Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ôter une mère à son fils, c’est lui ôter plus qu’on ne peut lui rendre.Jean-Jacques Rousseau» 

Institut supérieur d’études de protection civile de Ouagadougou : 22 officiers désormais aptes à remplir la fonction de chef de gare incendie

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Dimitri Ouédraogo • mardi 10 juillet 2018 à 16h15min
Institut supérieur d’études de protection civile de Ouagadougou : 22 officiers désormais aptes à remplir la fonction de chef de gare incendie

L’Institut supérieur d’études de protection civile (ISEPEC) a organisé, ce mardi 10 juillet 2018 à son siège à Ouagadougou, une cérémonie marquant la fin du stage de formation initiale des officiers sapeurs-pompiers. L’institut met ainsi à la disposition de seize pays africains, 22 officiers aptes à remplir la fonction de chef de gare incendie. Le taux de réussite de cette 6e promotion est de 92%, avec une moyenne de classe de 13,69. C’est le ministre en charge de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo, qui a présidé la cérémonie, en présence des autorités politiques, militaires et paramilitaires.

Pendant 22 semaines, des officiers sapeurs-pompiers venus de seize pays africains ont été instruits à la gestion opérationnelle et au commandement des interventions ; au secourisme ; aux risques nucléaire, radiologique, biologique et chimique ; à la gestion des crises ; à la prévention des incendies ; à la recherche des causes et conséquences des incendies ; à la sécurité incendie et à l’assistance à personnes ; au secours routier ; au sauvetage en milieu périlleux ; à la protection des populations et à la prévention des risques.

Ce mardi 10 juillet 2018 à Ouagadougou,l’ISEPECa procédé à la remise des parchemins aux impétrants. Ils étaient au total 24 au départ, mais 22 ont été jugés aptes à remplir la fonction de chef de gare incendie, soit un taux de réussite de 92%.

Pour le délégué de promotion, le lieutenant sénégalais Dieyne Yatma, ce fut un moment à la fois passionnant et contraignant. Néanmoins, il dit avoir pu profiter des meilleurs moments de rassemblement, de délassement et surtout d’enseignements. Pour cela, il a traduit, au nom de la promotion, les remerciements aux autorités et au corps professionnel pour le sacrifice consenti. Le directeur des cours, le capitaine Ernest Bomba Etoundi, a laissé entendre que désormais, les 22 stagiaires peuvent être engagés dans les différentes interventions. « La moyenne de classe est de 13,69 et la plus forte moyenne est de 16,42 »,a-t-il révélé.

Le directeur de l’ISEPC a rappelé qu’avec cette promotion, cela fera 144 compétences mises au service des Etats africains. L’institution a cinq ans d’existence cette année, et le directeur a tenu à magnifier l’excellence des relations qu’entretient son institution avec le gouvernement du Burkina. Il a aussi remercié l’ambassade de France, la Principauté de Monaco etl’Ordre de Malte. Le ministre de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo, a félicité les impétrants. Il les a rassurés que leur métier est noble. C’est pourquoi son département ne ménagera aucun effort pour accompagner le conseil d’administration et la direction générale de l’ISEPC dans leurs actions.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ecoles fermées pour cause d’insécurité au Burkina : Après les régions du Sahel et de l’Est, le tour de la Boucle du Mouhoun
Evènements de Yirgou : L’ambiance sur les lieux, une dizaine de jours après…
Situation nationale : L’association TOUBA invite les Burkinabè à savoir garder raison
Fada N’Gourma : Les élèves suspendent les cours pour exiger la reprise des évaluations et la réouverture des établissements fermés
Burkina Faso : Le géologue canadien enlevé a été retrouvé mort
Evénements de Gasseliki et de Nafona : Le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés (CISC) réclame de la lumière
Santé de la reproduction : L’ONG PRB encourage les journalistes burkinabè à jouer un rôle de veille et d’alerte
Infrastructures routières : Trois projets routiers de l’Etat passés à la loupe du REN-LAC
Agriculture : Projecteurs sur les « exploitations familiales », à travers une assise nationale à Ouagadougou
Gaoua : Des concertations pour que les élèves reprennent le chemin de l’école
Ecole des jeunes aveugles (EJA) : 30 ans de combat pour une éducation inclusive
Commune de Orodara : Une chaude matinée entre les agents de la police et la population
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés