Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Rétablissement de la coopération sino-burkinabè : un acte fort posé à l’Université Ouaga II

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Tambi Serge Pacôme Zongo • lundi 3 septembre 2018 à 21h20min
Rétablissement de la coopération sino-burkinabè : un acte fort posé à l’Université Ouaga II

Alkassoum Maïga, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, était, ce lundi 3 septembre 2018, sur le site de l’Université Ouaga II (UO II), à Gonsin. Il s’est agi, plus spécifiquement, d’assister à la cérémonie de clôture des travaux du bâtiment pédagogique de l’Unité de formation et de recherche en Sciences et techniques (UFR/ST).

À la suite de la cérémonie de clôture organisée dans le cadre de la fin des travaux du bâtiment administratif de l’Université Ouaga II (UO II), c’est au tour du bâtiment pédagogique de la même université de connaître la sienne. Pour la circonstance, les responsables des entreprises concernées par les travaux ; Alkassoum Maïga, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation ; le représentant de l’ambassade de la République populaire de Chine au Burkina Faso, Xu Fei ; et le président de l’Université Ouaga II, Pr Adjima Thiombiano étaient présents.

Adjima Thiombiano, président UO II

Pour ce dernier, l’Université Ouaga II trace le chemin de la nouvelle collaboration entre le Burkina Faso et la République populaire de Chine. Ainsi, il souhaite que son université soit la vitrine de cette collaboration. Sa vision, offrir un cadre propice aux étudiants afin qu’ils éprouvent du plaisir à apprendre. « Nous voulons faire de ce campus, un campus futur où, véritablement, l’étudiant éprouve du plaisir à apprendre dans un milieu confortable et intégré avec les populations riveraines… Faire en sorte que toute infrastructure qui sera bâtie désormais à Ouaga II, puisse être une infrastructure de référence, de sorte que, l’étudiant, depuis son dortoir jusqu’au niveau de ses besoins quotidiens, arrive à tout trouver sur place », a dévoilé Pr Adjima Thiombiano, président de l’UO II.

Le directeur des travaux du chantier de l’UO II, Wang Kai Jun, pour sa part, s’est dit honoré de la présence de ses hôtes et a indiqué que « le projet de l’UO II est le premier projet de construction de bâtiment pour une entreprise chinoise après le rétablissement de la relation diplomatique sino-burkinabè. Et de poursuivre en lançant que « c’est aussi le début d’une bonne amitié entre les deux pays ». Il rassure que les travaux exécutés seront d’une « très bonne qualité ».

Au nom de la maîtrise d’œuvre SATA Afrique SA, Souleymane Zerbo a pris la parole pour, comme il le dit si bien, présenter succinctement les données du projet de l’Université Ouaga II en son lot 2, réalisé par la Compagnie d’ingénierie géologique de Chine, branche Togo-Bénin (CGC-Togo). « L’entreprise CGC est en charge de la réalisation de deux grands bâtiments (le bloc administratif et pédagogique), sur le site N°1 ; puis la voirie et la clôture, sur le deuxième site.

Le financement est assuré par l’Etat burkinabè, la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) et le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID). Nous, maître d’œuvre, sommes appuyés par le bureau de contrôle technique Veritas. Les travaux ont un coût d’environ 5 milliards 600 millions de francs CFA. Le taux d’exécution est, à l’heure actuelle, d’environ 21%... », a résumé Souleymane Zerbo.

« … Nous sommes très contents de savoir qu’ils ont travaillé »

Revenant au bâtiment qui fait l’objet de la cérémonie, le bloc pédagogique, il avance : « C’est un bâtiment à trois niveaux : salle de conférence de 300 places, deux salles de cours de 93 places, deux salles informatique de 100 places, des laboratoires, une vingtaine de bureaux…Bref, le bâtiment bloc pédagogique a une capacité totale de 2 398 places », a-t-il énuméré. À cela, il ajoute des équipements tels que des tables-bancs, des mobiliers de bureaux et équipements médicaux…

Alkassoum Maïga, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation (MESRSI)

Alkassoum Maïga, présent sur les mêmes lieux il y a un mois, dit être revenu aujourd’hui pour constater l’avancement des travaux. « Depuis un mois, il y a du chemin qui a été parcouru. Nous sommes très contents de savoir qu’ils ont travaillé sans discontinue pour se rendre à ce niveau… Les grosses tâches ont été accomplies », a fait savoir le ministre de l’Enseignement supérieur.
Ainsi, pour cette avancée dans les travaux, il a tenu à féliciter et encourager les différents acteurs engagés. « Nous voulons les encourager et leur dire de maintenir le cap, parce que la rentrée universitaire, c’est pour très bientôt », a déclaré Alkassoum Maïga.

Xu Fei, représentant amb. rep. Pop. de Chine au BF

Le représentant de l’ambassade de la République populaire de Chine au Burkina Faso, Xu Fei, quant à lui, soutient que ce projet de l’UO II est juste un petit pas, après le rétablissement des relations diplomatique entre son pays et le Burkina Faso. Un petit pas qui, assure-t-il, ne sera pas le dernier.
Le projet de l’UO II comprend des bâtiments administratifs, des bâtiments d’enseignement, des bâtiments auxiliaires, des routes de soutien, etc. Le taux d’exécution de l’UFR/ST, à la date du 28 août 2018, est de 21%. La période de construction du projet est de 18 mois.

Tambi Serge Pacôme Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Sécurité alimentaire : L’ORCADE encourage les orpailleurs à la pratique de la culture familiale
Energies renouvelables : Un atelier national pour se pencher sur la régulation du secteur
Commune de Ouagadougou : La mairie et ses partenaires préparent l’atelier international d’urbanisme de 2019
Salon du livre africain de Koudougou : La littérature burkinabè à l’honneur
Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime
2iE : Un colloque pour réfléchir à l’interaction entre eau, énergie, alimentation et habitat
Commune de Ouagadougou : Des espaces de vente d’aliments dans les écoles pour garantir l’hygiène
11-Décembre 2018 : A Fada N’Gourma, on a fêté sans parade militaire ni civile
Accès à l’eau potable : A Pô, l’eau coule difficilement…
Droits humains au Burkina : Le regard de la directrice Afrique de l’Ouest et du Centre d’Amnesty international
58ème Anniversaire de l’Indépendance du Burkina : Le Faso Autrement invite les gouvernants à changer de fusil d’épaule
58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés