Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

Interpellation citoyenne • samedi 25 août 2018 à 22h50min

L’histoire a commencé banalement lorsqu’un Monsieur Lallé a voulu bénéficier de ses droits de cotisations qu’il n’a pas réclamé depuis sa mise à la retraite d’office. En effet monsieur Lallé Karim a été l’unique admis d’un concours de la fonction publique l’administration territoriale sous immatricule 18156 et a pris fonction en 1978 en tant que secrétaire de canton à Tenkodogo.

Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

Quelques années plus tard il a été détaché dans un village où il était l’unique officier civil représentant de l’état.

Après avoir été reclassé en catégorie A, son salaire ne lui parvenait plus pendant plus de six mois. Mécontent de sa situation il contacte sa hiérarchie pour réclamer son salaire et les rappels. A sa grande surprise il fut mis à la retraite d’office en 1985.

Entre temps en 1998, le gouvernement sous le président COMPAORE le réhabilite en même temps que quelques centaines d’autres personnes.

Lallé Karim, super content de retrouver son travail, se rendit à Ouagadougou pour reprendre son poste. Malheureusement aucune administration n’a voulu le recevoir. Il retourna tranquillement dans son village.

L’environnement politique ayant changé depuis l’élection du président Roch Christian Kaboré, il s’est dit peut-être qu’il pourrait rentrer en possession de sa pension.
Malheureusement, quand il s’est approché de l’administration, il y ‘a aucune trace de lui.
Son matricule a été attribué à une tierce personne depuis 1998, date à laquelle Monsieur Lallé Karim avait été réhabilité.

Son dossier personnel n’existe plus. En clair tous les dossiers comportant son nom ont été effacés et nettoyés. Aucune trace de Lallé Karim dans l’administration burkinabé. Son matricule, pourtant unique, qui est censé être pour lui, même après sa mort, existe bel et bien.

Lallé Karim décide de confier l’affaire à un officier de police qui enquêta un peu pour y voir clair. En fin de compte, ce qui ressort de cette enquête, le matricule a été attribué à un nom fictif, une personne fictive, avec un salaire mirobolant (indice 115) depuis 1998. Un dossier fictif a été constitué à sa place, pour le matricule rétroactivement jusqu’en 1983.

C’est seulement pendant le billage de 2013 que l’intéressé qui utilisait le matricule de Monsieur LALLE depuis 1998 a stoppé son usurpation pour ne pas se faire prendre, après avoir touché le rappel de salaires de réhabilitation de Monsieur Lallé Karim de 1985 à 1998 et touché ses salaires et émoluments de 1998 à 2013.

Ce fonctionnaire fictif n’a pas cherché à constituer son dossier de pension. Trop risqué.
L’affaire à été porté devant le procureur pour usurpation de fonction , faux et usage de faux qui ne s’est pas encore saisi du dossier.

Ainsi des hauts cadres peuvent-ils mettre des fonctionnaires à la retraite d’office pour pouvoir utiliser leur matricule et toucher de l’argent qui ne leur revient pas ?
Apparemment oui et il n’y a rien.

Un dossier a été introduit au ministère de l’administration territoriale (MATD), ministère d’origine de monsieur Lallé Karim, et au ministère des finances (ministère où il avait été reversé en 1998) et sont restés sans réponse.

Un dossier a été également introduit chez le médiateur du Faso qui suit son cours.

N’ayant que quelques documents en sa possession, monsieur Lallé cherche à reconstituer son dossier mais il n’y a aucune trace, ni dans les ministères, ni au building Lamizana, ni aux archives, ni au secrétariat du gouvernement, nulle part ailleurs. Un travail d’orfèvre a été effectué.

Hors monsieur Lallé Karim a tous ses bulletins de salaires, le décret de sa nomination, la décision de sa mise en retraite d’office, et bien d’autres documents, mais le dossier est incomplet.

Tout compte fait le fonctionnaire fictif aura touché près de deux cent (200) millions, salaires et rappels de réhabilitions comprises auprès de l’administration burkinabè.

Pendant ce temps, Monsieur Lallé Karim est au chômage et meurt de faim avec sa famille.
Si rien ne devrait plus être comme avant, justice devrait fait pour ce pauvre monsieur Lallé Karim, il devrait être remis dans ses droits, remboursé et dédommagé et doit pouvoir toucher sa pension tranquillement.

Ceux qui ont fait cette usurpation devraient aussi être recherchés et punis par la justice, tant pénalement , civilement et administrativement.

Comment peut ton voler la vie de quelqu’un de cette manière ??
Et ceci se passe dans le pays des hommes intègres.

Le Témoin

Vos commentaires

  • Le 25 août à 12:47, par Elle En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Oui, des cas comme celui-là il y en a pleins. Même dans l’attribution des bourses extérieures, nous en avons vu : des boursiers fictifs.

    Répondre à ce message

    • Le 25 août à 16:44, par verite no1 En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

      Rien ne me surprend au Burkina ici !!
      Même si on me dit que L.. ADAMA a fait hold up !!!!!!
      Je vais vous raconter ce qui m’est arrivé à Ouaga !
      J’ai été victime d’un faux type manipulateur !
      Un jour je causais avec un ami dans une poste de la place et je tenais une lettre que je devais poster le même jour à Ouaga. Dans ma causerie, j’ai vu un loubard qui faisait des vas et viens et l’objectif était de lire les informations (je ne savais pas) sur l enveloppe que je devais poster.
      Une semaine plus tard, le "loubard" rendit visite à celui que j’adressais la lettre et lui a fait savoir qu’il est mon ami et qu’il est à court d ’essence, naïvement, l’ami lui a remis 10000 f et m’appela après pour expliquer !
      Quand il a décrit le "loubard", j’ai attrapé ma tête et lui a fait savoir que c’est un faux type.
      Bonnes gens, je ne sais pas comment il a "copier" nos noms avec sa cervelle mais il a mémorisé toutes les informations recto-verso !
      C’est la manière de nous dribbler qui m’a surtout énervé !!!!!!!
      Les amis, faites très attention dans vos activités courantes car vous êtes observés, de près ou de loin !
      Pour conclure, je dirai que le régime déchu nous a fabriqué des faux types experts en raccourcis !!!!!
      Pour le cas du vieux, je demande à la justice de punir les fautifs à la hauteur de l’acte !!!!!!
      Le gouvernement doit prendre cette affaire au sérieux si on veut réellement se développer !!!!!

      Répondre à ce message

      • Le 28 août à 09:06, par INTEGRE En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

        Rien de plus vrai ! Le régime des Compaoré nous a fabriqué des monstres , une jeunesse monstrueuse , sans foi, ni loi . Leur devise " l’argent ou rien on s’en fou la mort" . C’est la tricherie , la magouille , le vol..., le tout assaisonné d’impolitesse . Observer seulement leur comportement dans la circulation et vous verrez ! Ce qui est arrivé à M LALLE , c’est vraiment criminel mais pour celui qui a fait cela il n’y aura même pas un petit pincement de cœur . La morale a foutu le camp au BURKINA FASO depuis ce maudit jeudi noir du 15 octobre 1987 . Les parents qui se sont battus contre vent et marées des Compaoré pour éduquer leurs enfants dans l’intégrité ne le regretteront pas . Ni eux , ni leurs enfants ne seront victimes de malédictions comme genres celles qui frapperont ceux qui ont usurper le nom de M Karim LALLE . La justice de DIEU est indéniable . J’invite nos autorités actuelles à prendre des décisions fermes dans le sens d’une bonne éducation de notre jeunesse . Si on fait le chapelet "droits des enfants , droits de l’Homme , liberté et que sais-je encore, on n’aura pas la paix .

        Répondre à ce message

        • Le 28 août à 11:10, par bassou En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

          "Le régime des Compaoré nous a fabriqué des monstres , une jeunesse monstrueuse , sans foi, ni loi . Leur devise " l’argent ou rien on s’en fou la mort" . C’est la tricherie , la magouille , le vol..., le tout assaisonné d’impolitesse !"
          Je n’ai plus rien a ajouter. Tout les secteurs sont touches ; meme dans l’adminsitration . Exemple : le cas du ministere des finances.

          Répondre à ce message

    • Le 25 août à 16:57, par Lui En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

      Effectivement poutant cette année plus rien n’était supposé etre comme avant. C’est vraiment pas facile de vivre ce genre de situation.

      Répondre à ce message

  • Le 25 août à 12:57, par Ka En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Voilà la preuve par mille que nous sommes dans une république bananière ou tout est permit dans l’impunité totale. Merci le témoin pour cette dénonciation qui nous donne à vomir avec nos décideurs de pacotille qui baignent dans l’incompétence et retarde l’avancer du pays par la corruption a ciel ouvert. Que les coupables qui ont pris la vie de cet honnête homme en otage durant des années, soient punis à la hauteur de leurs actes.

    Répondre à ce message

    • Le 26 août à 00:39, par Compatriote En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

      Mr Ka, les "décideurs de pacotille qui baignent dans l’incompétence et retarde l’avancer du pays par la corruption à ciel ouvert" ont été vomis par le peuple burkinabè. Certains sont en CI, certains en France, d’autres restés dans notre beau pays pour empêcher le gouvernement actuel élu d’œuvrer pour le développement du Burkina Faso. Comment ? En tuant les enfants d’autrui comme un préposé de douane qui n’a même pas un an de service et mettant en péril l’avenir de deux jeunes burkinabé et rendant une femme veuve. Vous en connaissez l’histoire depuis leur départ du pouvoir donc pas la peine que je dise un mot de plus.
      Ce qui intéresse à ces gens qui malheureusement pavanent dans le pays pour brandir une situation dont ils sont eux même les auteurs sont entre autre le retour de leurs amis chez les vrais hommes intègres, les élections et comment utiliser la carte consulaire pour retourner à Kosyam afin de piétiner encore le Burkina.
      Ouvrez bien les yeux, mes frères, pour ne pas repartir en arrière comme de 1987 à 2014. Je nous avertit et nous interpelle tous à nous départir de nos intérêts égoïstes et éphémères (courte durée) pour l’intérêt général et durable de notre peuple.

      TOUTES LES COMPROMISSIONS SE PAIENT ICI SUR TERRE D’ABORD AVANT D’ÊTRE PAYES A L’AU DELA.
      Si quelqu’un pense autrement, notons que ce que nos enfants et nos petits-enfants subiront par notre faute est le serait le fruit de nos compromissions.
      Paix et pain au Burkina Faso,
      Dieu bénisse le Burkina Faso.

      Répondre à ce message

      • Le 26 août à 14:34, par Ka En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

        Je confirme mon cher Compatriote : Si tu me lis souvent, je dis a titre personnel que le pays va un peu mieux : Si aujourd’hui beaucoup de personnes dénoncent des choses sans craindre leur vie, c’est que les choses ont changé. Il y a a peine 4 ans un témoins comme ce dernier qui ose divulgué un tel fait aura une balle perdu des éléments du RSP comme le cas de Norbert Zongo, Nebié et tant d’autres qui ont voulu dénoncer ce genre de crime : C’est pourquoi dans plusieurs de mes critiques fondées avec des argumentations solides, je ne cesse de répéter que, ‘’’quand on pense comment ces gens dont tu cites, ont fait à notre pays sur la base des mensonges et paradigmes foncièrement imaginaires pour des intérêts particuliers, la seule conclusion qui s’impose est que tout ce qui arrive maintenant n’est que la récolte naturelle des semences d’hier.

        Il n’y a même pas a imaginer de ce qui s’est passé durant ces 30 dernières années, car, le constat est clair : "ils avaient pris la fâcheuse habitude de violer le droit et les valeurs fondamentales de la société. Cette situation a conduit à la banalisation du mal, à la déresponsabilisation, à la criminalité politique, à l’impunité et la déliquescence des mœurs." Tous les anciens ministres de la fonction public de l’ère Compaoré doivent être interrogé au sujet de cette affaire et les mettre tous au frais a la MACO. Merci de me lire.

        Répondre à ce message

  • Le 25 août à 13:01, par le fils du pauvre En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Très triste d’apprendre que de tels sorts sont réservés par des "hommes intègres à leurs frères intègres au pays des Hommes intègres". Vivement la mise à jour de la DGAF dans la série Affaires publiques, avec un DG comme Pousbila pour remettre les laisser-pour compte dans leurs droits. Vite que justice soit rendu au pauvre LALLE !

    Répondre à ce message

  • Le 25 août à 13:26, par TANGA En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    C’est là que les OSC devaient agir vite et bien.
    Il faut acculer l’administration pour le Monsieur ait son argent et pour que le fautif soit puni. Ce fautif ne peut pas ne pas avoir fait d’erreur. Un bandit laisse toujours des traces.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août à 13:51, par SS En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    C’est pas simple. Comme le disait l’autre "l’homme est un loue pour l’homme".

    Répondre à ce message

  • Le 25 août à 13:56, par Tilaï En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Dieu est toujours aux commandes et la vérité finit toujours par éclater au grand jour !...
    Ce monsieur a dû subir des intimidations. Sinon, son attitude est difficile à comprendre, surtout venant d’un cadre de l’administration !

    Répondre à ce message

  • Le 25 août à 14:02, par bodo En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Dieu règne.

    Vivement un audit sur tous les dossiers de réhabilitation car je doute que ce type de pratiques n’était pas isolé :
    * des usurpations d’identité comme ici,

    * des usurpations d’identité de personnes défuntes (Paix à leurs âmes),

    * des dossiers montés ex nihilo.

    et c’est pour dire aujourdjui que l’argent ne circule plus... cette opération de réhabilitation a dû être une occasion de détournement, surtout sur cela est tombé avec le boom immobilier de Ouaga 2000 et de Azimmo...

    Que Dieu vous rende justice d’abord !! Et aussi le justice de Bagoro ensuite...

    mais attention aussi aux fausses infos tout de même

    Répondre à ce message

  • Le 25 août à 14:06, par MBAFO En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    "Salaire mirobolent ! (indice 115) !!Explique un peu.Et si l auteur avait 5 cas fictifs simulaires ?Oh my God,we need You.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août à 14:09, par Jo En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Quand j’étais enfant, les vieux nous racontaient des histoires semblables mais qui se passaient entre les animaux de la brousse. Je ne peux donc pas imaginer une histoire pareil entre les êtres humains.

    Mais le Ministère de la fonction publique a-t-elle lancé des recherches pour retrouver cet individu ? Je veux vraiment le savoir.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août à 14:12, par MONZON En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Monsieur est victime de son propre laxisme ;pourquoi attendre si longtemps pour venir réclamer son salaire ? IL Y A des zones d’ombres qu’on ne dit pas ;est-ce que mr LALLE travaillait au village ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 août à 14:33, par acol En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Je ne plains pas Monsieur Lalle Karim (façon de parler) mais l’officier enquêteur. Il ne devoile pas le nom, ne signale pas cela a la hiérarchie de la police. Et voilà que le témoin anonyme ecrit. c’est vrai que l’on prend tous les Burkina pour des regardeurs de " film cadeau" mais quand meme c’est trop gros le scenario. Acol

    Répondre à ce message

  • Le 25 août à 15:53, par Goama En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Dieu ne dort pas ! Il n’échappera pas à la justice divine terrestre si toute fois les faits sont avérés. D’une manière ou d’une autre il le payera ou sa progéniture le payera. On peut tromper l’homme mais jamais Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août à 15:59, par Bilgo ahmed En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Fonctionnaire fictif ou emploi fictif ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 août à 16:08, par Bantchandi En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Yahko !!! si cela s’avérait, force serait de reconnaitre que la morale n’agonise plus au Faso, mais elle n’existe plus car elle est morte et bien enterrée six pieds sous terre.
    Même si M ; LALLE a été laxiste comme le reproche certain, n’oublions pas que chat échaudé craint l’eau froide, il a été mis à la retraite forcée en 1985 et avec la mentalité à l’époque du Voltaïque nouveau Burkinabè, craintif, la peur au ventre il a supporté l’humiliation et certainement la délation, son triste destin de "Wangrin".
    Mais, avant tout le ou les responsables de cette machination doivent payer par des sanctions pénales administratives et pécuniaires. Soit c’est une mafia bien organisée ou un individu à un certain niveau de responsabilité.
    Humm !!! Et ça se dit homme intègre, on construit, on achète des voitures pour soi pour madame pour les maîtresses et même les enfants, on prend des vacances je ne sais où, on est la fierté de sa famille, "l’exemple de réussite professionnelle et sociale" ; "on a tout pour être la star du quartier mais la manière..." prffffffffffffffffffffffffffffff !!!
    Je comprends pourquoi certains ne voulaient pas la chute du régime Compaoré, chacun avait créé son paradis fiscal, son paradis de fraude ; de la vomissure vraiment quoi.
    Sueur et sang de quelqu’un, toi tu bois ça sans frémir, hummm je comprend pourquoi dans nos traditions on dit que ce que tu as fais c’est de la saleté que tu as mangé. Tu affames les enfants d’autrui pour que toi tes enfants soient à l’aise.
    Cette argent même si tu as mis dans quête de Mosquée Temple ou Église Dieu ne va pas prendre cela ne va pas t’absoudre.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août à 18:01, par Noraogo En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Pas claire. Indice 115 (même d’avant) on ne peut pas avoir 200 millions pendant une carrière. De plus les secrétaires de canton n’avaient pas de bulletins.Ils étaient rémunérés avec les ristournes des impôts de capitation ou impôt personnel qu’ils ont collecté. Les ristournes sont conformes au volume d’argent collecté, exactement comme les billeteurs d’aujourd’hui. Ou que monsieur LALLE percevait lui aussi un salaire frauduleux de haut fonctionnaire. Alors cela pourrait être le voleur volé.

    Répondre à ce message

    • Le 25 août à 22:59, par EBENEZER En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

      Pour abonder dans ton sens monsieur Lallè Karim n’est pas seulement le voleur volé. En vertu de quel droit réclame t-il une pension ? La pension est un droit et mérite que perçoit le retraité pour services rendus à la nation. Or lui n’a pas servi l’Etat depuis la révolution mais est parti s’asseoir au village. Quelle pension mérite t-il ?
      Aucune pension ! Qu’est-ce qu’un fonctionnaire de catégorie A du MATD a à foutre dans un village ?
      Sa pension est constitué des produits agricoles (animaux et cèrèales).

      Répondre à ce message

  • Le 25 août à 18:08, par tiibo En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Kel scandal, mais a vous lire on devrait pouvoir resoudre CE problème sans attendre, SI l’interessé s’est présenté en 2013 Il suffit de voir les archives (stats de paie et bulletins) ,arreter CE type et l’affaire Est close pas besoin de mediateur, de MATD et consort. D’ailleurs Il faut inscrire Dans le budget une ligne qui servira a une fouille minitieuse des dossiers de tous les fonctionnaires de notre administration, je pari qu’il y’a en pareil cas embusqués.

    Répondre à ce message

    • Le 26 août à 11:22, par Lucide En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

      Effectivement M TIIBO, ce sont des transactions qui ne sont pas difficiles à tracer. Exemple : On récupère les états de paie ou de virement dans lesquels figure le matricule en question. On regarde dans quelle institution (et même le compte) le salaire est viré. On va prendre l’historique du compte. On trouve tout de suite qui opère avec le compte.
      On peut tracer ce n’est vraiment pas compliqué.

      Mais ce qu’il faut comprendre une bonne fois pour toute, ce sont des pratiques qui vont s’accentuer tant qu’on aura pas un modèle de comportement et de développement propre à nous. En Cote d’Ivoire, au Ghana, au Nigéria et autres qu’on tend à ressembler parce qu’on les qualifie de pays développés sont des pays ou ce genre de chose (escroquerie, vols, détournements de toutes sortes) sont des pratiques quotidiennes. Donc il ne faut pas s’en étonner tant que ce seront les standards mondiaux de la modernité ou mondialisation (mettez y tout ce que vous voulez) qui seront nos références développement : On sera plus capitaliste et moins social donc plus apte à brimer les autres pour mettre dans sa poche. Mieux, la famille traditionnelle actuelle tend à accorder plus de valeurs à celui qui en a. Comment il a eu n’est plus important.

      Je m’excuse de ne pas proposer même une esquisse de solution parce que je n’en vois pas. J’essaie dans mon approche d’être le plus correcte possible avec toutes les catégories d’acteurs dans tous les domaines dans lesquelles mon activité et la vie me conduit. Je suis de plus en plus inquiet pour l’avenir de nos gosses. Nous , encore on a un certain age on peut prendre des coups. Mais les gosses je ne sais vraiment pas ce qu’ils vont devenir.

      Répondre à ce message

  • Le 25 août à 18:37, par Koassa7 En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    encore quelqu un qui veut faire croire qu il a été victime.je ne crois pas à ce récit. son matricule date des années 1983-1984 alors qu’il a été recruté en 1978 donc son matricule devrait être inférieure à 18000. son indice 155 est celui d’ un agent D avec un salaire de base annuelle de 330460 hors impôt.cela est loin d un cadre.je le conseille de voir le gouvernorat du centre est car il est probable ment agent de collectivités territoriales.il faut savoir faire vos recherches..les secrétaire de canton ne sont pas en A. les agents de bureau leurs supérieurs n étaient pas En À

    Répondre à ce message

  • Le 25 août à 21:16, par Sawadogo salifo En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Je suis médecin. J’ai été en stage régulièrement. Pendant mon stage j’ai perdu mon père et je suis venu pour le doua. C’ une période de billetage et ceci faisait six mois que je net recevait plus mon salaire sans les indemnités. J’ai été aux finances pour régler ma situation avant de repartir. Tous les papiers ont été établis et je devais aller toucher mon du au trésor
    . Une femme dont je ne connais pas le grade mais le nom m’intercepte et me dit qu’il y a des anomalies. Je ne comprends rien. Elle prends mes papiers fait des rectifications et je devais prendre en tout et pour tout 450000 fait pour six mois. Les autres agents se sont plaints mais rien n’à change. Au trésor celui qui m’à payé à dit que c’est anormal.je n’ai pas perçu un franc de trop avant.aucune correction n’à été faite jusqu’à ce jour. Qu’ai fais à cette dame pour qu’elle me paie moins de 50000 fait par mois en temps que médecin.?Quel recours ai-je ? Ce n’est pas tout.

    Répondre à ce message

    • Le 26 août à 13:47, par Bantchandi En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

      M. Sawadogo salifo, si vous êtes médecin cela est vérifiable sur la liste de l’ordre des médecins du Burkina Faso, et si vous êtes médecin et vous osez raconté votre mésaventure moi je vous crois à 65 %.
      Vous savez pour narrer une histoire ce n’est pas évident pour tout le monde, surtout quand cela nous touche personnellement.
      Je pense que lefaso.net est un médium en ligne très sérieux ils ne vont pas nous balancer des histoires drôles quand en guise de berceuse. Je pense qu’ils ont pris le temps de procéder à quelque vérification. Cette histoire me rappelle celle du sieur Traoré agent des Eaux et Forêts.

      Répondre à ce message

  • Le 25 août à 23:25, par tiibo En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Et bien Mr Sawadogo Salifo pour un medecin comme vous le dites votre texte est trop ambigu, dites clairema et en francais simple votre problème et on vous dira quoi faire, après tout ce sont vos droits qui sont concernés.

    Répondre à ce message

  • Le 26 août à 02:36, par Kousu de Fil Blanc En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Ne vous cassez pas les tympans. Cet ecrit est tout invente. Je me suis arete net qand j’ ai vu que la soit- disant victime etait a l’ indice 115. Faut on ca se respecter, haaan !

    Répondre à ce message

  • Le 26 août à 08:14, par Ange En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Ça donne froid au dos de savoir qu’il existe des individus pareils dans l’administration publique de surcroît des cadres pareils. Une chose est sûre le recensement biométrique des agents a mis à nu de nombreux emplois fictifs, qu’est-ce qu’on en a fait après ? Les responsables ont-ils été clairement identifiés et sanctionnés comme il se doit ? S’il s’avère que les responsables de ces emplois fictifs dans l’administration n’ont pas reçu de sanctions administratives et pénales en son temps, ça m’étonnerait que ça soit le cas actuellement. Pour dire que cette affaire restera dans le tiroir et laissée aux oubliettes comme beaucoup d’autres crimes. Ceci fait craindre l’existance dans l’administration publique d’un réseau criminel ou mafieux de fonctionnaires avec des tentacules dans tous les secteurs ou dans les secteurs stratégiques de l’État. Parce que commettre un crime pareil, demande d’avoir un derrière solide protecteur pour camoufler tout et dans le cas où l’affaire est mise à nu, qu’elle ne puisse pas aller loin.

    Répondre à ce message

  • Le 26 août à 08:46, par Ange En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    L’administration publique a besoin d’un nouveau départ pour garantir sa pérennité dans l’éfficience. Pour cela il faut un audit profond et général de l’administration publique depuis le recrutement, la carrière, la mise à la retraite, le versement des salaires et des pensions afin d’identifier tous les dysfonctionnements qui ont jalonné ces différents processus de la vie des agents et procéder à une correction complète de ces dysfonctionnements. Il s’agira enfin de mettre en place des réformes profondes et durables afin que ce genre de situations ne se produise encore. Cela passe forcément à mon avis par l’informatisation et la mise en ligne de toutes les procédures administratives et financières de l’État. Vivement donc que les réformes de modernisation de l’administration publique dont on parle tant puisse intégrer tout cela.

    Répondre à ce message

  • Le 26 août à 09:29, par Razo En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    De grâce, soyons sérieux. Comment un fonctionnaire réhabilité depuis 1998 n’a pas cherché à rentré en possession de son rappel, ni de son salaire et viennent maintenant prétendre à une pension. Même si on lui a refusé un poste, il devrait revendiqué son salaire ou saisir les autorités compétentes. Monsieur Lallée est victime de ses propres turpitudes. Les fautifs peuvent être sanctionnés mais la requête de Lallée ne peut pas prosperer

    Répondre à ce message

  • Le 26 août à 10:03, par voltaire En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    c ’ est très bien de nous indigner sur le net de condamner avec des superlatifs cet acte que je refuse de ...qualifier ! qui rendra justice a cet homme ? les juges (ceux qui sont intègres) ? le ministre de la justice ? le président ? ou les osc qui ont avec ce cas précis une occasion de contribuer a rendre justice a un burkinabé victime des vampires tapis dans la fonction publique.
    qui donnera la charge ? qui appellera a des actions concrètes sur le terrain ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 août à 10:51, par Noraogo En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Monsieur Témoin, vous faite une plaisanterie de mauvais goût et c’est dommage que "Docteur" SAWADOGO Salfo ait emboîté le même chemin. Histoire de fatigué les internautes.

    Répondre à ce message

  • Le 26 août à 11:17, par KGB En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Notre administration est pleine de faux diplômes, surtout le MINEFID, pâaaa pâaaaa !

    Répondre à ce message

  • Le 26 août à 13:16, par Lary En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Une chose c’est de débusquer le lièvre et une autre c’est de l’attraper donc nous avons les yeux et oreilles tournés vers la justice burkinabè.Montre nous jusqu’où vas votre ............

    Répondre à ce message

  • Le 26 août à 15:36, par Xeno En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Et voilà. On parlait de toutes ces choses ici il n’y a pas longtemps. Il faut un audit de tous les diplômes et de tous les fonctionnaires, de toutes les FDS. On sera surpris de ce qu’on va découvrir.

    Répondre à ce message

  • Le 26 août à 20:57, par Monsieur Yarga En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    J’ai des larmes aux yeux.Comment un individu humain et conscient peut il voler la vie de son prochain de cette manière ?
    Dans un état de Droits cela doit être condamné.Une enquête doit être diligentée à commencé sur l’autorité qui l’a mis à la retraite anticipée.
    Le regime déchu n’a pas fait que des lacs de sang.C’est tellement grave que les mots m’échappent pour exprimer ma déception.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août à 06:22, par Lompo En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    C’est vraiment triste de lire ces doléances. Il faut un audit complet de la fonction publique il y a trop de personnes douteuses avc de faux diplômes. Que le gouvernement prenne sa responsabilité et tape sur la table pr mettre à la porte tous ces fraudeurs. Là on aura un état de droit.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août à 07:19, par Sankara En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Ah mon pauvre Burkina ! Qu’il y a trop d’injustice. Une histoire qui me chagrine le cœur. Que Monsieur Lallé soit réhabilité dans ses droits.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août à 08:28, par Ani En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    je ne remets pas en cause la possibilité d’une usurpation de matricule ou réattribution de celui ci à des fins de toucher indument des salaires mais ce qui ne peut pas être vrai ou pour dire simplement ce qui est ARCHI FAUX aucune carrière d’agents publics même après réhabilitation de carrière du fonctionnaire ayant l’indice le plus élevé ne peut valoir 200 MILLIONS. Donc mon monsieur le témoin ALLEZ Y DOUCEMENT.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août à 08:51, par pualo4 En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    pour celui qui pense que l’histoire de la un montage peut avoir raison seulement il doit savoir qu’il est possible de poster une lettre à ouaga pour quelqu’un qui vit à ouaga

    Répondre à ce message

  • Le 27 août à 10:27, par Justice de Dieu En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    L’homme n’a plus peur de Dieu et n’a plus pitié de son prochain et tout peut arriver dans notre administration. Mon premier salaire accompagné d’un rappel de quelques mois a été détourné par un billeteur qui avait la protection de ses supérieurs hiérarchiques. Cependant il y a des zones d’ombre dans cette histoire et je suis parfaitement d’accord avec les internautes 10 Monzon, 15 Noraogo et 17 Koassa7 tout en me posant les questions suivantes : - pourquoi était -il le seul admis au concours ? -comment est intervenu son reclassement en catégorie A ?- pourquoi sa mise en retraite d’office intervient elle après la réclamation de son rappel ?
    Au cas cette affaire est vraie, je lui souhaite beaucoup de persévérance et bonne chance. On n’est plus sûr de rien avec la cupidité et la malhonnêteté des hommes. Rappelez-vous des différents tapages qu’on fait des découvertes fâcheuses lors des opérations billetages et après le temps des réactions émotives, on n’a plus de suite.

    Répondre à ce message

  • Le 27 août à 11:03, par Zangoté En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

    Des cas comme ceci, il y en a plein dans la fonction publique. Ce qui est déplorable est que nos autorités ne s’empressent pas de traquer ces errements de l’administration. En réalité, dès qu’un cas pareil est révélé au grand, jour, l’Etat devrait s’en saisir à travers ses organes de régulation et de contrôle tels que le procureur du Faso et l’ARCE. Mais, comme la bonne gouvernance est en réalité le cadet des soucis, on préfère attendre que la situation pourrisse et que quelques OSC ou syndicats s’en saisissent avant de se pencher sur le problème. Et là encore c’est selon la couleur politique du ou des fraudeurs. On va tenter de les protéger comme à la CNSS et si les menaces se font persistantes, on déboulonne quelques uns et on continue. Voilà pourquoi de telles pratiques persisteront sous nos cieux.

    Répondre à ce message

    • Le 27 août à 11:40, par verite no1 En réponse à : Alerte : Un emploi fictif dans l’administration burkinabé ?

      Je suis d’accord avec vous, c’est un cas de fraude et l’auteur disons les auteurs doivent etre deferes a la MACO, c’est automatique !
      Mais au Faso, on regarde la "taille" des fraudeurs avant de decider. Si ya rien, eh bien ils vont refaire la meme chose !
      Il faut un nouveau Sankara pour secouer ce pays et tous les reactionnaires vont attrapper la RCI en 24 h !!!!!!!

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés