Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On peut grandir, et même vieillir, mais pour sa maman on est toujours un petit enfant.Jean Gastaldi» 

Révision du code électoral : L’UPC réagit aux propos de Simon Compaoré selon lesquels "l’opposition sert un film western de mauvaise qualité"

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • samedi 11 août 2018 à 14h37min
Révision du code électoral : L’UPC réagit aux propos de Simon Compaoré selon lesquels

L’Union pour le changement et le progrès (UPC) a appelle ce samedi 11 aout 2018 ses militants de l’intérieur et de l’extérieur à se tenir prêts pour les mots d’ordre de protestations à venir. Pour l’UPC, le code électoral est "une histoire" et doit, de ce fait, faire l’objet de consensus. Le parti a tenu également à réagir aux propos de Simon Compaoré, président par intérim du MPP, qui trouve que l’opposition sert un film western de mauvaise qualité.

Extrait de la déclaration liminaire de la conférence de presse de l’UPC ce jour.

"Avant de terminer, nous voudrions apporter des réponses à M. Simon COMAPORE, Président par intérim du MPP, qui dit que l’Opposition sert un film Western de mauvaise qualité.

D’abord, si le FESPACO devait primer le film le plus médiocre, le plus nul et le plus ridicule, le lauréat serait sans doute Simon COMPAORE pour son court métrage « Tranquilos ».

Ensuite, que pèse encore la parole de Simon COMPAORE ? Sous la Révolution, Tébguéré comme on l’appelait, feignait de défendre la révolution. CDR bouillant, il se promenait même avec un pistolet. Mais, après l’assassinat de SANKARA, il fait partie de ceux qui ont salué la rectification, et ceux qui ont applaudi Blaise COMPAORE.

Ce même Blaise, Simon le plaçait après Dieu et son père. Il a participé aux meetings pour soutenir le sénat et la modification de l’article 37. Mais, quand il a vu le vent tourner, avec Roch KABORE et autres, Simon a trahi Blaise pour venir à l’Opposition. Le 18 janvier 2014, sous une fine pluie, Simon est venu hypocritement implorer le pardon du peuple.

Simon COMPAORE est habitué aux volte-face, aux trahisons et aux reniements. Sur cette question du Code électoral, ne vous étonnez donc pas de le voir Yada Yada à la Place de la Révolution, pour demander encore pardon au Peuple.

Quand Simon dit que Zéphirin DIABRE se laisse manipuler par des gens qui ont fait assez de tort au peuple burkinabè, n’est-ce pas là, une insulte grave à l’intelligence de l’ensemble des Burkinabè ?

- Qui nous interdisait les marches de protestation contre l’assassinat de Norbert ZONGO ? Simon COMPAORE Tranquilos ?
- Qui avait tracé des zones rouges à Ouaga ?
- Qui a passé un marché Mouta-mouta pour a réfection de la mairie centrale à plus du milliard ?

- Qui avait créé des milices armées de gourdins à Ouaga ?
- Qui disait que même si on ne vote pas Blaise, les cailcédrats voteraient pour lui ? Simon COMPAORE Tranquilos ?
Une simple lettre de démission du CDP ou un mea culpa suffisent-ils donc pour effacer tout le mal causé aux Burkinabè et pour devenir blanc comme neige ?

Les caciques du MPP sont ceux-là qui ont causé du tort au peuple, quand ils étaient au CDP. Simon COMPAORE est le Zachée de la politique burkinabè. A la différence du Zachée de la Bible, Simon continue dans l’erreur après sa repentance.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation nationale : « Il faut considérer les évènements de Yirgou comme un piège des terroristes », dixit Moussa Traoré de la majorité présidentielle
Bala Alassane Sakandé à propos du Drame de Yirgou : « Ce qui s’est passé n’honore pas le Burkina. Pas du tout »
Vœux de nouvel an : Le président de l’ADF-RDA communie avec « ses troupes »
Situation sécuritaire : L’état d’urgence prorogé de six mois
Sondage en ligne sur le bilan de l’an 3 du pouvoir MPP : A vos claviers !
Etat-major général des armées : Moïse Minoungou, le nouveau chef
Patrimoine de l’Etat : Des comptables des matières à l’école du guide sur la gestion des bâtiments de l’Etat
Assemblée nationale : La prorogation de l’état d’urgence au menu d’une session extraordinaire
Assemblée nationale : Discours du président Alassane Bala Sakandé à l’ouverture de la session spéciale
Vie politique nationale : L’ex-parti au pouvoir, le CDP, se dote d’un Haut-conseil
Situation nationale : « Il faut engager un dialogue franc, ouvert et responsable, à tous les niveaux » (Lassané Savadogo, secrétaire exécutif du MPP)
Burkina Faso 2019 : Y aura-t-il du neuf ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés