Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si tu veux aller vite, marche seul mais si tu veux aller loin, marchons ensemble.Proverbe Africain» 

Assemblée nationale : La Fondation américaine Susan Buffet chez Bala Alassane Sakandé

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 24 août 2018 à 14h40min
Assemblée nationale : La Fondation américaine Susan Buffet chez Bala Alassane Sakandé

Le président de l’Assemblée nationale, Bala Alassane Sakandé, a reçu, le mercredi, 22 août 2018, le ministre de la Santé, Pr Nicolas Méda, à la tête d’une délégation de la Fondation américaine Susan Buffet. En séjour au Burkina du 20 au 24 août, Greenberg Allen, président de ladite fondation, a confié avoir échangé sur l’accompagnement du ministère de la Santé autour de la couverture universelle de santé.

Le président de la Fondation Susan Buffet, Allen Greenberg, a laissé entendre que les échanges se sont articulés autour de l’accompagnement de la vision du ministère de la Santé sur la couverture universelle de santé.

Ainsi, la fondation américaine ambitionne d’accompagner le ministère à mettre en œuvre son nouveau plan sur la santé. Selon le ministre de la Santé, Pr Nicolas Méda, la fondation projette l’accompagnement du projet de son département ; projet qui a pour but de développer des soins de santé primaires, mais aussi la planification familiale.

Le département de la Santé veut, par-là, rendre les soins de qualité accessibles à tous les Burkinabè et accélérer la transition démographique et améliorer la nutrition. « La philosophie de la Fondation Susan Buffet est l’accélération de la transition démographique en permettant aux femmes d’avoir tous les droits possibles », a précisé le ministre en charge de la Santé. À l’en croire, il s’agit de permettre, en plus des soins maternels et infantiles, des soins de santé de la reproduction, d’inclure la possibilité pour la femme d’avoir une interruption sécurisée de grossesse (lorsque la grossesse menace la vie de la femme). Cette action fait donc partir des ambitions de la Fondation Susan Buffet.

Le ministre de la Santé a également confié qu’une série de sensibilisations sera dirigée envers les femmes pour leur permettre d’avoir accès aux droits, plus spécifiquement aux droits sexuels et reproductifs.

La fondation américaine ambitionne d’examiner les actions menées sur le terrain pour l’accompagnement du projet aux fins d’accélération de la planification familiale mise en place par le ministère de la Santé pour couvrir le territoire burkinabè. Cette politique vise à aboutir à la gratuité totale de la planification familiale en faveur des femmes et des jeunes filles en particulier.

Milaine Tiendrebeogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 août 2018 à 16:56, par wendaabo En réponse à : Assemblée nationale : La Fondation américaine Susan Buffet chez Bala Alassane Sakandé

    On vous tient à l’œil ! L’avortement est un crime au Burkina Faso ! L’initiative criminelle qui se trame sera combattue !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 août 2018 à 18:49, par Relwend En réponse à : Assemblée nationale : La Fondation américaine Susan Buffet chez Bala Alassane Sakandé

    Il faut recadrer votre projet dans le respect de la morale burkinabé, de sa culture et de la foi.
    A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2018 à 10:06, par Justice de Dieu En réponse à : Assemblée nationale : La Fondation américaine Susan Buffet chez Bala Alassane Sakandé

    Que cachent les mots " interruption sécurisée de la grossesse ?" on vous voit venir. Qui déterminera que telle grossesse menace la vie de la maman ? Cette option du moindre mal n’est elle pas déjà pratiquée ? après nous avoir exporté toutes ces dépravations déshumanisantes de l’homosexualité, bi-sexualité, trans-sexualité et que sais-je encore, on veut encore se servir de notre pauvreté pour nous permettre de banaliser la vie.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2018 à 12:16, par Kindsey En réponse à : Assemblée nationale : La Fondation américaine Susan Buffet chez Bala Alassane Sakandé

    Nous disposons de textes qui encadrent l’interruption de la grossesse quand la vie de la femme est menacée et c’est connu avec des procédures judiciaires claires, Ok ça cachent quelque chose de mauvais.nous somme aux aguets !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2018 à 14:57, par Férimakoun En réponse à : Assemblée nationale : La Fondation américaine Susan Buffet chez Bala Alassane Sakandé

    BONJOUR A TOUS.
    IL YA QUELQUES FOIS DES COMMENTAIRES QUI FONT TRÈS MAL, SURTOUT QUAND IL S’AGIT DE QUESTIONS SUR LA FEMME ET SES DROITS. WENDAABO, RELWEND ET JUSTICE DE DIEU, BIEN AVANT VOTRE NAISSANCE L’AVORTEMENT EXISTAIT AU BURKINA ET IL EXISTERA ENCORE UNE FOIS QUE VOUS ET MOI NE SERONT PLUS SUR CETTE TERRE POUR DIRE DES ÂNERIES. DIEU EST BON EN TOUT TEMPS ET EN TOUT LIEU. LAISSEZ LUI SON DROIT DE NOUS JUGER INDIVIDUELLEMENT FACE A NOS ACTES. QUE SAVEZ VOUS DE L’AVORTEMENT FAIT EN CACHETTE, AU MÉPRIS DE LA VIE DE LA FEMME (TOUTE JEUNE FILLE BIEN SOUVENT) QUI SE RETROUVE A DEVOIR SE FAIRE AVORTER EN CACHETTE DE TOUT LE MONDE APRÈS ÊTRE PASSÉE PAR TOUS LES MOYENS POSSIBLES ET IMAGINABLES POUR RASSEMBLER L’ARGENT QU’IL FAUT POUR PAYER L’ACTE ? QUE SAVEZ-VOUS DE LA SOUFFRANCE QU’UNE FEMME DOIT ENDURER SA VIE ENTIÈRE APRÈS UN AVORTEMENT FAIT DANS UN PAYS Où C’EST UN DROIT ACQUIS ? JE NE VOUS DEMANDE PAS D’IMAGINER LA SOUFFRANCE QUE PEUT ÊTRE UN AVORTEMENT DANS UN PAYS COMME LE NOTRE Où ON DÉNIE A LA FEMME LE DROIT DE DISPOSER DE SON CORPS. UNE FEMME NE SE MET PAS ENCEINTE TOUTE SEULE !!!! UNE FEMME QUI SE FAIT AVORTER NE LE FAIT JAMAIS DE GAÎTÉ DE CŒUR. L’AVORTEMENT N’EST PAS UN MOYEN DE CONTRACEPTION POUR LA FEMME, C’EST CELUI DES HOMMES !!!! ALORS FERMEZ LA POUR UNE FOIS, FERMEZ LA S’IL VOUS EST IMPOSSIBLE D’ASSUMER VOS ACTES ET FERMEZ LA POUR DE BON CAR COMME TOUJOURS QUAND IL S’AGIT DES FEMMES VOUS ÊTES INCAPABLES DE RAISONNER ET SURTOUT RESSENTIR.
    AVEC TOUT LE RESPECT QUE JE VOUS DOIS.
    FERIMAKOUN

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2018 à 16:41, par Ous En réponse à : Assemblée nationale : La Fondation américaine Susan Buffet chez Bala Alassane Sakandé

    Bonjour les avortement parlementaire s sans passer par une consultation populaire Mr le ministre. Par la voix parlementaire quel meilleure façon de noyer le poisson dans l’eau.
    Mr le ministre qu’est ce qui n’a pas marché avec la PF au niveau de la DSF appuyé par l’UNFPA.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Education au Burkina : « Presque 100 000 enfants ne vont plus à l’école », soutient Anne Vincent, représentante de l’UNICEF
Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays
Marche de protestation contre les violences à Yirgou : Le collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés demande justice pour les victimes
Répression d’une manifestation d’élèves à Dori : La section MBDHP du Séno exprime son désarroi
Conseil supérieur de la magistrature : Des magistrats à l’école de la communication institutionnelle
Vœux de nouvel an : L’Union des forces démocratiques du Burkina souhaite une année de paix aux Burkinabè
Région des Haut-Bassins : Un affrontement entre la police et des jeunes fait cinq morts et huit blessés à Orodara
Ecoles fermées pour cause d’insécurité au Burkina : Après les régions du Sahel et de l’Est, le tour de la Boucle du Mouhoun
Suspension des évaluations dans les établissements publics : Les élèves appellent à sauver l’année scolaire en cours
Gaoua : Les élèves montent au créneau pour réclamer des évaluations
Lutte contre le paludisme : Le comité national de pilotage prend le pouls de la situation
Musée de Manéga : Bientôt une voie bitumée pour y accéder
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés