Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Entrepreneuriat : La Chambre de commerce outille une centaine de jeunes

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki • mardi 26 juin 2018 à 11h40min
Entrepreneuriat : La Chambre de commerce outille une centaine de jeunes

La Délégation consulaire régionale (DCR) du Centre de la Chambre de commerce et de l’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), organise à partir de ce mardi 26 juin 2018 à Ouagadougou, une session de formation de trois jours sur l’entrepreneuriat au profit des jeunes. La secrétaire du bureau consulaire régional du Centre, Marie Josépha Zoundi, a présidé la cérémonie d’ouverture.

« Le chômage et le manque d’emploi frappent des millions de jeunes burkinabè. Les programmes d’éducation et de formation ne promeuvent pas suffisamment le développement d’attitudes et de compétences entrepreneuriales, mais se contentent de préparer les étudiants à un emploi salarié, bien que des progrès aient été réalisés récemment dans ce domaine », a constaté la Délégation consulaire régionale (DCR) du Centre de la Chambre de commerce et de l’industrie du Burkina Faso (CCI-BF).

C’est dans le but de « donner le goût d’entreprendre et s’auto-employer afin de résoudre le problème de chômage des jeunes », que la DCR du Centre a placé cette session de formation sous le thème : « Connaître l’entrepreneuriat et le Solopreneuriat ».

Selon la secrétaire bureau consulaire régional du Centre, Marie Josépha Zoundi, les jeunes sont confrontés de nos jours à des obstacles les empêchant de transformer leurs idées en projets. Ces obstacles sont entre autres : l’attitude de la société à l’égard de l’entrepreneuriat, le manque de compétences dans la formation de l’esprit d’entreprise, le manque d’expérience professionnelle, l’absence de fonds propres et l’absence de carnet d’adresse.

Cibles et objectif de la formation

À en croire le vice-président de la DCR du Centre, Moussa Traoré, une centaine de personnes sont attendues pour cette session de formation. Il s’agit des associations, des étudiants, des porteurs de projets et des entreprises.
« L’objectif global de cette formation vise à promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes en s’appuyant sur leurs initiatives créatrices et sur leurs motivations à créer des micros, petits et moyennes entreprises », a indiqué Marie Josépha Zoundi.

Durant les 72 heures de formation, les participants ont cinq modules au programme : Présentation, testage du leadership naturel, connexion mentale et enseignabilité du bénéficiaire ; Connaître l’entrepreneuriat et la typologie des entrepreneurs ; Entrepreneuriat fondamental ; L’entrepreneuriat et leadership entrepreneurial ; Le client ne paie pas des produits, il paie des satisfactions.

Du côté des participants, ce cadre est le bienvenu, compte tenu du contexte actuel. « C’est une très belle initiative de la part de la Chambre de commerce de donner aux jeunes des rudiments nécessaires pour affronter la vie réelle parce que de nos jours, nous voyons que sans l’entrepreneuriat, les jeunes ne pourront pas avoir un avenir radieux », a indiqué Clovis Wangrawa du Réseau ouest-africain des jeunes pour l’intégration et la formation (ROAJIF).

Quant à Sadia Zongo, elle a déjà son projet de création d’une boutique de prêt-à-porter. Un choix qui, selon elle, se justifie par le fait que de nos jours, cette activité est rentable. Ainsi, elle dit prendre part à cette formation pour apprendre certaines techniques qui vont lui permettre de bien se lancer le monde des affaires.

Présentation de la CCI-BF

La Chambre de commerce et de l’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) est un établissement public à caractère professionnel doté de la personnalité morale, de l’autonomie financière et de gestion. Elle est placée sous la tutelle technique du ministère chargé du Commerce et de l’Industrie.

Dans sa politique de décentralisation, elle a mis en place des Délégations consulaires dans les régions pour animer la vie consulaire régionale à travers les élus et mener des activités de promotion au profit du secteur privé local par le biais de ses administrations déconcentrées.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journées portes ouvertes des entreprises culturelles : Les acteurs satisfaits de l’organisation de la 2e édition
Financements extérieurs : TruBudget, le logiciel qui assure la transparence
Contrôle fiscal : 50 agents en ordre de bataille contre les actes illégaux
Commerce international : Le Burkina veut mettre en œuvre l’accord de facilitation des échanges de l’OMC
Aide publique au développement : Le Burkina a bénéficié de 663,11 milliards de F CFA en 2017
4e édition du Salon des banques et PME de l’UEMOA : Bobo-Dioulasso à l’honneur
Mécanisme de financement mondial : Un milliard de dollars US pour améliorer la santé et la nutrition des femmes, des enfants et des adolescents
Développement du Secteur des postes : Les acteurs du domaine valident la stratégie nationale
4e édition du Salon des banques et PME de l’UEMOA : Rendez-vous du 8 au 11 novembre à Bobo-Dioulasso
15e édition du SIAO : La Direction générale des impôts se rapproche des contribuables
Economies locales : Le PADEL tisse sa toile dans six autres régions du Burkina
Région de l’Est : Les autorités administratives et les acteurs économiques se concertent
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés