Arrondissement N°10 de Ouagadougou : Et si la population contribuait à son propre développement ?

LEFASO.NET | Nicole Ouédraogo • mardi 18 septembre 2018 à 23h30min

Seul, le conseil municipal de l’arrondissement N°10 de Ouagadougou aura du mal à relever les énormes défis auxquels il fait face. D’où l’idée d’un projet de mobilisation de ressources intellectuelles, matérielles et financières dénommé « Contributions citoyennes, COPERE Arrondissement 10 ». La stratégie de mobilisation citoyenne dudit arrondissement a été présentée ce mardi 18 septembre 2018.

Arrondissement N°10 de Ouagadougou : Et si la population contribuait à son propre développement ?
Voirie exécrable, espaces publics anarchiquement occupés, divagation d’animaux, caniveaux transformés en poubelles publiques, manque d’équipements didactiques dans les écoles, un seul CSPS pour une population qui dépasse largement 30 000 habitants… Le maire de l’arrondissement 10, Jérémie Sawadogo, est conscient que des efforts doivent être faits pour améliorer les conditions de vie de sa population. Mais de son avis, il revient d’abord aux premières concernées, c’est-à-dire les populations de l’arrondissement 10, d’apporter une pierre à leur propre développement, avant de compter sur les autres.

C’est dans cette dynamique, dit-il, que le conseil d’arrondissement a créé des structures communautaires dénommées « Comité des personnes ressources », en abrégé COPERE (un acronyme qui évoque le mot coopérer et la collaboration pour agir). « Les COPERE sont à la fois des structures de mobilisation citoyenne pour le développement mais aussi des instances devant lesquelles le conseil d’arrondissement devra s’obliger à rendre compte de sa gestion de la chose publique », a indiqué Jérémie Sawadogo.

À travers ce projet de mobilisation des ressources par la participation citoyenne au développement, le maire Jérémie Sawadogo a noté que le conseil municipal entend mobiliser des ressources auprès des personnes physiques ou morales sensibles au développement de leur milieu de vie et de toutes les personnes ressources. Ainsi, il fait appel aux partenaires techniques financiers privés ou étatiques, qui croient au développement.
Le but final de cette mobilisation citoyenne et financière étant, selon lui, de contribuer efficacement, d’ici trois ans, à la réalisation des quinze projets identifiés par le conseil municipal de l’arrondissement.

Déjà, au cours de l’année 2018, le conseil d’arrondissement ambitionne de mettre en œuvre cinq projets. Il s’agit notamment du projet de renforcement de la pré-collecte des déchets solides ménagers dénommé « 5 000 poubelles, 50 tricycles » ; le projet d’aménagement et de construction de boutiques de rue, de parkings et de toilettes publiques ; celui sur l’indication et l’orientation de l’arrondissement ; le projet d’équipement en tables-bancs et en lieux de levée de drapeau national dans les établissements et le projet d’installation de lampes LED solaires devant les établissements.

D’un montant estimé à environ 2 milliards 650 millions 228 mille francs CFA, les ressources financières nécessaires à la réalisation des différents projets peuvent être déposées à la mairie contre une quittance. Selon Jérémie Sawadogo, l’argent peut être également déposé sur le compte projet Trésor au numéro 443420000636 intitulé « CONTR CIT COPERE ARDT 10 » ou par les moyens de transfert électronique comme Orange money ou Mobicash.

À ce sujet, la mairie de l’arrondissement 10 rassure : « Nous allons utiliser l’argent de façon transparente et revenir vous rendre compte par un mécanisme clair que les uns et les autres pourraient vérifier. Nous avons prévu une publication des différents dons dans les médias ». S’agissant des contributions matérielles de toute nature, elles peuvent se faire directement à la mairie ou dans tout autre lieu au Burkina. En termes de ressources intellectuelles, les contributions peuvent se faire directement sur le site internet de l’arrondissement via la fenêtre ‘’lucarne citoyenne’’.

En rappel, l’arrondissement 10 est né à la faveur du redécoupage, en 2013, des cinq arrondissements que comptait la ville de Ouagadougou. Situé à la périphérie Est de la ville, il regroupe les secteurs 41 à 45. Les secteurs 41 et 45 sont caractérisés par leurs habitats spontanés couramment appelés « zones non-loties ».

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 19 septembre à 00:23, par Ludovica En réponse à : Arrondissement N°10 de Ouagadougou : Et si la population contribuait à son propre développement ?

    “Environ 2 milliards 650 millions 228 mille francs CFA” ?
    Traduction de texte : dans l’arrondissement 10, Maires et Conseillers ont besoin du soutien citoyen pour s’acheter terrains et autos, construire villas et fermes, prendre 2eme et 3eme épouses et entretenir maîtresses.

    Répondre à ce message

    • Le 19 septembre à 08:42, par Kô-tigui En réponse à : Arrondissement N°10 de Ouagadougou : Et si la population contribuait à son propre développement ?

      Vraiment, je suis aphone.
      Monsieur Ludovica, il faut un peu de sérieux dans ce que nous faisons. Qui t’oblige à contribuer ?
      Le burkinabè est devenu très méchant, et même nocif pour lui-même.
      Pour ta gouverne, sais-tu comment les ressources sont mobilisées pour le financement des projets dans nos pays ?
      Vas-y à Bassinko et certains quartiers pour voir l’engagement solidaire et volontaire des populations !
      Tu n’as pas d’obligation à payer, donc laisses chacun se définir.
      Essayons de ne pas être négativiste.
      Je passais

      Répondre à ce message

      • Le 19 septembre à 12:10, par Ludivica En réponse à : Arrondissement N°10 de Ouagadougou : Et si la population contribuait à son propre développement ?

        Oh la, on joue les vierges effarouchées ? On s’en offusque ? Portez ce cynisme ailleurs. Nous savons tous que la corruption coule dans le sang de l’africain quand on lui confie une responsabilité publique. Surtout surtout dans celui des élus locaux et nationaux. Voudriez-vous sérieusement faire croire à quelqu’un ici que si vous réussissez à rassembler ces 2 milliards et demi, tout cet argent au centime irait dans la gestion de la chose publique ? Je souhaite que vous récoltiez cette somme et on en reparle dans deux à 4 ans. Les détournements directes ou indirectes par le biais de surfacturations et kickbacks, de faux contrats vont etre étalés sur la place publique. Les conseilleurs vont se dononcer entre eux. Des maires vont se prendre par la gorge... bien sûr que je n’ai pas l’intention de donner un seul centime dans cette affaire qui n’est rien d’autre qu’une grosse arnaque. Autant le jeter dans un puits si je ne sais quoi en faire. J’encouragerais les uns et les autres qui ont les moyens à plutôt investir dans leur propres projets que de les donner à des élus. Tout le monde au Faso sait pourquoi on fait des coudes pour être élu conseiller, maire, député, président. Et ce n’est pas premièrement par altruisme ou engagement citoyen et pour le bien public. C’est d’abord et ultimement pour son propre bien. La gestion politique en Afrique n’est pas une affaire de vocation ou de visionnaires, mais bien un raccourci pour s’enrichir vite et bien.
        Et puis cultivez-vous un peu, ca ne vous fera aucun mal ; Ludovica est un prénom féminin. Et conseil gratuit, pour le respect de soi-meme, on évite de tutoyer un inconnu. Ça fait trop cheap et on se rabaisse soi-meme.

        Répondre à ce message

    • Le 19 septembre à 09:16, par Sincère En réponse à : Arrondissement N°10 de Ouagadougou : Et si la population contribuait à son propre développement ?

      Bravo à ce maire de l’arrondissement n’10 , c’est des initiatives pareilles qui manquent au Burkina.
      Vraiment si tous les maires pouvaient emprunter ces exemples , les habitants vivraient mieux et la ville de Ouaga allait aussi changer de look.
      Vraiment courage à ce maire intectuel.
      N’écoutez pas les critiques car le résultat fera d’eux des personnes sans initiatives.

      Répondre à ce message

    • Le 19 septembre à 10:43, par LEFASO D’ABORD_Sanrg_sym En réponse à : Arrondissement N°10 de Ouagadougou : Et si la population contribuait à son propre développement ?

      Vraiment arrêtons de voir le mal partout.Souvent dans notre amertume on exprime nos propres besoins ,ceux en quoi on est attachés. Je ne comprends pas ceux qui se réclament "le peuple" ,ils veulent le paradis mais ne veulent pas mourir.Vous voulez que la ville se développe mais vous êtes contre les idées qui amènent le changement. Attendons de voir ses résultats avant de le juger.Demande toi qu’est-ce que toi tu fait pour le pays !! Le Burkinabè devient plus amer que la nivaquine( qu’on ne prescrit même pas) .#Be_positif_everyday

      Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 10:09, par Sawadogo En réponse à : Arrondissement N°10 de Ouagadougou : Et si la population contribuait à son propre développement ?

    Bonjour.
    On verra tout dans ce pays. Quel rôle joue la mairie centrale ? A ce que je sache, les impôts locaux sont reversés dans le compte de ladite mairie et doivent servir aux financements des projets locaux comme énumérés dans la conférence du conseil municipal. Demander encore à la population de cotiser malgré sa pauvreté grandissant devient une double casquette pour nos populations. La solution est toute simple : donner l’autonomisation aux mairies d’arrondissement pour qu’ils puisse jouer pleinement leur rôle, chose que le mercantiliste maire central ne va jamais accepter. je passais....

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 10:10, par Sawadogo En réponse à : Arrondissement N°10 de Ouagadougou : Et si la population contribuait à son propre développement ?

    Bonjour.
    On verra tout dans ce pays. Quel rôle joue la mairie centrale ? A ce que je sache, les impôts locaux sont reversés dans le compte de ladite mairie et doivent servir aux financements des projets locaux comme énumérés dans la conférence du conseil municipal. Demander de cotiser malgré la pauvreté grandissante devient une double casquette pour nos populations. La solution est toute simple : donner l’autonomisation aux mairies d’arrondissement pour qu’ils puisse jouer pleinement leur rôle, chose que le mercantiliste maire central ne va jamais accepter. je passais....

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 11:35, par Megd’ En réponse à : Arrondissement N°10 de Ouagadougou : Et si la population contribuait à son propre développement ?

    La population contribue déjà à travers les différentes taxes et autres prélèvements.

    Il ne faut pas non plus gruger les pauvres habitants.

    Il faut donner l’exemple et cela doit commencer par les conseillers et autres personnels de l’arrondissement.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 12:46, par Attentif En réponse à : Arrondissement N°10 de Ouagadougou : Et si la population contribuait à son propre développement ?

    Bravo au maire et à son équipe pour ces initiatives. Il reste maintenant à déployer des actions efficaces de communication de proximité pour susciter l’adhésion de la communauté à la base au projet. Ces actions devront amener la population à comprendre que le projet est le leur avant d’être celui de la mairie. Courage.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 12:51, par le voyant En réponse à : Arrondissement N°10 de Ouagadougou : Et si la population contribuait à son propre développement ?

    bonjour ce n est pas les moyens qui manquent a la mairie mais plutot des initiatives pour faire ne serait ce que le minimum.. as ton besoin de la population pour gratter ou ramasser de la terre avec une benne et venir arranger une voie . dans les arrondissements le minimum de travail que devrait faire une mairie manque. meme pas un catterpillard pour gratter les voies et vous vouler une contribution .faite le minimum dabors et au vu de ca le peuple suivra
    .dans ces conditions qui va mettre son argent dans la geule du loup. des petits ponts qui ne valent parfois meme pas deux millions sont irrealisable(allez y voir entre la cite azimo de tampouy et le lotissement de ido un marecage qu on appelle guei baongo .meme un petit pont de 2 millions suffit pour resoudre le probleme )mais on prefaire organiser des coupes de maires et des ceremonies de 8 mars a cout de plusieurs millions de francs cfa ca fais tout simplement pitie dans nos arrondissement. SANKARA avait reussi a mobiliser les populations mais on voyait dabors le sacrifice qui etait fais au somet de l etat

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 13:24, par Alain En réponse à : Arrondissement N°10 de Ouagadougou : Et si la population contribuait à son propre développement ?

    Bonjour à tous
    Je salue l’initiative. Je pense que l’effort populaire de mobilisation de ressources n’occulte pas ce que l’effort public à travers les taxes va faire. Je souhaite du courage au maire et à tout le conseil municipal. J’encourage tous ceux et toutes celles qui le peuvent, à intervenir. Aidons les à avoir le courage de prendre d’autres initiatives, parce que c’est une décision qui a dû etre débattue longtemps avec beaucoup d’hésitations dans notre contexte actuel. Mais elle donne l’opportunité à ceux qui veulent faire quelque chose de le faire. Elle fédère aussi les efforts et le sentiment d’appartenance à une entité de vie commune. Les engagements de transparence sont pour moi une preuve de bonne foi et de volonté de bonne gouvernance. Du courage à tous et à toutes pour un arrondissement exemplaire. Aucun effort de construction n’est jamais vain. Ajoutons encore notre pierre à l’edifice commun, même si nous avons déjà fourni des efforts.
    Nous le faisons pour nous-mêmes et pour les générations futures.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 14:57, par Patinda En réponse à : Arrondissement N°10 de Ouagadougou : Et si la population contribuait à son propre développement ?

    ENTRETENEZ LA VOIE PRINCIPALE QUI VA DE LA STATION TOTAL DU MUSEE JUSQU’AUX NON LOTIES ET ECLAIREZ LE SECTEUR LTAC-KOWEIT. CELA SERA VISIBLE PAR TOUTE VOTRE POPULATION ET ELLE VOUS SOUTIENDRA PAR LA SUITE AU BESOIN. SI VOUS FAITES CELA ET VOUS ENVOYEZ VOS PERSONNES RESSOURCES CHEZ LZS GRANDS QUI SONT DANS VOTRE ARRONDISSEMENT, VOUS ALLEZ ENGRANGER BEAUCOUP. MAIS SANS UN MINIMUM, ON SE POSERA LA QUESTION SUR CE QUE SERT LA DECENTRALISATION

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 22:08, par broo En réponse à : Arrondissement N°10 de Ouagadougou : Et si la population contribuait à son propre développement ?

    Bonne initiative, l’idée est très originale à mon humble sens, on doit accompagner le maire et les conseillers pour cette idée novatrice. Les difficultés, les menaces, les risques on les aplanissent, les contourne ou les atténue au fur et à mesures qu’on avance. Les critiques des autres n’ont pas droit de cité ici, ici il faut débattre d’idées

    ...dans cette dynamique, dit-il, que le conseil d’arrondissement a créé des structures communautaires dénommées « Comité des personnes ressources », en abrégé COPERE (un acronyme qui évoque le mot coopérer et la collaboration pour agir). « Les COPERE sont à la fois des structures de mobilisation citoyenne pour le développement mais aussi des instances devant lesquelles le conseil d’arrondissement devra s’obliger à rendre compte de sa gestion de la chose publique...
    MR LE MAIRE DECOLLONS, AMORCEZ VOTRE DECOLLAGE, LE DEVELOPPEMENT DE VOTRE ARRONDISSEMENT ; CA PEUT SERVIR DE MODELE ;les trainards nous prendrons au vol

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 09:40, par pobou En réponse à : Arrondissement N°10 de Ouagadougou : Et si la population contribuait à son propre développement ?

    belle initiative monsieur le maire.tous nos encouragements !!! n’ oublié pas aussi la correction des ressencements au niveau des zones non loties. plusieurs résidents n’ avaient pas bénéficié de numéro aux détriments des non résidents.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 14:46, par Tengbiiga En réponse à : Arrondissement N°10 de Ouagadougou : Et si la population contribuait à son propre développement ?

    Mme ou Mlle Ludovica,

    Pourquoi avez-vous un esprit destructeur ? Pourquoi une telle initiative provoque t-elle de telles reflexions négatives ? Qui est-ce qui viendra nous developper ?

    Si vous ne voulez pas contribuer, c’est votre droit. Mais de grâce, ne décourager pas ceux qui ont compris que personne ne viendra nous developper. Nous devons compter sur nous-meme.

    Avec mes meilleures saluations

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés