Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Lutte contre la fraude : Divers produits prohibés saisis dans la première moitié de 2018

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima et Tianhoun H. Laurence (stagiaire) • mercredi 1er août 2018 à 01h08min
Lutte contre la fraude : Divers produits prohibés saisis dans la première moitié de 2018

L’Autorité nationale de lutte contre la fraude a fait, ce mardi 31 juillet 2018, le point de ses actions de janvier à juillet 2018. Des actions de sensibilisation à l’endroit des populations et des produits prohibés ont été saisis.

Les agents de l’Autorité nationale de lutte contre la fraude (ANLF) ont fait du bon boulot au cours de la première moitié de l’année. Face à la presse, le coordonateur par intérim de l’Autorité, Issaka Tapsoba, a fait le point des actions menées de janvier à juillet 2018.

« La stratégie de l’ANLF repose sur la prévention, la recherche et la répression », a indiqué d’entrée Issaka Tapsoba. Effectivement, pour prévenir, les agents de l’ANLF ont organisé du 11 au 13 juin 2018 à Tenkodogo et Pouytenga, dans la région du Centre-Est, des journées de sensibilisation sur les hydrocarbures souvent importées frauduleusement du Ghana voisin, et les motos convoyées sur le sol burkinabè du Togo sans être dédouanées.

Des sessions de formation de la Coordination nationale de lutte contre la fraude ont aussi été organisées sur la règlementation de l’huilerie alimentaire et la problématique de la facturation au Burkina Faso. « Nous voulons éviter que ces actions se mènent toujours », a indiqué Issaka Tapsoba.

En plus de la prévention, l’ANLF sait aussi sévir. Ces actions ont permis la saisie de 1 098 kg de lait de marque « Bonnet bleu » impropre à la consommation, 2 200 kg de cyanure conditionné dans des fûts ou des sacs, dix bonbonnes de 25 litres de concentrés d’arômes servant à la fabrication des boissons frelatées (Whisky, Pastis…), 8 750 litres d’alcool éthylique, 10 408 bidons de 20 litres d’huiles alimentaires, des amphétamines, du poisson et du poulet impropres à la consommation.

Selon le conférencier, les auteurs de ces actes ont été sanctionnés conformément aux textes en vigueur. « Il y a eu des amendes mais aussi des peines privatives de liberté », a-t-il ajouté. La veille est permanente et des actions sont toujours en cours en vue de barrer la route à la fraude au Burkina Faso.

Jacques Théodore Balima et Tianhoun H. Laurence (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Brigade de gendarmerie de Kaya : Les élèves mobilisés pour l’érection d’une clôture
Pâques : 165 nouveaux baptisés pour la cathédrale de Ouagadougou
Avis : Agnès, jeune ivoirienne, recherche son père burkinabè
Ouargaye : La communauté yaana ne veut pas perdre sa culture
Femme et Foncier dans la région de l’Est : Le RESIANE milite pour l’accès sécurisé des femmes au foncier
Arrondissement n°9 de Ouaga : Abdoul Services offre une ambulance et des vivres
Promotion de l’auto-emploi des jeunes : Le projet GLOFAS présenté à la population de Manga
10e édition du concours littéraire : Les lauréats reçoivent leurs prix
21e édition de la Journée nationale du paysan : L’état des préparatifs jugé satisfaisant
CAMES : Accusés de manquements à l’éthique, des professeurs agrégés s’insurgent contre une « violation grave » de leurs droits
Union régionale des producteurs semenciers du centre sud (URPS/CS) : Une marche de protestation contre Adama Ouédraogo, ancien président de l’URPS/CS.
11-Décembre 2019 à Tenkodogo : Au moins 30 milliards de francs à investir
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés