenciers.
Dans le même ordre d’idées, le comité a décidé de faire de ce vendredi, 28 septembre, une journée de collecte de fonds dans les sièges de partis d’opposition, en vue de soutenir les FDS.

« Elle [l’opposition, ndlr] fut la première à l’instaurer, et vous vous rappelez, chers journalistes, que des esprits retors et farfelus et des personnalités à court d’idées se sont moqués de notre démarche. Nous avons été rejoints par l’Assemblée nationale (l’occasion pour nous de lui rendre hommage). Et nous espérons que d’autres compatriotes de bonne foi suivront cet exemple.
De ce fait, nous invitons solennellement les ministres du gouvernement Paul Kaba Thiéba III, ainsi que les partis politiques de la majorité, à cotiser pour soutenir nos vaillantes FDS », a insisté le président du comité d’organisation, Rabi Yaméogo, qui était assisté de Boubacar Sannou, premier adjoint au président du comité d’organisation ; et d’Aziz Dabo, troisième adjoint.

OL
Lefaso.net


Encadré

Les consignes de sécurité :

Le Chef de file de l’opposition invite l’ensemble des manifestants à respecter scrupuleusement les mesures sécuritaires non-exhaustives ci-après :

Le rassemblement à la Place de la révolution aura lieu à 8h. La ponctualité est de rigueur, afin que la marche puisse démarrer à l’heure ;

Tous les manifestants doivent se rendre au point initial de rassemblement, qui est la Place de la révolution. Ils doivent éviter tout rassemblement ou manifestation parallèle, à quelque lieu que ce soit, avant, pendant et après la marche ;

Les manifestants doivent prêter une attention particulière aux consignes qui seront données avant le début de la marche ;

Il est fortement demandé à toutes les organisations non-membres du CFOP qui souhaitent participer à la marche, notamment les OSC et associations, de se signaler au Comité d’organisation au siège du CFOP, au plus tard le vendredi 28 septembre 2018.

Il est fortement demandé aux manifestants et aux structures qui veulent diffuser des messages à travers des banderoles, pancartes ou autres supports, de prendre attache avec le Comité d’organisation, pour la validation desdits messages. Les banderoles ou pancartes qui n’auraient pas été validées au préalable pourraient être retirées de la marche si leur contenu se révélait contraire à l’esprit de la manifestation.

La marche se déroulera en suivant un agencement et un ordre qui seront annoncés par le Comité d’organisation avant le début de la marche ;

Nul n’est autorisé à commencer la marche avant le signal officiel qui sera donné par le Comité d’organisation ;

Il est impératif de se conformer strictement à l’itinéraire officiel retenu par le Comité d’organisation et de le parcourir uniquement dans le cadre du cortège officiel ;

Tout manifestant qui ne se conformerait pas à l’itinéraire, à l’agencement et à l’ordre établis par le Comité d’organisation, ou qui ne respecterait pas les consignes de sécurité sera immédiatement expulsé du cortège ;

Il est strictement interdit d’être en possession de quelque arme ou projectile que ce soit : arme à feu, couteaux, flèches, lances, lance-pierres, cailloux, pointes, bois, etc. ;

Il est strictement interdit aux manifestants de provoquer les forces de l’ordre, de les agresser physiquement, de les injurier, de jeter vers eux des projectiles ou de bousculer les barrières de sécurité ;

Les manifestants peuvent fraterniser avec les forces de l’ordre, et leurs envoyer des signaux de soutien indéfectible ;

Il est demandé aux manifestants de ne pas répondre aux injures et autres provocations que des adversaires de la marche pourraient éventuellement proférer en direction du cortège ;

Il est strictement interdit aux manifestants de se bagarrer ou de proférer des injures au sein du cortège ;

Il est strictement interdit de détruire les feux rouges, de dégrader les bâtiments, de casser les boutiques des commerçants, ou de piller les étals des marchands ;

Toute personne qui se livrerait à des provocations, à des casses, ou qui tenterait de semer le désordre, sera maitrisée par le service de sécurité à ses dépens ;

Une fois la manifestation terminée, les manifestants sont invités à regagner leurs domiciles dans le calme, à éviter strictement tout attroupement et à ne pas répondre aux éventuelles provocations.

Dans tous les cas et dans toutes les situations, avant, pendant et après la manifestation, les manifestants sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions du Service d’ordre du Comité d’organisation. Ces consignes ne sont pas nouvelles. Elles font maintenant partie de notre tradition.

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Députée Elise Foniyama Ilboudo/Thiombiano : « Les gens pensent que la politique, ce sont des intrigues »
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés