Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Procès du putsch : Le sergent Poda Stanislas accable Yacouba Isaac Zida

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • mardi 3 juillet 2018 à 11h30min
Procès du putsch : Le sergent Poda Stanislas accable Yacouba Isaac Zida

Et de deux. Le procès du putsch de septembre 2015 avance petit à petit du côté de la salle de Banquets de Ouaga 2000. Après l’interrogatoire du sergent-chef Zerbo Laoko Mohamed sur trois jours (vendredi, samedi et lundi matin), c’était autour du sergent Poda Ollo Stanislas Silvère de passer à la barre. Contrairement à son prédécesseur, il a quasiment nié en bloc les contenus des procès-verbaux rédigés lors de son audition devant le juge d’instruction.

« Je m’incline devant la mémoire des victimes. Mais, je ne reconnais pas avoir tué, frappé ou blessé quelqu’un. Si le parquet a des preuves palpables, qu’il les présente ». Stoïque, le sergent-chef Zerbo Laoko Mohamed le fut jusqu’à la fin de son interrogatoire où il a été cuisiné par le parquet militaire et les avocats de la partie civile. Il lui arrivait aussi de durcir presque le ton face à certains propos notamment de Me Séraphin Somé qui insinuait que son récit était « un film de mauvaise qualité malgré son niveau d’instruction appréciable ». « C’est moi qui était sur le terrain, qui ait vu ce qui s’est passé et qui sait ce que j’ai fait. Il ne faudrait pas que la partie civile m’amène à faire la danse qu’elle veut », a-t-il lancé.

Des civils armés appréhendés ?

Pour le parquet militaire et les avocats des parties civiles, le client de Me Idrissa Badini au cours de la présente audience a apporté de nouveaux éléments qui ne figurent pas dans les PV d’audition qu’il aurait pourtant signés « sans contrainte, sans menace ». Ces nouveaux éléments, selon eux, pouvaient le décharger devant la police judiciaire, le juge d’instruction et la Chambre de contrôle. L’avocat de l’accusé ne le voit pas du même œil car pour lui, les procès-verbaux des auditions ne sont que des résumés et transcriptions qui ne reflètent pas toujours la vérité.

Quels sont ces éléments nouveaux ? Dans son récit, l’accusé a glissé des faits concernant l’arrestation par son équipe d’un civil dans les environs du SIAO, qui détenait un P.A 9 millimètre, vêtu d’un T-shirt du Balai Citoyen. Il y aurait eu également l’arrestation de trois individus remis à une équipe de patrouille de la police après qu’ils eurent tenté de dissuader des commerçants d’ouvrir leurs magasins dans le quartier Gounghin. Et à en croire le sergent-chef, ces individus ont avoué avoir reçu chacun la somme de 2000 F CFA d’OSC pour accomplir leur mission.

Le Général Zida s’invite au procès

S’il y a bien un nom qui a été régulièrement cité dans l’audition du sergent-chef Zerbo, c’est bien celui du sergent Poda Ollo Stanislas. Ce sous-officier, rappelons-le, purge déjà une peine de 17 ans dans l’attaque de la poudrière de Yimdi, après avoir été relaxé dans l’affaire Madi Ouédraogo et 28 autres. Dans le cadre du putsch, où il est poursuivi pour attentat à la sûreté de l’Etat, coups et blessures volontaires et dégradation volontaire aggravée de biens, notons qu’il avait pris la poudre d’escampette, lui et le sergent-chef Zerbo, le 30 septembre 2015, en direction de la Côte d’Ivoire en passant par Léo. Deuxième accusé appelé à la barre, l’homme a nié en bloc les passages des Procès-verbaux de ses auditions.

Fait nouveau, il a cité à plusieurs reprises le Général Yacouba Isaac Zida, premier ministre de la Transition au moment du coup d’Etat. A l’en croire, le Général Zida, membre de l’ex-régiment de sécurité présidentielle a tenté de corrompre une frange des éléments du corps pour qu’ils assassinent le Général Gilbert Diendéré et bien d’autres officiers comme le Colonel Boureima Kéré. D’ailleurs, selon son récit, les soldats qui auraient mordu à l’hameçon ont été arrêté le 29 juin 2015 au niveau du monument des martyrs et sanctionnés par la hiérarchie militaire.

A lire aussi : Sergent-chef Laoko Mohamed Zerbo : « Je n’ai pas reçu la formation de vérifier les ordres avant de les exécuter »

Des armes, de la drogue et de fortes sommes d’argent auraient été saisies. L’inculpé continuera plus loin en dénonçant un supposé plan du Général Zida qui voulait prendre le pouvoir entre septembre et octobre et installer des cellules du mouvement Balai citoyen dans les 45 provinces du pays. Il a confié avoir voulu tout dire au juge d’instruction sur cette affaire mais il aurait été stoppé dans son élan. « Il m’a dit qu’il n’est pas là pour cela », a-t-il déploré.

Si pour l’avocat de la partie civile, Pierre Yanogo, l’accusé doit s’en tenir aux faits qui lui sont reprochés, Me Prosper Farama estime que si les faits racontés par l’accusé méritent une information judiciaire, alors que tout soit mis en œuvre pour entendre le Général Zida. Qu’à cela ne tienne, le procureur s’interroge. « Tout ce que vous venez de dire peut-il justifier un coup d’Etat ? ». Et l’accusé d’insister « Je n’ai pas fait de coup d’Etat. Je ne sais pas ».

Programme des auditions

Le prochain accusé à passer à la barre, demain 3 juillet est l’adjudant Nion Jean Florent Akowè, accusé d’attentat à la sûreté de l’Etat. Ainsi en a décidé le président du tribunal qui a déroulé le programme des audiences avec une liste de passage des cinq premiers accusés. Viendront après, les interrogatoires du Caporal Dah Sami et du soldat de première classe Ly Amadou. Les horaires des audiences sont également connus. Du lundi au mercredi de 9h à 17h avec une pause 1h30 (13h-14h30). Idem pour le vendredi. Le samedi, l’audience se tiendra de 9h à 14h. Les jours de repos sont donc les jeudi et dimanche.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Messages

  • HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Désolé, Mr Zida ne leur dit pas de faire le coup d’état le plus bête du monde.Mr Zida ne leur dit pas de tuer les enfants aux mains nues. Ils se sont laissés manipuler pour des intérêts égoïstes par la machine téléguidée à tuer des frères Compaoré Diendéré et "ange" Djibril qui ont peur de porter le chapeau. La stratégie trouvée en eux est de charger Mr Zida. Ils ont inventé une pile de mensonges pour l’accuser de tous les péchés. J’ai toujours répété que les grands braqueurs au comportement voyou(putschistes) ne vont pas s’assumer ils vont rejeter en bloc sur Mr Zida.Ils étalent leur lâcheté. Ils pensaient que le Rsp pouvait tout faire ce pays sans que personne ne lève la voix pour parler. Ils ont passé leurs carrières à tuer les enfants du pays sans avoir le moindre trophée sur le plan régional ou international. Voilà que les soldats tchadiens font la fierté de l’Afrique sur boko haram et les terroristes maliens. Ils ont été toujours à la solde de la famille Compaoré tuer pour tuer.

    Chers amis putschistes, assumez-vous entièrement soyez des garçons piles et ne mouillez pas.

    Chers juges, ne croyez pas un instant à leurs mensonges. Tout est faux. Appliquez sévèrement la loi qu’ils comprennent qu’on ne tue pas bêtement pour le pouvoir avec les armes du Brave Peuple. Le BURKINA est codifié par des règles.

    LA VÉRITÉ TRIOMPHERA SUR LE MAL OU L’IMPUNITÉ(le mensonge) UN JOUR

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA DÉMOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS

  • HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Monsieur Achilles de TAPSOBA, vos affirmations sont gratuites tant que justice n’est pas faite.
    Qu’est ce qui vous prouve que le vraies personnes ayant tiré n’était pas à la solde de X ?
    Nous voulons tous la justice. Peut être plus que vous qui n’avez pas perdu quelqu’un dans ces problèmes. Ce n’est pas pour autant que nous allons enflammer la toile avec des déclarations comme vous le faites.
    Il nous faut les vrais coupables ; qu’ils soient parmi les accusés ou pas.

  • Ce Pooda n est certainement pas né au sud ouest car les vrais peuples de cette région sont reconnus comme franc et honnêtes toujours et en tout temps. Celui là, je ne crois pas qu il soit né dans nos coutumes sacrés. Merci

  • Un putsch est justifié et même encouragé lorsqu’il s’agit de déloger des usurpateurs qui,par un coup de folie se sont emparés du pouvoir dans notre pays.C’est pourquoi il faut traduire le couple Zida/Kafando devant les tribunaux.L’acte posé par ces jeunes est un acte de résistance à saluer.Quant aux victimes innocentes,la transition en est la seule responsable.
    En français facile le gouvernement de la transition est issu du putsch des 30/31 octobre 2014 perpétré par la mafia Ougandaise, s’y opposer est un devoir patriotique./

  • Quittez là-bas oui Sidnaba. Que connais tu à l’honnêteté et à la franchise ? Qui es tu pour déjà juger et condamner des gens sur une histoire que tu ne maîtrise point.
    Si tu n’as aucune observation logique et constructive, c’est mieux de t’abstenir d’écrire des inepties sur le net.

    Chacun n’a qu’à observé la suite du jugement et s’abstenir de faire des commentaires bidons, et vide de sens.

    Merci.

  • Nous allons clouer le bec à certains politichiens ; aprés les deux mandats assurés de RMCK nous allons recupérer Zida pour Kosiam point barre .Tampis pour les jaloux.

  • Ils peuvent échapper pour les accusations de ce monde,mais je vous promet que le jour du dernier nul ne pourra échapper. Mercie

  • Vous soldats du RSP, vous pensez que les Magistrats sont bêtes et le peuple idiot, parce que ZIDA a été le seul patriote à pourvoir fermer le camp assassin,et vous déloger maintenant vous lui accusez de tout, méchants soldats répondez de votre coup d’état si vous êtes garçons !!!

  • Achille Tapsoba le bobolais, votre liste de victimes est bien courtes, il manque beaucoup de noms, n’oubliez pas que les exécutions de cet type on commencé en 1983, voici les noms que j’ai en tête, je sais qu’il y a d’autres noms que j’ai oublié :
    SOME YORIAN GABRIEL, NEZIEN BADEMBIE, DIDIER KIENDREBEOGO, MOUMOUNI OUEDRAOGO, MAURICE OUEDRAOGO, ADAMA OUEDRAOGO, BARNABE KABORE, MOUSSA KABORE, ISSA ANATOLE TIENDREBEOGO, Commandant AMADOU SAWADOGO..... ET PLUS

  • Timdoogo, il n’est pas interdit de rêver, continu tes rêves, c’est gratuit

  • le peuple n’est pas mouton comme ces individus.le service que le général ZIDA a rendu au BURKINA FASO DIEU SEUL peut le récompenser.vive zida.c’est parce que ZIDA a été l’acteur principal de la dissolution du rsp.celui qui joue avec zida nous verra en face.

  • zida sera président du Burkina après RMCK.VOUS VERREZ.ET C’est lui qui fera respecter le Burkina a l’extérieur.

  • Defendez vous au lié de raconter des bobaars.chacun va payer de ces actes.en citant Zida n’enlèvera rien

  • Avant de repondre a Tanga et Yako concernant leur myopie intello-cerebrale.
    1) De la generalite : les affirmations de ces soldats sont risibles, a la limite tres basses. Tous les Burkinabe, ayant suivi les peripeties et le denouement du coup d’Etat de Septembre 2015, savent que les acteurs principaux sont Diendere et Bassole. le fait de se retrouver a la barre et de tout nier en bloc et meme de tenter d’echaffauder un recit qui accable Zida dans cette affaire tient d’une malhonnetete qui tire son origine de la desinvolture que se permettent ces soldats. On retient, ainsi, a travers les affirmations de ces soldats qui n’ont ni egratigne Diendere, ni accable un personnage actif lors du coup, que la decision est prise de ne point reveler la verite lors de ce proces. Mieux, il a ete arrete de salir, une fois de plus, celui qui au regard des articles de presses publies il y a 3 ans, et qui ne se trouve pas sur le territoire (sachant ce que c’est et le risque encourru apres la dissolution du RSP) pourrait se preter aisement comme bouc-emissaire de toutes les derives de Septembre 2015. Cependant, nous savons tous que ni Bagoro, ni Loada, ni Kafando et ni Zida ne pouvaient etre des otages tout en etant les instigateurs principaux de ce coup d’Etat stupide (c’etait deja les elections). cette defence est donc infantile et les avocats qui s’y inscrivent, prescrivant a leurs clients cette ligne d’irresponsabilite devant le tribunal, conduisent leurs clients a une peine tres elevee.
    2) A Tanga : En opposant a l’ecrit de Achille de Tapsoba l’assertion se focalisant sur un tireur "a la solde de X", il ressort une mauvaise lecture non seulement de l’article suivant mais aussi un manque d’effort intellectuel dans l’analyse politique du Burkina car ce qui est juge, ce qui est sus-ecrit s’imbrique dans la realite que ni Zida, ni Kafando qui ne s’attendaient nullement a un coup d’Etat vu les elections qui etaient deja proches ne pouvaient ordonner des tirs a leur compte. cet etat de contingentement du coup d’Etat pour eux couple a leur manque de liberte et de leur impossibilite a communiquer avec l’exterieur ne pouvaient donc faire d’eux des donneurs d’ordre de tirs ou de pillage lors de ce coup d’Etat. S’il y a eu tirs alors les beneficiaires n’etaient que les conjures Diendere, Bassole et leur corrolairs Ivoiriens.
    3) A Yako : Tu parrais vraiment obnubiler par ta haine nee de la fin du regime Compaore. cet etat t’empeche de reflechir et de te poser les questions qu’il faut. Cela t’infantilise et c’est dommage que des enfants comme toi aient acces a un forum, a une discussion aussi serieuse que celle qui se deroule actuellement autour de ce proces. Tu affirmes que le coup d’etat est justifie car Zida et Kafando sont des usurpateurs. quelle faiblesse mentale et morale ! Retourne dans les rue du Burkina le 30 et 31 Octobre 2014 et tu comprendra que les usurpateurs ont du partir en catimini vers la Cote d’Ivoire et se faire naturaliser Ivoirien apres avoir regne pendant 27 ans.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch : La contre-attaque des avocats du colonel-major Kiéré
“J’ai failli (...). J’ai été trahi”, soupire le Colonel Major Boureima Kiéré sous les assauts de Maitres Somé et Farama
Procès du putsch de 2015 : Ces déclarations qui ne sont pas passées inaperçues
Procès du coup d’Etat : Le colonel-major Boureima Kiéré et les 160 millions de Diendéré
« Je n’avais aucun grief contre la Transition, mon souci c’était la survie du RSP », tempère le Colonel-major Boureima Kiéré
Arrivée de Yacouba Isaac Zida au pouvoir : Le colonel-major Boureima Kiéré explique le scénario
Procès du coup d’Etat : Les confessions du colonel-major Boureima Kiéré
Procès du coup d’Etat : Le commandant Korogo maintient qu’il n’était qu’un médiateur
Procès du putsch manqué : Le Commandant Abdoul Aziz Korogo dans la position de la « galette »
Putsch manqué : « Si on était dans l’optique de l’affrontement, on n’aurait pas eu besoin de mercenaires pour ça » (Abdoul Aziz Korogo)
Procès du putsch manqué : « Dans ces genres de situation, il ne faut pas jouer au Rambo, sinon… », Commandant Abdoul Aziz Korogo
Putsch manqué : "Le RSP n’est pas une milice ; il a été créé par décret présidentiel. Dans une république, le président ne créé pas de milice" (Abdoul Aziz Korogo)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés