7e édition des Journées nationales de la jeunesse : Le comité d’organisation apprête son arsenal pour « rétablir la paix »

LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki • dimanche 1er juillet 2018 à 18h00min

Les responsables des comités locaux du Conseil national de la jeunesse catholique du Burkina Faso (CNJC-BF) ont organisé une grande rencontre préparatoire de la 7e édition des Journées nationales de la jeunesse (JNJ), le samedi 30 juin 2018 à Ouagadougou. Objectif de cette rencontre, ajuster les derniers détails pour la tenue de ces journées.

7e édition des Journées nationales de la jeunesse : Le comité d’organisation apprête son arsenal pour « rétablir la paix »

Du 1er au 5 août 2018 va se tenir, à Ouagadougou, la 7e édition des Journées nationales de la jeunesse (JNJ). Pour cette édition, le thème retenu est : « Recherchez la paix dans le pays où je vous ai établis… », tiré du livre de Jérémie chapitre 29, les versets 7 et 8.

Selon l’aumônier national de la jeunesse, abbé Valery Sakougri, les JNJ sont fondamentalement un pèlerinage, car elles s’inspirent des Journées mondiales de la jeunesse. « Les JNJ constituent une rencontre pastorale et spirituelle et non une question logistique. Nous n’organisons pas un voyage ou un tourisme à Ouagadougou, mais un pèlerinage », a-t-il affirmé. Et d’informer les jeunes pèlerins que les JNJ sont intrinsèquement liées à l’histoire de la croix des Journées mondiales de la jeunesse que le pape Saint Jean Paul II a confiée aux jeunes le 22 avril 1984 à Rome, en Italie.
Les frais d’inscription sont fixés à 5 000 francs CFA par participant.

Innovation et exhortation

Pour cette édition, les JNJ auront une spécificité. En effet, le secrétaire général adjoint de la conférence épiscopale Burkina-Niger, abbé Claver Belemsigri, a indiqué que pour cette année, ce sera une journée ouverte à d’autres confessions religieuses « dans le sens de travailler à la cohésion et à la paix ».

Cette innovation nécessite des mesures spécifiques pour la réussite des JNJ. L’abbé Valery Sakougri a exhorté les jeunes d’une part, « à être des protagonistes dans l’organisation des Journées nationales de la jeunesse » et d’autre part, « à être des ponts auprès des différentes délégations », attendues à cet effet. Aussi, l’abbé a insisté sur la divulgation des informations qui seront communiquées au cours de cette réunion préparatoire.

Les JNJ, c’est aussi l’amour du prochain, à en croire l’abbé Valery Sakougri. « Je vous invite donc à faire des JNJ un tremplin de manifestation de l’amour et de la miséricorde de Dieu aux hommes. Invitez les jeunes à laisser parler leur cœur à l’égard du prochain », a-t-il conclu.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés