Hommage : Nelson Mandela, héros transnational

LEFASO.NET | Par Milaine Tiendrebeogo • mercredi 18 juillet 2018 à 22h13min

Aujourd’hui, Nelson Rolihlahla Mandela dit « Madiba » aurait eu 100 ans. Cinq ans après sa mort, le monde entier célèbre, ce jour 18 juillet 2018, le centenaire de Nelson Mandela. En cette commémoration du centenaire de la naissance du prix Nobel de la paix, quelques-uns de ceux qui sont accourus pour bénéficier de l’aura « Madiba » sont d’une pointure honorable, comme Barack Obama. Hier 17 juillet 2018, à Johannesburg, il a rendu hommage au « dernier héros transnational de cette époque post-héroïque ».

Hommage : Nelson Mandela, héros transnational

Il y a des stars filantes et des idoles historiques. Il est certain que Nelson Mandela n’aurait pas boudé la victoire arc-en-ciel des « Bleus » à la phase finale de la Coupe de monde de football 2018. On se souvient de l’ancien président d’Afrique du Sud, déjà diminué mais souriant, coiffé d’une toque que les Russes du stade Loujniki n’auraient pas renié, éclipsant les déhanchements à la cérémonie de clôture du Mondial sud-africain de 2010 où l’Afrique du Sud en était le pays organisateur. Un siècle après sa naissance, Nelson Mandela suscite encore une vénération qui va se traduire par des mois de commémoration chaleureuse.

En effet, le monde entier célèbre, ce 18 juillet, le 100e anniversaire du champion des droits de l’Homme, de la dignité et de la liberté, Nelson Mandela. Pour l’Afrique du Sud, ce président vit toujours...

Hommage rendu par l’Afrique du Sud

Puisque la planète médiatique a besoin de clichés et d’infos chirurgicales, deux images dominent le compte à rebours de la date anniversaire de Nelson Rolihlahla Mandela. L’Afrique du Sud vient, en effet, de lancer à cette occasion du centenaire de « Madiba », une pièce d’or et plusieurs billets de banque commémoratifs à l’effigie du premier président noir de l’Afrique du Sud. Il s’agit des coupures d’une valeur de 10, 20, 50, 100 et 200 rands, en nombre limité, et une pièce d’or conçue par l’artiste Sindiso Nyoni.

Cette fois, comme avec le timbre lancé pour le 90e anniversaire, l’hommage en objets vise à éviter le merchandising kitsch qui est une foire aux goodies frisant souvent l’indécence : tabliers de cuisine, lithographies avec faux autographes ou encore bracelets Mont-Blanc estampillés « 46664 », en référence au numéro de cellule de Madiba dans la prison de Robben Island.

Barack Obama célèbre la mémoire de Mandela

En cette commémoration du centenaire de la naissance de Nelson Mandela, Barack Obama, orateur à Johannesburg, hier 17 juillet 2018 à la fondation Mandela, d’un discours très politique, a rendu un vibrant hommage au « dernier héros transnational de notre époque post-héroïque ». L’ancien président américain a salué la mémoire d’« un vrai géant de l’histoire ». « La lumière de Madiba brille toujours avec beaucoup d’éclat », a-t-il assuré, tout en défendant la « vision » du Prix Nobel de la paix sud-africain.

Qui est Nelson Mandela ?

Nelson Rolihlahla Mandela, dont le nom du clan tribal est « Madiba », est né le 18 juillet 1918 à Mvezo (province du Cap) et décédé le 5 décembre 2013 à Johannesburg (Gauteng). Homme d’État sud-africain, il a été l’un des dirigeants historiques de la lutte contre le système politique institutionnel de ségrégation raciale (apartheid) avant de devenir président de la République d’Afrique du Sud de 1994 à 1999, à la suite des premières élections nationales non ségrégationnistes de l’histoire du pays. Nelson Mandela entre au Congrès national africain (ANC) en 1943, afin de lutter contre la domination politique de la minorité blanche et la ségrégation raciale menée par celle-ci.

Devenu avocat, il participe à la lutte non-violente contre les lois de l’Apartheid, mises en place par le gouvernement du Parti national à partir de 1948. L’ANC est interdit en 1960, et la lutte pacifique ne donnant pas de résultats tangibles, Mandela fonde et dirige la branche militaire de l’ANC, Umkhonto we Sizwe, en 1961. Ce qui mène à une campagne de sabotage contre des installations publiques et militaires.

Le 5 août 1962, il est arrêté par la police sud-africaine sur indication de la CIA, puis est condamné à la prison et aux travaux forcés à perpétuité lors du procès de Rivonia. Dès lors, il devient un symbole de la lutte pour l’égalité raciale et bénéficie d’un soutien international croissant.

Après 27 années d’emprisonnement dans des conditions souvent très dures, et après avoir refusé d’être libéré pour rester en cohérence avec ses convictions, Nelson Mandela est relâché le 11 février 1990. S’inspirant alors de la pensée ubuntu dans laquelle il a été élevé, il soutient la réconciliation et la négociation avec le gouvernement du président Frederik de Klerk.

En 1993, il reçoit avec ce dernier le prix Nobel de la paix pour avoir conjointement et pacifiquement mis fin au régime de l’apartheid et jeté les bases d’une nouvelle Afrique du Sud démocratique. Après une transition difficile qui lui évite une guerre civile entre les partisans de l’apartheid, ceux de l’ANC et ceux de l’Inkhata à dominante zoulou, Nelson Mandela devient le premier président noir d’Afrique du Sud en 1994.
Il mène une politique de réconciliation nationale entre Noirs et Blancs. Il lutte ainsi contre les inégalités économiques, mais néglige le combat contre le sida, en pleine expansion en Afrique du Sud. Après un unique mandat, il se retire de la vie politique active, mais continue à soutenir publiquement le Congrès national africain tout en condamnant ses dérives.

Il est à l’origine de nombreuses initiatives dont le Centre international Martin-Luther-King, la caravane pour la paix en Afrique, l’université africaine de la paix.

Source : Le monde.fr ; Jeune Afrique

Milaine Tiendrebeogo
Le Faso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés