Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Énergies renouvelables : Un suiveur de plaque solaire "made in ISTIC" par Barthélemy Kadio

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Électrification au Burkina • LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki • mercredi 8 août 2018 à 00h24min
Énergies renouvelables : Un suiveur de plaque solaire

Au cours de la Journée scientifique organisée par l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC), en juillet dernier, notre équipe est tombée sur une exposition assez innovatrice. Il s’agit d’un dispositif de suivi de plaque solaire conçu par un étudiant dudit institut.

Barthélemy Kadio, assistant en Sciences et techniques de l’information et de la communication, section techniques. C’est lui qui a fabriqué le suiveur solaire automatique pour les systèmes photovoltaïques, communément appelé plaque solaire.
Mais d’où lui est venue cette idée ? À cette question, Barthélemy Kadio répond : « Nous avons pensé que l’énergie solaire n’est pas exploitée au maximum. Et cela donne un mauvais rendement. C’est pourquoi nous nous sommes dit que s’il y avait un système qui allait permettre de suivre la position du soleil, on allait avoir un bon rendement énergétique », a-t-il relaté.

Barthélemy Kadio (au micro à droite) présentant son invention aux visiteurs

Selon l’inventeur, ce système permet d’avoir un bon rendement par rapport aux plaques solaires qui sont fixes. En effet, la plaque solaire de M. Kadio a un système qui lui permet de suivre la trajectoire du soleil tout au long de la journée. Pour être plus explicite, il a précisé que la plaque tourne en fonction de la direction du soleil.
« Il y a deux photorésistants appelés dans le jargon de l’énergie solaire ‘lunette’. Ces deux lunettes sont chargées de détecter la position du soleil.
En fonction de l’éclairement de l’une ou de l’autre, la plaque solaire va se diriger vers l’Est ou l’Ouest pour que les deux lunettes puissent avoir le même éclairement. Dès que les deux photorésistants ont le même éclairement, le panneau s’arrête. Cela se fait en fonction de la position du soleil », détaille l’inventeur.

Rôle des « lunettes »

Barthélemy Kadio

Les deux lunettes dont il s’agit, vont envoyer les signaux au niveau du circuit de commande, qui est chargé à son tour d’interpréter les données de ces lunettes. Ainsi, les relais sont actionnés et passent la charge au vérin électrique (un appareil à vis placé sous des charges pour les soulever vers une faible course ou pour les soutenir).
A en croire Barthélemy Kadio, cette invention peut supporter quatre plaques de 50 kg.
Il a signalé que « c’est un dispositif qui ne consomme pas d’énergie ». En fonction du matériel qu’on veut utiliser avec cette invention, on adapte le nombre de plaques et de batteries, ajoute M. Kadio.

Les limites du système

Reconnaissant que « tout système n’est pas parfait », Barthélemy Kadio a tenu à souligner quelques imperfections. Il s’agit des relais. Selon lui, souvent, en cherchant l’équilibre, il y a des grincements. Toutefois, il a signalé que cette anomalie est passagère.
Cette invention est l’objet du mémoire de fin d’année de Barthélemy Kadio. Et compte tenu de sa pertinence, la direction générale de l’ISTIC lui a recommandé d’exposer son œuvre à la Journée scientifique afin de mieux la faire découvrir aux visiteurs. Au regard de l’ambiance qu’il y avait au cours de la visite des stands, l’on peut dire que l’objectif de la direction de l’école a été atteint. Car les officiels du jour se sont attardés sur cette création dont l’auteur a répondu à un tas de questions.

Séance tenante, les visiteurs ont touché du doigt cette invention. Le branchement de cette plaque solaire a permis d’alimenter le stand « Chaîne de télévision ».
Il faut rappeler que le mémoire de Barthélemy Bakio a été sanctionné par la note de 17,5 sur 20, le 22 juin dernier.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Commune de Bobo-Dioulasso : Les villages de Dafinso et de Santidougou bénéficient désormais de l’électricité
Energie : L’interconnexion électrique Bolgatanga-Ouagadougou inaugurée
Le nouveau directeur général du Fonds de Développement de l’Electrification (FDE) installé dans ses fonctions
Énergies renouvelables : Un suiveur de plaque solaire "made in ISTIC" par Barthélemy Kadio
Energie solaire : Un nouveau projet pour électrifier 600 ménages et PME
Energie : Le parlement autorise la ratification de deux projets de loi
Economie numérique : Le projet G-Cloud est sur la bonne voie
Énergie et développement durable : Des journalistes et communicateurs veulent favoriser l’accès à l’énergie pour les Burkinabè
Énergies renouvelables au Burkina : Un atelier national de plaidoyer pour améliorer la qualité des équipements
Développement durable : Des journalistes et communicateurs visitent la centrale solaire Essakane Solar SAS
Commune de Solenzo : l’électricité sera désormais gérée par la Sonabel
Énergie : Quatorze localités de la Boucle du Mouhoun bientôt électrifiées
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés