Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’âge d’un homme digne de ce nom ne devrait pas se calculer en années, mais en services rendus. Norbert Zongo» 

Projet aurifère de Bomboré : 80 jeunes formés dans huit métiers

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • dimanche 1er juillet 2018 à 18h30min
Projet aurifère de Bomboré : 80 jeunes formés dans huit métiers

Ils sont au total 80 jeunes de la commune rurale de Mogtédo (province du Ganzourgou), à recevoir, ce mardi 26 juin 2018, leur attestation de fin de formation. Formés dans huit filières différentes aux métiers de leur choix, ces jeunes se disent désormais aptes à faire valoir leurs compétences.Cette formation financée à hauteur de 25 millions de francs CFA, est une initiative de la Société Orezone Bomboré SA et s’inscrit dans le cadre du programme de renforcement des capacités des jeunes issus des communautés riveraines du projet aurifère de Bomboré.

Après trois mois de formation pratique aux métiers de la plomberie, de l’électricité-bâtiment, de l’énergie solaire, de la soudure, de la maçonnerie, de la mécanique-forage et de la mécanique-moto, Véronique Ouédraogo et ses camarades ont reçu, ce 26 juin 2018, au village de MogtédoV4, leur parchemin.Avec son précieux sésame en main, la jeune Véronique, formée en plomberie, entend d’abord perfectionner ses connaissances par un stage pratique avant de se lancer dans ce métier. Formée en mécanique, précisément dans l’entretien et la réparation des forages, Idrissa Diallo ne cache pas sa joie à l’issue de cette formation.« Je suis heureux de posséder ce diplôme et comme on le dit en mooré, si on te lave le dos, il faut te laver le visage ». Ce diplôme ne sera pas rangé dans mon tiroir », foi du nouveau diplômé, confiant qu’il compte allier son métier d’agriculteur à celui de mécanicien-forage.

Satisfaits des différentes formations qui leur ont permis de se familiariser à la vie professionnelle, les apprenants ont joint leurs voix à celle de Wendmi Nana, pour exprimer leurs gratitudes aux différents acteurs dont l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), qui a assuré la formation technique.
Aussi, ils ont saisi la présente cérémonie pour soumettre quelques doléances aux autorités en charge de la jeunesse et de l’emploi et à Orezone. Ces préoccupations sont notamment relatives à l’employabilité des nouveaux apprenants et à l’absence d’équipements devant leur permettre de mettre à profit leurs connaissances. Ce qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd.

Ousséni Derra, Directeur général de Orezone Bomboré SA

En effet, la représentante du directeur général de l’ANPE, Odile Compaoré, a signifié la disponibilité de sa structure à accompagner les nouveaux apprenants dans leur insertion professionnelle. Et le directeur général de Orezone Bomboré SA, Ousséni Derra, de soutenir : « Quand la mine va lancer ses activités, nous aurons recours à ces derniers si le besoin se fait sentir ». Puis de renchérir : « Comme ceux qui ont été formés en 2017, vos références sont enregistrées dans notre base de données. Vous êtres libres de chercher un emploi à Orezone Bomboré ou ailleurs ».

Par ailleurs, précisant que Orezone Bomboré n’est pas en mesure d’assurer la dotation en équipements des apprenants pour l’instant, Ousséni Derra rassure : « Même si pour l’heure, Orezone ne peut pas assurer la satisfaction de cette doléance, nous en avons conscience ».

Patron de la présente cérémonie, Robert Zoungrana, le haut-commissaire de la province du Ganzourgou,a demandé aux bénéficiaires de cette session de profiter de l’expertise acquise pour se lancer dans leurs domaines d’activité.

« L’après mine se prépare maintenant »

Conscient que « l’après mine se prépare maintenant », Ousséni Derra, le directeur général de Orezone Bombore SA, soutient que la société minière a fait du développement du capital humain, un des éléments stratégiques de construction et d’exploitation de la mine d’or de Bomboré et plus encore, de l’après-mine. Dans cette dynamique, il confie que dans les semaines à venir, de nombreuses activités portant sur la réinstallation des personnes affectées par le projet de la mine d’or de Bomboré, à l’instar de la réalisation de forages d’eau, seront initiées sur les sites.

Déjà, Orezone Bomboré SA a entrepris la mise à jour des données sur les biens des personnes affectées par ledit projet. Aussi, l’urbaniste étant sur le point de finaliser les plans de sites de réinstallation, Ousséni Derra a noté que la demande de lotissement a été introduite auprès des ministères y relatifs. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

  • Odile Compaoré, représentant le DG de l'ANPE
  • Robert Zoungrana, Haut-commissaire de la province du Ganzourgou
  • Véronique Ouédraogo, une bénéficiaire

Messages

  • POLITIQUE MINE OREZONE, LES HABITANTS DIT NON AU MINE BOMBORÉ. PLUT DE 2000 MAISON QUE OREZONE VEUT DEPLACÉ, MECONTENT.

  • 3 MOIS DE FORMATION NE SUFFIT PAS.CETTE ATTESTATION NE PEU PAS AVOIR DE TRAVAIL,TU DIT QUE TU AIDE LES POPULATION DU SIT

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mines : Les nouveaux membres de la Commission consultative du travail renforcent leurs connaissances sur le secteur
Mils d’or 2018 : Karim Namaono remporte le premier prix
Transparence dans l’exploitation de l’or : Namissguima prend connaissance du rapport 2016 de l’ITIE-BF
Exploitation de l’or : À Yalgo, les inquiétudes et incompréhensions du maire
Iamgold Essakane SA : Une décennie « dorée », ça se fête !
3e édition de la SAMAO : Pour faire du secteur minier un moteur de croissance et de développement durable en Afrique
Transparence dans les industries extractives : Matinée de redevabilité à Gogo, dans le Zoundwéogo
Énergie : BioTherm Energy et Canopy aux commandes de deux projets photovoltaïques au Burkina
Transparence dans l’extraction minière : La population de Mogtédo voit désormais clair
Lettre ouverte au ministre des Mines et des Carrières, Oumarou Idani : « Nous défendrons notre colline sacrée coûte que coûte »
SAMAO 2018 : À la recherche de stratégies pour faire du secteur minier un moteur de croissance
Insécurité : Un car de la SEMAFO tombe dans un braquage sur la route de Bobo-Dioulasso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés