Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Journées BRVM : Rendez-vous les 13 et 14 novembre prochains pour la 14e édition

Accueil > Actualités > Economie • • mercredi 26 septembre 2018 à 11h30min
Journées BRVM : Rendez-vous les 13 et 14 novembre prochains pour la 14e édition

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) tiendra les 13 et 14 novembre 2018 à l’hôtel Laïco de Ouaga 2000, la 14e édition des Journées BRVM. L’information a été donnée aux journalistes ce mardi 25 septembre 2018, au cours d’une conférence de presse animée par le directeur de l’Antenne nationale de bourse du Burkina, Léopold Ouédraogo, et Alain Kudzu, consultant pour la BRVM.

C’est dans le but de dynamiser le marché financier régional que la direction générale de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) a initié, depuis 2015, les Journées BRVM. Ces journées se veulent une caravane promotionnelle des activités boursières dans les différents pays de l’UEMOA. Cette année, la campagne se déroule en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Togo et au Burkina Faso.

Grâce à ces journées, la bourse la plus innovante en Afrique et première place boursière islamique du continent améliore sa visibilité et celle des acteurs du marché. Les Journées BRVM permettent par ailleurs de contribuer à la vulgarisation de la culture et des pratiques boursières au sein des populations de l’Union, mais aussi de promouvoir les produits et services financiers innovants et accroître le nombre d’entreprises cotées.

Pour l’édition 2018 des Journées BRVM, le thème retenu est « L’innovation et le développement des marchés financiers ». Plusieurs activités ponctueront ce rendez-vous du marché financier régional. Il est notamment prévu, pour la première journée, entre autres une conférence d’affaires pour les PME, des rencontres B to B, trois ateliers thématiques qui aborderont l’introduction en bourse des entreprises, l’importance de la communication financière et la stratégie gagnante lorsqu’on investit en bourse. Il est attendu au moins 300 personnes dont des autorités politiques et institutionnelles, des dirigeants de banques, de sociétés d’assurances, des dirigeants et cadres d’entreprises, des membres d’organisations socio-professionnelles, des particuliers, etc.

La deuxième journée, elle, sera marquée par une conférence universitaire sous forme de cours magistral sur le thème « Le rôle de la bourse dans le financement de l’économie ». Elle sera animée par le Dr Adoh Kossi Amenounvé, directeur général de la BRVM. À cette conférence universitaire, sont attendus des étudiants de niveau master, des enseignants et des chercheurs.

À en croire Alain Kudzu, consultant accompagnant la BRVM, ces Journées BRVM sont importantes, car elles « permettent de prendre le pouls des attentes des entreprises et des épargnants pour pouvoir contribuer au développement de la Bourse ».

Seulement trois entreprises burkinabè cotées en bourse

Au cours de cette conférence de presse, le directeur de l’Antenne nationale de bourse du Burkina, Léopold Ouédraogo, n’a pas manqué de souligner que « la bourse est un puissant moyen de financement des entreprises et de l’économie ». Pourtant, elles sont nombreuses les entreprises burkinabè qui hésitent encore à faire leur entrée sur le marché boursier régional. Seulement trois entreprises burkinabè sont cotées à la BRVM pour une capitalisation estimée à près de 600 milliards de F CFA, soit 10% de toute la capitalisation de la BRVM. Le Burkina Faso, avec ses trois entreprises, vient en deuxième position ex-æquo avec le Sénégal, derrière la Côte d’Ivoire qui totalise plus de 30 sociétés cotées à la BRVM. 

Lors de la dernière édition des Journées BRVM, l’ancien Premier ministre Tertius Zongo, keynote speaker de la rencontre, avait d’ailleurs souligné la faiblesse du nombre de sociétés introduites en bourse, mais aussi l’absence des PME sur le marché.

Sur ce point, M. Ouédraogo a tenu à rappeler que la bourse n’est pas uniquement destinée aux grandes entreprises. C’est pourquoi il espère qu’avec la création d’un troisième compartiment destiné aux PME (capitalisation boursière supérieure à 100 millions de F CFA), les entreprises burkinabè seront un peu plus nombreuses à faire leur entrée en bourse.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 septembre à 19:17, par kone En réponse à : Journées BRVM : Rendez-vous les 13 et 14 novembre prochains pour la 14e édition

    Avantages d’une introduction en Bourse
    Réaliser les projets
    Doter l’entreprise d’un « label de qualité »
    Valoriser et mobiliser les collaborateurs
    Mieux satisfaire les actionnaires
    La Bourse permet de financer les projets
    Grâce à une diversification optimale des sources de financement
    Par le biais de montages financiers sur mesure
    Et la possibilité d’obtenir des crédits à des conditions avantageuses
    Croissance externe et internationalisation de l’entreprise
    s’insérer dans une stratégie de groupe
    d’accéder à de nouveaux marchés
    De conclure des accords internationaux
    Toutes choses qui vous permettront in fine :
    D’améliorer le savoir-faire
    De Développer la productivité
    De Renforcer la Position Concurrentielle
    une entreprise avec un label de qualité
    Reconnaissance de la société
    « Cité des Émetteurs »
    « Coup de projecteur »
    Une crédibilité et une notoriété renforcées
    Un « label de qualité »
    – les comptes sont certifiés et diffusés
    – la transparence
    Une mobilisation & Une valorisation des collaborateurs
    Des salariés volontairement actionnaires de leur société,
    Un système d’intéressement efficace,
    Opportunité de recruter des candidats de valeur
    La satisfaction des actionnaires en leur offrant
    Une valeur marchande incontestable
    La liquidité du patrimoine
    Une valorisation intéressante
    Une meilleure visibilité
    Pérenniser les entreprises familiales
    Résout le problème de succession
    Protège le contrôle majoritaire par une ouverture limitée du capital
    KONE

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre à 09:24, par OUEDRAOGO Louis Philippe En réponse à : Journées BRVM : Rendez-vous les 13 et 14 novembre prochains pour la 14e édition

    Bonjour.
    J’aimerais participer aux journées BRVM. 
    Comment je doit faire pour y prendre part ??

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Conseil national du patronat burkinabè (CNPB) : Le nouveau bureau installé
Taxe de résidence : Des dispositions pour corriger les erreurs de son application
Evaluation des politiques et institutions en Afrique : Au Burkina, le poids de la masse salariale évince les investissements publics
Fonds commun : Le Syndicat national des agents du ministère en charge de l’économie et des finances (SYNAMEF) dénonce une injustice dans la répartition
Ouagadougou : L’UEMOA rencontre ses partenaires techniques et financiers
Financement de l’agriculture familiale au Burkina : L’ONG SOS Faim prône l’inclusion financière agricole
Accès à l’eau potable au Burkina : Un coup de pouce venu de la Belgique
Projet d’urgence pour les dépenses récurrentes (PUFDR) : La Banque mondiale apporte plus de 57 milliards de francs CFA au Burkina
Ministère de l’Economie : Le bilan de 2018 passé à la loupe
Coris Bank international : « La Banque autrement » lance Coris Money, un nouveau porte-monnaie électronique
Commerce hors-UEMOA : Des opérateurs économiques sensibilisés sur les procédures règlementaires
Commercialisation du sésame : Comment tirer le meilleur profit de la filière ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés