Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens qui doutent d’eux-mêmes n’ont qu’un vide au centre d’eux-mêmes.» John Maxwell Coetzee

Lutte contre le terrorisme : Oumarou Hassan et Sadou Boukari Alou dans la nasse des forces de défense et de sécurité

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • vendredi 22 juin 2018 à 20h00min
Lutte contre le terrorisme : Oumarou Hassan et Sadou Boukari Alou dans la nasse des forces de défense et de sécurité

Les choses vont vite et dans le bon sens, depuis la publication, il y a trois jours, par le ministère de la Sécurité, d’une liste de personnes recherchées dans le cadre de la lutte contre le terrorisme (lefaso.net/spip.php ?article84038). Ainsi, après l’arrestation du premier adjoint au maire de Koutoukou, le mercredi 20 juin 2018, l’on apprend aujourd’hui que Oumarou Hassan dit Waran-Kessi et Sadou Boukari Alou dit Bonna sont tombés dans les filets des forces de sécurité.

Oumarou Hassan alias Waran-Kessi a été arrêté à Déou, dans la province de l’Oudalan (région du Sahel). Il figure sur la liste des 146 individus recherchés. Waran-Kessi est coursier au marché de bétail de Déou. Selon des sources sécuritaires, il serait un agent de renseignement au compte du groupe dirigé par Almansour Ag Alkassim, basé dans la région de Gao, au Mali.

Il serait également de mèche avec la bande armée de Hamadoun Boly et ses frères, réputée dans les attaques à main armée dans la région du Sahel.

Il avait été identifié comme complice de l’enlèvement du vétérinaire Idrissa Ousseini dit Docteur Ben, au forage Christine, en mai 2017.

Selon des informations, depuis le début de la crise malienne en 2012, Waran-Kessi se charge d’écouler les bœufs appartenant aux terroristes maliens et burkinabè dans les marchés de Déou, Gorom-Gorom, Djibo (Sahel burkinabè) mais aussi dans des marchés au Mali et au Niger.

Un autre « wanted » arrêté est Sadou Boukari Alou dit Bonna, conseiller municipal de Gandafabou. Il jouait le rôle de tuteur d’hommes armés et servait d’intermédiaire dans les négociations pour libérer des délinquants interpellés par les forces de sécurité.

Avec ces deux arrestations, qui s’ajoutent à celle du conseiller municipal de Koutougou dans la province du Soum, les choses s’accélèrent dans le bon sens ...

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Affaire de Tanwalbougou : Les 12 victimes n’ont pas été exécutées, révèle le procureur
Terrorisme : Les postes de police et de gendarmerie de Faramana attaqués
Province du Soum : 13 terroristes neutralisés, de l’armement saisi
Conseil supérieur de la Défense nationale : Plus en avant dans la lutte contre le terrorisme.
Tanwalbougou : Chronique d’une chasse à l’homme
Drame de Tanwalbougou : L’Alternative patriotique panafricaine Burkindi accuse le MPP
Drame de Tanwalbougou : Le gouvernement informe de l’ouverture de deux enquêtes judiciaire et administrative
Burkina : 47 terroristes abattus et d’importantes quantités de matériels saisis par les Forces armées
Présumés terroristes morts à Fada N’Gourma : « Tous les douze ont été exécutés de manière systématique », confie le parent d’une victime
Namsiguia-Djibo : Carnet d’un voyage en zone assiégée par les groupes armés
Terroristes neutralisés à Sebba : Le MPP salue la bravoure des FDS
Djibo : Une caravane de ravitaillement rompt momentanément le blocus
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés