Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Développement : un nouveau cadre de partenariat entre le Groupe de la Banque mondiale et le Burkina Faso

Accueil > Actualités > Economie • • jeudi 5 juillet 2018 à 16h00min
Développement : un nouveau cadre de partenariat entre le Groupe de la Banque mondiale et le Burkina Faso

WASHINGTON, 5 juillet 2018 – Le Groupe de la Banque mondiale a adopté aujourd’hui son Cadre de partenariat (CPF) avec le Burkina Faso pour la période 2018-2023. Ce cadre guidera l’action du Groupe de la Banque mondiale pour accompagner le pays dans la mise en œuvre de son Plan national de développement économique et social (PNDES).

« Les objectifs du Groupe de la Banque mondiale et ceux du PNDES sont concordants. Ce cadre aidera le Burkina Faso à accélérer la transformation structurelle de son économie afin de créer des emplois productifs et à relever ses défis de développement » souligne Pierre Laporte, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Togo.

Au cours des six prochaines années, le CPF prévoit de contribuer à la création d’emplois et à l’accélération de la croissance, au renforcement des investissements dans le capital humain et au développement de la protection sociale.
Fruit de larges consultations auprès des secteurs public et privé, de la société civile, y compris des jeunes, des femmes et des partenaires au développement, le CPF entend aussi aider le Burkina à renforcer la gouvernance économique et la participation citoyenne.

« Lors de la table ronde sur le financement du PNDES à Paris en décembre 2016, le Groupe de la Banque mondiale avait pris l’engament d’accompagner le Burkina Faso dans la mise en œuvre de son plan de développement ambitieux. À ce jour ce sont plus de 800 millions de dollars qui ont été alloués au pays.

Au total, grâce à ce nouveau cadre, plus de 2000 millions de dollars en dons et crédits concessionnels seront injectés dans l’économie burkinabè, avec notamment un financement record de 300 millions de dollars récemment alloué au secteur stratégique de l’eau et de l’assainissement », explique Cheick Kanté, responsable des programmes de la Banque mondiale pour le Burkina Faso.

Le CPF s’organise autour de l’intervention coordonnée de toutes les institutions du Groupe de la Banque mondiale. L’Association internationale de développement (IDA) apportera les financements nécessaires. La Société financière internationale (IFC) servira de levier pour attirer le secteur privé et l’Agence multilatérale pour la garantie des investissements (MIGA) se chargera de promouvoir l’investissement direct étranger.

L’Association internationale de développement (IDA) est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète. Fondée en 1960, elle accorde des dons et des prêts à faible taux d’intérêt ou sans intérêts en faveur de projets et de programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire la pauvreté et à améliorer la vie des plus démunis. L’IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 75 pays les plus pauvres de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique.

Les ressources de l’IDA permettent d’apporter des changements positifs dans la vie de 1,5 milliard de personnes résidant dans les pays éligibles à son aide. Depuis sa création, l’IDA a soutenu des activités dans 113 pays. Le volume annuel des engagements est en constante augmentation et s’est élevé en moyenne à 18 milliards de dollars au cours des trois dernières années, 54 % environ de ce montant étant destinés à l’Afrique.

Contacts :
À Washington : Ekaterina Svirina, + 1-202-468-7591, esvirina@worldbank.org
À Ouagadougou : Lionel Yaro, +226-25-49-63-00, lyaro@worldbank.org

Pour en savoir plus sur les activités de la Banque mondiale au Burkina Faso, rendez-vous sur http://www.banquemondiale.org/fr/country/burkinafaso
Pour en savoir plus sur les activités de la Banque mondiale en Afrique : http://www.banquemondiale.org/fr/region/afr

Pour en savoir plus sur l’IDA : http://ida.banquemondiale.org/

Facebook : http://www.facebook.com/worldbankafrica
Twitter : https://twitter.com/WorldBankAfrica
YouTube : http://www.worldbank.org/africa/youtube
Soundcloud : https://soundcloud.com/worldbank/sets/world-bank-africa

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Crise du fonds commun : Faut-il licencier ou renégocier ? Les internautes se prononcent
Emprunt Obligataire : l’Etat burkinabé veut mobiliser 75 milliards de F CFA à travers la SGI Coris Bourse
Banque africaine de développement : Plus de 1 000 milliards de F CFA accordés au Burkina depuis 1970
Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités
Bobo-Dioulasso : Les douaniers s’imprègnent du système d’interconnexion Burkina-Côte d’Ivoire
PATIA 2019 : La Chambre de commerce lance une compétition pour entreprises
Propos tenus par des commerçants sur la SAP : La clarification de la Direction générale
Développement : La Banque mondiale renforce son soutien aux Centres d’excellence régionaux africains
Transit : La douane burkinabè veut réduire de moitié le temps de passage aux frontières
Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales : Le DG fait le bilan de ses 100 premiers jours
Economie : La BCEAO note une résilience de l’économie burkinabè
Forum AFRICALLIA : L’édition 2019 prévue en Côte d’Ivoire du 12 au 14 juin
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés