Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Bilan de mi-mandat du président du Faso : Roch Kaboré a étalé « ses faiblesses, son incapacité et son incompétence », selon Ablassé Ouédraogo

Accueil > Actualités > Politique • • mardi 26 juin 2018 à 11h00min
Bilan de mi-mandat du président du Faso : Roch Kaboré a étalé « ses faiblesses, son incapacité et son incompétence », selon Ablassé Ouédraogo

Ceci est la réaction de Dr Ablassé Ouédraogo, suite aux entretiens au cours desquels le président du Faso a dressé le bilan à mi-parcours de son mandat. Pour le président du parti Le Faso Autrement, Roch Marc Christian Kaboré a étalé « son incompétence » à diriger le Burkina, et doit donc « en tirer les conséquences ». Lisez plutôt !

Dans sa campagne de communication intensive du week-end dernier, en mooré et en français, pour faire le point à mi-parcours de son mandat, Roch Marc Christian Kaboré, le président « je m’engage », a reconnu que le Burkina Faso vivait une situation de morosité, j’allais dire de « Rochosité poignante », et une grogne sociale qui ont atteint leur paroxysme. Il s’est aussi confessé sur le fait qu’il ne pourra pas éradiquer l’insécurité. Ce qui, toute chose égale par ailleurs, compromet toute chance de relance économique de notre pays.

Il n’a cessé de réitérer ses supplications à l’endroit des fonctionnaires du Ministère de l’économie, des finances et du développement (MINEFID) en grève, pour une reprise du travail et un retour à la table des négociations en même temps qu’il brandit la décision de son gouvernement de les remplacer par les retraités et les volontaires pour assurer la continuité du service public. Ce qui témoigne des paradoxes flagrants de sa gouvernance et son amateurisme dans la gestion de la fronde sociale.

Le président Kaboré, candidat déjà déclaré pour 2020, a montré aux yeux de ses compatriotes et du monde entier, qu’il n’est pas en phase avec les aspirations de son peuple. Ainsi, la réconciliation nationale, qui ne semble pas le concerner au même titre que son peuple, est une impérieuse nécessité et un impératif catégorique pour la construction de la Nation.

Et parler aujourd’hui d’une nouvelle Constitution et d’une cinquième République relève de l’irresponsabilité car notre pays, qui vit bien avec la Constitution en vigueur, a d’autres préoccupations bien plus urgentes et plus importantes. Mieux, il a étalé tout simplement ses faiblesses, son incapacité et son incompétence à relever les défis primordiaux auxquels sont confrontés ses compatriotes.

N’ayant jamais pu montrer qu’il avait une vision et une stratégie pour la gestion de l’Etat, il a pu confirmer qu’il n’est pas la solution/la réponse, mais le véritable problème du Burkina Faso. Sa seule et unique perspective est sa réélection en 2020. Le sort des Burkinabè ainsi que l’avenir du pays ne lui importent guère.

Ainsi, avec les piètres performances, dont il semble se satisfaire après deux ans et demi passés à gérer son maintien au pouvoir, il paraît évident que le tâtonnement est la seule perspective possible pour lui. C’est pourquoi, en patriote sincère qui aime son pays, le président Kaboré devrait tirer, en son âme et conscience, les conséquences qui s’imposent et prendre la décision idoine qui libérera les Burkinabè.

Ouagadougou, 25 juin 2018

Dr Ablassé OUEDRAOGO
Président du Parti Le Faso Autrement

Messages

  • On va s’en contenter. Tu es certainement de loin très incompétent par rapport à lui. Même député, personne ne te donnera de mandat. Comment on peut tomber aussi bas que ce monsieur.
    Même RFI à oublié son existence.
    Certainement qu’il n’a plus d’amis pour lui donner des conseils.

  • Notre super docteur avec toujours ses ablasseries indignes d’un intellectuel a,au moins raison sur un point.En effet j’ai toujours pensé et je le crois encore que nous n’avons pas de problème de constitution au Faso mais nous avons de gros soucis avec nos pseudo intellectuels parcequ’aucune constitution au monde n’est parfaite,raison pour laquelle,certains pays n’en possèdent pas formellement mais ils se portent très bien.Lisez plutôt la constitution américaine,elle est pleine d’imperfections mais chaque président américain ne vient pas au pouvoir pour avoir sa propre constitution à l’image de nos présidents africains qui passent leur temps à divertir,à gruger le peuple comme si nos malheurs,c’est la faute à la constitution.Mais non,nos malheurs viennent de nos gouvernants aidés en cela par une horde de pseudo intellectuels

  • Ablasseries, ablasseries, ablasseries... L’homme qui pense que lui seul (peut etre avec Blaise Compaore), est capable de diriger le Burkina. Ah mon Dieu, si ses pseudo-intellectuels pouvaient se taire un peu et nous laisser respirer.
    Le Burkina se construira sans vous.

  • ABLASSERIES. Ablasse est très compétant mais ne sera jamais président du FASO.

  • Merci ! Aviez vu net Docteur ! C’est l’incompétence et l’insouciance dans la gestion du pays ! Tâtonnement sur tâtonnement ! Mr le Président je m’engage ! Continué a vous engagé ! On attend 2020 !

  • Avec des intellectuels qui raisonnement minablement comme cela je comprends pourquoi le pouvoir déchu du Capitaine Blaise compaore n’a pas pu apporter le développement aux burkinabés. Ce roi des ablasseries du kadiogo est vraiment piteux. Pardon il faut laisser le Président du Faso renoué son programme on va apprecier car après 27ans de pouvoir toi et ton CDP n’ont rien a nous apporter en théorie et pratique de développement.

  • Comme je dis toujours au Dr. Ablassé Ouedraogo, pour une sortie réfléchie, on doit dénoncera ce qui ne va pas, mais avec des solutions meilleures à prendre par tout le peuple opprimé. Comme je ne cesse de le répéter, dénoncer les choses qui ne vont pas n’est ni une offense ni une atteinte à la sécurité nationale. Bien au contraire, c’est une aide vers la perfection (qui, quoi qu’il en soit, n’est pas de ce monde comme toi Ablassé veut le faire, quand tu n’étais pas berner pas avec les filous de la CODER qui ne pensent qu’à sauver familles et parents criminels, ou payer pour parler de la réconciliation sans justice.

    Ayant travaillé à tes cotés quand tu étais ministre, j’ai beaucoup apprécié ta francise datant. Mais depuis que tu t’es ranger du côté de ceux qui veulent se venger : Personne, je dis personne ne te prendra au sérieux, comme aujourd’hui tu parles de la constitution inutile que je confirmer dont il faut simplement verrouiller l’article 37 l’avocat du peuple.

    A présent tu veux cavaler seule pour te rattraper peut-être, mais les ragots des maquis, et 70% du peuple pensent que ton extrémisme exprime la pensée de celui qui n’admet pas qu’on lui oppose une autre manière de penser. A ce jeu tu veux nous montrer tes insuffisances crédibles dans tes sortis de dénonciations sans des solutions à rectifier les imparfaits du président, que de va –t’en guerre par jalousie. Tes critiques sont deux poids deux mesures, mais très boiteuses pour ceux qui voient les actions du régime Roch Kaboré sur un autre angle, comme les crimes gratuits qui ne se produisent plus, la liberté d’exprimer retrouver, la répression enterrer : Ce qui pousse le peuple à ne veut plus avaler des critiques va en guerre sans des solutions meilleures.

    Comme j’ai toujours dit ouvertement en tirant ma vérité sur la majorité, je fait partie du camp des déçus du régime diesel, car la transition a fait un travail de titan, que le régime Roch Kaboré n’a pas voulu continuer que de protéger des familles et amis.

    Mais je reconnais quelle que soit le nom qu’on veut donner à ce régime diesel ,ça ne passe pas, car nous avons retrouvé notre liberté, avec l’introverti Blaise Compaoré il n’y avait pas de liberté comme maintenant. Notre souffrance a changé de camp. La liberté a simplement changé de camp. L’arrogance, les manipulations, le pouvoir d’un frère et sa belle-mère a changé de camp. Le Burkina du régime diesel est comme un pressing de nettoyage, ce pressing tourne sans interruption, mais il tourne pour laver proprement.

    Mon cher Ablassé je te pleins, car pour faire avaler le peuple de 2018 tes dénonciations sans aucune solution meilleure, il faut se lever tôt. Et comme t’a dit notre grand frère Firmin Diallo, tu te trompes souvent comme à ta sortie pour défendre le syndicat en disant a Roch de faire attention que les syndicats ont toujours fait et défait les régimes dans ce pays. C’est une lecture erronée de ta part car les syndicats cautionnaient les mouvements populaires causé par des partis opposés. Nous devons reconnaitre qu’un pays vivant dans la corruption à ciel ouvert durant plus de 30 ans, on ne peut pas le changer en deux ans sans le concours de tout le monde y compris toi Mr. Ablassé avec des dénonciations et des solutions meilleures.

  • Sidnaba, avec ton champion aussi, tu vois comment Blaise n’a pas pu faire grande chose ? Tout le monde sait maintenant que ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui étaient les mauvaises graines et les incompétents du régime Compaoré. La vérité rougit les yeux mais c’est la vérité, c’est comme le sommeil, on ne peut pas le cacher avec une main.

  • Ablassé a déposé un recours contre la candidature de RMCK avant qu’il ne soit élu PF ? Après la victoire de SEM Le PF, Ablassé a demandé audience sans succès. Qu’allait-il dire au PF ? Présenter ses excuses pour avoir voulu empêcher la candidature de RMCK ? Voulait-il un poste ? Toujours que son seul deputé est allé à la soupe ? Lui, ne pouvant pas aller sans base, se retrouve à l’opposition et créé la CODER, parle haut et fort pour être payé au prix fort ? Manque de pot, sa voix ne porte pas loin et est ignoré ?

  • Comme quoi, quand on connait son destin, on a plus peur de errer dans la prairie. Sinon tu aurais dû penser qu’un jour tu seras à sa place. Mais comme c’est connu que même en sommeil tu n’y rêves pas, alors "ablase" comme tu veux.

  • Dr Ablassé n’est pas un intellectuel. C’est un diplômé. Évitons les confusions.

  • Hum ! Mr Ablassé, tu es vraiment dépassé. Je suis sûre que c’est la galère qui te fait parler ainsi. Vraiment la galère n’est pas bonne. Que te donne à manger ! Amen !

  • Personne ne dit que Roch est la solution aux problèmes du Burkina mais au moins tout le monde voit qu’il travaille et dépasse de très loin Blaise CCOMPAORE que vous voulez faire revenir ici. Le Burkina retrouvera un jour des vrais présidents travailleur et intègre comme Thomas Sankara.mais vous autres je vous conseille d’aller vous reposer maintenant parceque vous délirez maintenant et vous distraiyer ceux qui veulent travailler

  • @Ka,bonjour.Laissons ce docteur loser dans ses ablasseries et revenons au débat de fond.En effet dans ton post sur la constitution,tu parles de verrouillage de l’article 37.Soit mais l’article querellé était déjà verrouillé sous ce fuyard bilaise kouassi né compaoré et pire si je ne me trompe pas,il a même été re-verrouillé sous le CNT.Par conséquent,on n’avait même plus besoin de gaspiller des milliards pour rédiger une autre constitution surtout que les mêmes causes produisant les mêmes effets,ça sera toujours les mêmes à savoir nos dirigeants,nos intellectuels qui seront les premiers à la fouler aux pieds pour se maintenant au pouvoir s’ils le désirent.En effet après avoir doté la CI d’une nouvelle constitution comme le font tous les chefs d’Etat africains "qui se respectent négativement",j’ai cru lire quelque part que ADO prétend qu’il peut se représenter.Voilà où nous en sommes en Afrique avec nos rapaces intellectuels qui sont là pour se gaver au lieu de servir loyalement,dignement le bas peuple

  • Ablassé c’est l’amoureux éconduit qui a du mal à digérer sa déconvenue. Une personne
    qui se croit victime d’une erreur de distribution sociale.
    Après avoir pleurniché en vain pour obtenir une audience avec le Président Rock, notre
    mossi musulman du plateau central ne manque aucune occasion pour déverser sa bile
    de chef de file des aigris politiques du Burkina.
    Mr Ablassé, contrairement à vos désirs funestes, les syndicats ont bien saisi la main de
    la négociation tendue par le Président Rock.
    Mr Ablassé, une certitude : si vous aviez tenus de tels propos sous le régime Compaoré,
    on vous aurait retrouvé un jour accidenté sur la route de votre village.Des familles,
    comme celle de Norbert ZONGO, en savent sur la sécurité à géométrie variable du temps
    de Blaise Kouassi que vous semblez regretter.

  • Très très drôle. Ce qui est sur dans tout ça là, c’est que les burkinabès ont toujours faim. Vos mots chers politiciens ne remplissent pas nos ventre. D’ailleurs, ventre creux a t il oreille ? Ce qui peut nous impressionner c’est que vous tenez concrètement ne serait-ce que 10% de vos promesses électorales. Sinon, nous on a faim et soif et on dors dehors. Tchrrr

  • franchement tu devrais avoir honte de parler ainsi.en plus tu aimes trop distraire les burkinabés

  • Je demande pardon aux journalistes, il ne faut plus faire interview avec ce monsieur sur les questions politiques.

  • Un Chef d’Etat qui, en 2 ans a refait les routes oubliées pendant 27 ans et étendu courageusement le bitume à ceux enclavés (Tougan, Toma etc. et bientôt Boulsa, Solinzo etc.), a rattrapé une bonne partie de classes sous paillote en diminuant le taux, a pu faire face aux djadistes honorablement, a trouvé d’autres sources d’énergie comme le solaire, ignorée pendant 27 ans ; a fait autant de forrages que l’autre en 27 ans etc. ne peut être traité d’incompétent et d’incapable ! Docteur, ayez pitié de vous même !

  • Bonjour Chers amis ! Notre Tonton musulmans mossis, seul présidentiable est vraiment perdu à mon avis ! Prions pour lui afin qu’il aie son audience avec le PF pour qu’on aie la paix.
    Yaaccoo ce monsieur

  • cher frères et soeurs ,je vous demande d’aider ablassé , à vrai dire sa ne suit plus chez lui c’est un cri de coeur.

  • ’’’A’’’’ Mafoi, je partage entièrement ton auto critique fondée :
    Toute notre souffrance actuelle vient de ce comportement digne des sauvages de nos dirigeants qui veulent prendre leur peuple pour des idiots : On taille une constitution sur mesure pour s’éterniser au pouvoir ou régler les cas de ses adversaires.

    Emettant ici une opinion, je dis que l’Afrique est malade de ses intellectuels : Lorsqu’ils entrent en politique, ils ne sont pas différents des pires dictateurs du passé. Lorsqu’ils mettent leur savoir au service des détenteurs du pouvoir, ils ne sont que d’ignobles courtisans. Et Ablassé malgré le respect que je le dois, il commence a rentrer dans ce cercle d’intellectuels qui sont des gens incapables de se remettre en question et qui trouvent toujours des causes externes pour occulter leurs propres faiblesses

    Mon cher ‘’’’Mafoi’’’’ quand à cette constitution de la 5e république dont je trouve inutile que de passer avec assurance a l’Assemblé nationale et reconfirmer le verrouillage de l’article 37 qui est l’avocat du peuple contre les présidents prédateurs, tout le reste la même constitution.

    Mais comme je dis souvent, tout régime qui arrive dans notre pays, ne se rappellent pas du passé et est condamné a répéter les mêmes erreurs. Et c’est ce qui se passe exactement en ce moment avec un régime mouta mouta. Nous vivons dans un éternel recommencement, malgré tout ce que nous avions vécu dans le passé, nous faisons toujours les mêmes erreurs comme si ces problèmes n’avaient jamais existés. Et je suis entièrement d’accord avec toi, car le manège d’une nouvelle constitution est de pouvoir faire les nouveaux dirigeants des demi-dieux. Merci de me lire.

  • Bonjour chers tous ! La plupart des internautes pense que Ablassé raconte des ablasseries. Par conséquent, j’invite Ablassé qui fut un Ministre hors paire et un cadre hors paire de l’OMC a écouté les les critiques des uns et des autres car il n’est jamais tard pour refaire son image.

  • LE PAUVRE ABLASSE . LE DESESPERE AVEC SES ABLASSERIES A CHAQUE SORTIE MÉDIATIQUE DU PRÉSIDENT ROCH. QU ’EST CE QUE ROCH T A FAIT ? PARCE QU’ IL NE T’ A PAS APPELER AUX AFFAIRES QUE LE CRITIQUE DE FAÇON VIRULENTE. CRITIQUE C’ EST BON CRITIQUER LE PRÉSIDENT MAIS APPORTER DES SOLUTIONS IDOINES EST ENCORE MIEUX.QU’ EST CE QUE ABLASSE A FAIT POUR AIDER LE BURKINA A SORTIR DE LA CRISE QU ELLE TRAVERSE ? RIEN ET ABSOLUMENT RIEN SI CE N EST QUE RACONTER DES BALIVERNES. JALOUX LA.. TU EST AIGRI ET TU RISQUE DE TOMBER MALADE SI TU NE CESSE PAS TES AIGREURS.

  • Le moaga du plateau central s’illustre une fois encore négativement.Prions pour ce malade mental

  • Mafoi, ce que tu dis est réel, mais il faudra lire certains articles de la nouvelle Constitution Burkinabè et tu comprendras qu’il fallait un passage à la 5ème République.
    D’abord l’Article 37 est verrouillé ; donc le mandat du Président du Faso est limité à deux (2). A l’issu du 2ème mandat le PF n’a plus le droit de revenir se présenter, même dix, quinze, vingt ans après. Or dans l’actuelle constitution il n’ y a pas cette limitation. Autre point essentiel de la nouvelle Constitution, c’est la limitation de mandat des députés à trois (3). A ce niveau, après 3 mandats de 5 ans le député n’a plus le droit de revenir. Poutant dans l’actuelle constitution le député peut se présenter plusieurs fois sans limitation aux élections législatives. Je note que dans la nouvelle constitution la peine de mort a été supprimée. En tout cas nous attendons son adoption par voie référendaire.

  • Honnêtement, même quand on n’aime pas le lapin, on est obligé de reconnaitre qu’il a de longues oreilles et qu’il sait courir. Ce gouvernement, malgré les nombreuse entraves causées par les ennemis du peuple a su poser des actes très concrèts. Donc Ablassé, pardon. Nous ne sommes pas docteur mais on voit

  • Mr Ablasse,je ne vous jamais entendu apprecie le PF. Sassez qu,il mieux que le precedent.

  • Ablassé vs êtes très très très compétent pour gérer le pays, mais ce sera difficile pour vous d’être élu Président. Vs avez oublié vos résultats en 2015 ? Dans tous les cas, 2020 n’est pas loin.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Hausse du prix du carburant : Le pouvoir du MPP fait payer aux Burkinabè ses propres erreurs de gestion, selon l’opposition
Politique : « Celui qui a remporté la guerre est celui qui détermine les conditions de la paix » (Boubacar Sannou du CDP)
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé désigné président de l’Union parlementaire africaine
Assemblée nationale : Le Balai citoyen présente son nouveau projet à Bala Sakandé
Politique : L’UPC a « enfin » obtenu son récépissé, « mais la question de fond demeure »
15e édition des Journées de la commune burkinabè (JCB) : Rendez-vous à Kaya du 15 au 17 novembre 2018
Rentrée politique : Le CDP dénonce une gestion « des plus obscures » des gouvernants actuels
Crise à la CENI : Harouna Dicko analyse les « scènes du film »
CDP section USA : Les militants mobilisés pour la reconquête du pouvoir
Commune de Tchériba (Mouhoun) : Des militants du MPP menacent de quitter le parti
Assemblée nationale : Une première conférence sur les grandes questions de la nation
Député Nicolas Koumbaterssour Dah : « Ma retraite politique ne tardera pas »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés