Énergies renouvelables au Burkina : Un atelier national de plaidoyer pour améliorer la qualité des équipements

LEFASO.NET | Par Yvette Zongo • mardi 3 juillet 2018 à 11h40min

Ce mardi 3 juillet 2018, à Ouagadougou, s’est ouvert un atelier national de plaidoyer sur la qualité des équipements auprès des acteurs du secteur privé intervenant dans le domaine des énergies renouvelables. Pendant deux jours, les acteurs dudit secteur échangeront sur les voies et moyens pour satisfaire les besoins des populations en équipements et produits de qualité en énergies renouvelables. Cet atelier est l’œuvre de l’Association de la gestion des ressources naturelles et de la faune de la Comoé-Léraba (AGEREF/CL), du Centre écologique Albert-Schweitzer (CEAS) du Burkina, de l’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES) de Dédougou, etc. L’activité s’inscrit dans le cadre du programme « Voix pour le changement ». Toutefois, il faut rappeler que ce programme est coordonné par l’Organisation néerlandaise de développement (SNV).

Énergies renouvelables au Burkina : Un atelier national de plaidoyer pour améliorer la qualité des équipements

Les 3 et 4 juillet 2018 se tient, à Ouagadougou, un atelier national de plaidoyer sur la qualité des équipements auprès des acteurs du secteur privé intervenant dans le domaine des énergies renouvelables au Burkina Faso. L’objectif général de cet atelier est de susciter la création d’une synergie entre les acteurs privés en vue de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’offre de services en énergies renouvelables au Burkina Faso. En clair, il s’agira de présenter les objectifs et les actions déjà menées afin d’améliorer le plaidoyer de l’accès des ménages aux services d’énergies renouvelables de qualité ;présenter la stratégie de régulation et du contrôle de l’importation et du marché des dits produits ; identifier les actions conjointes et enfin mettre en place un comité de réflexion pour la mise en place d’une organisation des acteurs concernés.

Les partenaires de l’atelier national de plaidoyer

Pour le secrétaire exécutif de l’Association de gestion des ressources naturelles et de faune de la Comoé-Léraba (AGEREF/CL), Mamadou Karama, cet atelier a été organisé afin de trouver des voies et moyens pour satisfaire les besoins des populations en énergies renouvelables et rendre disponibles les équipements et produits de qualité sur le marché. Et cela ne peut se faire sans la collaboration et les apports des acteurs concernés, souligne-t-il. « C’est donc ensemble que nous allons trouver des voies et moyens pour répondre aux besoins de nos vaillantes populations en énergies renouvelables », précise-t-il, en souhaitant des échanges fructueux pour cet atelier national.

Résultats attendus

M. Tou Fossène, membre de l’AGEREFCL

Selon Fossène Tou, membre de l’AGEREF/CL, plusieurs résultats sont attendus des participants au terme de cet atelier. Ces résultats sont entre autres « la présentation des objectifs et des preuves pour l’amélioration du plaidoyer de l’accès des ménages aux services des énergies renouvelables de qualité, la connaissance de la stratégie de régulation et du contrôle de l’importation et du marché des produits et l’identification des préoccupations des participants sur la qualité des dits services ».

À cela s’ajoute la production d’un rapport reprenant les principales conclusions et recommandations, ainsi qu’une feuille de route, a-t-il notifié. Pour Fossène Tou, ces résultats ci-dessus cités, permettront de faire un plaidoyer pour une meilleure qualité des produits et des services en énergies renouvelables.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 3 juillet à 17:55, par Yeral Dicko En réponse à : Énergies renouvelables au Burkina : Un atelier national de plaidoyer pour améliorer la qualité des équipements

    Bonjour Monsieurs les organisateurs,
    Je vous félicite sincèrement pour tant d’efforts déployer dans le sens de la sensibilisation et du plaidoyer en ce qui concerne l’utilisation des énergies renouvelable, aussi je déplore le fait que nous qui sommes membres signataires de la coalition des OSCs pour le plaidoyer à la Promotion des Énergies Renouvelables et l’Accès à l’énergie Durable au Burkina Faso( CNPDER-BF) ne soyons pas conviés a cette importante rencontre.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 10:28, par SOMDA Georges En réponse à : Énergies renouvelables au Burkina : Un atelier national de plaidoyer pour améliorer la qualité des équipements

    Est-ce que l’ANEREE (l’Agence Nationale des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique) qui est la structure étatique chargée d’assainir le secteur des énergies renouvelables, entre autres par la certification de la qualité des connaissances (Installateurs), de la qualité des équipements de production des énergies, ainsi que les normes de consommation énergétique de tout type d’équipement électrique, est-ce que cette structure a été conviée à votre rencontre pour faire une communication sur leurs travaux ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet à 14:00, par SANOU Dieudonné En réponse à : Énergies renouvelables au Burkina : Un atelier national de plaidoyer pour améliorer la qualité des équipements

    Bonjour M. Yeral Dicko. Votre analyse est juste et votre plainte fondée. Mais je me permets de réagir à votre commentaire pour vous expliquer pourquoi toutes les OSC membres de la Coalition CNPDER BF et signataires de la charte n’ont pas été conviées. L’atelier a été organisée par AGEREF CL membre de la coalition dans le cadre d’un projet en cours d’exécution et à budget limité. AGEREF a donc identifié les acteurs clés en lien avec le sujet à savoir la certification des produits et services d’énergie renouvelable, notamment les privés. Elle a aussi associé des OSCs partenaires directs du projets comme OCADES Dédougou et le CEAS Burkina toutes signataires de la charte. Pour des raisons financières, toutes les OSC membres de la coalition n’ont pas été invitée. Seul un représentant de la coalition à savoir VARENA Asso a été convié au nom de la coalition. Voici l’explication. Cela est une interpellation à l’endroit du groupe d’expert de la coalition CNPDER pour qu’il réfléchisse à des stratégies pour associer systématiquement tous les membres de la coalition aux concertations organisées par les OSC .
    Par SANOU Dieudonné/OCADES CARITAS Dédougou
    Membre du groupe d’Expert de la coalition CNPDER BF

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés