Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Procès du coup d’État manqué de 2015 : « Le général Diendéré a fait faire le coup d’État », selon l’adjudant Jean Florent Nion

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • mercredi 4 juillet 2018 à 14h20min
Procès du coup d’État manqué de 2015 : « Le général Diendéré a fait faire le coup d’État », selon l’adjudant Jean Florent Nion

Un autre son de cloche au procès du putsch de 2015. Ce 3 juillet 2018, l’adjudant Jean Florent Nion était à la barre. Contrairement à ce qui était, jusque-là, ressorti des auditions, l’adjudant, lui, a « partiellement » reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il a été informé de ce qu’un coup d’État devrait s’opérer. Il a aussi fait irruption dans la salle du conseil des ministres. Il est formel : le « général a fait faire le coup d’État ». « Si je n’avais pas accepté, je ne serais peut-être pas là aujourd’hui à la barre », s’est-il défendu.

C’est avec attention que le témoignage de l’adjudant Jean Florent Nion a été suivi par les juges, les avocats et le public de la salle des banquets de Ouaga 2000. Une attention soutenue parce que sa parole tranchait avec ce qui a, jusque-là, été entendu. L’homme de 44 ans est poursuivi pour attentat à la sûreté de l’Etat, meurtres, coup et blessures sur 42 personnes, incitation de un ou plusieurs militaires à commettre des actes contraires à la discipline militaire.

« Je reconnais partiellement les faits », a-t-il répondu au président du tribunal qui lui demande alors d’expliquer.

Le déballage commence. Le 15 septembre 2015, l’adjudant Jean Florent Nion, qui fait partie de la Garde du président Michel Kafando, est de garde pour 48h. Le major Eloi Badiel et le sergent-chef Roger Koussoubé lui font savoir que, sur instruction du général Gilbert Diendéré, ils devraient faire un coup d’État. « Surprise et peur », confiera-t-il.

Pour se rassurer, et sur-le-champ, il contacte le général par téléphone. Ce dernier lui dit qu’il est à la maison. Il s’y rend. « Quand je suis arrivé, j’ai exposé le problème. Je n’ai pas entendu une réponse contraire à celle des envoyés (…), ce n’est pas facile de dialoguer avec son chef, surtout qu’il y a des étoiles », expliquera-t-il, avant de préciser que le général est un grand chef qu’il respecte beaucoup. Son chef lui aurait demandé si ce n’est pas encore fait.

De retour au camp, il aperçoit un attroupement. Entre temps, un véhicule freine devant lui et c’est l’adjudant-chef que l’on surnomme « Rambo » qui lui demande d’embarquer ; ce qu’il fit. Direction la présidence du Faso où se tenait le conseil des ministres. Moussa Nebié entre dans la salle d’audience et demande à l’adjudant Jean Florent Nion de l’accompagner. Une fois à l’intérieur, Rambo aurait dit au président Michel Kafando : « Nous sommes attaqués, on vous amène en lieu sûr. »

À lui, l’adjudant, l’on demande d’interpeller Augustin Loada ; il s’exécute. « Qui est Loada ? Suivez-moi », aurait-il dit parce qu’il ne savait pas de qui il s’agissait. Ensuite, on lui a demandé de faire de même pour René Bagoro. Il s’exécute une fois de plus.

Lire aussi : Procès du putsch : Le sergent Poda Stanislas accable Yacouba Isaac Zida

De l’instant qu’il a été informé jusqu’au moment où il passait à l’acte, pourquoi le commando n’a-t-il pas refusé de s’associer à un tel projet ? « Si j’avais dit autre chose, ce n’est pas évident que je serais devant votre barre pour discuter (…) Même si tu n’es pas d’accord, ce n’est pas à tout moment qu’on peut refuser. Ce refus peut occasionner des conséquences très graves », s’est défendu l’accusé. Pour lui donc, le général Gilbert Diendéré a fait faire le coup d’Etat, il l’a instruit. « Je ne peux pas initier un coup d’État, j’ai petit galon [sic]. Je vais fuir si on me dit d’être président », confesse-t-il.

Quand le parquet et la partie civile félicitent un accusé

Une fois n’est pas coutume. Les félicitations ont plu sur l’adjudant Jean Florent Nion. Aussi bien du côté du parquet que des avocats de la partie civile. « C’est essentiellement ce qu’il a dit pendant les enquêtes », note le ministère public pour qui « c’est un homme qui a le sens de l’honneur, un vrai commando qui assume ses actes ».

« J’ai une admiration personnelle, une haute estime de votre personne », ajoutera Me Hervé Kam de la partie civile, qui précise que cela n’enlève rien dans la conséquence des actes que l’accusé a posés. Pareil pour Me Prosper Farama qui a félicité l’intéressé pour ses déclarations concordantes, depuis le début de l’instruction jusqu’à la barre. C’est un début de soulagement pour la partie civile, a poursuivi Me Farama qui s’est par ailleurs inquiété du sort de l’adjudant Jean Florent Nion quand il retournera à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) avec les autres détenus.

« On ne m’a pas éduqué dans le mensonge, c’est ce que j’ai fait que j’ai dit », ajoutera le quadragenaire.

Pour autant, il n’a pas voulu citer certaines personnes, par exemple ceux avec qui il était dans le véhicule pour aller chercher le général Diendéré après le coup ; ou encore ceux qui sont entrés dans la salle du conseil des ministres. Pour lui, il répond de ses actes, quand viendra le tour des autres, ils feront autant.

A lire aussi : Sergent-chef Laoko Mohamed Zerbo : « Je n’ai pas reçu la formation de vérifier les ordres avant de les exécuter »

Pour la première fois également depuis le début du procès, l’on a senti que la solidarité qui a jadis existée entre les avocats de la défense s’est effritée. Bien entendu, les conseils de ceux qui ont été cités sont montés au créneau pour « cuisiner » l’adjudant. « En procès pénal, chaque accusé répond de ses actes », précisera Me Adrien Nion, avocat du commando à la barre.

Et pourtant, une victime a identifié l’adjudant

Concernant les accusations de meurtres, le commando a simplement décliné toute responsabilité. « Je ne suis pas à l’origine de ces morts, je ne suis mêlé ni de près, ni de loin aux morts », a-t-il fait savoir. Il expliquera être sorti deux fois du palais. D’abord pour aller à Gounghin pour se rassurer que sa famille était en sécurité et à l’hôtel Laïco où se tenait la rencontre avec les chefs d’Etat pour trouver une issue à la crise.

Pourtant, sur les accusations de coups et blessures que l’accusé a aussi rejetées, le parquet a apporté des faits issus de l’enquête. Une victime aurait identifié l’adjudant dans un groupe de militaires qui l’ont copieusement battue, avec même une barre de fer. Il a supplié en vain, même au nom de Jésus, mais n’a pas eu grâce.

Énergiquement, l’accusé dit ne pas connaître un tel fait, ce d’autant plus que depuis le début de l’instruction du dossier, c’est la première fois qu’il entend de telles accusations contre lui. Il demande une confrontation avec ladite victime, parce que même le juge d’instruction ne lui a jamais parlé de cela. Ses avocats notent également que c’est un fait nouveau qui surgit pour la première fois dans le dossier.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Messages

  • c’est ça être garçon, dire la vérité.je demande à Diendéré aussi d’assumer et de ne pas divertir le public

  • HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Bravo l’adjudant Florent Nion pour cet aveu. Au moins lui il s’assume sans peur il reste un homme. Félicitations Nion. Les langues se délient petit à petit. J’ai toujours répété plusieurs fois sur cette tribune de faso.net que l’homme à la solde des frères Compaoré Dienderé et "ange" Djibril vont rejeter toutes les charges sur les petits soldats du rsp. Ils ont été lâches quand ils sont coincés dans les dossiers de crimes. Or Diendéré a déclaré publiquement sur Oméga FM que le coup d’état est parti d’en bas c’est-à-dire ce sont les hommes de rang(soldats de classe) ont décidé littéralement de faire un coup d’état et lui a suivi la marche du temps(le coup d’état en marche) quitte à se désolidariser des petits soldats putschistes. Voila une information de grande taille de l’adjudant Nion qui viennent brouiller les propos de Diendéré prêt à massacrer pour gagner. Diendéré se dit toujours en odeur de sainteté. DIEU aime la Vérité et la Justice. Nous attendons des aveux les jours à suivre. Merci Nion et soyez béni. Bravo Nion.

    LA VÉRITÉ TRIOMPHERA SUR LE MAL OU L’IMPUNITÉ(le mensonge) UN JOUR

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN

    Achille De TAPSOBA Le Bobolais

    Rappel à Koro Yampéle

    Kôrô Yamyélé, je ne connais pas le siège du mpp ni à Bobo ni à Ouaga encore moins une personnalité du mpp. je n’ai jamais été MPP. Si j’étais mpp je l’afficherai devant les hommes sans crainte. J’ai peur du SEIGNEUR(notre Protecteur) pas les hommes qui sont tout naturellement mortels comme moi. Je n’ai jamais eu confiance à aucun parti politique au Burkina. Je ne supporte jamais un parti politique au Burkina. Je gagne ma vie en tant qu’informaticien et éleveur ayant une ferme je ne ferai jamais la courbette devant des politiciens pour gagner ma vie à mi-mot vu ma croyance religieuse très pieuse(chrétienne) je ne cours jamais derrière un politicien qui te manipule à souhait pou l’argent. Je suis un citoyen libre sans emprise politique qui aime la vérité et la Justice. Je ne supporte pas le mal et je ne serai jamais complice du mal surtout sur les plus pauvres et les plus faibles. Je suis prêt à mourir pour la VÉRITÉ et la JUSTICE.J’aime les Burkinabés qui développent le BURKINA qui veulent le BIEN-ÊTRE. Je suis contre ceux qui cherchent à détruire notre Chère Nation pour leurs intérêts personnels. Logiquement,j’apporterai toujours ma contribution pour le BIEN de notre Cher Pays sans peur. Si notre pays est détruit où vivront nos frères et nos enfants ?.
    J’aime mon pays le BEAU BURKINA je ne veux pas qu’il souffre ou tombe à cause de l’égoïsme des hommes. je reste déterminé pour le bonheur du GRAND BURKINA.

    Kôrô Yamyélé,amicalement sans peur des hommes qui passent vite(meurent) mais le BURKINA RESTE.

  • Bravo à l’Adjt NION : tu es un vrai Gourounsi et tes ancêtres doivent être fiers de toi. Abat les étoilés menteurs, tueurs, brûleurs ! Accordez le pardon à mon Adjt. Il est Burkinabè.

  • j’apprecie le courage de M. Nion pour sa tentative de dire la verité. Par compte prqoi l’adjudant n’a pas pris d’autre precaution soit informé sa hierachie ou lequipe de garde ce jour ? ou etait_il tous au courant ? prqoi le choix est tombé sur lui n’est pas parcequ’il y a une ralation etroite entre lui et les pushists ? quel plan avait il en partant verifier linfo auprès du General ? etc on peu dire la verité et ne pas etre sincere. bne suite de procès. vive le Burkina Faso et le peuple Burkinabè.

  • Félicitations pour votre REALISME en partie pour l’instant. Il faudra encore donner certains détails de cette affaaire au PEUPLE et lui demander sincèrement PARDON lors de votre mémoire en défense et vous serez probablement compris. Ceci ressemble à une déclaration d’un Sous-Officier digne et patriote. En tout état de cause, je pense que le vin est tiré et il faudra le boire. Le PRINCIPAL responsable du coup ’Etat sera clairement identifié et il assumera assurément lorsque les exécutants auront fini de déballer les choses. Merci de nous faire vivre cette réalité des faits. On attend maintenant le fameux "RAMBO" qui semble minimiser la situation pour l’instant.

  • Châpeau bas mon adjidant. Tu fais honneur à ta famille, ta profession et à la nation. Pas pour avoir participé au coup d’état le plus idiot du siècle mais pour avoir assumé ta part de responsabilité. Qui ne fait pas d’erreur sur cette terre ; mais pourquoi bon Dieu vouloir justifier l’injustiable s’entourer de dizaine d’avocats pour une défense parce que la loi l’autorise. Je paris que si on s’en tenait à lui , il est capable de demander sans le procès,qu’on décide de son sort et économiser les maigres ressources du pays mobilisées pour ce procès. Moi je suis mossi 100% mais il y a un ami gouronsi qui me disais, pour le cas du sergent Naon que, eux les gouronsi ne connaissent pas mentir ; voilà qui vient corroborer cela. Quand je vois le Général qui est souriant au procès j’ai envie de disparaitre ; pire il cite le Môro comme témoin ; voilà nous les mossis on aiment le "nâam" mais notre dignité fiche le camp chaque jour.

  • Ce fut la même tactique que ce général en carton et son bilaise kouassi né compaoré avaient fait un certain 15 octobre 1987 pour liquider Thomas Sankara à savoir qu’ils ont abusé de pauvres militaires pour assouvir leur basse besogne pour ensuite venir dire sans honte que "je dormais,j’étais malade".

  • Je respecte la force que Mr NION a. Un homme c’est la parole. Allah a honoré l’être humain par le repentir. Dite la vérité et le peuple vous accordera son pardon. Qui au monde n’a pas péché ? Reconnaitre sa faute d’abord et ensuite demander des excuses.

  • - Cher Achille De TAPSOBA Le Bobolais, merci pour ton adresse à mon égard. J’ai bien compris tout ce que tu as relaté et aussi le degré de ta bravoure car seul Dieu, tu craints.

    Mais mon ami que dit la Bible sur la peur ? Elle mentionne deux sortes de peur :

    - La première est bénéfique et doit être encouragée car elle est la crainte de l’Éternel. Cette crainte n’implique pas forcément la peur, mais est plutôt une crainte révérencieuse en Dieu pour sa puissance et sa gloire. Elle implique cependant aussi un respect approprié pour sa fureur et sa colère. Autrement dit, la crainte de l’Éternel est une reconnaissance totale de tout ce qu’il est, qui se développe par la connaissance de Dieu et de ses attributs. A cet effet les Psaumes 111.10, Proverbes 1.7, Proverbes 19.23, Proverbes 14.27 et Proverbes 14.26 nous édifient en la matière.

    - La deuxième peur elle, est destructrice mais doit être surmontée. Et là-dessus la Bible qui parle de l’histoire des hommes, où elle fait état de ce sentiment très humain qu’est la peur. L’homme biblique connaît la peur, comme les autres, devant un déploiement de forces hostiles, devant les pièges de la nuit, devant l’inconnu ou les menaces du mal quel qu’il soit. Et la Bible cite le cas d’Abraham qui a dû livrer bataille pour libérer Loth, son neveu, pris en otage par des ennemis : "Ne crains pas, c’est moi ton bouclier" (Gn 15,1). Isaac est réconforté de la même manière dans le conflit qui l’oppose aux Philistins à propos de puits d’eaux vives : "Je suis le Dieu d’Abraham, ton père, ne crains pas car je suis avec toi" (Gn 26,24).

    Mon ami, et maintenant que dit le Coran sur la peur ? Le Coran dit : ‘’En général les Hommes ont peur, surtout de la mort pour des raisons majeures’’ :

    1/- Parce qu’ils pensent que la mort, elle-même, est une expérience difficile et douloureuse.
    2/- Parce qu’ils vont perdre les valeurs matérielles et morales qu’ils possèdent.
    3/- Parce qu‘ils ne savent pas exactement ce qu’il va arriver après la mort ou ils pensent qu’ils y auront des mauvaises choses.

    Et Allahu a dit : al-Baqarah 2/277 Ceux qui ont la foi, ont fait de bonnes œuvres, accompli la Salat et acquitté la Zakat auront certes leur récompense auprès de leur Seigneur. Pas de crainte pour eux, et ils ne seront point affligés”, et ensuite al-Ahqaf 46/13 ‘’Ceux qui disent : Notre Seigneur est Allah et qui ensuite se tiennent sur le droit chemin. Ils ne doivent avoir aucune crainte et ne seront point affligés”. Et la Sourate 3 verset 175 nous dit : "C’est le Diable qui vous fait peur de ses adhérents. N’ayez donc pas peur d’eux. Mais ayez peur de Moi, si vous êtes croyants".

    CONCLUSION : Mon cher Achille De TAPSOBA Le Bobolais, tu mens comme tu respires ! Tu as peur comme tout le monde des Hommes car c’est un sentiment humain et naturel. Ne nous trompe pas sur la toile. Ce qui m’indispose, c’est que mon ami et promo KA a acheté et endossé la dispute entre toi et le Webmaster de lefaso.net  !

    Par Kôrô Yamyélé

  • Tu es très Honnête, nous allons nous battre pour qu’on puisse te gracier et te réhabiliter grâce à Dieu !

  • Merci Adjdt Nion d’aider le peuple burkinabè à connaître la vérité. Les autres doivent emboiter le pas de ce brave commando, digne fils du Faso. Le cheval laisse l’âne courir, et tôt ou tard la vérité rattrapera le mensonge. Ce sont les avocats de la défense qui endoctrinent les accusés pour qu’ils nient les faits qui leur sont reprochés. Dans aucune culture au BF on éduque par le mensonge. De grâce, dites la vérité pour que nous gagnons en temps afin que nos morts se reposent en paix.

  • NION fait la fierté des burkinabé. Les hommes intègres. Il s’est assumé. Un homme, ce n’est pas celui qui a des couilles aussi grosses qu’une brique, mais celui qui s’est prendre ses responsabilités. Vous voyez, c’est les mêmes tic-tac que Blaise avais faite à son temps le 15 octobre 1987. Lui, il dormait. Il a été mis devant les faits accomplis.Pourtant , c’est lui a qui le coup a profité. Il prend le pouvoir et il tue et terrorise le peuple pendant 27 ans. Aujourd’hui, Diendéré se dit avoir assumé un coup fait par les hommes du rang. Et tout gaillardement et, avec des manches qui ne sont pas à sa mesure vient assumer. Vraiment, quelle honte ! Voilà comment les gradés poussent les subalternes à commettre des gaffes et se réfugient dans l’irresponsabilité pour gérer le pouvoir par le terrorisme et la spoliation. C’est dommage ! Ce ne sont pas des hommes. Ce n’est que des faux types avec une honte bue s’invitent dans la gestion du pouvoir pour finir par changer enfin de nationalité et se prévaloir ailleurs. Imaginons un peu si le coup avait réussi. On avait un Gilbert Diendéré président, Djibril Bassolet numéro 2 et Bamba et autres à la baguette. Ils allaient encore tuer comme ils a ont l’habitude. En ce cas, c’est les autres qui avaient tort. Dieu a béni le Burkina et ceux qui voudront frauduleusement s’introduire dans nos rang ne passeront pas. Vive le Burkina libre et fière.

  • Monsieur Achille DE TAPSOBA, la description de votre personnalité m’ a encore donné beaucoup à réfléchir . Restez ainsi car DIEU le tout puissant veillera sur vous. Ne faites jamais la politique car SARTRE disait que la politique salit les mains d’où son oeuvre les mains sales mais dites au maximum la vérité car un proverbe de ce nous qu’il faut mieux dire la vérité et dormir le ventre creux que de mentir pour avoir le ventre plein.

  • Bonjour à tous.
    D’un NION, ça ne me surprend pas ! Rappelez-vous de Nion Babou. Il aurait dit à François Compaoré, le regardant les yeux dans le yeux : "celui qui a tué Norbert Zongo n’a pas rendu service au Président Blaise Compaoré."...
    Ce sont les militaires sans dignité (comme Gilbert Diendéré) qui renient leurs actes.
    Dieu bénisse les dignes fils du Burkina ! Amen !

  • Une faute reconnue est à moitié pardonnée.Tu n’as fais que executer un ordre émanant d’un supérieur hiérarchique.Il est responsable de l’ordre qu’il donne .Puisse la justice être plus clémente . Fierté de la famille

  • La vérité, comme le travail ,libère ,affranchi et honore ! Merci au soldat Nion . Le peuple insurgé attend toute la vérité sur ce coup d’État et nous espérons que ceux qui sont prévenus suivront la voie de Nion en disant exactement ce que chacun a eu à faire, c’est le seul lieu avant celui de Dieu où vous avez l’occasion de vous défendre de ce qu’on vous accuse ,rappelez vous que c’est déjà une grâce parce que d’autres de vos supérieurs et même de subalternes n’ont pas eu cette grâce au temps du CNEC avec toujours comme chef ce même Diendéré.

  • L’adjudant Jean Florent Nion, mes respects ! Vous êtes un vrai Soldat : Car la discipline, la sincérité, et l’intelligence, et autres, sont les qualités d’un bon militaire, et doivent être mis en avant pour le sens de l’honneur, la probité, le professionnalisme et le comportement dont vous venez de le prouver devant vos juges et les avocats. Vous aviez prouvé avec franchise aux parents des victimes, et à votre peuple que tout manquement à ses règles d’un bon militaire, doit être sanctionné selon la gravité des faits.

    Adjudant Nion, vous venez sans le savoir confirmer l’adage populaire qui dit : ‘’’Les enfants savent monter, mais ils ne savent pas descendre.’’’ Quand vos supérieurs dits généraux en carton avec des épaulettes bardés, montaient, et se croyaient des dieux sur terre, et se pavanaient a la tête d’une horde de tueurs au nom du RSP, et tuaient qui ils veulent, là où ils veulent, ils ne pouvaient pas discerner l’esprit qui les animait qu’un jour ils descendront dans les mensonges pour sauver leur peau. Un vrai soldat qui jure de servir avec loyauté sa patrie ne ment pas. Adjudant Nion, tes supérieurs mutins ne sont pas dignes d’êtres militaires, la seule solution est de condamner les vrais coupables et les dégradés a vie. Quelle image ces voyous donnent à l’armée Burkinabé ?Libérer les vrais coupables et les laisser dans l’armée est de mettre le pays en grand danger.

  • C’est bien évident que ce n’était guère facile pour l’adjudant NION de reconnaître ne serait-ce qu’en partie les faits qui lui sont reprochés, étant donné les conséquences qui pourraient en découler. Puisse Dieu, le juste Juge, toucher le cœur des uns et des autres, afin que la lumière soit faite, et que l’esprit de réconciliation anime le cœur de chaque burkinabé. Le juste vivra par la foi !

  • La vérité va se savoir. Nous ne sommes qu’au début du procès et il y a plus 100 personnes qui vont passer. Et chacun donnera sa version des faits. Suiver le film jusqu’à la fin avant tout propos

  • Mon ami et promo Kôrô yamyélé, quand je défends une personne, c’est que je connais son idéale, et Achille de Tapsoba le Bobolais mais l’homme de Kossodo si on peut le dire, ne se cache pas, Il est comme SOME qui n’est pas a ignoré dans notre pays, ou notre jeune Vérité No1, M.Guirma qui a quitté le forum : J’interviendrai pour ces personnes comme ce que j’ignorai comme tant d’autres que le message venait de Lefaso.net, car il y a tellement des imposteurs sur le web. Je ne jamais refuser de me mettre en cause, ou de trouver des causes extérieurs pour me dérober. Si je n’avais pas soulevé le problème pour avoir les éclaircissements du Dr. C.Paré, je resterai dans le doute que ce message adressé a notre ami Achille de Tapsoba ne venait pas vraiment de notre site préféré qui est Lefaso.net. J’ai toujours pris ta défense quand les dénigreurs s’acharnent sur toi pour ton idéal qui est de dire la vérité. Alors mon ami et promo Kôrô Yamyélé, je n’ai pas acheter cette bagarre, mais j’ai fait ce que un internaute de bonne foi doit le faire.

  • Soit ! Bravo à l’Adjdt NION pour sa franchise. Ceci est du "burkindloom", c’est-à-dire, être responsable de ses actes, même négatifs et, surtout les assumer quelles qu’en seront les conséquences. Cependant, il y aura lieu de relever ici que "le Droit est bête dans son essence". Il prévoit toutes les choses avec leurs contraires. Pis ! Il est aveugle et tordu dans ses applications. Ce qui nous permet de dire que : "même si les vérités (partielles peut-être) par lui dites méritent de retenir à son avantage des circonstances atténuantes par rapport à ceux qui, ayant posé les actes répréhensibles à eux reprochés, malgré leur plausibilité refusent de reconnaître les faits, pour le simple fait d’y avoir participé à la chose (malgré lui à l’écouter), l’Adjdt NION ne serait pas du tout absout. Ne serait-ce que pour la collégialité corporative dont il a été tenu en faisant partie des acteurs effectifs des faits comme il l’a avancé, sera sanctionné. Le souci qu’on devra avoir, c’est la sécurité de celui-ci au sein de la MACA après sa déposition devant le Tribunal si celui-ci ne prend pas les dispositions idoines pour le protéger car, avec les confrontations entre les Prévenus qui ne manqueront pas au fil de l’évolution du procès, il n’est pas exclu qu’il sorte encore des "inconnus négatifs pour les fomentateurs du Coup d’Etat". Ce qui serait bien dangereux pour ces derniers. Et comme l’on les connait, rien n’exclura que des actions soient par ces derniers, engagés contre lui. Au Tribunal et au Parquet, représentant la Loi en tiennent compte et prennent des dispositions de protection. Nous espérons être compris.

  • On dirait que la boite noire de BC ne va pas tenir, ce n’est que le debut du commencement, si l on s entient aux multiples crimes de sang qi ont endeuille nos familles dpi feu le Capitain TS, Golf, est ce qil n etait pas mieux pour toi de prendre la tangente com ton mentor ou bien tu as pense qe tu avais indefinenement la maitrise des GI du camp naaba koom. Je suis convaincu qe tu n es pas reste pour servir le peuple burkinabe, mais peut etre pour une derniere chance qe le bon dieu pouvait t accorder. MAIS HELAS, TON BATEAU EST ENTRAIN DE CHAVIRER

  • Mon ami et promo Kôrô yamyélé, quand je défends une personne, c’est que je connais son idéale, et Achille de Tapsoba le Bobolais mais l’homme de Kossodo si on peut le dire, ne se cache pas, Il est comme SOME qui n’est pas a ignoré dans notre pays, ou notre jeune Vérité No1, M.Guirma qui a quitté le forum : J’interviendrai pour ces personnes comme ce que j’ignorai comme tant d’autres que le message venait de Lefaso.net, car il y a tellement des imposteurs sur le web. Je ne jamais refuser de me mettre en cause, ou de trouver des causes extérieurs pour me dérober. Si je n’avais pas soulevé le problème pour avoir les éclaircissements du Dr. C.Paré, je resterai dans le doute que ce message adressé a notre ami Achille de Tapsoba ne venait pas vraiment de notre site préféré qui est Lefaso.net. J’ai toujours pris ta défense quand les dénigreurs s’acharnent sur toi pour ton idéal qui est de dire la vérité. Alors mon ami et promo Kôrô Yamyélé, je n’ai pas acheter cette bagarre, mais j’ai fait ce que un internaute de bonne foi doit le faire.

  • Félicitation Monsieur NION à l’image de ton frère BABOU. Te voila libre moralement, physiquement et spirituellement. Que le seigneur veille sur toi et ta famille. Tu es et restera un BURKINDI.

  • Voici un homme qui s’assume. C’est ça être responsable. Des sous officiers qui de leur propre grè font un coup d’Etat s’avére presqu’impossible. Les vrais hommes assument leurs actes ; quite à demander pardon. Nion à tracè le chemin et on demande aux autres de suivre.

  • Mon ami et promo Kôrô yamyélé, quand je défends une personne, c’est que je connais son idéale, et Achille de Tapsoba ne se cache pas, Il fait partie des internautes de bonne foi. Je me suis intervenu car j’ignorai comme tant d’autres que le message venait de Lefaso.net, car il y a tellement des imposteurs sur le web. Je ne jamais refuser de me mettre en cause, ou de trouver des causes extérieurs pour me dérober. Si je n’avais pas soulevé le problème pour avoir les éclaircissements du Dr. C.Paré, je resterai dans le doute que ce message adressé à notre ami Achille de Tapsoba ne venait pas vraiment de notre site préféré qui est Lefaso.net. J’ai toujours pris ta défense quand les dénigreurs s’acharnent sur toi pour ton idéal qui est de dire la vérité. Alors mon ami et promo Kôrô Yamyélé, je n’ai pas acheté cette bagarre, mais j’ai fait ce que un internaute de bonne foi doit faire.

  • Mon ami Kôrô Yamyélé, je n’aurai jamais peur de toi ni une autre personne(Saint Blaise, Saint François, Saint Gilbert ou "ange" Djibril, Saint Roch) de dire la vérité car ils sont mortels comme moi. Je ne mentirai pas devant Dieu pour faire plaisir à aucun homme. Je tiendrai toujours un langage de vérité devant les politiciens quitte à me couper la tête. J’ai reçu plusieurs fois ce même messager du Webmaster de faso.net l’an passé sans que je sois supprimé du forum de faso.net. Ma contribution sera toujours publiée sur faso.net parce que je suis un grand lecteur et un citoyen libre de mes pensées et honnête (sans antécédent judiciaire). Beaucoup de personnes me lisent et m’envoient des félicitations pour ma participation active et positive sur le Forum. J’ai écrit à Blaise Compaoré le plus craint un article intitulé "Pourquoi vendre notre constitution" publié le 16 Octobre 2014 sur faso.net quelques jours avant l’insurrection populaire pour le prévenir de ne pas réviser l’A37 sinon il s’expose un départ précipité du pouvoir. Vérifiez Mr Cyriaque de faso.net les articles d’Octobre 2014 et il a donné un mail de félicitations dans ma boite. . J’ai prié au Seigneur que sa VOLONTÉ soit faite. Ma lutte contre la mal gouvernance et l’impunité de Blaise a bien payé Blaise a été pitoyablement chassé du pouvoir sur la pointe des pieds .Je suis un mélange pur de THOM SANK et de NORBERT ZONGO qui m’ont appris que la lutte paie. On ne construit pas une Nation FORTE dans l’impunité et dans le mensonge. Je refuse de fréquenter des politiciens qui endoctrinent subtilement et instrumentalisent la jeunesse à cause des billets de 5000f ou 10 000f. Je n’ai jamais eu de carte d’un parti (MPP, CDP, UPC, NAFA...). Je ne mangerai jamais dans la main d’un politicien qui est prêt à rouler le Peuple dans la farine. Je ne suis pas un marginalisé qu’on peut manipuler facilement

    Je suis sûr que le BURKINA toujours béni de DIEU réussira son ascension avec les hommes bosseurs(Braves paysans, Braves fonctionnaires, Braves FDS) dans la JUSTICE et la SINCÉRITÉ. Ceux qui pensent que le BURKINA échouera pour se remplir les comptes bancaires ont fait chou blanc bingo. Étant père d’une fille, je combattrai énergiquement les potentiels destructeurs de ce beau pays. Nos ancêtres nous ont légué un bon pays et en retour, nous avons le devoir de transmettre un BURKINA PAISIBLE PLUS PROSPÈRE ET PLUS ÉQUITABLE A NOS ENFANTS.Personne ne détruira notre Chère Nation pour ses intérêts égoïstes même s’il a perdu le pouvoir et son luxe en plein midi. Je prie mon SEIGNEUR chaque jour pour un BURKINA MEILLEUR. Les hommes forts sont cachés à Abidjan à cause de la JUSTICE.

    J’aime chaleureusement notre Cher BURKINA qui se développe grâce au fruit du travail. Il y a des GRANDS HOMMES qui bossent dur pour le BIEN ÊTRE des BURKINABES. Vaillants travailleurs du BURKINA,soyez bénis au Nom du SEIGNEUR

    Kôrô Yamyélé, je te lance une visite guidée dans ma ferme de dindons et de bœufs dans la belle cité de Bobo cela pourra te donner des idées que seul le travail rend l’homme libre. Remues ta langue 77x7 avant de parler. Je souhaite que tu apportes un plus pour le développement du BURKINA par des bonnes idées. Faut changer selon mes amis ivoiriens.
    Amicalement.

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS. AMEN

    Achille De TAPSOBA Le Bobolais

  • Nion, suis fier de toi, quelque soit le verdict tu as eu l’occasion de dire ta part de vérité et t’assumer. Il vaut mieux de dire la verité et mourir que de mentir et se faire tuer par la suite. Paix sur toi. C’est ca être un homme. Pour ma part je demande au tribunal de saisir l’occasion pour faire un proces historique. De montrer au peuple et à tous qu’un procès tient aussi lieu de cours d’instruction civique. Bravo Jonh !

  • - Achille De TAPSOBA, vanité, que de vanité, rien que la vanité ! Est-ce que tu as déjà vu mes pectoraux et mes biceps pour estimer le temps que tu restera debout face à moi ?

    - Mon ami et promo KA, si toi tu ne me défends pas, je ne vois pas qui va le faire. C’est même une obligation fraternelle pour toi de défendre ma cause !

    Par Kôrô Yamyélé

  • ah Seigneur Dieu j espère qu il n y a pas confusion chez beaucoup d internautes ;de la vérité et de ce qu ils veulent entendre qui certes est logique et fort probable mais qui doit être établi sans passion par les juges sans tomber dans le piégé de diverses manipulations de subtils avocats !

  • ah Seigneur Dieu j espère qu il n y a pas confusion chez beaucoup d internautes ;de la vérité et de ce qu ils veulent entendre qui certes est logique et fort probable mais qui doit être établi sans passion par les juges sans tomber dans le piégé de diverses manipulations de subtils avocats !

  • Que le tout puissant Dieu protège notre nation

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch : La contre-attaque des avocats du colonel-major Kiéré
“J’ai failli (...). J’ai été trahi”, soupire le Colonel Major Boureima Kiéré sous les assauts de Maitres Somé et Farama
Procès du putsch de 2015 : Ces déclarations qui ne sont pas passées inaperçues
Procès du coup d’Etat : Le colonel-major Boureima Kiéré et les 160 millions de Diendéré
« Je n’avais aucun grief contre la Transition, mon souci c’était la survie du RSP », tempère le Colonel-major Boureima Kiéré
Arrivée de Yacouba Isaac Zida au pouvoir : Le colonel-major Boureima Kiéré explique le scénario
Procès du coup d’Etat : Les confessions du colonel-major Boureima Kiéré
Procès du coup d’Etat : Le commandant Korogo maintient qu’il n’était qu’un médiateur
Procès du putsch manqué : Le Commandant Abdoul Aziz Korogo dans la position de la « galette »
Putsch manqué : « Si on était dans l’optique de l’affrontement, on n’aurait pas eu besoin de mercenaires pour ça » (Abdoul Aziz Korogo)
Procès du putsch manqué : « Dans ces genres de situation, il ne faut pas jouer au Rambo, sinon… », Commandant Abdoul Aziz Korogo
Putsch manqué : "Le RSP n’est pas une milice ; il a été créé par décret présidentiel. Dans une république, le président ne créé pas de milice" (Abdoul Aziz Korogo)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés