Ministère de l’Environnement : Un atelier pour valider le rapport biennal provisoire national 2017-2018 de lutte contre la désertification

LEFASO.NET | Par O.N • samedi 28 juillet 2018 à 22h00min

Le rapport biennal national sur la mise en œuvre de la Convention des Nations unies entrant dans le cadre de la lutte contre la désertification (CNULCD), a fait l’objet d’un atelier, le vendredi 27 juillet 2018, à Ouagadougou. Organisée par le Ministère en charge de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement Climatique, à travers le Secrétariat permanent du conseil national pour le développement durable ( SP-CNDD), cette rencontre a porté sur la validation dudit rapport.

Ministère de l’Environnement : Un atelier pour valider le rapport biennal  provisoire national  2017-2018 de lutte contre la désertification

Le Burkina Faso ne veut pas rester en marge des conventions internationales, dont celle des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CNULCD) ratifiée le 26 janvier 1996. D’où la tenue, ce vendredi 27 juillet, d’un atelier national de validation du rapport biennal provisoire 2017-2018 pour la mise en œuvre de ladite convention.

En effet, souligne le Secrétaire général du ministère de l’Environnement, Dr Sibidou Sina, à la faveur de la 13e Conférence des Parties (COP 13) tenue en septembre 2017 en Ordos (Chine), le cadre stratégique 2018-2030, qui a été adopté, indique que les différentes parties devront désormais, tous les deux ans, rendre compte des progrès réalisés dans l’exécution du nouveau cadre stratégique.
C’est ainsi, selon Dr Sibidou Sina qu’un groupe de travail a été mis en place avec pour mission de rédiger le rapport biennal 2017-2018 du Burkina, selon les orientations du secrétariat exécutif national. Ce référentiel du Burkina, en matière de lutte contre la désertification au titre de l’année 2017-2018, est construit autour des cinq objectifs du cadre stratégique 2018-2030.

Il s’agit notamment de l’amélioration de l’état des écosystèmes touchés , l’amélioration des conditions de vie des populations touchées , l’atténuation des effets de la sécheresse , la mise en œuvre efficace de la convention et la mobilisation des ressources financières.
Aussi, félicitant l’équipe de travail pour l’immense travail abattu, le Dr Sibidou Sina a noté que le Burkina Faso, grâce à l’accompagnement de la CNULCD et du mécanisme mondial, a entamé le processus en mai 2018. Il par ailleurs noté que l’équipe a procédé à l’analyse et à la recherche d’indicateurs relatifs aux objectifs stratégiques du CNLUCD.

Le Secrétaire permanent du Conseil national pour le développement (SP /CNDD), Justin Goungounga, tout en remerciant les différents partenaires pour leur accompagnement, s’est réjoui de la tenue de cet atelier qui, pour lui, exprime une ferme détermination des différents acteurs de la lutte contre la désertification.

O.N
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés