Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « En visite chez autrui, ouvrez les yeux, pas la bouche » Proverbe tanzanien

Gestion des déchets solides : La mairie de Kombissiri dialogue avec sa population

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Par Yvette Zongo • dimanche 1er juillet 2018 à 17h35min
Gestion des déchets solides : La mairie de Kombissiri dialogue avec sa population

Informer la population sur la mise en œuvre du Plan stratégique de gestion des déchets solides (PSGDS), rendre visibles les actions de la mairie en matière de la Gestion des déchets solides (GDS), améliorer le taux d’assainissement public, amener la population à s’approprier le PSGDS, ce sont entre autres les objectifs du dialogue direct organisé ce 29 juin 2018 à Kombissiri. C’est un dialogue qui s’inscrit dans le cadre de la Semaine communale de l’assainissement (SCA) se tenant chaque année. À l’occasion dudit dialogue, il a été question, pour la mairie de Kombissiri, de faire l’état des lieux de la gestion des déchets solides dans la commune, présenter les activités menées, les enjeux et les perspectives.

Organisée chaque année, la Semaine communale de l’assainissement (SCA) de la commune de Kombissiri, localité située à une quarantaine de kilomètres de Ouagadougou dans la province du Bazèga, s’est achevée ce 29 juin 2018, par un dialogue direct avec la population sur la problématique de la Gestion des déchets solides (GDS). Dialogue qui a permis de faire l’état des lieux de la GDS de ladite commune, présenter les activités menées, les enjeux et les perspectives. Parlant de l’état des lieux de la GDS, Olivier Conombo, le maire de la commune de Kombissiri, a souligné que « toute la chaîne est actuellement opérationnelle, depuis la pré-collecte, la collecte, la décharge au niveau du Centre de tri, jusqu’au centre d’enfouissement ». Et pour le financement de toutes ses opérations, la mairie a mobilisé plus de 101 millions de F CFA, a-t-il déclaré.

Le centre d’enfouissement des déchets menagers de la commune de Kombissiri

Concernant les activités réalisées, le représentant du Centre écologique Albert-Schweitzer Burkina (CEAS-Burkina), un des partenaires intervenant dans ladite commune, Aly Bilgo, a noté qu’il y a eu des actions d’élaboration du plan stratégique visant à définir la politique de la mairie en matière de gestion des déchets pour dix ans. Et pour cette première phase « des activités de sensibilisation à l’endroit de la population, la réalisation des infrastructures pour la gestion comme les Centres de tri et d’enfouissement ainsi que des formations pour le renforcement des capacités des acteurs au niveau local ont été menées sur le terrain ». Ces dites activités ont de ce fait permis d’évacuer plus de 20 tonnes de déchets, a-t-il expliqué.

Concernant les enjeux, il faut dire que la problématique de la gestion des déchets solides dans la commune de Kombissiri présente plusieurs enjeux. Et selon Olivier Conombo, il y a la question de la gestion des déchets du marché, l’augmentation du taux d’abornement, le faible taux du tri, l’augmentation du nombre d’adhésion, etc.

Perspectives

Olivier Conombo, Maire de la commune de Kombissiri

Pour le maire de Kombissiri, même si toutes les opérations de gestion des déchets sont opérationnelles, il faut envisager la perfection au niveau du traitement. Car, dit-il, les résidus qui seront mis dans le Centre d’enfouissement, doivent être convoyés à Ouagadougou pour un traitement adéquat. Et pour l’atteinte de cet objectif, il faut continuer avec les partenaires afin de trouver des voies et moyens, a-t-il annoncé. Autre perspective, selon le représentant des partenaires, « c’est de créer des cellules de veille au niveau de chaque secteur, d’amplifier la sensibilisation parce que le changement est un processus de longue haleine ». Et pour terminer, le premier responsable de la commune a appelé les uns et les autres à plus d’adhésion, parce que la problématique de la gestion des déchets solides engage toute la population sans exception.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Migrations et environnement : L’OIM lance un nouveau programme dans deux communes du Burkina
Préservation de l’environnement : Des parlementaires à l’école de la REDD+
Gestion des ressources en eau : Faso Koom II pour renforcer les capacités opérationnelles de l’Agence de l’eau du Nakanbé
Gestion des ressources naturelles : La sécurisation des corridors biologiques au cœur d’un atelier national
Programme national pour la Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité de revue examine les réalisations de l’année 2018
Eau et Assainissement au Burkina Faso : Le budget alloué au secteur n’est pas suffisant, selon une étude commanditée par WaterAid
Journée mondiale des zones humides 2019 : Le message du ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique
Agence de l’eau du Nakanbé : Un nouveau conseil d’administration pour relever de nouveaux défis
Conservation de l’environnement : Le Burkina obtient la note de 10/10
Gestion durable des ressources forestières : Un projet pour assurer un environnement sain aux populations
Accès à l’eau potable : Fin de corvée d’eau pour quatre villages de la commune de Karangasso Sambla
34e session du Conseil national de l’eau : Pour une gestion rationnelle des ressources en eau
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés