Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Accès sécurisé des femmes à la terre : Le Groupe de recherche et d’action sur le foncier en fait son cheval de bataille

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima • mardi 3 juillet 2018 à 12h00min
Accès sécurisé des femmes à la terre : Le Groupe de recherche et d’action sur le foncier en fait son cheval de bataille

Le Groupe de recherche et d’action sur le foncier (GRAF) veut promouvoir un accès sécurisé à la terre pour les femmes. Pour cela, il a élaboré un guide qui va permettre garantir ce droit des femmes sur toute l’étendue du territoire national. Le contenu de ce document a fait l’objet d’un atelier qui a réuni plusieurs acteurs à Ouagadougou.

Tiarako est un village de la commune de Satiri. Dans cette localité située à l’Ouest du Burkina, les femmes n’avaient pas accès à la terre pour les activités agricoles. Il est de notoriété publique que l’homme, chef de famille, est propriétaire des exploitations familiales.

Pour réparer cette injustice, le GRAF et son partenaire Think Thank TMG Research ont entrepris des études sur le terrain. « Cette recherche accompagnante a permis, à la suite d’une série d’études et d’ateliers multi-acteurs, de mettre en œuvre une Recherche action participative (RAP) pour un accès sécurisé des femmes à la terre à Tiarako », expliquent les initiateurs.

Grâce aux campagnes de d’information et de sensibilisation, 229 femmes bénéficient individuellement ou collectivement d’un accès sécurisé à la terre. L’expérience de Tiarako a accouché d’un guide méthodologique qui récapitule toute la démarche effectuée.

Enrichir le guide

Pour partager le contenu du document et recueillir leurs avis, le GRAF a réuni des acteurs dont les structures interviennent dans le processus. « Pour partager, enrichir et définir, avec les parties prenantes, une stratégie d’appropriation et de diffusion de ce guide, le GRAF et TMG a convié des agents de structures, projets et programmes actifs sur les questions foncières et la gestion durable des terres », ont précisé les organisateurs.

Le Guide énumère sept grands principes qui vont d’une quantification de l’espace existant à l’accessibilité des actes de sécurisation foncière (contenu maitrisé par les acteurs locaux, coût accessible, etc.).
Il est aussi préconisé l’identification des inquiétudes et appréhensions des acteurs notamment les chefs d’exploitation sur la conduite du processus de sécurisation et sa finalité, l’indentification des points de désaccord ou de réserve et la mise en confiance des parties prenantes.

Douze étapes ont également identifiées par le document. De l’information/sensibilisation à la tenue régulière d’un bilan sur le respect des engagements pris par les différentes parties. Des enquêtes socio-foncières, le recensement des chefs d’exploitants participants sont également identifiées. Ce Guide se veut donc un document de référence pour garantir aux femmes un accès sécurisé à la terre au Burkina Faso.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Conseil Supérieur de la Magistrature : Les conclusions des travaux de la première session ordinaire de l’année 2018
Hausse du prix du carburant : La CCVC en grève de 24h le 29 novembre 2018
Ouagadougou : Le maire met en garde les personnes qui s’adonnent à des acrobaties sur l’échangeur du Nord
8 mars 2019 : Le motif de pagne tissé de Nathalia Nikiéma désigné pagne officiel au Burkina
Assises nationales de l’Eglise-famille de Dieu du Burkina : Les Communautés chrétiennes de base au cœur des échanges
Commune de Ouagadougou : Bientôt l’énergie solaire à grande échelle
Violences faites aux femmes : 72 heures de regards croisés sur un phénomène qui « tue en silence »
Ouagadougou : L’échangeur du Nord officiellement ouvert à la circulation
Session ordinaire du CONAPGenre : Pour mieux appréhender le concept de budgétisation sensible au genre
Education bilingue au Burkina : Les acteurs s’accordent sur la nécessité d’adopter une formule unique
Hausse du prix du carburant au Burkina : Le MPP solidaire du gouvernement
Accord sur la facilitation des échanges : Le secteur privé en atelier de renforcement des capacités
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés