Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Banfora : En 2030, la commune sera une référence en matière d’accès à l’eau potable et à l’assainissement

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • dimanche 8 juillet 2018 à 18h59min
Banfora : En 2030, la commune sera une référence en matière d’accès à l’eau potable et à l’assainissement

Le samedi 7 juillet 2018, le maire de la commune de Banfora, Aboubakar Hema, a rencontré les forces vives de ladite commune. L’objectif de cette rencontre était de leur présenter le plan stratégique communal des services publics d’eau potable et d’assainissement 2018-2030, afin de susciter leur implication dans sa mise en œuvre. La cérémonie d’ouverture des échanges a été présidée par le gouverneur de la région des Cascades, Joséphine Koala/Kaboré.

Le gouvernement burkinabè, en adhérant aux Objectifs du développement durable (ODD), s’est engagé à universaliser l’accès aux services d’eau potable et d’assainissement à l’horizon 2030. Le plan stratégique communal des services publics d’eau potable et d’assainissement 2018-2030 de Banfora, inscrit la commune dans cette dynamique nationale. Son objectif est de faire de Banfora une référence en matière d’accès à des services durables et d’assainissement partout, pour tous et à tout moment.

En effet, la commune de Banfora est convaincue que le développement de ses services publics d’eau potable, d’hygiène et d’assainissement, améliorera considérablement la vie de ses concitoyens. C’est pourquoi, garantir l’accès de tous a des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau pour l’ensemble de la population d’ici l’horizon 2030, a été élevé au rang de priorité communale.

C’est ainsi que le 30 mars 2018, le conseil municipal a adopté son propre plan stratégique des services d’eau potable et d’assainissement des eaux usées et excréta (PSC-SPEA) 2018-2030, afin que Banfora devienne une référence nationale en matière de service durables d’eau potable et d’assainissement partout, pour tous et à tout moment d’ici 2030.

Aboubakar Hema, maire de la commune de Banfora

Ce plan, selon le maire Aboubakar Hema, a été élaboré de manière participative grâce à l’engagement et à la disponibilité de tous les acteurs communaux. Une manière pour la commune de s’assurer que ce document traduit fidèlement les ambitions et aspirations de toutes les catégories socio-culturelles de la commune. Pour lui, ce plan doit demeurer le parchemin qui mène à l’atteinte des ambitions de la commune en matière d’eau potable et assainissement à l’horizon 2030 et au-delà.

« Le PSC-SPEA constitue un volume très important d’investissements dans l’histoire de la commune de Banfora. Ses effets ont vocation à significativement améliorer la qualité de vie des populations et à faire rayonner la commune à l’échelle nationale et même internationale », a indiqué le bourgmestre.

Cependant, la mise en œuvre de ce plan constitue un défi énorme pour le conseil municipal. C’est pourquoi, le maire de la commune de Banfora, Aboubacar Héma, mise sur l’adhésion de l’ensemble des forces vives afin de mettre en œuvre ce plan que la commune s’est dotée. Avec pour devise : « Engageons-nous pour zéro corvée d’eau et un cadre de vie sain pour tous ».

C’est dans cette optique que cette conférence a été organisée, afin de susciter l’adhésion de toutes les couches socio-professionnelles dans la mise en œuvre de ce plan stratégique communal. Selon le gouverneur de la région des Cascades, Joséphine Koala/Kaboré, tout n’est pas une question d’argent. « Il s’agit pour la population, d’adopter un changement de comportement », a-t-elle signifié.

L’élaboration de ce document a été rendu possible grâce au soutien des partenaires techniques et financiers que sont les structures déconcentrées de l’État, les associations locales et les ONG. C’est pourquoi, le maire a saisi l’occasion pour réitérer sa gratitude à la Fondation Conard N. Hilton, à IRC et à WaterAid pour leurs appuis spécifiques à la réalisation de ce plan stratégique.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 9 juillet à 09:17, par LePenseur En réponse à : Banfora : En 2030, la commune sera une référence en matière d’accès à l’eau potable et à l’assainissement

    Plan Stratégique 2018-2030 ?
    Merci d’y avoir pensé.
    Cependant en tant que spécialiste, je juge l’horizon temporel trop long. Ce qui rend le plan irréaliste car la capacité d’anticipation des concepteurs est limitée.
    Il aurait fallu faire un plan de 5 ans qu’on révise périodiquement.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet à 11:36, par Ka En réponse à : Banfora : En 2030, la commune sera une référence en matière d’accès à l’eau potable et à l’assainissement

    Bravo aux décideurs de Banfora : C’est une bonne initiative prometteuse pour tous. L’eau est la vie, et je me demande pourquoi c’est maintenant qu’on s’y mette ? Avec une région fertile et abondante en eau, c’était le premier objectif des décideurs de cette localité de penser à la santé de la population dont l’eau potable fait partie des clés de la santé. Pour cet objectif pris par les décideurs de Banfora, j’ajouterai une chose qui me tient à cœur depuis plus de 40 ans, c’est d’ajouter au projet, l’infrastructure et revoir l’axe entre Banfora et les cascades pour que pendant la saison pluvieuse comme maintenant, l’accès soit facile aux touristes dont le secteur se développe. Pour que la croissance du développement de notre fleuron touristique qui est Banfora et ses cascades surtout la marre aux hippopotames soit une réalité et à long terme, il faudrait favoriser aussi les PME de la région dans les grands chantiers dont préconisent les décideurs jusqu’en 2030, et non les octroyés aux grandes entreprises. Cela permettra l’emploi des jeunes, et les retenir pour éviter l’immigration sauvage ou la radicalisation. Qui dit des grandes réalisations, dit des entretiens, et nos PME sur place y veilleront, si elles y sont impliquées. Je profite dire à madame Joséphine Koala/ Kaboré que la solidarité de la population de Banfora est sans faille depuis des années, mais l’argent fait défaut. Aujourd’hui le PNDES est crié de jour et de nuit sur les toits, et Banfora peut en profiter, il suffit de frapper à la bonne porte de ceux qui crient ‘’’PNDES, PNDES.’’’’

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mariage d’enfants au Burkina : Il faut intensifier la lutte
Consommation des drogues par injection : Des journalistes outillés sur la réduction des risques
1re édition de la foire agro-sylvo-pastorale de Diabo : La commune valorise ses potentialités
Centre hospitalier universitaire de Ouahigouya : Une journée de salubrité pour des soins de qualité
Boucle du Mouhoun : Le projet PROMIRIAN dote sept communes de matériel pour la mise en place de services sociaux
Coordination nationale des associations d’enfants et de jeunes travailleurs du Burkina : Le bilan des activités de 2018 passé à la loupe
Journées Entreprises 2018 de 2iE : Faire de l’entreprenariat une stratégie d’insertion professionnelle
Province du Bam : L’ONG World Agroforesty Centre visite ses réalisations
Ecole nationale de police : Les élèves de la 48e promotion effectuent une sortie d’études dans les Hauts-Bassins
Revue annuelle du programme de coopération 2018-2020 entre le gouvernement du Burkina Faso et l’UNICEF : jauger le niveau de progrès réalisé
Ecole polytechnique de Ouagadougou (EPO) : Des réflexions pour son opérationnalisation
Sécurité alimentaire : L’ORCADE encourage les orpailleurs à la pratique de la culture familiale
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés