Région du Nord : Des semences et des intrants distribués aux populations impactées par la mine de Karma

LEFASO.NET | Par Yann NIKIEMA • dimanche 1er juillet 2018 à 18h00min

À la faveur de la campagne agricole 2017-2018, la mine de Karma du groupe Endeavour Mining SA, a fait un don de semences et d’intrants aux populations impactées par le projet. C’était le vendredi 29 juin 2018 à Ouahigouya, au siège de la Chambre régionale d’agriculture du Nord.

Région du Nord : Des semences et des intrants distribués aux populations impactées par la mine de Karma

La mine de Karma du groupe Endeavour Mining, qui exploite la mine d’or de Namissiguima, a entrepris, depuis quelques années, d’accompagner les communautés des zones impactées par l’exploitation minière au Yatenga. Dans le cadre de la responsabilité sociale, cette entreprise minière a inscrit son activité industrielle dans le respect des standards internationaux dont le principe est de contribuer au développement local afin d’améliorer les conditions de vie des populations impactées. La remise des intrants et des semences pour la troisième année consécutive, contribue donc à aider les personnes affectées par le projet à restaurer leurs moyens de subsistance.

Des semences et des engrais au prorata des surfaces relocalisées

Pour cette année 2018, l’accompagnement des communautés se chiffre à 43 tonnes de semences (mil, sorgho) et 204 tonnes d’engrais (urée, NPK) qui sont à distribuer aux Personnes affectées par le projet (PAP). Ce geste, à en croire Jean-Paul Vancolbert, directeur des relations avec les communautés, vient s’ajouter à la compensation numéraire qui est payée (200 000 F CFA à l’hectare pendant 03 ans) à chaque propriétaire de terre relocalisée par la mine. D’un coût d’environ 120 millions de F CFA, ce don remis aux PAP des villages de Sanmtenga, Lougouri, Poédogo, Bagyalgo, Noogo est un coup de pouce aux producteurs en ce début de saison hivernale.

La cérémonie de remise officielle des intrants et des semences aux PAP des villages concernés a connu la présence des autorités locales, des représentants des communautés, des responsables de la cellule des relations communautaires de la mine. Achille Nana, agent technique d’agriculture de la zone de Namissiguima, a traduit la reconnaissance des responsables de l’agriculture pour ce geste qui vient à point nommé pour les bénéficiaires.

« Je salue la collaboration entre la mine et les services de l’agriculture qui permet de respecter, d’une part, les traditions locales en matière de culture, et d’autre part, de mettre à la disposition de chaque hectare de terre, 10 Kg de mil, 20 Kg de sorgho. Je vous souhaite de faire un bon usage de ce don, tout en respectant les paquets technologiques éprouvées à votre disposition », a dit M. Nana à l’endroit des bénéficiaires.

Alassane Ouédraogo, au nom du Comité de liaison et de suivi, s’est félicité de la réalisation des activités prévues par la mine en faveur des populations impactées. Il s’est réjoui de la prise en compte des préoccupations des populations des trois communes (Namissiguima, Oula et Ouahigouya) affectées par l’exploitation minière. Même sentiment chez Mahamadi Yerbanga, agriculteur et producteur maraîcher, qui dit être content de l’appui de la mine depuis deux ans, ce qui, de son entendement, lui a permis d’accroître ses rendements.

Une prise en compte de tous les villages pour trois ans

Au nom de la mine, Jean-Paul Vancolbert, directeur des relations avec les communautés à la mine, a souhaité une bonne saison hivernale aux producteurs. « La mine de Karma se met dans une perspective d’amélioration des conditions de vie des populations impactées », a soutenu Jean-Paul Vancolbert.

Il a rappelé que le programme de formation des producteurs semenciers, depuis 2015, avec la collaboration de la Direction régionale Nord de l’agriculture, sera soutenu et a permis du reste aux responsables de la mine de racheter la production des semences pour les remettre aux personnes affectées par le projet. L’occasion faisant le larron, M. Vancolbert a annoncé que l’accompagnement en semences et intrants s’étalera sur trois ans et s’étendra aux autres villages, à la grande satisfaction des représentants des populations.

Yann Nikièma
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés