Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Safiatou Lopez : Depuis sa cellule, elle appelle à une mobilisation pour la marche-meeting de l’opposition

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 10 septembre 2018 à 07h30min
Safiatou Lopez : Depuis sa cellule, elle appelle à une mobilisation pour la marche-meeting de l’opposition

Le Collectif dignité et liberté pour Safiatou Lopez/Zongo a animé une conférence de presse, ce samedi 8 septembre 2018 à Ouagadougou. Ce regroupement de leaders de la société civile qui est né suite à l’interpellation et à l’incarcération de dame Lopez, veut lui apporter un soutien au plan judiciaire comme moral.

Initialement prévue pour se tenir à l’Abmaq (refus de donner la salle à la dernière minute), cette conférence de presse a finalement eu lieu au domicile de Safiatou Lopez. C’est à cet endroit même qu’elle a été interpellée dans la nuit du mercredi 29 août 2018, puis écrouée à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (Maco). Selon Siaka Coulibaly, président du Collectif, ils se sont attachés les services d’un spécialiste qui est proche de la procédure judiciaire en la personne de Me Christophe Birba, afin qu’il puisse s’adjoindre à l’avocat de Safiatou Lopez. Cela pour se prémunir des actes qui pourront porter préjudice aux membres de ce regroupement dans la lutte pour la libération de leur camarade de lutte.

Les conférenciers regrettent la violence avec laquelle la présidente d’honneur du Cadre de concertation nationale des organisations de la société civile (CCNOSC) a été interpellée et demande sa libération sans délai. « Le Collectif réaffirme son soutien à Safiatou Lopez/Zongo. Nous estimons que pour le rôle qu’elle a joué dans l’approfondissement de la démocratie ces dernières années, elle peut bénéficier de certains égards qui seraient par exemple une liberté provisoire pendant que la procédure suit son cours », a indiqué Siaka Coulibaly.

En plus d’avoir son avocat, Me Silvère Kiemtaremboum, Safiatou Lopez/Zongo peut désormais compter sur celui du Collectif, Me Christophe Birba. Pour ce dernier, de concert avec son collègue avocat, ils ont fait de la liberté de l’inculpé (pour tentative de déstabilisation) une grande priorité. Donc il tient à rassurer la famille et les amis de leur cliente qu’ils ne ménageront aucun effort pour mettre en œuvre tous les mécanismes judiciaires pour la libération provisoire ou totale de dame Lopez.

Détention arbitraire

« Pour un activiste comme elle, le droit d’aller et de venir est vraiment vital », a-t-il souligné. L’avocat trouve que l’Etat burkinabè est devenu récidiviste en matière de détention arbitraire. « Je ne parle pas de politique, je parle de détention arbitraire. Et la détention arbitraire n’est pas nécessairement une détention politique », a-t-il insisté. Pour étayer ce qu’il a avancé, il est revenu sur l’avis des experts des Nations unies sur la détention de Djibril Bassolé, jugée arbitraire. Pour lui, il est clair que lorsqu’un civil est privé de sa liberté en vertu d’un titre émis par une juridiction militaire, il ne faut pas passer par quatre chemins pour dire que la détention est automatiquement arbitraire. C’est le cas de dame Lopez.

Dans les jours à venir, le Collectif compte entreprendre des actions. Il s’agit notamment de la mise en place d’une veille pour la protection des défenseurs des droits humains et des acteurs de la société civile qui sont persécutés ; d’activer le dispositif à l’étranger pour plus de protection des défenseurs de la démocratie. Aussi, le collectif compte participer à la marche-meeting que l’opposition organise le samedi 29 septembre 2018 à Ouagadougou.

Au cours de cette conférence de presse, une lettre de Safiatou Lopez/Zongo, en date du 2 septembre 2018, a été lu à l’assistance. Elle décrit les difficiles conditions de sa détention et invite sa famille et ses amis à ne pas désespérer car son moral est haut. « Aucune cellule ne pourra m’empêcher de me prononcer sur la situation nationale de notre chère patrie », a-t-elle souligné dans sa lettre. Par ailleurs, elle a appelé sa base à se mobiliser pour participer à la marche-meeting de l’opposition pour le vrai changement. « Sachez que la lutte pour le vrai changement pour laquelle nous avons perdu des camarades continue, jusqu’à ce que ce changement soit une réalité pour tous les fils et filles de ce pays », a-t-elle écrit.

Marcus Kouaman
(kmagju@gmail.com)
Lefaso.net

Messages

  • Terrorisme, Détentions arbitraires, amateurisme au sommet de l’état,demoralisation des troupes...Bref.Toutes les conditions sont réunies pour une solution à l’Égyptienne !Que Dieu aide le Burkina.

  • A mon avis, il était prématuré d’arrêter Dame LOPEZ, si les indices étaient concordants et logiques, il fallait attendre et la prendre la main dans le sac ; dans ce cas personne n’allait s’agiter
    il y va de l’intérêt de la justice de nous édifier sur le fondement de son arrestation

  • vous parlez de quel changement ??? Madame Lopez, ailleurs ne vaut pas mieux que le Burkina en termes de liberté d’opinion. on peut certainement déplorer la formule de votre arrestation. mais en attendant souffrez que la justice fasse son travail et vous serez oui ou non blanchie. aussi sachez que vos activité subjectives et les agendas cachés ne peuvent que se dévoiler car faire confiance a autrui n’est que ruine de sa personnalité.

  • Oups ! vraiment du n’importe quoi, du laissez faire et du laisser aller dans ce pays. Dame LOPEZ, laissez-moi vous dire que la célébrité ne s’improvise pas. Vous pensez ou du reste, vous croyez que les Burkinabè avertis ne savent pas lire entre les lignes ? allez au delà d’une lettre pour faire un reportage. Trop de zèle !!!
    Mon cher Siaka Coulibaly, votre exemple de Djibril Bassolé comme un exemple de détenu arbitraire vous vaut une interpellation, mais vous pouvez vous réjouir de la maturité démocratie du Gouvernement KABA.
    Excellence Monsieur le PRESIDENT, repondez à ce cri de cœur, croyez-moi que excès de liberté est source d’anarchie et vous conviendrez avec moi que certains zélés de ce pays mérite une correction.
    Si des Burkinabè pensent que s’accommoder au nouvel ordre démocratie est une faiblesse, vous avez la caution d’un grand nombre aussi pour remettre ces zélés qui abusent de votre humanisme, de votre tolérance et de votre sens élevé de responsabilité.
    Franchement, trop d’abus dans ce pays. N’importe qui se transforme en défenseur des droits humains et pollue l’atmosphère.

  • Bien malin celui qui nous dira ce qui se passera le 29/9/18

  • Les lettres qui sont écrites le 2 septembre pour etre publiée une semaine n’a aucun sens. La lettre était destinée a qui ? Ou bien c’est la faute de la poste ? Qu’elle sorte elle même manifester

  • Il faut que les gens comprennent que dame LOPEZ n’est pas au dessus de la loi. c’est pas parce qu’elle leader de la société civile qu’elle ne doit pas répondre devant la justice. elle vaut mieux que quel burkinabè. cette dame parle trop c’est pourquoi la première dame ne voyage plus avec elle raison pour laquelle est est aigrie. répond de tes actes après on verra.

  • “ Le Collectif réaffirme son soutien à Safiatou Lopez/Zongo. Nous estimons que pour le rôle qu’elle a joué dans l’approfondissement de la démocratie ces dernières années, elle peut bénéficier de certains égards qui seraient par exemple une liberté provisoire pendant que la procédure suit son cours », a indiqué Siaka Coulibaly.
    Donc depuis l’insurrection il y a deux categories de burkinabé ? Le burkinabé ordinaire et le super burkinabé ou super citoyen, comme cette Madame Lopez, qui lui serait au dessus de loi et ne devrait être mesuré avec la même aune que le ci-devant ? Ah bon ! Que de comédiens et de drôles dans le Burkina nouveau ! Quand on dit que ces OSC ne se prennent pas pour des ci-devants, en voici la preuve. Que quelqu’un leur rappelle humblement quelques éléments de l’histoire des hommes : de grands révolutionnaires, des libérateurs historiques des peuples, de grands visionnaires et combattants qui ont mené, guide, libéré leurs peuples ont par la suite été eux aussi amenes devant Dame Justice et condamnés par le même peuple lorsqu’ils ont été reconnus coupables d’avoir failli. Donc c’est seulement à la comédie que l’on s’adonne quand avec redondance on anonne que “plus rien ne sera comme avant”. Et nous les naïfs et les âmes candides qui croyions qu’on proclamait l’avènement, entre autres belles et magnifiques choses, d’une démocratie pour tous, d’une justice pour tous ; celle-ci, altière et immaculée, les yeux bandés, pèserait chacun sur la même balance. Djaaaaaaaaaa le Burkina nouveau est une affaire de super citoyens. Cet groupuscule d’associés s’il leur restait quelque crédibilité, à mon sens, vient de la dépenser dans cette sortie malheureusement. Et si j’etais à la place de madame Lopez je me débarrasserais fissa de cet avocat qui n’a que pour seule ligne de défense sa participation au soulèvement populaire. Avec un tel argument elle n’est pas près de sortir du gnouf.

  • Le meilleur soutient que vous pouvez porter à dame lopez est de la rejoindre à la MACO. Bonne chance nous tous.

  • Toute lutte pour une bonne gouvernance est légitime ! Et cette marche est légitime ! Une opposition reste l’avocat du peuple. Malheureusement l’opposition Burkinabé, comme dit un ancien farouche lutteur de classe pour les opprimés et qui a changer de camp, ‘’’’l’opposition est truffé des putschistes et des revanchards, selon Me Sankara.’’’’’ Et je suis d’accords avec lui. Car, ces revanchards empêchent Zépherin Diabré et son opposition de bien opposer.

    Ceux qui entourent Zépherin Diabré de nos jours qui sont du groupe de la CODER, sont uniquement là pour le pouvoir, afin de se venger par la suite. Ils n’ont aucun objectif concret pour l’émergence du pays ou pour le peuple. Pour les revanchards qui veulent déstabiliser le pays et accaparer le pouvoir par la force, s’opposer pour eux, ‘’c’est mener des actions violentes et illégales. Rien de constructif.’’ C’est pourquoi avec quelques sorties enfantines par l’opposition dans ces derniers temps, moi qui est un farouche partisan des luttes de classes pour les opprimés, je me suis posé la question ‘’’’’est-ce que la soi-disant "opposition" a vraiment envie de faire autre chose que de s’opposer bêtement, c’est à dire refuser systématiquement tout ce qui risquerait de faire avancer les choses, comme ce problème des cartes Consulaires qui ne valait pas la peine pour ternir le nom d’une opposition forte ?’’’

    Pour cette marche, je cautionne pour certaines revendications qui pourront faire réfléchir deux fois un régime mouta mouta de se réveiller pour mieux suivre son programme présidentiel, et surtout la sécurité du peuple. Car un régime comme celui de Roch Kaboré sans aucune opposition forte en face, nous préparons encore avec notre silence, un autre régime dictatorial comme celui de Blaise et le petit président François Compaoré qui se prenaient pour des dieux sur terre, en oubliant de travailler pour le pays, que seulement leur propre ventre.

  • Je pense que ce collectif va trop vite en besogne. Pourquoi ne pas attendre sereinement la décision judiciaire ? Allez-vous cautionner les récriminations faites si elles s’avéraient vraies ? Là est la question. Dame Lopez sortira grandie si à la suite du processus judiciaire rien n’est retenu contre elle. Le peuple burkinabé est beaucoup mature et aucun collectif dit OSC ni parti politique ne peut le mener en bateau. On a besoin d’un pays stable pour répondre aux besoins quotidiens de nos familles et non une guerre de recherche d’intérêts égoïstes même au prix très fort de ses frères et sœurs. Trop de liberté tue la liberté, a-t-on coutume de le dire. Chacun se croit illuminé je ne sais de quel esprit saint, on invite les médias et bonjour des déclarations qui créent une certaine psychose à la population. On veut vivre en paix et se donner toutes les chances de s’en sortir.
    Je signale au passage que je ne suis d’aucun mouvement social ou parti politique.
    A bon entendeur, Salut !

  • S’il est clair pour moi que cette arrestation n’est qu’une erreur de plus de ce gouvernement d’incompetents ou plus exactement de froussards qui ses ont lancés dans une fuite en avant au lieu de travailler et prendre leurs responsabilites devant les populations qui leur ont offert le pouvoir.

    mais comme le dit un intervenant la strategie de communication utilisée ne travaille pas pour elle : on ne peut pas pretendre lui faire des faveurs parce qu’elle a ete une cheville ouvriere de l’insurrection. Ceci n’est pas un faire avaloir. Elle est justiciable comme n’importe quel citoyen. Cet avocat adopte une mauvaise approche. A la place de Mme Lopez, je me mefierais beaucoup. Et je maintiens mon argument que Roch est entré en plein dans un piege qui lui coutera cher.

    Attention : on est en train de tuer l’insurrection pour rien ne change et que tout reste comme avant. Voila le vrai visage de ce gouvernement. Il croit se jouer des uns et des autres mais il sera la victime des uns et des autres. On vous aura prevenus.

    Aux populations insurgées sachez que c’est votre avenir et le martyr de nos freres et soeurs de l’insurrection qu’on est en train de nier
    SOME

  • Mr Christopher. Si votre source est fiable je tomberai des nus. Ainsi donc la dame était dame de compagnie de la première dame. Certainement que SIAKA COULIBALY ne le savait pas comme moi. Une preuve de se méfier des OSC.

  • – Moi je retiens que si Salif DIALLO alias ’’Staline’’ était vivant, dame Safiatou LOPEZ ne serait pas arrêtée, surtout pas traitée de manière humiliante. Ce Salif DIALLO était très intélligent et très stratège au point de s’abaisser de cette manière envers Safiatou. Malheureusement il laisse derrière lui plein de revanchards, de malcauseurs, de malades menatux qui ont peur même de leurs propres silhouettes, et de Bouki-l’hyène !

    Par Kôrô Yamyélé

  • Il faut aussi dire à dame Lopez qu’elle burkinabè comme les autres. Elle a joué, elle a perdu alors qu’elle assume.

    • - Bado, kourou nanchion  ! Kouli ! Pourquoi tu es si méchant ? Elle n’a rien joué du tout ! Elle s’est exprimé et les affidés du MPP veulent la museler. Pourquoi tu es comme ça ? Nkoura !!!

      Par Kôrô Yamyélé

  • Dame Lopez incarne l’aigreur et la haine totale. Elle n’a pas digéré son échec à se faire une place dans l’actuelle majorité. Idem pour Siaka coulibaly vomis depuis la transition. Et leur envie de vengeance va la ronger advitam aeternam.

  • Mr Agir,il ne se passera rien du tout , ils vont battre le macadam et rentrer tous assoiffés .
    La ,majorités des Burkinabés veillent au grin .

  • Les osc créés en toutes pièces par Zéphirin DIABLE, on vous connait ! De grâce, nul n’est au dessus de la loi.

  • Que du théâtre ! Dame Lopez, se souvient-elle qu’elle a pleuré à chaude larmes parce que simplement on l’a refusée au sein des instances de la FEDAP-BC au temps fort du régime de Blaise Compaoré ? Qu’elle arrête ce jeu car il de plus en plus de la traçabilité et elle ne pourra pas continuer ainsi. Si tous les citoyens sont des justiciables, il n’y a pas de raisons que cette "ancienne dame" se croit au dessus des lois de ce pays !

  • N’eut été la tolérance du régime actuel, vous avez déjà vu quel détenu qui, de sa cellule de détention appelle à la mobilisation. Qu’elle se tienne tranquille et ne continue pas à s’agiter. Quand la vérité viendra vous la jugerez.
    Appel à la mobilisation ? Tout BURKINABE digne sait que le moment ne sied pas au regard de ce que notre pays vit ces derniers moments. Si ce n’est pas applaudir à tout moment que nous avons des pertes en vie humaine personne n’oserait de nos jours appeler les ses militants à une manifestations quelconque. ce n’est pas digne d’un vrai BURKINABE.

    • voilà bien à la Mecque en Arabie saoudite on t’aurait tranché la tête si tu thasarde à écrire des lettres sans te taire dans ta cellule.à bon entendeur

  • Nous attendons toujours des explications convaincantes de la part de la justice militaire sur cette incarcération de Dame Lopez. Si des éléments valables existaient pour justifier cette arrestation, il y’a longtemps que cette justice militaire les avaient livrer.

    Qui des internautes peut dire aujourd’hui sans risque de se tromper que l’arrestation du colonel Auguste Barry était justifié, après huit mois de détention ?

    Il est logique de croire que c’est la même chose qui est entrain de se passer avec dame Lopez.

    La justice doit se prononcer sur cette affaire : C’est vrai que dame Lopez n’est pas au dessus des lois, mais c’est également vrai que la justice aussi n’est pas au dessus des lois pour se permettre d’arrêter des citoyens sans fournir d’explication. C’est de là que vient l’arbitraire et personne ne peut dire qu’elle est à l’abris dans un pas où règne l’arbitraire.

  • Madame LOPEZ n’est pas au dessus des lois au Burkina Faso. Laissons la justice faire sereinement son travail.

  • Dans tout ça où es monsieur Lopez ? Excusez mon ignorance.

    • Femme comme ça là et parler de monsieur ?
      il ne va pas se chercher ou porter le titre mme ; car elle c’est déjà Mme Lopez
      Je passais .

  • "Pour étayer ce qu’il a avancé, il est revenu sur l’avis des experts des Nations unies sur la détention de Djibril Bassolé, jugée arbitraire. Pour lui, il est clair que lorsqu’un civil est privé de sa liberté en vertu d’un titre émis par une juridiction militaire.... ."
    Le General Djibril Bassole est-il militaire ou civil ?
    Je ne pense pas, Me, que ce soit la bonne reference.
    Je me suis toujours pose la question de savoir si ces fameux experts etaient au courant que leur protégé possede le grade le plus eleve que la gendarmerie Burkinabe ait jamais eu en son sein. Et la gendarmerie au Burkina faso fait partie du ministere de la defense.

  • Ayez un peu de compassion pour les decus de l insurrection.Certains n ont pas encore accepter d avoir ete mis de cote pendant la transition.Un Juriste,"Analyste politique"demande la clemence pour un justiciable pcq la personne a travailler pour l anracinnement de la Democratie(sic).

  • Au lieu de chercher à consolider ton foyer si tu en a, tu veux faire chier le monde.
    Il y a des moments où il ne faut pas chercher des problèmes et toi tu as choisi un de ces moments.
    Admettons que tu soit accusée à tord, c’est que tu as de la mauvaise fréquentation. C’est à dire tu était au mauvais endroit au mauvais moment. Ou que tu fais tout pour côtoyer les mauvais ; alors vous êtes dans le même sac. Quelle personne sérieuse va lever la voix pour demander ta libération ? Tu n’est pas plus que ceux qui sont arrêtés pour le coup d’état. Parmi eux il y a des innocents. Attends ton tour de jugement, si tu es libérable, la justice le fera. En t’excitant de la sorte, tu ne fais que aggraver ta situation.
    Il y a qu’il faut que tous sachent que si un jour il y a encore des sorties d’OSC et compagnie et que l’enfant de quelqu’un est blessé par hasard, un enfant qui ne fait que regarder ; chacun sera poursuivi. Pas devant la justice mais dans la réalité vraie. On le poursuit et on le frappe si l’enfant est blessé. Ce que l’enfant aura eu, il(s) aura (ont) la même chose.
    5 ANS CE N’EST PAS BEAUCOUP ; à moins que chacun se sait incapable de passer par les urnes et veut le bordel pour se faufiler et entrer dans l’histoire du pays. Pire, vous rendez service à l’impérialisme pour casser le pays afin qu’ils vendent des armes et reconstruisent le pays. Pourvu que vous vous ayez ce que vous voulez.
    Il y en a marre !!!

  • - Quand je lis certains propos haineux ici contre cette dame, j’en conclus que certains burkinabè, quand ils vont mourrir, leurs cadavres ne pourriront pas car même les vers vont refuser de les manger tellement ils sont haineux et envahis de méchanceté.

    Par Kôrô Yamyélé

    • internaute Ka, promotionnaire et ami de Kôrô Yamyélé, rassurez-moi que votre ami se porte bien et que c’est bien lui. Franchement, sur plus de 18 000 000 d’âmes, c’est par haine que l’on arrête Dame LOPEZ. Franchement !!!!!!!!!

    • Mon jeune internaute SAA : Mon ami et promo Kôrô Yamyélé et moi, si je me rappelle bien, est sur le forum de Lefaso.net depuis 2003 : Surtout nous émettions il y a quelques années nos critiques fondées sur d’autres sites qui ont fermé leurs portes de nos jours comme ‘’Le pays, l’Evenement, B24, Faso Act.

      Ce que je peux te dire, mon ami Kôrô Yamyélé et moi, ont très souvent des différences qui enrichissent les débats. Mais ce qui est sûr, nous avons toujours évité de porter des masques pour écrire nos critiques et auto critiques fondées sur des argumentations solides et de nos vécus.

      Sur cette analyse, j’ai donné mon point de vu, car j’ai eu madame Lopez à mes côtés avant l’insurrection du 31 Octobre 2014 avec des OSC comme le CAR, le Balai Citoyen, pour une vrai lutte de classe en faveur d’une cause juste. L’appelle de madame Lopez pour une participation en masse pour dire aux décideurs de rectifier les imparfaits de leur gouvernance, pouvait être fait par n’importe quel opposant, et c’est justifier et légitime. Je n’ai aucune confirmation de quoi elle est accusé par un juge, elle reste un supposé accusé, et nous devons s’abstenir des désinformations des faits.

      Et moi dans ma critique fondée, j’ai dit ce que je pense sans masque. Et Kôrô yamyélé a dit ce qu’il pense, toi SAA tu as dit ce que tu penses, c’est ça qui donne la richesse du débat pour trouver la vraie solution. Et je demande aux internautes de ne pas porter des masques partisans pour pondre des mensonges. Car, le malheur vient de ce que nos intellectuels à défaut d’être dépositaires de la vérité n’ont même pas l’humilité d’en être assoiffés. Merci de lire.

    • merci à vous cher Ka pour avoir consacré de votre temps pour me répondre. Au fait, je ne reconnais plus les critiques impartiales du Kôrô Yamyélé que j’ai eu du plaisir à lire très souvent. Mon cher Ka, il ne dit plus ce qu’il pense, mais injurie ceux qui ont des propos contraires à la sienne. Voici les raisons de mon inquiétude quand à la personne du Kôrô Yamyélé NOUVEAU.

  • je ne la connais pas personnellement mais ce n’est facile pour aucun enfant de savoir sa mère en prison qu’elle soit Safiatou ou Rasmata. Donc courage à sa famille et surtout à ses enfants !

  • A ce que je sache, OSC, partis politiques, mouvement de droit de l’homme ou encore les syndicats disent lutter pour l’indépendance et la neutralité des institutions comme la justice. Mais quel paradoxe ? En même temps, si un membre de ces organisations est interpellé par la même justice, on s’excite, on pollue l’air et on sème le bordel partout. Gandhi n’a t-il pas dit que soyons nous même le changement que nous voulons ? j’invite chaque burkinabè à être humble, avoir le sens de l’objectivité et s’estimer être au même pied d’égalité que les autres citoyens. Sinon nous rendons service aux impérialistes et aux ennemis du pays. Pourquoi l’Afrique a toujours des problèmes avec ce qu’elle a copié comme la politique, la démocratie, le syndicalisme, la liberté d’expression, droit de l’homme, la religion...?. SVP n’exagérons pas et changeons tous de mentalité. Dame LOPEZ cessez les tapages et attendez sereinement les décisions de la juste. Que le Burkina gagne !

    • intrenaute Bollena, en ces temps, il vous faut assez de paracétamol pour éviter les céphalés au Faso. "Pourquoi l’Afrique a toujours des problèmes avec ce qu’elle a copié" belle question.

    • MOI JE NE PARTICIPERAI PAS A CETTE MARCHE DE LA HONTE.CETTE OPPOSITION EST UNE HONTE POUR LE FASO

  • Détention arbitraire ? Je me demande si Mme Lopez n’avait pas organisé une manifestation contre la libération du Général Bassolé… ?

  • Toute liberté a une limite et c’est cette règle qui permet de codifié nos manières de vie en société. Mais présentement au Burkina Faso, je pense qu’il existe une liberté sans limite. On peut s’elever proférer des injures au chef de l’etat, lui faire porter tous les chapeaux du monde, tout ça au nom de la liberté d’expression où de la fameuse démocratie.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation nationale : « Leur PNDES n’est qu’un fiasco, un pétard mouillé », mate Eddie Komboïgo
Situation nationale : Les universitaires et experts associés affiliés au MPP se penchent sur le défi sécuritaire au Burkina
Rentrée politique du CDP : Des ovations nourries pour l’ancien président, Blaise Compaoré
CDP : Une rentrée politique, de grands défis en face !
Audience parlementaire : Alassane Bala Sakandé reçoit une délégation de généticiens burkinabè
Hausse du prix du carburant : Le pouvoir du MPP fait payer aux Burkinabè ses propres erreurs de gestion, selon l’opposition
Politique : « Celui qui a remporté la guerre est celui qui détermine les conditions de la paix » (Boubacar Sannou du CDP)
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé désigné président de l’Union parlementaire africaine
Assemblée nationale : Le Balai citoyen présente son nouveau projet à Bala Sakandé
Politique : L’UPC a « enfin » obtenu son récépissé, « mais la question de fond demeure »
15e édition des Journées de la commune burkinabè (JCB) : Rendez-vous à Kaya du 15 au 17 novembre 2018
Rentrée politique : Le CDP dénonce une gestion « des plus obscures » des gouvernants actuels
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés