Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La véritable cause de nos malheurs actuels est l’étonnante médiocrité qui égalisе tοus lеs individus. Si un hοmmе dе géniе раrаissаit, il sеrаit lе mаîtrе.» Joseph-Alexandre de Ségur

Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET | Par Aicha Drabo (stagiaire) et Laurence Tianhoun (stagiaire) • dimanche 2 septembre 2018 à 21h54min
Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

La brigade territoriale de gendarmerie de Pama, région de l’Est, a été victime d’une attaque terroriste le 28 août 2018 avec un bilan lourd de sept morts. Dans la foulée, le campement présidentiel (situé dans la même région) a subit une autre attaque. Bien avant la première attaque suscitée, ce sont un douanier et un assistant de Police qui ont trouvé la mort dans l’attaque de leur poste, respectivement à Batié (région du sud-ouest) et à Sollé (région du nord). Une situation qui endeuille le peuple burkinabè. A travers ce dictaphone que nous avons baladé dans certaines artères de Ouagadougou, des citoyens font des propositions visant à minimiser cette situation que connaît le pays.

Abdoulaye Nabolé : Face à ces multiples attaques terroristes, je pense que l’Etat doit outiller les Forces de défense et de sécurité en matériels sophistiqués ; par exemples des caméras, des voitures blindées qui vont signaler le danger et leur permettre d’éviter certains pièges. Comme le Burkina vient de renouer ses relations diplomatiques avec la Chine, le gouvernement burkinabè peut demander des hélicos pour mettre à la disposition des Forces de défense et de sécurité afin qu’ils interviennent vite, en cas d’attaque. Que Dieu aide et protège nos soldats.

Issouf Kaboré :
Je pense que pour stopper ce fléau qui prend de plus en plus de l’ampleur, le gouvernement doit s’associer avec les chefs coutumiers dans la lutte anti-terroriste car, ils sont les détenteurs de la tradition et pourront eux aussi apporter une solution à la situation que nous vivons. Ce n’est pas seulement une affaire de politiciens ; eux seuls ne pourront pas, il faut la participation de tous.

Sylvain Nanéma : Comme solution, je propose le renforcement de la sécurité au niveau des frontières, cela serait un atout. La population doit également coopérer en dénonçant toute personne suspecte. Tous les Burkinabè doivent avoir le numéro vert de la Police et de la Gendarmerie pour une collaboration plus rapide.

Elie Ouédraogo (conseiller municipal) : La situation ces temps-ci est vraiment déplorable. J’interpelle la population à collaborer avec les Forces de défense et de sécurité. Seule la collaboration peut aider à sortir de la situation.
J’encourage les autorités pour le travail qu’il abat, mais je leur demande de mettre plus de moyens à la disposition des Forces de défense et de sécurité pour qu’ils stoppent au plus vite, ce fléau pour qu’il n’y ait plus de perte en vies humaines.

Alassane Sebgo : Le gouvernement doit miser sur la sécurité, en votant un budget assez consistant. Il faut payer des drones et du matériel de combat. Aussi, mettre en place une stratégie pour pouvoir éliminer les mines avant les interventions. Miser sur les armes, au lieu de miser sur les infrastructures car, la vie des citoyens doit être leur premier souci.
Embaucher des personnes qui ont plus de stratégies dans le domaine de la sécurité. Pour finir, je pense que le gouvernement burkinabè doit se procurer la machine détectrice de communication pour mieux pour coincer les forces du mal.

Abdoulaye Tiendrébéogo : Concernant les attaques de ces deux jours, qui ont entrainé des pertes en vies humaines de sept soldats, je veux que le gouvernement revoie la question sécuritaire car, ce sont nos frères, enfants et grand-frère qui succombent.
Si les choses ne changent pas, le pays ne pourra pas vivre dans la paix. Pour cela, toute la population burkinabé doit aider les Forces de défense et de sécurité, en dénonçant tout cas suspect. Tout le monde doit apporter sa pierre à la lutte contre le terrorisme, ne pas dire que c’est le gouvernement ou le chef de l’Etat qui doit intervenir.

Aïdara Ouédraogo : De mon point de vue, l’Etat doit négocier avec les terroristes pour trouver un terrain d’entente. Puisque la France ainsi que les Etats-Unis d’Amérique sont frappées, ce n’est pas le Burkina, qui n’a pas assez de moyens, qui peut faire grand-chose. Les pays concernés par le terrorisme peuvent également s’unir pour éradiquer le mal.

Pascal Niampa, mécanicien : Pour ma part, l’Etat doit continuer à sensibiliser la population dans la lutte contre le terrorisme car, c’est ce qui va permettre de réduire ces multiples attaques auxquelles nos Forces de l’ordre sont confrontées. De nos jours, c’est le chômage et la pauvreté qui poussent beaucoup de personnes, à traiter avec les terroristes car, chacun est à la poursuite de l’argent.
Personne ne veut apprendre un métier comme la mécanique, la soudure, la coiffure ; parce que ces activités ne sont pas rentables et ne permettent pas d’être riche. Il faut que les Burkinabè restent toujours intègres dans leurs actes et leurs paroles et qu’ils sachent qu’avoir beaucoup d’argent ne veut pas dire avoir réussi dans sa vie.

Seydou Sanfo, mécanicien : Nous vivons ces attaques avec une grande désolation car, avant, il n’y avait pas tout cela. La population doit s’unir pour mener la lutte afin que ce fléau disparaisse, parce que tous ces soldats qui meurent ne sont ni du MPP ni du CDP, ce sont tous des Burkinabè. J’invite la population à dénoncer tous les mauvais agissements, et les cas suspects en appelant les numéros verts ou en se rendant au commissariat ou à la gendarmerie.
Aussi, les autorités ne doivent pas divulguer leur mode opératoire dans les medias car, si les terroristes voient cela, ils vont changer leurs tactiques et les attendre ailleurs. Si tu dis partout que je vais me préparer pour attendre le voleur, c’est sûr qu’il va entendre et changer de stratégies.

Aicha Drabo (stagiaire)
Laurence Tianhoun (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 3 septembre 2018 à 03:29, par tengen-biiga En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    Sortir des schéma classiques et oser inventer des solutions courageuses

    Quel est notre degré de perception de la menace terroriste ? Avons -pris conscience que si les terroristes prennent le dessus, il n’y aura plus ni école, ni liberté de choisir, ni distractions (football,..), ni d’activité politique, de société civile, ni syndicats et que nos filles et femmes seront soumis aux viols de criminels.... Cf Etat islamique en Iraq et Boko Haram au Nigéria.

    Dans combien d’années voulons-nous réduire le terrorisme à sa plus simple expression dans notre pays ? C’est important de répondre à cette question pour bâtir un plan cohérent.

    Que sommes-nous prêts à sacrifier pour la survie de notre pays ? Nos biens (argent,..) ? , notre temps ? Notre confort ? Nos vies ?

    Enfin, pensiez-vous si nous ne combattons pas vigoureusement la corruption (des policiers, des gendarmes, des douanes,des agents administratifs) pourrions-nous venir à bout du terrorisme ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2018 à 03:32, par Batogma En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    Chers citoyens et citoyennes

    Il n’y a pas de honte à reconnaitre son incapacité et son manque de vision en matière de sécurité et de défense du pays. Le Burkina est entre les mains du foutu MPP et des terroristes ! Allez tranquillement demander conseil au président Blaise COMPAORE qui a gouverné pendant 27 ans sans que notre pays sombre sur le plan sécuritaire et sur le plan économique. "Ya yan-ndé" C’est la honte pour ces hauts dignitaires qui dansent, djanjobent et prennent de jolies photos à des milliers de kilomètres pendant que le pays est en trouble.

    Répondre à ce message

    • Le 3 septembre 2018 à 15:55, par KK En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

      Mais oui ces ton Blaise compaoré qui est la source de tous.
      ils est difficile pour lui de digérer son défaite.
      Qui formait les terroriste,qui le hébergeait,qui les aidait a avoir des armes et munition ?
      Comme KABORE n’est pas crimiel ni assoicié des criminel il refuse de coopéré aux terroristes .
      va demander des conseils à ton compaoré nous n’avions pas besoin.

      Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2018 à 04:39, par Maître Kassoum En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    le Burkina manque des moyens nécessaires pour lutter contre les salauds, par ailleurs il peut lancer une opération djihadistes ,il en aura des volontaires pour la contribution,le peu qu’il va gagner contribuera à fermer certains trous .

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2018 à 04:50, par tengen-biiga En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    Oser inventer des solutions innovantes et courageuses

    --- Innover dans le renseignement :
    avec la mise en place du système de 10 concessions un responsable annuel. A ce responsable on fera part de tout ce qui se passe d’inhabituel dans les 10 concessions (arrivée d’un étranger, d’un locataire, déplacement à l’étranger...). En attendant les chefs coutumiers peuvent jouer ce rôle à titre palliatif. Dans les marchés et yaars, service,... répliquer le même système.
    Organiser les retraités de la fonction publique pour être des agents fournisseurs d’informations.

    Battir une stratégie de communication anti-terroriste :
    Par ex, lorsqu’un Chef terroriste appel au Djihad, au Burkina nous pouvons traduire par appel au meurtre, aux viols, aux attentats.
    Cesser de faire la publicité pour les terroristes

    --- Innover dans la promotion des valeurs de la société
    Promouvoir l’intégrité et le travail et remplacer l’idéal financière par l’idéal d’intégrité.
    multiplier les actions de sensibilisation à tous les niveaux. Tout agent publique coupable de corruption (si petite soit t-elle) sera licencié. Toute personne corrompu ou corrupteur verra ses biens confisqués à hauteur de 100 fois la somme mis en jeu. Cette somme sera mis à contribution à la lutte contre la corruption.
    Promouvoir la solidarité :
    Instaurer une impôt spécial solidarité à hauteur de 5% sur le revenu (cours, consultations, prestations de service) à l’image de l’impôt sur le revenu (10%). Reverser cette somme au Ministère de l’action sociale pour le soutien des nécessiteux, veuves et orphelins.

    --- Innover dans les mesures de luttes
     Instaurer le RDV annuel de récompense des actions majeures de la lutte contre le terrorrisme (de façon anonyme biensûr).
     Organiser les confréries de chasseurs, de sorciers et les mettre à profit pour lutter contre le terrorisme,
     Instaurer le délit d’atteinte au vivre ensemble qui punit tout propos publique incitant à la division, au mépris, à la haine,...
     créer des prisons de type Gantanamo pour les terroristes,
     Faire supporter aux familles le tribut des forfaits terroristes de leurs fils et filles pour obliger les parents à la dénonciations (prisons, confiscation de biens,..)
     Anéantir toute cache de terrorisme par les moyens dont nous disposons (forêts, ...). Aucun sacrifice ne vaut la vie de nos frères et sœurs tués chaque semaine.
     Instaurer la contribution volontaire à la lutte pour la survie du Burkina Faso.
     Adopter le système de fouilles aléatoires des domiciles, voitures, services, marché, de magasins....
     Instaurer dans les villes des voies piétonnes

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2018 à 06:44, par papa En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    Franchement l´intervenant du nom de Aidara Ouedraogo n´est pas digne d´un homme reflechi. Mr Aidara quel pays au monde a invite´ les terroristes a la table de negociation ? Il valait mieux que tu te taises au lieu de nous servir cette bouillie .

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2018 à 06:45, par papa En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    Franchement l´intervenant du nom de Aidara Ouedraogo n´est pas digne d´un homme reflechi. Mr Aidara quel pays au monde a invite´ les terroristes a la table de negociation ? Il valait mieux que tu te taises au lieu de nous servir cette bouillie .

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2018 à 06:55, par JlSondo En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    Personnellement je pense que le problème du manque d équipements de nos forces de l ordre résulte du faite que nos gouvernants ont l habitude de toujours attendre un don de vieux matériels de guerre.
    Pas de vrai politique de défense. On ne fait pas le garibou pour mieux défendre sa famille à plus forte raison tout un pays . Aucune guerre ne peut se gagner sans un moyen aérien notamment des hélicoptères .

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2018 à 07:17, par Kifr En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    Bonnes contributions, sauf celle de négocier avec l’espace terroristes qui n’ont d’autres objectifs que de permettre à leurs commanditaires de clamer l’incapacité du gouvernement actuel.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2018 à 07:44, par Bangrenoma En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    Décréter l’État d’urgence dans la zone rouge et la définir comme zone militaire. Point barre

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2018 à 07:45, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    - Bizarre non ?! Aucun d’entre n’a dit : ’’Je vais m’engager volontairement auprès des FDS pour contribuer à lutter contre ces terroristes !! Dès à présent j’y vais offrir mes services !’’. Et vous voulez que les FDS fassent des miracles !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2018 à 07:45, par Le conséquent En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    Les actions des terroristes sont imparable certes mais il faut le dire notre gouvernement n’est pas conséquent. Face au terrorisme il aurait fallu essayer de fédérer au tant que possible toutes les énergies nationales. En commencer par cette opposition qui a lutter avec eux contre la modification de l’article 37. Mais le pouvoir a trouvé en cette opposition un ennemi à abattre. Vous vous souviendrez de la démission de plus de 10 députés suivi de l’opération ’’tranquilos’’ et bien d’autre coup que l’opposition modérées subie. Du coup le pouvoir grossiste le rang de l’opposition radicale.Si le pouvoir avait consacré cette énergie à lutter véritable contre le terrorisme on en serait pas. Ce pouvoir devrait comprendre que travailler pour la population est plus porteur que de travailler pour une réélection.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2018 à 08:41, par SIA NIEGRE En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    Que nos braves soldat reposént en paix,mieux vaut pour le gouvernement utilise l’argent du pays pour protégé le peuple

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2018 à 09:22, par PITROIPA En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    Merci à vous de lefaso.net pour cet article.
    Moi je propose en un premier temps que LEFASO.NET créé une fenêtre de suggestion où chacun pourra envoyer ces idées pour la sécurité de notre pays. Cette fenêtre devra être consultée par les Responsables de la sécurité du pays seulement. Ainsi faisant, tout le monde pourra envoyer des idée sans pour autant avoir accès aux idées de autres. Seulement les chargés de la question pourrons tout voir. C’est pour éviter que des bandits puissent savoir ce qui pourra être fait contre eux.
    Deuxièmement, il faudra que les autorité fassent une A.L.A.T. (Aviation Légère de l’Armée de Terre) flexible pour renseigner et appuyer les FDS

    Répondre à ce message

    • Le 3 septembre 2018 à 10:25, par leawng En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

      Moi je propose que tous les postes frontaliers soient renforcés en hommes et en matériel. comme ça la réaction sera plus rapide et on n’aura pas besoin de bouger des gens du chef lieu de la région pour aller que pour constater les dégâts. Si une équipe conséquente était stationné à Pama ou à Batié, elle aurait agi au lieu d’attendre des renforts de Fada ou Gaoua

      Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2018 à 09:44, par FTS En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    Félicitation pour avoir approché ces citoyens afin de recueillir leurs propositions pour aider nos décideurs politiques. Cependant je déplore qu’aucune femme ne s’est prononcée sur cette situation qui endeuille toute la nation. se sont-elles qui n’ont pas voulu se prononcer ou c’est vous qui ne leur avez pas tendu votre micro ? C’est déplorable d’autant plus que se sont des femme qui ont réalisé ce micro trottoir.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2018 à 09:58, par Thom’s En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    Bien dit monsieur PITROIPA. Vivement que lefaso.net tienne compte de votre proposition.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2018 à 10:52, par le petit tranquilos En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    Bien fait. En plus de l’idée de Mr NABOLE, il faudrait que nos hommes de tenues changent de comportement et travailler sincèrement et honnêtement pour gagner leur vie. Ne pas utiliser les infos fournies pour arrondir leurs fins du mois (surtout dans les frontières) en allant escroquer les criminelles. Réunir tous les acteurs pour discuter sur le sujet et profiter mettre en place une feuille de route pour nos politiciens afin que ces derniers aient un comportement acceptable. Au lieu de passer leur temps à critiquer inutilement or pourtant vous guettez aussi Kosyam. Vos propres déclarations vont vous condamnées un jour une fois au pouvoir. Les politiciens ne veulent pas prendre l’exemple actuel du pouvoir en se disant que les Simon, Rock..etc....étaient avec le pouvoir de Blaise et avaient parlé et cela les goutte cher maintenant. Prenons tous l’exemple sur eux et changeons.
    J’invite vraiment à la population de collaborer et dénoncer tout individu suspect à nos forces de l’ordre et j’invite aussi à nos forces de l’ordre à faire un retour sur l’info une fois l’enquête terminée à celui qui les ai fourni l’info (si c’est terroriste, bandit ou pas). Mixer les équipes dans les frontières (40% anciens et 60% jeunes). J’invite les Ministres à mettre les hommes compétents à la place qu’il faut. Un responsable qui dit qu’il ne peut pas travailler avec tel ou tel agent, n’a pas sa place dans l’administration. Le MPP veut vraiment que les jeunes s’affirment, mais ce que nous voyons présentement est déplorable et il faudrait que le gouvernement change de fusil d’épaule, sinon nous partons droit au mûr. Il y a des postes, ne laissez pas occuper par les jeunes vous ne faites que des victimes. Que Dieu aident et guide notre cher Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2018 à 12:00, par LEBOSS En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    Mes frères, au temps de Blaise il existait les mêmes frontières ! et les forces de sécurité, croyez moi n’ont jamais été aussi VIGILANTES et DETERMINEES que de nos jours ! Le problème selon moi n’est pas une question de forces de l’ordre ou de moyens seulement. C’est une question qui doit avoir sa réponse à l’intérieure du pays. Il faudra arriver à détecter ces ennemis de l’intérieur qui œuvrent contre leur propre pays. Là est le problème !! croyez vous que ce sont des djihadistes ces gens là ???

    Répondre à ce message

  • Le 3 septembre 2018 à 14:57, par Albert Seoni En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    Moi, j’ai des propositions à faire par rapport à la sécurité du pays.
    Il m’a été donné de constater qu’à Ouagadougou, il n’y a aucune caméra de surveillance. Je prends l’exemple de notre aéroport international qui n’est équipé d’aucune caméra de surveillance. C’est inadmissible pour un pays comme le notre qui est perpétuellement menacé. L’entrée de notre aéroport doit être équipée d’au moins 7 caméra (2 à l’entrée qui peuvent faire un zoom d’au moins 500 mètres à la ronde, 2 autres à la sortie également et 3 autres à l’intérieur de l’aéroport) dans la guérite avec toujours 2 agents de sécurités minimum aux commandes. Toute personne qui rentre ou qui sort doit être automatiquement enregistré. Les policiers à la guérite doivent être capable de communiquer avec les personnes qui rentrent et qui sortent en leur demandant des informations.
    Ensuite, l’axe qui part de l’aéroport à l’avenue Kouamé N’kruma c’est à dire toute l’avenue doit avoir des caméras qui doivent tournées 24h/24 (filmé et enregistré). La grande voie qui part de l’aéroport au camp militaire doit être garnie de caméras de surveillance.
    Toutes les artères de Ouagadougou ou les points chauds doivent être avoir des caméras pour faciliter aussi le travail de nos policiers. Le grand marché , la poste, l’ancienne présidence et la nouvelle, les échangeurs etc...........................doivent être équipé de caméras.
    Un numéro vert doit être disponible et gratuit pour les appels. Les citoyens pourront signaler à tout moment les choses qu’ils jugeraient suspectes. Rien ne doit être négligé.
    NB : les mêmes choses doivent être faite dans les autres grandes ville du pays.

    À l’extérieur du pays, sensibiliser les populations à faire attention et d’être vigilantes. signaler quand il y a des cas suspects (il y a des cas suspects de niveau 1.2.3 qui pourront leur être enseigné au cour de la sensibilisation etc....).
    Équiper nos forces de l’ordre avec des outils plus efficaces, armes de pointe, bâton, gilets, voitures 4X4 blindées, motos bref tous matériels importants pour la défense.
    Le volet formation de nos forces de l’ordre ne doit pas être négligé. la formation contre les menaces terroristes est différente de la formation militaire.
    Bref ! il y a tellement de choses que je pourrai ajouter.
    Je sais tout ceci est cher et demande beaucoup de moyens financiers. Mais avions nous vraiment le choix ?
    On gagnerait à protéger notre patrie à tous que de mesurer les dépenses énormes que cela risque d’engendrer. Au moins commençons et au fur et à mesure que nous avançons on fait le reste petit à petit.

    Burkina Faso mon beau pays je t’aime.

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2018 à 02:43, par Bado LUDOVIC En réponse à : Attaques terroristes répétées au Burkina : des citoyens font des propositions

    Toujours en larmes pour mon grand frère Jean de Dieu, je croyais que Sa n’arrive que aux autres jusqu’à ce que je, reçois ce choc très difficile a digérer, et je comprends pourquoi la population est toujours dans le silence, on ne peut pas comprendre quand on est pas atteint
    , Mais comme on le dit, tout ce qui nous tu pas nous rend plus fort, cette douleur m’a apri beaucoup de choses sur notre état, en effet nous assistons a une mise en scène, une sorte de jeux ou l’état utiIise nos frères FDS tout comme les chèf terroristes aussi utilise nos frères malfrats, et c’est un jeu ou nous nous sortons toujours perdent dans tou les cas, la vérité est que le Burkina n’est, pas fait pour ètre dirigé par un civile , là je le répète 1000 fois,

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte anti-terroriste : Le Conseil de sécurité de l’ONU au chevet du Burkina
Insécurité : Fermeture des sites aurifères dans le Yagha
Burkina Faso : Des atrocités ont été commises par les islamistes armés et par les forces de sécurité selon Human Rights Watch
Burkina : Le maire de Markoye et son chauffeur enlevés
Opération « Otapuanu » à l’Est : Le gouverneur de la région met en garde les individus qui empêchent la liberté d’action des troupes sur le terrain
Burkina : Deux enseignants tués dans le Soum
Présumées exactions des FDS : L’opposition souscrit à l’idée du Gouvernement d’ouvrir une enquête
Burkina : 247 individus recherchés pour participation à une entreprise terroriste
Burkina : Le diocèse de Dori est sans nouvelles du Curé de Djibo depuis le dimanche 17 mars 2019
Burkina : Deux soldats victimes d’un attentat à la mine dans la Kompienga (Est)
Evénements de Kain et environnants : Le MBDHP veut une enquête de l’ONU
Neutralisation de terroristes en février 2019 : Le gouvernement rassure le MBDHP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés