CASEM du ministère de la Communication : Les difficultés dans la mise en œuvre de la mission du département au centre des échanges

LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki • vendredi 3 août 2018 à 19h13min

Le ministère de la Communication et des Relations avec le parlement a tenu son premier Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) ordinaire, le vendredi 3 août 2018 à Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre Remis Fulgance Dandjinou.

CASEM du ministère de la Communication : Les difficultés dans la mise en œuvre de la mission du département au centre des échanges

Après la session du 21 décembre 2017, le Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) du Ministère de la communication et des relations avec le parlement (MCRP) se retrouve pour dresser le bilan à mi-parcours de la mise en œuvre de ses objectifs prioritaires.

Selon ministre de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou, ce premier CASEM de 2018 place au centre des échanges les difficultés dans la mise en œuvre de la mission du département. C’est autour du thème : « Evaluation de la mise en œuvre des actions du MCRP : défis et perspectives », que la session s’est tenue.
« Le ministère entend faire le point à mi-parcours de l’exécution de sa mission, discuter de ses méthodes et approches et surtout, adopter de meilleures stratégies pour améliorer ses performances », a indiqué Remis Fulgance Dandjinou.

Le ministre de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou

Pour le ministre, c’est une opportunité de passer en revue le rapport de performance et de gestion, les difficultés rencontrées par les structures centrales et déconcentrées en vue de dégager les forces et les faiblesses et trouver, ensemble, les mesures correctives à même d’améliorer les performances du département.

Au cours de cette session du bilan à mi-parcours, il va s’agir également d’analyser le bilan d’étape de l’exécution du programme d’activités de ces six derniers mois, de l’examen du rapport d’exécution du budget et des communications sur le thème du CASEM. 

Pour le bilan en question, le ministre a confié qu’il est acceptable malgré qu’il y ait un certain nombre de domaines où le département a connu des faiblesses. Et cela s’explique, selon Remis Fulgance Dandjinou, par le réaménagement budgétaire et la mise en œuvre des procédures au niveau des passations des marchés où parfois, il y avait eu des lenteurs.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés