Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Tranche commune entente 2018 : Ouagadougou donne rendez-vous aux gagnants dans une semaine

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • mercredi 18 juillet 2018 à 22h14min
Tranche commune entente 2018 : Ouagadougou donne rendez-vous aux gagnants dans une semaine

Après le Bénin en 2017, c’est au tour du Burkina Faso d’accueillir, du 23 au 27 juillet 2018, les délégations des loteries des pays membres du Conseil de l’entente, à l’occasion du 24e tirage de la « Tranche commune entente ». Plusieurs activités sont prévues à cet effet dont l’inauguration d’un collège d’enseignement général dans la région du Centre-Nord. Pour en parler, nous avons rencontré, ce mercredi 18 juillet 2018, le directeur général de la Loterie nationale burkinabè (LONAB), Simon Touwindé Tarnagda.

Lefaso.net : Le Burkina Faso accueille le 24e tirage de la Tranche commune entente 2018. De quoi s’agit-il exactement ?

Simon Tarnagda (S.M.) : Merci pour l’opportunité que vous m’offrez de pouvoir donner des éléments d’informations sur cette cérémonie dénommée « Tirage entente ». Le Tirage entente est une cérémonie dédiée à la clientèle des loteries des pays membres du Conseil de l’entente.
Elle est organisée à tour de rôle dans les pays membres à savoir le Burkina Faso, le Bénin, le Togo, la Côte d’Ivoire et le Niger.
C’est une cérémonie pour permettre aux différentes loteries de partager des expériences en vue d’une meilleure satisfaction de leur clientèle, en vue de favoriser l’intégration entre les populations des pays membres du Conseil de l’entente.

Lefaso.net : Quel est le principe de ce jeu ?

S.M. : Le principe de ce jeu est de faire en sorte que les loteries exploitant les jeux du hasard, individuellement dans leur territoire, puissent, à cette occasion, mettre en commun un de leurs jeux pour en faire une exploitation commune. Cela veut dire qu’à cette occasion, les loteries vont offrir exactement le même produit, les mêmes prix, les mêmes gains et la même attention à leurs clientèles. Cela favorise le partage d’expériences. Aussi, quand on se met ensemble, les lots deviennent un peu plus importants.

Lefaso.net : Comment participer au jeu ?

S.M. : Ce n’est pas un jeu différent de ce qu’on a l’habitude de mettre sur le marché. C’est bel et bien un jeu qui existe sur le marché. Les clients habituels des différentes loteries connaissent les produits.
En l’occurrence, il s’agit des instantanés qui prennent quand même une présentation un peu différente. Etant entendu que c’est un jeu qui a été mis en commun, il y a donc des particularités qui ressortent. Pour ce qui concerne le Burina Faso, c’est un produit que nous appelons « Tombola minute » qui, à l’occasion, s’appelle « Tranche commune entente ».

À cette occasion, nous mettons sur le marché un produit dont les gains changent par rapport à ce qu’on a l’habitude de voir. La cagnotte cette année est de 10 millions de francs CFA. Pour ce qui concerne la Tranche commune entente, nous avons un lot qui permet aux gagnants de voyager dans le pays qui organise le tirage.
Les gagnants du Burkina Faso ne vont pas voyager puisque le pays qui accueille l’événement n’a pas l’opportunité d’offrir de voyage à ses gagnants. On trouve plutôt une compensation. En tout état de cause, les gagnants vont se réunir à l’occasion du tirage et faire des excursions pour découvrir le patrimoine culturel et touristique culturel du pays.

Lefaso.net : Quelles sont les différentes délégations qui sont attendues au Burkina Faso ?

S.M. : Les loteries des pays membres du Conseil de l’entente viendront avec leurs délégations conduites par les premiers responsables. Et comme l’événement est dénommé « Tirage tranche entente », les responsables de l’institution qu’est le Conseil de l’entente, notamment le secrétaire exécutif, seront de la partie.
À cette occasion, le pays qui accueille peut inviter des loteries sœurs de pays qui ne sont pas membres du Conseil de l’entente. Et nous avons invité quelques pays dont le Mali, le Sénégal, et d’autres fournisseurs dans l’industrie des jeux du hasard. Les délégations sont composites.

Lefaso.net : Quelles sont les activités prévues ?

S.M. : Comme je vous l’ai dit tantôt, nous recevons l’ensemble des gagnants des lots constitués de voyages, à l’occasion du Tirage entente. Lorsque ces gagnants se rassemblent, nous organisons un programme parallèle, un programme des experts qui vont plancher sur la cérémonie proprement dite du tirage. Il y a un programme pour les gagnants, un programme pour les experts.
Il va sans dire qu’il y aura aussi un programme pour les directeurs généraux qui, eux aussi, ont des séances de travail dont un en huis clos. Ce sont eux qui valident les travaux des experts pour leur donner un sceau officiel.

Indépendamment de cela, le cachet particulier de la Tranche commune entente, c’est l’inauguration d’une infrastructure socio-économique au bénéfice des populations. Chaque fois qu’un pays accueille l’événement, l’ensemble des loteries se cotisent pour contribuer à la construction de cette infrastructure. Pour cette édition, nous allons inaugurer un Collège d’enseignement général (CEG) dans les encablures de Pissila (province du Sanmatenga, région du Centre-Nord).
Ce sera une cérémonie très importante parce que la finalité, c’est de nous mettre au service des populations.
Il y aura la cérémonie de tirage à proprement parlé, qui aura lieu au CENASA. Nous allons faire en sorte qu’elle soit retransmise en direct sur les antennes de la Télévision nationale, tous les pays qui le souhaitent, pourront capter le signal.

Lefaso.net : L’année dernière, Ouagadougou a abrité la 49e réunion annuelle des directeurs généraux des loteries des pays membres du Conseil de l’entente. Qu’en est-il des recommandations formulées qui devaient permettre d’améliorer le Tirage ?

S.M. : La réunion préparatoire n’est pas uniquement pour se pencher sur les améliorations mais c’est surtout pour s’assurer du bon déroulement du tirage. Comme le tirage se passe à tour de rôle dans les cinq pays, nous faisons en sorte qu’il se déroule dans les mêmes conditions jusqu’à ce que la boucle soit faite. Pour changer la formule, il faut attendre que tous les pays soient passés avant de changer. Nous sommes passés à une formule de tirage informatique, donc nous avons besoin de nous assurer que tout se passe dans les règles de l’art.

Lefaso.net : Avez-vous un appel à lancer ?

S.M. : Nous avons des millions que nous mettons à la disposition de nos clients. La première condition, c’est d’aller jouer. Si vous jouez et que la chance tape à votre porte, vous serez donc les heureux bénéficiaires de ces lots. J’invite tous les clients de la LONAB à aller tenter leur chance avec des sommes raisonnables. Nous ne cesserons de le dire, nous sommes des organisateurs de jeux responsables.

Propos recueillis par Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Université de Ouagadougou : Les étudiants des années 1995-2000 ne veulent pas être en marge de l’évolution sociopolitique du Burkina
PADEL : Des promoteurs de micro-projets reçoivent du matériel et des chèques
Mariage d’enfants au Burkina : Il faut intensifier la lutte
Consommation des drogues par injection : Des journalistes outillés sur la réduction des risques
Centre hospitalier universitaire de Ouahigouya : Une journée de salubrité pour des soins de qualité
1re édition de la foire agro-sylvo-pastorale de Diabo : La commune valorise ses potentialités
Boucle du Mouhoun : Le projet PROMIRIAN dote sept communes de matériel pour la mise en place de services sociaux
Coordination nationale des associations d’enfants et de jeunes travailleurs du Burkina : Le bilan des activités de 2018 passé à la loupe
Journées Entreprises 2018 de 2iE : Faire de l’entreprenariat une stratégie d’insertion professionnelle
Province du Bam : L’ONG World Agroforesty Centre visite ses réalisations
Ecole nationale de police : Les élèves de la 48e promotion effectuent une sortie d’études dans les Hauts-Bassins
Revue annuelle du programme de coopération 2018-2020 entre le gouvernement du Burkina Faso et l’UNICEF : jauger le niveau de progrès réalisé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés