Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La véritable cause de nos malheurs actuels est l’étonnante médiocrité qui égalisе tοus lеs individus. Si un hοmmе dе géniе раrаissаit, il sеrаit lе mаîtrе.» Joseph-Alexandre de Ségur

Ministère de l’Environnement : Un atelier pour valider le rapport biennal provisoire national 2017-2018 de lutte contre la désertification

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Par O.N • samedi 28 juillet 2018 à 22h00min
Ministère de l’Environnement : Un atelier pour valider le rapport biennal  provisoire national  2017-2018 de lutte contre la désertification

Le rapport biennal national sur la mise en œuvre de la Convention des Nations unies entrant dans le cadre de la lutte contre la désertification (CNULCD), a fait l’objet d’un atelier, le vendredi 27 juillet 2018, à Ouagadougou. Organisée par le Ministère en charge de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement Climatique, à travers le Secrétariat permanent du conseil national pour le développement durable ( SP-CNDD), cette rencontre a porté sur la validation dudit rapport.

Le Burkina Faso ne veut pas rester en marge des conventions internationales, dont celle des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD) ratifiée le 26 janvier 1996. D’où la tenue, ce vendredi 27 juillet, d’un atelier national de validation du rapport biennal provisoire 2017-2018 pour la mise en œuvre de ladite convention.

En effet, souligne le Secrétaire général du ministère de l’Environnement, Dr Sibidou Sina, à la faveur de la 13e Conférence des Parties (COP 13) tenue en septembre 2017 en Ordos (Chine), le cadre stratégique 2018-2030, qui a été adopté, indique que les différentes parties devront désormais, tous les deux ans, rendre compte des progrès réalisés dans l’exécution du nouveau cadre stratégique.
C’est ainsi, selon Dr Sibidou Sina qu’un groupe de travail a été mis en place avec pour mission de rédiger le rapport biennal 2017-2018 du Burkina, selon les orientations du secrétariat exécutif national. Ce référentiel du Burkina, en matière de lutte contre la désertification au titre de l’année 2017-2018, est construit autour des cinq objectifs du cadre stratégique 2018-2030.

Il s’agit notamment de l’amélioration de l’état des écosystèmes touchés , l’amélioration des conditions de vie des populations touchées , l’atténuation des effets de la sécheresse , la mise en œuvre efficace de la convention et la mobilisation des ressources financières.
Aussi, félicitant l’équipe de travail pour l’immense travail abattu, le Dr Sibidou Sina a noté que le Burkina Faso, grâce à l’accompagnement de la CNULCD et du mécanisme mondial, a entamé le processus en mai 2018. Il par ailleurs noté que l’équipe a procédé à l’analyse et à la recherche d’indicateurs relatifs aux objectifs stratégiques du CNLUCD.

Le Secrétaire permanent du Conseil national pour le développement (SP /CNDD), Justin Goungounga, tout en remerciant les différents partenaires pour leur accompagnement, s’est réjoui de la tenue de cet atelier qui, pour lui, exprime une ferme détermination des différents acteurs de la lutte contre la désertification.

O.N
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée mondiale de l’eau 2019 : Contribution des comités de l’AITB, spécialises dans le domaine de l’eau
Grande muraille verte : Chercheurs et gestionnaires du Sénégal et du Burkina Faso en réflexion à Ouagadougou
Gestion intégrée de l’eau : Le « Musée de l’eau » s’ouvre aux étudiants
Environnement, eau et assainissement : Le Cadre sectoriel de dialogue passe à la loupe les activités de 2018
Société Nestlé : Une journée zéro plastique à Ouagadougou
Hygiène et assainissement : Kombissiri, un exemple dans la gestion des déchets solides
Grande muraille verte : Des journalistes outillés sur la gestion durable des terres
Programme d’investissement forestier : Impliquer les acteurs pour la réussite de la REDD+
Migrations et environnement : L’OIM lance un nouveau programme dans deux communes du Burkina
Préservation de l’environnement : Des parlementaires à l’école de la REDD+
Gestion des ressources en eau : Faso Koom II pour renforcer les capacités opérationnelles de l’Agence de l’eau du Nakanbé
Gestion des ressources naturelles : La sécurisation des corridors biologiques au cœur d’un atelier national
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés