Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Tour du Faso 2018 : Un détour au Ghana pour innover

Accueil > Actualités > Sport • LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima • jeudi 16 août 2018 à 22h03min
Tour du Faso 2018 : Un détour au Ghana pour innover

Le 31e Tour du Faso se tiendra du 26 octobre au 4 novembre 2018. Pendant dix jours, les amoureux de la Petite reine seront servis. Pour cause, les cyclistes vont parcourir les routes de huit régions du Burkina. Ils feront un détour à Bolgatanga, au Ghana. C’est la grosse innovation de cette édition. Ces informations ont été données ce jeudi 16 août 2018, par le Comité national d’organisation.

Du 26 octobre au 4 novembre prochains, le vélo sera en fête au Burkina Faso, à l’occasion du 31e Tour du Faso. Pour réussir le pari de l’organisation, le comité d’organisation est en train de mettre les petits plats dans les grands.
Faire grandir le Tour

Après 30 ans d’existence, le Tour du Faso a pris des envergures continentales, voire internationales. Pour cela, tout doit se faire en grand. C’est pourquoi, pour cette 31e édition, le comité a introduit deux innovations. Il s’agit d’abord de l’excursion au Ghana, plus précisément à Bolgatanga.

Ce sera à la deuxième étape, longue de 155 km, qui sera courue entre Manga et cette ville du Ghana. « C’est un dispositif stratégique qui s’observe dans les tours cyclistes confirmés et qui donne une dimension plus importante à l’épreuve. Nous aurons un nouveau public, un nouveau terrain et, peut-être, nous y trouverons de nouveaux partenaires », s’est expliqué Yasnémanégré Sawadogo, président du comité national d’organisation.

La deuxième innovation est le retour de l’épreuve de la course contre la montre par équipe. Elle a existé pendant quelques éditions avant de disparaître. L’équipe du capitaine Sawadogo entend la reconduire cette année, sur l’étape Sabou-Koudougou, longue de seulement 31 kilomètres. « Cet exercice est courant dans les courses cyclistes de réputation mondiale et si nous voulons grandir, sa prise en compte apparaît incontournable », a ajouté le président du comité national d’organisation, par ailleurs président de la Fédération burkinabè de cyclisme.

De nouvelles étapes dans le circuit

À l’image des éditions précédentes, le 31e Tour du Faso comporte dix étapes courues en dix jours. Mais cette année, des nouveaux tronçons ont été introduits dans le circuit. Il s’agit de Ouagadougou-Manga ; Manga-Bolgatanga ; Bolgatanga-Pô ; Sabou-Koudougou ; Orodara-Bobo ; Zorgho-Ouagadougou pour la dernière étape.

Des villes comme Banfora, Fada N’Gourma, Tenkdogo, Koupèla qui avaient l’habitude de recevoir le Tour du Faso, ne sont pas prises en compte cette année. Ce sont au total huit régions sur les treize qui seront desservies. La distance totale de course est de 1190,9 km. Selon le président du comité d’organisation, des équipes ont déjà confirmé leur participation au 31e Tour du Faso et d’autres, qui ne sont pas habituées au Tour, font des pressions pour y prendre part. Le Maroc et l’Erythrée n’ont pas encore répondu à l’invitation. Mais le comité a bonne foi que ces équipes seront présentes.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net


Le circuit du Tour du Faso 2018 :
- Ouagadougou-Manga (105 km) : 26 octobre
- Manga-Bolgatanga (155 km) : 27 octobre
- Bolgatanga-Po (90 km) : 28 octobre
- Laye-Ouahigouya (148 km) : 29 octobre
- Yako-Ziniaré (145,6 km) : 30 octobre
- Sabou-Koudougou CME (31 km) : 31 octobre
- Orodara-Bobo Dioulasso +circuit (122 km) : 1er novembre
- Bobo Dioulasso-Boromo (176 km) : 2 novembre
- Loumbila-Kaya (90,9 km) : 3 novembre
- Zorgho-Ouagadougou +circuit (127,4 km) : 4 novembre

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 17 août à 09:30, par Dedegueba Sanon En réponse à : Tour du Faso 2018 : Un détour au Ghana pour innover

    Je vois que l’ Est a été zappé. Insécurité et ou état des routes ?
    Une bonne idée ce détour par le Ghana est bien. Bon courage aux organisateurs, reste à mobiliser le public.

    Répondre à ce message

    • Le 17 août à 11:45, par Bantchandi En réponse à : Tour du Faso 2018 : Un détour au Ghana pour innover

      Dedegueba Sanon, non c’est pas à cause de l’insécurité ni du mauvais état de la route que l’Est a été rayé du "Tour de Faso". cela fait plus de 15 ans si ma mémoire est bonne que le soit disant "Tour du Faso" n’est plus arrivé à l’Est du Burkina Faso, je dis bien plus de 15 ans. Mon sentiment en tant que ressortissant de la Région de l’Est c’est que nous ne faisons pas partie du Burkina Faso, sinon comment comprendre que cette région est rayée de la carte du "Tour du Faso". Je ne voulais pas intervenir à ce sujet car j’ai beaucoup mal. Le "Tour du Faso c’est le tour du Plateau central et de l’Ouest. Avant de tomber sur moi à bras raccourcis vérifiez si ce que je dis est vrai ou faux messieurs, dames.

      Répondre à ce message

      • Le 17 août à 14:05, par Dedegueba Sanon En réponse à : Tour du Faso 2018 : Un détour au Ghana pour innover

        Désolé d’avoir " remué " mon coutelas dans la plaie. Vraiment désolé, j’espère que les organisateurs vont rectifier cela les tours à venir.
        Le tour du Faso doit vraiment être le tour de tout le Faso, pas uniquement de l’ouest, du plateau central et du nord. A moins de me dire que certaines régions sont des " sous régions".
        Soutien à vous, mes frères de l’est et du Poni.

        Répondre à ce message

  • Le 17 août à 11:39, par le tour En réponse à : Tour du Faso 2018 : Un détour au Ghana pour innover

    Pour rendre le tour plus intéressant,je pense qu’il faut aussi voir du côté de la zone de Gaoua avec ces multiples collines.

    Répondre à ce message

    • Le 17 août à 12:17, par Bantchandi En réponse à : Tour du Faso 2018 : Un détour au Ghana pour innover

      J’ai toujours dit que le "Tour du Faso" brille par un manque de vision. Regardez les tours Amissa Bongo et du Rwanda, ce sont des tours plus récents que le "Tour du Faso", mais qui ont plus de notoriété. Nos cyclistes ne sont forts que dans des tours de bas niveau, Tour du Togo, tour du Bénin, tour du Mali, confronter aux Camerounais, aux Rwandais, aux Éthiopiens, aux Gabonais ou Érythréens, nos cyclistes mordent la poussière, car ils ne font pas le poids.
      Dans le Sud-Ouest du Burkina Faso il y a des collines, nos étalons cyclistes et leurs fédération gagneraient à quitter les platitudes du plateau central pour être plus en jambes ou en cuisses disons.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés