Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • • mercredi 4 juillet 2018 à 19h46min
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 04 juillet 2018, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 14 H 00 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE SEPT (07) RAPPORTS.

I.1.1. Pour le compte de la Présidence du Faso :

- un décret portant organisation du Cabinet du ministre d’Etat auprès de la Présidence du Faso.
L’adoption de ce décret permettra au ministre d’Etat de remplir efficacement ses missions.

I.1.2. Pour le compte du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

-  deux ordonnances portant autorisation de ratification des accords de prêt n°2018-012/PR BF 2018 13 00 et n°2018-016/PR BF 2018 14 00 conclus le 31 mai 2018 à Lomé entre le Burkina Faso et la Banque ouest africaine de développement pour les financements partiels du Projet urbain Bangr-Weogo phase 3 et du Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL) Burkina Faso.
D’un montant global d’environ 40 milliards de FCFA HT, ces financements permettront d’une part, le renforcement du réseau d’assainissement des eaux pluviales de la ville de Ouagadougou, l’aménagement de l’exutoire à l’intérieur et en aval du parc urbain Bangr weogo et d’autre part, l’amélioration des conditions socioéconomiques des populations dans les zones couvertes par le PADEL par le développement des filières porteuses d’emplois, la fourniture des services énergétiques modernes et la construction d’infrastructures socioéconomiques de base.

I.1.3. Pour le compte du ministère de l’Agriculture et des aménagements hydrauliques :

-  un rapport relatif à la conclusion d’un marché par la procédure d’entente directe pour la régularisation des travaux déjà réalisés et l’exécution des travaux d’achèvement des 368 hectares en aval de la rive gauche du barrage de Soum dans la province du Boulkiemdé, au profit du Projet de Développement hydro-agricole de Soum/Boulkiemdé (PDH-Soum), Phase 2.

Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché à l’entreprise TSR/GTI pour un montant de quatre milliards deux cent six millions sept cent mille (4 206 700 000) FCFA TTC, avec un délai d’exécution de cinq (05) mois hors hivernage.
Le financement est assuré par la Banque ouest africaine de développement (BOAD).

I.1.4. Pour le compte du ministère de l’Energie

-  un rapport relatif à deux (02) décrets d’application de la loi n°014-2017/AN du 20 avril 2017 portant réglementation générale du secteur de l’énergie.
Il s’agit :

-  du décret portant adoption d’un cahier des charges applicables aux concessionnaires de distribution d’électricité au Burkina Faso ;
-  du décret portant rémunération des activités concourant à la fourniture d’électricité et fixation des méthodologies et des paramètres de détermination des tarifs de transport et de distribution de l’énergie électrique.

L’adoption de ces décrets permet de diversifier les sources d’approvisionnement en électricité en libéralisant le secteur de la production et de la distribution de l’énergie électrique, et de mieux encadrer les prestataires privés intervenant dans la fourniture de l’électricité au Burkina Faso.
Ces décrets s’inscrivent dans l’amélioration de l’offre et de l’accès à l’énergie conformément au plan national de développement économique et social (PNDES).

I.1.5. Pour le compte du ministère des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière :

- un rapport relatif à la politique sectorielle « Commerce et services marchands ».
Cette politique vise à promouvoir le commerce et l’expansion de services marchands à forte valeur ajoutée et créateur d’emplois décents. Elle a pour vision selon laquelle « A l’horizon 2027, le Burkina Faso dispose d’un secteur de commerce et services marchands dynamique et compétitif qui conquiert des parts du marché international ».
L’adoption de ce rapport permet à notre pays de disposer d’un document d’orientation à moyen et long termes en matière de commerce et de services marchands.

I.1.6. Pour le compte du ministère des Ressources animales et halieutiques :
- un rapport relatif à l’organisation de la 2ème édition de la conférence internationale sur la technologie du biodigesteur de Ouagadougou (CITBO).
Cette conférence vise à contribuer à l’accélération de la dissémination à grande échelle de la technologie du biodigesteur en Afrique en général et dans la sous-région Afrique de l’Ouest en particulier.

Prévue pour se tenir du 2 au 4 octobre 2018, sous le très haut patronage de Son Excellence Monsieur le Président du Faso, cette 2ème édition de la CITBO regroupera dix (10) pays de l’Afrique de l’Ouest et le Cameroun.
-  un rapport relatif à trois (03) décrets d’application de la loi N°48-2017/AN du 16 novembre 2017 portant Code de santé animale et de santé publique vétérinaire.
Il s’agit :
-  du décret portant réglementation de la santé publique vétérinaire au Burkina Faso ;
-  du décret portant règlement de la police zoo-sanitaire au Burkina Faso ;
-  du décret portant règlement de la pharmacie vétérinaire au Burkina Faso.
L’adoption de ces décrets permet la mise en place d’un dispositif juridique en matière de police zoo-sanitaire, de santé publique vétérinaire et de pharmacie vétérinaire.

I.2. AU TITRE DU DEVELOPPEMENT DU CAPITAL HUMAIN, LE CONSEIL A ADOPTE DEUX (02) RAPPORTS.

I.2.1. Pour le compte du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation :

- un rapport relatif à la création d’emplois et à la nomination d’enseignants dans les emplois de professeurs titulaires, de professeurs titulaires hospitalo-universitaires, de maîtres de conférences, de maîtres assistants et de maîtres assistants hospitalo-universitaires à l’Université Ouaga I, Pr Joseph KI-ZERBO.

L’adoption de ce rapport permet la création de cent onze (111) emplois de l’enseignement supérieur dont seize (16) emplois de professeurs titulaires et de professeurs hospitalo-universitaires titulaires, quinze (15) emplois de maîtres de conférences et quatre-vingt (80) emplois de maîtres assistants et de maîtres assistants hospitalo-universitaires.

I.2.2. Pour le compte du ministère de l’Energie :

-  un rapport relatif aux résultats de l’appel d’offres national n°2018-002/ME/SG/DMP du 22 janvier 2018 pour l’acquisition et l’installation de lampadaires (luminaires) LED en remplacement des lampadaires (luminaires) à haute pression de sodium et de mercure.

Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché aux entreprises suivantes :

-  Lot 1 : GROUPEMENT MARTIN PECHEUR/FT Business/SOLARISS ING pour l’acquisition et l’installation de 3 200 lampadaires (luminaires) LED dans les directions régionales de l’Ouest et du Centre-Est de la SONABEL, pour un montant de neuf cent dix-huit millions soixante-quinze mille quatre cents (918 075 400) FCFA TTC avec un délai d’exécution de 90 jours.

-  Lot 2 : NEWTECH ENERGY pour l’acquisition et l’installation de 3 670 lampadaires (luminaires) LED dans les directions régionales du Centre-Ouest et du Nord de la SONABEL, pour un montant de un milliard soixante-onze millions cent soixante-six mille deux cent quarante (1 071 166 240) FCFA TTC avec un délai d’exécution de quatre (04) mois.

-  Lot 3 : COGEA International pour l’acquisition et l’installation de 4 186 lampadaires (luminaires) LED dans les directions régionales du Centre et du Kadiogo de la SONABEL pour un montant de un milliard cent quatre-vingt-dix-neuf millions huit cent quatre-vingt-trois mille (1 199 883 000) FCFA TTC avec un délai d’exécution de trois (03) mois.
Le financement est assuré par le budget de l’Etat, gestion 2018 et 2019.

II. COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération a fait au Conseil une communication relative à la tenue de la XIVème conférence des Ambassadeurs et Consuls généraux du Burkina Faso.

Prévue pour se tenir du 4 au 6 juillet 2018, la conférence des Ambassadeurs et Consuls généraux du Burkina Faso est placée sous le thème : « Défis du PNDES et enjeux sécuritaires : quelle contribution de la diplomatie burkinabè ? ».
Cette conférence permettra aux Ambassadeurs et Consuls généraux de s’imprégner de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) et d’échanger avec le Président du Faso sur la conduite de notre diplomatie afin de recueillir les orientations sur la politique étrangère du Burkina Faso.

II.2. Le ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation a fait au Conseil une communication relative à la participation du Burkina Faso à la première session du Conseil d’administration de l’année 2018 du Partenariat Mondial pour l’Education (PME) tenue du 12 au 14 juin 2018 à Bruxelles en Belgique.
Au cours de cette session, le Partenariat Mondial pour l’Education (PME) a entériné la décision d’augmentation des allocations maximales du Burkina Faso à hauteur de 21,2 millions de dollars US. Cette allocation additionnelle complète l’allocation de notre pays à 55 millions de dollars US pour la période 2018-2020.

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES
A. AU TITRE DE LA PRESIDENCE DU FASO

-  Monsieur Mihyemba Louis Armand OUALI, est nommé Conseiller spécial du Président du Faso, Chargé des affaires politiques et diplomatiques.
Les personnes dont les noms suivent sont nommées membres du Conseil supérieur de la communication (CSC).
Au titre de la Présidence du Faso :

-  Monsieur Victor SANOU, Juriste, communicateur ;
-  Monsieur Alexis KONKOBO, Conseiller en sciences et techniques de l’information et de la communication ;
-  Madame Jeanne COULIBALY, Journaliste.
Au titre de l’Assemblée nationale :
-  Monsieur Soahanla Mathias TANKOANO, Avocat ;
-  Monsieur Zoumana WONOGO, Journaliste.
Au titre du Conseil constitutionnel :
-  Madame Sonnontien Eugénie Séraphine YAMEOGO/OUATTARA, Magistrat.
Au titre des associations professionnelles représentatives des médias :
-  Monsieur Abdoulazize BAMOGO, Communicateur ;
-  Monsieur Séni DABO, Journaliste ;
-  Monsieur Ismaël NIGNAN, Technicien de l’audiovisuel.

B. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION

-  Monsieur Oumarou KABORE, Mle 54 608 J, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Consul adjoint au Consulat général du Burkina Faso à Bouaké, République de Côte d’Ivoire ;

-  Monsieur Ali ILBODO, Mle 51 203 G, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Trésorier près l’Ambassade du Burkina Faso à Pékin en République Populaire de Chine ;
-  Monsieur Issa Joseph PARE, Mle 97 444 G, Conseiller des Affaires étrangères, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Premier conseiller à Pékin en République Populaire de Chine ;
-  Monsieur Moussa CISSE, Officier, est nommé Conseiller technique ;
-  Monsieur Zakaria FOFANA, Mle 25 774 U, Ministre plénipotentiaire, 1ère classe, 14ème échelon, est nommé Ministre conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Ankara en Turquie ;

-  Monsieur San Simon COULIBALY, Mle 118 864 R, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Vienne en Autriche ;
-  Madame Edjiou Nafissatou DJIGMA/ KANMOUNI, Mle 208 207 T, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Accra au Ghana ;
-  Monsieur Jean Claude BAKIONO, Mle 105 153 U, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Paris en France ;

-  Monsieur Hermann Yirigouin TOE, Mle 118 840 C, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Washington DC.
-  Madame Séverine BATIONO/KANSSONO, Mle 105 162 S, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 6ème échelon, est nommée Premier conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Ottawa au Canada ;
-  Monsieur Soumaïla CONGO, Mle 91 910 F, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Deuxième conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Koweit City ;
-  Monsieur Belko DIALLO, Mle 97 966 X, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Deuxième conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à Riyad en Arabie Saoudite ;

-  Monsieur Batiénani Julien SIRI, Mle 105 222 G, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Deuxième conseiller près l’Ambassade du Burkina Faso à N’Djamena au Tchad ;
-  Monsieur Levi YAMEOGO, Mle 236 365 C, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Deuxième conseiller près la Mission permanente du Burkina Faso à New-York ;
-  Monsieur G. Maxime SOURWEMA, Mle 91 912 X, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Consul adjoint à Soubré en République de Côte d’Ivoire ;
-  Monsieur Souleymane NABOLE, Mle 212 595 D, Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Conseiller économique près l’Ambassade du Burkina Faso à Bruxelles.

C. AU TITRE DU MINISTERE DE L’INTREGRATION AFRICAINE ET DES BURKINABE DE L’EXTERIEUR

-  Monsieur Joachim BAGGNAN, Mle 49 828 D, Professeur certifié, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Chargé de missions.

D. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION

Les personnes dont les noms suivent sont nommées professeurs titulaires pour compter du 20 juillet 2017 :
-  Monsieur Issa CISSE, Mle 74 832, Maître de conférences en Histoire, est nommé Professeur titulaire en Histoire contemporaine à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’Unité de formation et de recherche en sciences humaines (U.F.R/S.H) ;

-  Monsieur Jean Célestin KY, Mle 78 121, Maître de conférences en Histoire de l’art, est nommé Professeur titulaire en Histoire et Histoire de l’art à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.H ;
-  Monsieur Issou GO, Mle 18 419, Maître de conférences en Lettres modernes, est nommé Professeur titulaire en Lettres modernes à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’Unité de formation et de recherche en lettres, arts et communication (U.F.R/L.A.C.) ;
-  Monsieur Pierre MALGOUBRI, Mle 74 836, Maître de conférences en Linguistique, est nommé Professeur titulaire en Linguistique à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/L.A.C. ;

-  Monsieur Martin KIENDREBEOGO, Mle 110 931, Maître de conférences en Biochimie-pharmacognosie, est nommé Professeur titulaire en Biochimie (Substances naturelles) à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’Unité de formation et de recherche en sciences de la vie et de terre (U.F.R/S.V.T.) ;
-  Monsieur André Jules ILBOUDO, Mle 78 119, Maître de conférences en Technologie alimentaire, est nommé Professeur titulaire en Technologies alimentaires à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.V.T. ;
-  Monsieur Aly SAVADOGO, Mle 110 923, Maître de conférences en Biochimie-microbiologie, est nommé Professeur titulaire en Biochimie-microbiologie à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.V.T. ;

-  Monsieur Alpha Oumar DISSA, Mle 110 911, Maître de conférences en Physique/thermique et génie des procédés, est nommé Professeur titulaire en Thermique, thermique solaire et Génie des procédés à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’Unité de formation et de recherche en sciences exactes et appliquées (U.F.R/S.E.A.) ;
-  Monsieur Moussa BAMBARA, Mle 74 277, Maître de conférences en Gynécologie-obstétrique, est nommé Professeur hospitalo-universitaire titulaire en Gynécologie-obstétrique à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’Unité de formation et de recherche en sciences de la santé (U.F.R/S.D.S.) ;

-  Monsieur Charlemagne Marie Ragnag-Néwendé OUEDRAOGO, Mle 56 541, Professeur hospitalo-universitaire agrégé en Gynécologie-obstétrique, est nommé Professeur hospitalo-universitaire titulaire en Gynécologie-obstétrique à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.D.S. ;
-  Madame Eléonore-Marie-Pulchérie Ouindyam KAFANDO, Mle 80 531, Maître de conférences hospitalo-universitaire agrégé en Hématologie biologique, est nommée Professeur hospitalo-universitaire titulaire en Hémato-biologie à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.D.S. ;

-  Monsieur Nicolas MEDA, Mle 32 128, Professeur hospitalo-universitaire agrégé en Epidémiologie, est nommé Professeur hospitalo-universitaire titulaire en Santé publique option Epidémiologie à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.D.S. ;
-  Monsieur Arsène Roger SOMBIE, Mle 56 542, Professeur hospitalo-universitaire agrégé en Hépato-gastroentérologie, est nommé Professeur hospitalo-universitaire titulaire en Gastro-entérologie et hépatologie à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.D.S. ;
-  Monsieur Touridomon Issa SOME, Mle 51 003, Maître de conférences agrégé en Chimie analytique et Bromatologie, est nommé Professeur hospitalo-universitaire titulaire en Chimie analytique et Bromatologie à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.D.S. ;

-  Monsieur Albert WANDAOGO, Mle 32 145, Maître de conférences agrégé en Chirurgie pédiatrique, est nommé Professeur hospitalo-universitaire titulaire en Chirurgie pédiatrique à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.D.S. ;
-  Monsieur Barnabé ZANGO, Mle 19 648, Professeur hospitalo-universitaire agrégé en Urologie, est nommé Professeur hospitalo-universitaire titulaire en Urologie-Andrologie à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.D.S.

Les personnes dont les noms suivent sont nommées maitres de conférences pour compter du 20 juillet 2017 :

-  Monsieur Bawala Léopold BADOLO, Mle 58 245, Maître assistant en Psychologie, est nommé Maître de conférences en Psychologie à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.H. ;
-  Monsieur Ramané KABORE, Mle 216 334, Maître assistant en Sociologie, est nommé maître de conférences en Sociologie à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.H. ;

-  Madame Bowendsom Claudine Valérie OUEDRAOGO, Mle 111 053, Maître assistant en Sciences de l’éducation, est nommée maître de conférences en Sociologie à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.H. ;
-  Monsieur Seydou Oumar KANE, Mle 74 209, Maître assistant en Histoire, est nommé Maître de conférences en Histoire contemporaine à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.H. ;
-  Monsieur Lassané YAMEOGO, Mle 110 906, Maître assistant en Géographie, est nommé maître de conférences en Géographie rurale et aménagement à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.H. ;
-  Monsieur Nossé Firmin GOUBA, Mle 49 400, Maître assistant en Communication interpersonnelle/Communication d’entreprise, est nommé Maître de conférences en Communication des organisations à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/L.A.C. ;

-  Monsieur André KABORE, Mle 215 002, Maître assistant en Etudes anglophones, est nommé Maître de conférences en Anglais à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/L.A.C. ;
-  Monsieur Moses Kwadwo KAMBOU, Mle 28 038, Maître assistant en Anglais, est nommé Maître de conférences en Anglais à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/L.A.C. ;
-  Monsieur Adama OUEDA, Mle 119 741, Maître assistant en Biologie et écologie animales, est nommé Maître de conférences en Biologie et écologie animales à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.V.T. ;

-  Monsieur Oumarou OUEDRAOGO, Mle 215 008, Maître assistant en biologie et écologie végétales, est nommé Maître de conférences en Biologie et écologie végétales à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.V.T. ;
-  Madame Djénéba OUERMI, Mle 216 571, Maître assistant en biologie moléculaire, est nommée Maître de conférences en Biologie moléculaire à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.V.T. ;
-  Monsieur Cheikna ZONGO, Mle 214 999, Maître assistant en Biochimie-Microbiologie, est nommé Maître de conférences en Biochimie-Microbiologie à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.V.T. ;

-  Monsieur Ousmane Ibrahim CISSE, Mle 26 215, Maître assistant en Physique, est nommé Maître de conférences en Physique nucléaire à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.E.A. ;
-  Monsieur Adama HEMA, Mle 231 923, Maître assistant en Chimie organique : substances naturelles, est nommé Maître de conférences en Chimie : chimie organique ; chimie des substances naturelles à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’U.F.R/S.E.A. ;
-  Monsieur Tambi RAMDE, Mle 119 747, Maître assistant en Chimie : chimie des matériaux, est nommé Maître de conférences en Chimie : chimie des matériaux, à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO à l’Institut burkinabè des arts et métiers (IBAM).

E. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE

-  Monsieur Bernard ILBOUDO, Mle 95 880 W, Médecin de santé publique, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Chargé de missions ;
-  Madame Elise OUEDRAOGO/DIENDERE, Mle 49 171 G, Médecin de santé publique, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Inspecteur technique des services ;

-  Monsieur Youwaoga Isidore MOYENGA, Mle 53 415 F, Médecin épidémiologiste, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
-  Monsieur Raphaël ZOUNDI, Mle 36 513 K, Administrateur des hôpitaux et des services de santé, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
-  Monsieur Pascal ILBOUDO, Mle 53 719 F, Administrateur des hôpitaux et des services de santé, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
-  Monsieur Hervé Claude CONGO, Mle 59 687 B, Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services.

F. AU TITRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITE URBAINE ET DE LA SECURITE ROUTIERE

-  Monsieur Wend-Gomdé Abel SAWADOGO, Mle 205 543 J, Economiste, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Responsable de « Programme mobilité et sécurité routière » cumulativement avec ses fonctions de Chargé d’études ;
-  Madame Fatoumata OUBDA, Mle 113 253 U, Economiste, 1ère classe, 6ème échelon, est nommée Responsable du « Programme pilotage et soutien » cumulativement avec ses fonctions de Directrice générale des études et des statistiques sectorielles ;

-  Monsieur Fulbert ZONGO, Mle 76 067 J, Informaticien, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Responsable du « Programme transport et météorologie » ;
-  Monsieur Bienvenu PARE, Mle 49 103 A, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur des marchés publics.

G. AU TITRE DU MINISTERE DU COMMERCE, DE L’INDUSTRIE ET DE L’ARTISANAT

-  Monsieur Madani Hamadoum BARRY, Mle 96 514 J, Economiste, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur général de la Minoterie du Faso.

H. AU TITRE DU MINISTERE DU DEVELOPPEMENT DE L’ECONOMIE NUMERIQUE ET DES POSTES

-  Monsieur Abdoulay Mathias OUEDRAOGO, Mle 14 36, Inspecteur des services postaux et financiers, 3ème catégorie, échelle 2, 20ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services ;
-  Monsieur Anfana TRAORE, Mle 58 500 Y, Ingénieur de conception en informatique, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Conseiller technique ;
-  Madame Somlabem Suzanne OUEDRAOGO/ZOMA, Mle 49 088 Z, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directrice des marchés publics ;

-  Madame Aminata ZERBO/SABANE, Mle 334 028 B, Assistante à l’Université Ouaga I Pr Joseph KI ZERBO, est nommée Secrétaire technique d’analyse et des études stratégiques ;
-  Monsieur Tegawendé François D’assise BISSYANDE, Mle 245 790 K, Enseignant-chercheur en informatique, est nommé Expert au Secrétariat technique d’analyse et d’études stratégiques ;
-  Monsieur Sadouanouan MALO, Mle 110 980 A, Maître-Assistant en Informatique, catégorie P3, est nommé Expert au Secrétariat technique d’analyse et d’études stratégiques ;

-  Monsieur Inoussa TRAORE, Mle 262 708 S, Economiste, Enseignant, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Expert au Secrétariat technique d’analyse et d’études stratégiques ;
-  Monsieur Yaya TRAORE, Mle 241 860 R, Enseignant-chercheur, catégorie P, 4ème échelon, est nommé Expert au Secrétariat technique d’analyse et d’études stratégiques ;
-  Monsieur Abdoulaye SERE, Mle 241 866 B, Maître-Assistant en Informatique, catégorie P3, 1er échelon, est nommé Expert au secrétariat technique d’analyse et d’études stratégiques.

III.2. NOMINATIONS DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

Le Conseil a procédé à la nomination d’Administrateurs et d’un Président aux Conseils d’administration :
-  de l’Ecole nationale des enseignants du primaire (ENEP) de Bobo-Dioulasso au titre du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation ;
-  de l’Agence d’exécution des travaux eau et équipement rural (AGETEER) au titre du ministère de l’Eau et de l’assainissement ;
-  de l’Ecole nationale des travaux publics (ENTP) au titre du ministère des Infrastructures.
La liste de ces nominations sera publiée dans le Journal Officiel du Faso.

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU
Officier de l’ordre national

Vos commentaires

  • Le 4 juillet à 20:19, par toudou En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Ce Ouali connait quoi pour être nommé conseiller spécial chargé des questions diplomatiques ? c’est vrai que sous Roch le titre de Conseiller spécial pilule comme des cacahuètes ! Il doivent être au moins 10 à porter ce titre. On se demande finalement quoi ils ont de spécial ! Au moins je comprends maintenant que l’UPC avait raison de le chasser car c’était effectivement une taupe !

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 20:31, par tengen-biiga En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Je me réjouis de voir que le feuilleton CSC connaît enfin un dénouement.
    Chacun de nous passera.
    Essayons de penser à notre pays avant nous-mêmes.
    Car comme l’a dit Norbert Zongo , personne n’aura un avenir dans un pays qui n’en a pas.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 21:36, par Remso En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Le synamica doit ouvrir l’œil vis à vis sur certaines situations !!!!!!! Lutter surtout surtout pour la finalisation et l’application de certains textes en collaboration avec le syndicat des affaires étrangères !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 21:47 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Hooop l’aigri de toudou est ressorti de l’ombre encore .
    Le burkina est un pays de savane et on se connaît tous .alors laisse monsieur oualy tranquil il est libre d’aller ou il veut . A la question de savoir qu’est ce que monsieur Oualy connais pour être nommé conseiller spécial, je dirais tout simplement qu’entre Oualy et toi je choisirais monsieur oualy car lui au moins à des couilles et se bat a visage découvert paraport à certains tapis dans les toudous et fulmine de jalousie et d’aigreur . Mais s’il plaît à Dieu tu resteras pour toujours dans les toudous .
    Vive monsieur Oualy et abat les aigris .

    Sougri

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 21:51, par Sidnaba En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Internaute Toudou, toi tu connais quoi pour juger son excellence Mr Ouali ? Tu fais parti des aigris de l’ UPC et CDP jaloux de la valeur intellectuelle de ce diplomate intelligent et chevronné qui apportera sans aucun doute son expertise éclairée en politique et diplomatie au Président du Faso. Pour ton UPC, saches que sa fin est toute proche avec les elections de 2020. Ton Président Zeph est un politicien égaré broyé par le CDP de Blaise compaore. Toutes mes félicitations à son excellence Mr Ouali Armand pour sa clairvoyance en quittant ce navire percé qui prend l’eau de toute part et qui coulera en 2020. Que Dieu vous protège de ses jaloux et aigris. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 23:45, par X9 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Congrat, congrat, congrat a Ouali. Il est l’un de nos meilleurs hommes politiques sans exagerer, tres integre. Je vois un ignorant qui se demande qu’est ce qu’l connait ? Poses la question a une bonne reference.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 00:32, par Yes En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Ouf il était tant de balayer ce forceur, assoifé de pouvoir de Désiré Comboïgo !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 05:55, par Belco En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Monsieur Ouali, tout ca c’était pour ca. Au Burkina c’est vraiment les ainés qui donnent toujours les mauvais exemples pour après s’asseoir après pour critiquer les jeunes. Tchrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 05:58, par L’Homme Intègre En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Toutes mes félicitations à l’ endroit de mon petit Samo Bienvenu PARE pour sa nomination ! Très intelligent, bosseur et pragmatique ! Je lui souhaite tout le meilleur et que le bon Dieu l’ assiste dans l’ exécution de sa mission !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 06:43, par Ka En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Le président Roch Kaboré se réveille avec les vieux dinosaures de notre diplomatie pour la bonne cause : Les Armand Ouali et les Ablassé Ouédraogo nationale, ont bien planté la racine de notre diplomatie telle qu’elle est de nos jours. Et je pense que cet ancien administrateur et conseiller du ministère des affaires étrangères de l’ère Compaoré, a encore du jus et des tours dans son sac pour jouer auprès du président, afin de contribuer au développement de notre diplomatie dont des jeunes cadres en ont besoin pour réussir leurs défis. Bravo Armand. Je conseille a notre Ablassé Ouédraogo national, qu’il est temps d’oublier ses sorties va-t’en -en guerre contre Roch Kaboré, et rejoindre son promo Armand Ouali pour la bonne cause.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 07:14, par Hussein En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    On nomme des "experts", qu’elle absurdité ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 07:21, par Eléonore En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Oufff !! Enfin on va respirer ! Les règlements de comptes et les excitations inutiles sont finis. Bon vent aux nouveaux membres du CSC.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 07:22, par PAK En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Mr Toudou ! Mr OUALI qu’on le veille ou pas reste une personne ressource de la faune politique et intellectuelle burkinabè. Si l’UPC l’avait confié le poste de SG depuis la création, c’était en connaissance de cause.
    Par contre, je constate qu’il a eu ce qu’il recherchait notamment sa participation à l’équipe du régime du Président KABORE, l’une des principales causes de son divorce avec l’UPC.
    Il me semble clair qu’il va désormais bosser pour le MPP et la majorité et ça relève de sa liberté.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 08:15, par MOREBALLA En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Enfin un poste un poste stratégique aux dimensions de l’occupant. Félicitations à Monsieur OUALI et aux décideurs du MPP pour ce coup de maître.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 08:20, par LOS En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Toudou, Ouali a une solide formation en diplomatie. Il est un des meilleurs cadres du MAEC et ayant occupé des postes importants dans ce Ministère tant à l’extérieur qu’au pays. Renseignez vous avant tout jugement. Politiquement il est également très avancé car ayant toujours assumé ses choix.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 08:36, par Ragnangue En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Que Dieu bénisse le Burkina Faso !
    Bonjour chers amis, je voudrais savoir ce que l’on veut aménager au park Bangrewéogo qui nécessiterait 10 000 000 000 de francs CFA ? Honnêtement avec cet argent, on peut créer deux autres parks de ce genre. Y a quelle urgence à investir autant d’argent à Bangrewéogo ? Et ce régime nous chante tous les jours qu’il n’y a pas d’argent dans le pays.
    Rien que des marchés à attribuer à des amis et des militants du parti. Récompenses politiques !
    Coupé notre argent pour votre campagne présidentielle de 2020 seulement, Dieu vous voit !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 08:44, par tiim menga En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Félicitation à mr OUALI, le président a fait un un bon choix, c’est lui qui nomme qui il veut je souhaite qu’il nomme Ablassé OUEDRAOGO conseiller spécial chargé d’apaisement des coeurs de tout les burkinabès.Quant à TOUDOU on peut le nommer conseiller spécial chargé des bétisses

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 09:00, par Yamsoba En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Bonjour, toudou
    Soyez honnête envers vous même d’abord avant de vouloir vous défouler contre ce digne fils que les populations de Gaoua ont vu travailler à la Mairie, que le reste du peuple honnête reconnait ses valeurs morales, intellectuelles et professionnelles etc...... Dites nous ce que vous connaissez et on va vous mettre face à face pour trouver le meilleur qui occupera son poste. C’est simple sortez des buissons des TIC pour agir à visage découvert comme Mr Oualy, ça profitera à tout le pays qui a besoin d’avancer. Pourquoi tant de haine gratuite contre son prochain ? Faites une prière et répentez-vous.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 09:23, par lemarabout En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION.:Encore le gouvernement ne pense que à la carrière des enseignants.Voyez dans les Universités Publique il n’y a aucun plan de carrière qui permettent aux ATOS de progresser.Je n’aurais pas écrit si ce n’était pas dans les universités publiques que cela se passe.Mêmes les paysans savent que quand quelqu’un travaille il doit progresser.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 09:31, par L Mano’s En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Félicitations à mon frère et patron Joachim BAGGNAN. Bien que très calme, il sait ce qu’il fait, et très honnêtement, il sait apporter ce dont on a besoin pour construire ce pays." Que Dieu le tout puissant t’assiste et te protège dans tes nouvelles missions". BRAVO !!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 09:37, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Congrats Mr OUALI. Bonne suite et je ne doute pas que si le Boss t’écoute beaucoup de choses changeront positivement. Simple et direct vous avez toujours été admirable depuis le MAE où je vous ai connu, tantôt sur une moto, tantôt à pied et sans gêne, vous m’inspirez. Je me rappelle qu’une fois aux encablures du Premier ministère, vous marchiez et vous ayant proposé de vous pousser à moto au MAE vous êtes resté sur votre logique, continuer.
    God Bless Guy !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 10:02, par PALOU En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Bonjour chers lecteurs !Juste pour adresser mes félicitations les plus sincères à mon grand frère OUALY pour sa nomination de mérite.Aux grands hommes, les grandes places ! Vous avez notre soutien sans faille .Soyez davantage sage et faites toujours preuve de vos compétences.A vos detracteurs ,dites leur qu’ils n’ont que des yeux pour regarder et des bouches pour critiquer ,c’est tout cela qui magnifie la democratie avec toute sa diversité d’opinion et d’intelligence.Bonne mission que le seigneur vous facilite la tache Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 10:19 En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Ministre, ancien ministre devenus Professeur Titulaire à l’Université Ouaga I.

    Que c’est doux la politique...

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 12:27, par OUEDRAOGO En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Félicitations aux nouveaux professeurs titulaires !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 12:32, par Zemosse En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Tout juste une suggestion : j’invite le ministre Dandjinon Fulgance à eviter l’emploi trop intempestif du terme :" donc...donc".c’est à la limite lassant et indigeste à écouter , pour un journaliste de sa trempe. Exemple : " je voudrais donc dire, que donc les lampes leads ont donc , une durée de vie donc...." . Le Président Rock est également un accroc de ce terme qu’il utilise à tout bout de phrase lorsqu’il ne lit pas son discours.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 12:41, par Zemosse En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Tout juste une suggestion. J’invite le ministre Fulgance Dandjinon à eviter l’emploi intempestif du terme : " donc...donc". Exemple : " il faut donc dire que les lampes leads ont donc une durée donc de vie....". De même, le terme : " je dois donc dire que...." répété à tout bout de phrase par le President Rock.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 13:16, par Le Fair play citizen En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Bonjour chers compatriotes
    Ce OUALY je le connais pas trop, mais je respecté sa position qui était que tous ceux qui étaient à la place des nations contre l’article 37, fasse et forment une même famille politique. Il avait raison. Vous chassez un ennemi commun et vous vous séparez pour quel motif ???? Ce fut l’erreur de ZEPHIRIN. Il ne devrait pas rester opposant de forme alors que aucun motif sérieux ne l’exigeait.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 16:56, par kévin En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Eh M. Comboïgo, Tout ce grand bruit pour être finalement balayé le même soir... Hier, toutes les radios et les grands quotidiens ont diffusé et publié un communiqué du Vice-président du CSC rappelant que le SG est suspendu depuis avril, et que la suspension est toujours en vigueur comme si c’était une suspension définitive. Si c’est ça aussi il faut préciser pour que l’opinion sache que c’est illégal, et se convaincre que l’objectif était d’ecarter des affaires le SG très gênant. Oui je crois qu’ il l’a démontré sur Savane F.m

    Et finalement, le même soir de la diffusion de ce communiqué aux allures de règlement de comptes, le Vice-président du CSC et tous les autres membres sont balayés et remplacés en Conseil des ministres. C’est à croire que les agissements de Désiré Comboigo ont fini par exaspérer le gouvernement, en plus de ce que son arrêté qui suspend le SG vient en contrariété avec le décret en conseil des ministres qui le nomme à ce poste.
    Comment un individu peut défier l’Etat jusqu’à ce point ?
    Vivement que les nouveaux membres prennent service pour redresser cette institution de la République. Bon vent à eux !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 19:52, par Ka En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Ce n’est pas exact les ragots de ceux qui dénigrent Armand Ouali : Les lectures erronées contre ce diplomate né est injuste de la part de ceux qui ne le connaissent pas. Le connaissant, c’est la personne que le président du Faso doit compter pour reformer les ambassades ou les représentants prennent ces lieux pour leurs choses en manipulant la diaspora à leur guise : Comme ce fut le cas aux Etats Unis et au Canada pour les élections des délégués du CSBE dont les ambassadeurs ont voulu placé leur pions, et les avertis ne se sont pas laissé faire.

    Et comme les votes de la diaspora se précisent, Ouali est le bienvenu parmi les conseillers du président pour faire le ménage dans les ambassades pour que les votes des Burkinabé soient démocratiques et crédible. Surtout des ambassadeurs qui se croient protéger, et qui essayeront de manipuler leurs compatriotes n’auront pas le sommeil tranquille avec Ouali aux côtés du président diesel.

    Le président Roch Kaboré sachant que la moindre échéance des votes des Burkinabé a l’étranger en 2020 sera un danger, et provoquera le chaos le plus total, c’est mieux d’avoir une personne comme Ouali qui n’écoute pas les ragots des bureaux que ce qui se passe sur le terrain, et aucun tripatouilleur dans une ambassade ne l’échappera. Si l’homme est resté lui-même, le président a fait un bon choix.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 20:40, par futuriste En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    "l’acquisition et l’installation de lampadaires (luminaires) LED en remplacement des lampadaires (luminaires) à haute pression de sodium et de mercure". d’un coût total de 3 189 124 640 FCFA

    pourquoi ne pas remplacer totalement par des lampadaires solaires ? au lieu de changer juste l’ampoule qui dépend toujours de l’électricité de la SONABEL qui ne couvre pas tout les besoins des clients.

    un autre ministre viendra un jour changé ceci avec un autre budget donc pourquoi ne pas le faire dès maintenant ?

    l’agence nationale des énergies renouvelable à été créer pour quoi ? nommé des amis ?

    il faut réfléchir pour le long terme.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juillet à 22:52, par Ouattara Sékou En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    Toutes mes félicitations au Maître de conférence Kaborè Ramané. Un homme qui a parfaitement compris que le savoir est une richesse qu’on peut partager sans jamais l’épuiser

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 11:55, par Ka En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    ’’’A’’’ l’internaute Raogo sur ZOODMAIL, merci de me lire : Je confirme, ‘’’Il suffit de les rappeler.’’’ Quand je dis ménage, connaissant les ambassades, Armand Ouali ne me contredira pas de ce que je vais t’éclaircir : En effet ce n’est pas seulement les vrais représentants du président dans les ambassades qu’il faut balayer, mais un système vieux depuis notre indépendance qui oblige une ambassade de préserver des employés de longue durée, comme les secrétaires, et même quelques premiers conseillers qu’on prolonge leur mission pour que ces derniers puissent être les formateurs des nouveaux représentants qui arrivent dans nos ambassades.

    Ce sont ces derniers qui sont le danger de nos ambassades qu’il faut balayer, car ils inculquent les nouveaux ambassadeurs les continuités de la manipulation. L’exemple est notre ambassade en Côte d’Ivoire avec la dynastie des Ilboudo et Koutaba de l’ère Compaoré qui ont toujours su manipuler la diaspora Burkinabé en Cote d’Ivoire, grâce aux complices des personnes de longue date installées dans cette ambassade, ou aux Etats Unis et d’autres petites ambassades du Burkina à travers le monde. Son E.S Ouali connaissant le système, doit conseiller au président de balayer tout ce monde avant les votes de la diaspora surtout en Cote d’Ivoire ou le danger nous attend en 2020.

    C’est seulement en Afrique et les pays communiste comme la Chine et la Russie, que ce système existe, et la raison est simple : ’’’Tous les dictateurs comme les Bya, Compaoré, et d’autres, ont peur de ne pas se faire reconduire à chaque élection parce qu’ils savent très bien que leur gouvernance est bâtie sur le mensonge, la tricherie, la malhonnêteté, l’apologie de la médiocrité et l’escroquerie.’’’ Ils sont parfaitement conscients que les vraies compétences ne sont pas chez eux. Et pour convaincre les autres pays de les suivre, c’est d’avoir des pourris dans toutes leurs ambassades pour la manipulation.

    Mon ami Raogo, si nous pouvons dire la vérité, Roch Kaboré a compris que l’article 37 ne le laisse pas le choix, et durant ces deux mandats, il doit implanter solidement la racine de l’alternance politique voulu par le peuple et sa jeunesse depuis le 31 Octobre 2014 pour une sortie honorable qui le fera rentrer dans l’histoire. C’est pourquoi, malgré son moteur diesel, depuis 2015, la gouvernance du MPP, ‘’’a fait ses preuves’’’ et montré qu’il n’est pas là pour s’éterniser, et si des personnes sont bien placés pour le savoir, c’est l’opposition qui était le pouvoir d’hier. Encore une fois, merci de me lire.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet à 18:08, par Yako En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    @Ka,parles de ce que tu connais.Sinon dans les ambassades le poste du 1er ou ministre conseiller c’est 4 ans × 2 rarement ils font plus de 8 ans.Bref.Arrête Mr je sais tout.petit portefaix du palais

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 09:21, par Ka En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 04 juillet 2018

    ‘’’A’’’ Yako : comme j’ai toujours dit à des bleus comme toi, c’est que l’extrémisme exprime la pensée de celui qui n’admet pas qu’on lui oppose une autre manière de penser. Je vois que tu n’as plus rien de concret, sérieux et plausible à proposer et mentir, ou a dénigrer sur le forum, tu veux me contredire sur ma critique fondée sur une argumentation solide !

    Il est est temps que je mettes un peu de Javel dans ta cervelle charbonnée :’’’Lorsqu’on fait ce que tes mentors ont fait a notre pays pour s’éterniser au pouvoir sur la base des mensonges et paradigmes foncièrement imaginaires, on comprend pourquoi dans nos ambassades il y a des pourris qui s’éternisent et font tout pour saboter les missions des jeunes diplomates qui veulent relever les défis et faire connaitre le Burkina. A voir ce que tu veux faire avaler mes lecteurs, la seule conclusion qui s’impose est que tout ce qui arrive maintenant dans nos ambassades n’est que la récolte naturelle de vos semences d’hier.

    Yako, même en venant sur le forum de Lefaso.net avec des dénigrements partisan, pour te ridiculiser que tu soutiens un interverti qui a fui son pays pour prendre une autre nationalité et échapper a la justice, Le constat est clair : "vous aviez pris la fâcheuse habitude de violer le droit et les valeurs fondamentales de notre société. Cette situation a conduit à la banalisation du mal, à la déresponsabilisation, à la criminalité politique, à l’impunité et la déliquescence des mœurs." Aucune lectrice ou lecteur n’avalera tes salades. Un conseil, vient sur le forum avec des critiques fondées qui vont au peuple et l’avancer du pays que nous aimons tous. Oublie l’introverti Blaise Compaoré, car, si le peuple dit que ça ne se fait pas, ça ne se fait pas : Et ton mentor a été chasser du pouvoir, et aucun prédateur président chassé par le peuple Burkinabè n’a jamais retrouvé son fauteuil.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés