Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Première agence de microfinance au Burkina Faso (PAMF BF) : L’agence du grand marché de Ouagadougou officiellement ouverte

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Tambi Serge Pacôme Zongo • mercredi 1er août 2018 à 12h30min
Première agence de microfinance au Burkina Faso (PAMF BF) : L’agence du grand marché de Ouagadougou officiellement ouverte

La Première agence de microfinance au Burkina Faso (PAMF BF), au cours d’une cérémonie organisée ce mardi 31 juillet 2018, a officiellement lancé les activités de sa deuxième agence de Ouagadougou, dénommée « agence grand marché ». C’était en présence de Bienvenue Pruess/Wourougou, conseillère technique à la mairie de Ouagadougou, représentant le parrain de la cérémonie, le maire Armand Béouindé.

Née au Burkina Faso, à Banfora en 2006, la Première agence de microfinance au Burkina Faso (PAMF BF), aujourd’hui présente dans 9 localités du pays, notamment Zorgho, Koupéla, Bobo-Dioulasso, etc. a procédé à l’ouverture d’une seconde agence à Ouagadougou. En effet, après l’agence du quartier Dapoya, une autre agence, située cette fois en plein cœur du grand marché de la ville, s’est ouverte.

A alors écouter le responsable des opérations pays de l’institution de microfinance, l’ouverture de l’agence se justifie par le simple fait de vouloir se rapprocher de la clientèle, « cette agence nouvelle qui s’ouvre est un moyen pour nous d’être plus proche de nos clients et de les accueillir dignement », a-t-il indiqué. Ainsi, poursuit-il, « en un mois d’activité, cette nouvelle agence baptisée ‘’grand marché’’, a déjà financé des microprojets à hauteur de 150 millions de FCFA ».

Eric Marquer, directeur général de PAM BF

A en croire un autre propos du responsable, la Première agence de microfinance du Burkina Faso (PAMF BF) permet à ses clients d’ouvrir des comptes d’épargnes sans aucun frais (frais d’ouverture et de gestion). Et vient d’orienter ses financements à l’endroit des promoteurs des Petites et moyennes entreprises(PME) avec des montants allant jusqu’à 30 millions de FCFA.

L’inauguration d’une seconde agence dans la capitale burkinabé, selon Eric Marquer, directeur général du PAMF BF, illustre un changement de stratégie de son agence. « On veut être plus proche des commerçants et des entrepreneurs et non seulement du monde rural où nous étions maintenant avec nos 10 agences précédentes. On vient au centre-ville où on pourra toucher d’autres types de population, qui ont besoin de financement, de trésorerie pour pouvoir développer leurs activités », a-t-il fait savoir.

A l’occasion de la visite guidée de l’agence

Bienvenue Pruess/Wourougou, conseillère technique à la mairie de Ouagadougou, représentant le parrain de la cérémonie, Armand Béouindé, a pour sa part noté que l’ouverture de « l’agence grand marché », à travers ses conditions de souplesse et autres, permettra une relance économique de toutes les affaires. « C’est une opportunité pour tous les ouagalais, surtout ceux qui sont dans le domaine des affaires et qui ont besoin de financement », a-t-elle signifié. De fait, elle invite les différents acteurs économiques de la ville à profiter des offres qui leur sont offerts.

Conditions d’ouverture de compte

Eric Marquer, directeur général de la Première agence de microfinance au Burkina Faso(PAM BF) en compagnie de la représentante du Parrain de la cérémonie, lors de la coupure du ruban

Pour toute personne physique désireuse d’ouvrir un compte à la Première agence de microfinance du Burkina Faso (PAMF BF), il est seulement demandé 2 photos d’identité et une copie légalisée de la pièce d’identité (CNIB ou Passeport). Quant aux entreprises, ce sont 2 photos des deux signataires et une copie légalisée du RCCM et IFU, qui sont exigées. En ce qui concerne les groupements ou associations, 2 photos des deux signataires ainsi qu’une copie légalisée de l’agrément, du RI et de la liste des membres sont nécessaires.

La PAMF, c’est également des produits d’épargne dont le dépôt à vue (DAV) commence à partir de 1 000 FCFA et le dépôt à terme (DAT), rémunéré jusqu’à 7%. Egalement présente au Mali et en Côte d’ivoire, Elle a pour mission de réduire la pauvreté en offrant des services financiers et non financiers de proximité aux populations les plus démunies.

Tambi Serge Pacôme Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Chambre consulaire : Un Conseil des sages pour prévenir les bisbilles entre gens d’affaires
Commercialisation du sésame au Burkina Faso : Producteurs et acheteurs se concertent à Bobo-Dioulasso
Taxe de résidence : Des dispositions pour corriger les erreurs de son application
Conseil national du patronat burkinabè (CNPB) : Le nouveau bureau installé
Evaluation des politiques et institutions en Afrique : Au Burkina, le poids de la masse salariale évince les investissements publics
Fonds commun : Le Syndicat national des agents du ministère en charge de l’économie et des finances (SYNAMEF) dénonce une injustice dans la répartition
Ouagadougou : L’UEMOA rencontre ses partenaires techniques et financiers
Financement de l’agriculture familiale au Burkina : L’ONG SOS Faim prône l’inclusion financière agricole
Accès à l’eau potable au Burkina : Un coup de pouce venu de la Belgique
Projet d’urgence pour les dépenses récurrentes (PUFDR) : La Banque mondiale apporte plus de 57 milliards de francs CFA au Burkina
Ministère de l’Economie : Le bilan de 2018 passé à la loupe
Coris Bank international : « La Banque autrement » lance Coris Money, un nouveau porte-monnaie électronique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés