Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Association « La Saisonnière » : Un foyer de lutte contre la pauvreté des femmes au Burkina Faso

Accueil > Actualités > Société • • mercredi 22 août 2018 à 22h16min
Association « La Saisonnière » : Un foyer de lutte contre la pauvreté des femmes au Burkina Faso

L’association « La Saisonnière », basée au secteur N°42 de Ouagadougou, a inscrit la lutte contre la pauvreté des femmes dans ses objectifs de développement. Cette recherche de l’autonomisation de la femme amène l’association à éduquer et former des femmes et des jeunes filles dans divers domaines.

Vaincre la pauvreté des femmes au Burkina Faso, telle est la vision de l’association « La Saisonnière ». Pour ce faire, l’association mène plusieurs activités entrant dans le cadre de l’autonomisation de la femme.
Tout commence par le maraîchage et au fil du temps, l’association étend ses activités dans les domaines de la couture, de l’alphabétisation, de la restauration et de la transformation des produits locaux.

Sophie DELMA/ ILBOUDO Animatrice en alphabétisation

La Saisonnière intervient également dans la promotion d’activités génératrices de revenus, les droits socio-économiques des femmes, la sauvegarde de l’environnement par la vulgarisation des espèces forestières, la sensibilisation sur les bonnes pratiques d’hygiène et la santé sexuelle et reproductive.
Pour mener à bien ses différentes activités, l’association s’est dotée d’un site de production de plusieurs espèces (la laitue, l’amarante…), de salles d’apprentissage de couture, de salles d’alphabétisation, de matériels.
Ces cadres d’apprentissage sont, pour les femmes et les jeunes filles de l’association, une aubaine. Ces femmes et jeunes filles travaillent en synergie pour vaincre leur ennemi commun qu’est la pauvreté.

Marie Thérèse KAFANDO Restauratrice

Créée en 2003 sous forme de groupement féminin, La Saisonnière a le titre d’association depuis 2006. Durant cette décennie, l’association a engrangé d’énormes acquis tels que la formation d’une cinquante de femmes qui, à travers les différentes activités, œuvrent pour le développement.
Aujourd’hui, La Saisonnière continue son chemin avec pour grand défi son autonomisation financière, toute chose qui « va lui permettre d’exister même sans l’accompagnement des partenaires financiers », a laissé entendre la promotrice, Sophie Sedgho/Hema

Témoignages de quelques membres de l’association

Sophie Delma/ Ilboudo, animatrice en alphabétisation

J’ai adhéré à l’association en 2009. Au départ, j’étais productrice maraîchère. C’est un travail que j’ai aimé depuis le bas âge du fait que mes parents sont dans le domaine du jardinage. Depuis que je travaille dans l’association, j’ai constaté une amélioration du point de vue financier au sein de la famille. Avec ma rémunération mensuelle, j’arrive à donner un coup de main au chef de famille pour la prise en charge des enfants.

Rose Marie OUEDRAOGO/ ILBOUDO Monitrice en couture

Mme Rose Marie Ouédraogo/ Ilboudo, monitrice en couture

Je suis dans l’association La Saisonnière depuis 2009. Depuis ce temps, j’arrive à apporter de l’aide à ma famille. Ainsi, j’aide mon mari pour la scolarisation des enfants et j’ai beaucoup appris en couture, jardinage grâce aux différentes formations que j’ai reçues. Notre souhait que le nombre de matériel soit vu à la hausse.

Marie Thérèse Kafando, restauratrice

Je suis membre de l’association depuis sa création en 2006. Je note une très bonne collaboration depuis le début.
Depuis que je suis dans l’association, mes conditions de vie se sont améliorées. Sur le plan financier par exemple, j’avoue que je suis épanouie et en plus j’ai appris les techniques de jardinage.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Sécurité alimentaire : L’ORCADE encourage les orpailleurs à la pratique de la culture familiale
Energies renouvelables : Un atelier national pour se pencher sur la régulation du secteur
Commune de Ouagadougou : La mairie et ses partenaires préparent l’atelier international d’urbanisme de 2019
Salon du livre africain de Koudougou : La littérature burkinabè à l’honneur
Etude sur l’insécurité au Burkina : Des citoyens accusent l’ancien régime
2iE : Un colloque pour réfléchir à l’interaction entre eau, énergie, alimentation et habitat
Commune de Ouagadougou : Des espaces de vente d’aliments dans les écoles pour garantir l’hygiène
11-Décembre 2018 : A Fada N’Gourma, on a fêté sans parade militaire ni civile
Accès à l’eau potable : A Pô, l’eau coule difficilement…
Droits humains au Burkina : Le regard de la directrice Afrique de l’Ouest et du Centre d’Amnesty international
58ème Anniversaire de l’Indépendance du Burkina : Le Faso Autrement invite les gouvernants à changer de fusil d’épaule
58ème anniversaire de l’indépendance du Burkina : Le Chef de file de l’opposition salue l’œuvre des bâtisseurs de l’ombre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés