Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Économie : e-payment, l’autre solution pour payer ses impôts

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Aïssata Laure G. Sidibé • mardi 19 juin 2018 à 17h30min
Économie : e-payment, l’autre solution pour payer ses impôts

Le 19 juin 2018, le ministre en charge de l’Économie, Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori, et le président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina, Martial Goeh-Akue, ont signé une convention afin de permettre aux contribuables de déclarer et de payer leurs impôts et taxes en ligne. Le lancement officiel de l’initiative est fixé au plus tard le 1er juillet prochain.

Pour mémoire, en 2016, le ministère de l’Économie et des Finances signait avec l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina Faso (APBEF-BF) une convention d’ouverture de compte de receveur de la Direction générale des impôts (DGI). Ceci, en vue de la sécurisation des recettes fiscales. Dans la même dynamique, la DGI a procédé au lancement de la plateforme de téléprocédure e-syntaxe, le 12 avril dernier. Cette plateforme, faut-il le souligner, ne permettait pas les paiements en ligne.

C’est fort de cela et soucieux de l’amélioration continue des services rendus aux usagers que Mme le ministre Rosine Coulibaly et Martial Goeh-Akue, présidente de l’APBEF-BF, ont signé une convention dénommée e-payment. C’était dans la matinée du mardi 19 juin 2018, à Ouagadougou.

Ce projet ambitieux et innovant vient à point nommé, à en croire le DGI, Adama Badolo. « Notre système fiscal est déclaratif. Donc chaque contribuable doit inscrire ses déclarations. Mais jusqu’à présent, ces déclarations étaient faites dans nos guichets.
Les gens venaient, ils s’alignaient et ça prenait du temps. Des difficultés à la fois pour les contribuables et pour nos services », a-t-il justifié. Désormais, avec e-payment, les contribuables gagneront en temps et en énergie. En effet, ils pourront rester chez eux pour déclarer et payer leurs impôts en ligne.

Disposant d’un système sécurisé, les banques sont au cœur de ce projet.
« Les établissements financiers sont, par leurs investissements et innovations, les chefs de file naturels de la filière numérique financière. Le digital accélère les usagers et transforme la relation sans en changer les fondements qui caractérisent depuis toujours notre modèle : la proximité, la confiance et la sécurité », rappelle le président de l’APBEF-BF, Martial Goeh-Akue, pour qui e-payment devra propulser le Burkina Faso au rang des meilleurs pays africains en termes de qualité de service aux contribuables (…).

Le revers de la médaille, cependant, est la connexion à Internet, qui, faut-il l’avouer, constitue une « vraie galère » pour les Burkinabè. Malgré tout, M. Badolo s’est montré optimiste quant à l’avenir du projet ambitieux. « Même si notre réseau administration est défaillant, les déclarations peuvent toujours être faites, les paiements peuvent aussi se faire.
On peut dire que les réseaux ne sont pas très performants mais ça marche plus ou moins avec les téléphones, Facebook, Tweeter, WhatsApp. Les gens sont permanemment connectés.
Avec ces connexions, ils peuvent faire sans difficultés leurs déclarations mais également payer leurs impôts ». Il faut noter que la présente signature de convention est le fruit des travaux menés par la commission ad hoc de l’APBEF-BF avec les services techniques du MINEFID pour encadrer la mise en œuvre de cette plateforme.

« E-payment est notre projet commun. Nous avons travaillé plus de deux mois et demi en commission sur les volets technique et juridique. Nous avons passé en revue tous les process, les questions sécuritaires, de droit, de télécompensations et de délais », a résumé M. Goeh-Akue.
Après avoir salué cette détermination, il a réaffirmé leur volonté de poursuivre l’accompagnement du projet jusqu’à sa mise en production. « Nos équipes restent disponibles pour rendre cette plateforme sécurisante et pleinement fonctionnelle », a-t-il renchéri, soutenant qu’une participation de l’APBEF-BF à une campagne de communication d’envergure devra faciliter l’adhésion de la clientèle à ce nouveau service digital.

Mme le ministre en charge de l’Économie a, pour sa part, souhaité bon vent à l’initiative. « Pour ceux qui étaient très sceptiques pour dire qu’il faut arrêter les reformes, j’espère qu’ils vont s’associer à nous pour savoir que lorsqu’on n’avance pas, on recule. Le monde avance. Nous devons avancer au rythme du monde », a-t-elle adressé aux « antagonistes » des réformes administratives.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Messages

  • LES GENS COMPRENDRONS TÔT OU TARD ET A LEUR DEPEND ! COMMENT SE FAIT-IL QU’ON PREND L’ARGENT DU CONCTRIBUABLE BURKINABÉ ( LES IMPÔTS ET LES TAXES QU’ON PAIE) POUR ALLER PLACÉ DANS DES COMPTES DES BANQUES PRIVÉES LAISSANT NOTRE TRÉSOR PLUBLIC SOUS PRÉTEXTE QUE C’EST POUR FACILER LE PAIEMENT DES IMPOTS ET DES TAXES. DONC LES ENTREPRISES ET LES SOCIÉTÉS VERSERONT LEUR IMPÔTS ET TAXES DANS LES COMPTES OUVERTS DANS CES BANQUES PRIVÉES. HORS ON SAIT QUE LES BANQUES UTILISENT L’ARGENT QU’ON DEPOSE CHEZ EUX POUR FAIRE DES PRETS ET DONNER DES CREDITS. CES PRETS ET CREDITS SONT ASSORTIS D’INTERETS. ALORS ALLEZ-Y COMPRENDRE A QUI PROFITERA CES FORMES DE PLACEMENTS QUI PRODUIRONS DES INTÉRÊTS. C’EST DONC UN BUDGET BANCARISE ! LES GENS COMPRENDRONS TÔT OU TARD ! QUE CEUX QUI COMPRENNE COMPRENNE ! QUE CEUX QUI REFUSE DE COMPRENDRE NE COMPRENNE PAS ! ON VERRA DU TOUT AVEC CE RÉGIME ! CONTINUÉ DE SOUTENIR LE GOUVERNEMENT !

  • Dans tout ça ou est le lien du e-payment ?

  • Courage Mme la Ministre
    Tout comme votre illustre prédécesseur Marc Garango si je ne m’abuse, votre nom restera dans la postérité. Je ne vous connais pas, mais qui aime ce pays doit vous féliciter et vous encourager. Plus nous paierons nos impos, plus y’aura d’appui aux paysans, plus y’aura à manger, plus y’aura un peu d’argent pour l’industrie et les productions manufacturiaires et plus nous aurons de travailleurs qui consommerons plus chez des commerçant qui paieront encore plus d’impôts et ++++. Mais attention, pour que la chaine ne rompe pas, faut pas que quelqu’un prenne ça manger tout seul où avec sa famille où déposer dans une banque occidentale ou asiatique maintenant.
    Donc Ouvrez l’oeil et le bon !!!
    Mais pas trop de Garangose hein ... que dis-je, pas trop d’Hadizatose !!!!!!!!!!!!!!! (même si mes chers Fo Cus (je veux dire FC) souffrent déjà de cette maladie

  • C’est mieux de déposer l’argent en banque, pour que les banques le prêtent en effet aux autres fonctionnaires, aux entreprises, que les banques donnent des prêts même à l’Etat à hauteur de 100 milliards de FCFA pour bitumer des voies à l’Est du Burkina Faso. Oui, il faut cette synergie avec les banques. Le Trésor va recueillir l’argent payé directement à vos guichets.

    Je préfère mille fois cette solution, plutôt que de donner cet argent à 8.000 fonctionnaires pour se payer des voitures, des parcelles et entretenir des mairesses.

    C’est la marche normale des choses : pourquoi dites vous que les gens comprendront plus tard ? Comme vous vous êtes les surdoués, nous nous sommes les imbéciles c’est ça ?

    Pendant qu’on y est, pourquoi ne demandez-vous pas à l’Etat de payer ses fonctionnaires directement au Trésor, au lieu de virer les salaires en banques ? Et pourquoi le Trésor n’ouvre pas des boutiques pour vendre le riz et l’huile ? Comme ça, l’argent va circuler directement au Trésor ?

    Quand on suit votre raisonnement, on comprend aisément le retard pris par nos pays dans son développement... Vous pensez à quoi, juste à vos passions et à vos envies ? Avez-vous pensez à ces millions de Burkinabè pour qui les banques vont réinvestir les impôts payés ? Et cela même vous sera profitable, puisque le développement du Burkina profite à 100% des Burkinabè. Or votre lutte profite juste et UNIQUEMENT à 8.000 personnes sur 20 millions de FCFA.

    Vous êtes content quand les Blancs envoient l’argent au Burkina pour construire un hôpital non ? Et bien, ce sont les impôts payés par les gens là-bas, qui n’est pas distribués impunément aux fonctionnaires de leur Trésor. Ils ont pensé aux pauvres du monde et du Burkina Faso. Vous aussi alors, pensez aux pauvres de Djibo, de Fada, des Non-lotis...

  • « Les établissements financiers sont, par leurs investissements et innovations, les chefs de file naturels de la filière numérique financière. Le digital accélère les usagers et transforme la relation sans en changer les fondements qui caractérisent depuis toujours notre modèle : la proximité, la confiance et la sécurité ».
    Vraiment Mon pays le Burkina Faso a grandement régressé. Mme le MINEFID, vous ne savez pas que la fonction publique répond d’abord à un besoin social ? Vous savez le nombre d’emplois que vous allez supprimer à travers cette opération ? Vous savez combien d’étudiant nos Universités produisent chaque année ? et vous voulez faire ca ? Si vous voulez aider le Président à lutter contre le chômage, alors cette opération n’est pas la solution. A qui profite cette opération ? les banques et si on connait combien sont recrutés dans les banque on ne ferait jamais cette opération dans le Burkina post insurrection ou les jeunes sans emplois ont risqué leur vie pour que les condition s’améliore. Merde

  • Voici une des raisons de la crise : les syndicats du MINEFID refusent tout ce qui va les empêcher de faire main basse sur l’argent du Burkina Faso. Ici par exemple, j’imagine que toute somme payée à la banque, n’est pas sujet au Fonds commun.

    Pauvres en valeurs, qui ne voyez que le bout de votre ventre...

    C’est comme si un médecin refuse qu’on invente des vaccins, juste parce que si les gens sont vaccinés, ils ne tomberont plus trop malades et ne viendront pas en consultation... Or lui, il ne jure que par les frais de consultation... Ou bien comme si un médecin refuse qu’on lutte contre les moustiques, puisque quand les gens ont le paludisme, c’est du pain béni pour lui.... Quelle honte !!!

    Je suis tellement fier que mon père n’ait pas utilisé une telle source de revenue injuste et crapuleuse pour m’éduquer...

  • Merci Maman Rosine ! Du courage ! Le peuple te soutient. Finis la galère et le désordre au niveau du trésor pour payer les impôts. De toute façon ce sont les agents des impôts qui sont à l’origine de ces désordres. Merci pour la correction ! Vive Maman Rosine ! Vive le président Rock ! La réforme continue !

  • Madame le MINEFID, à qui profite cette opération ? Ce n’est en tout cas pas aux chômeurs. Ici au Burkina, si vous ne savez pas, la fonction publique répond à un besoin social d’abord. Vous savez réellement combien d’emploi vont disparaitre dans la fonction publique avec cette opération ? Ca c’est un recul en matière de recrutement dans la fonction publique. Ou est le social démocratique que notre président prône dans sa politique ? Vous savez le risque que les sans emplois ont pris les 30 et 31 octobre pour qu’on les traite ainsi. Je comprends maintenant pourquoi le recrutement à l’ENAREF a baissé autant. Si vous privatisez les attributions du MINEFID, l’un des ministères ou le traitement salarial répond un peu au cout de la vie, je ne sais plus ce que vous voulez de nous. Combien ces banques recrutent annuellement et comment d’ailleurs ?

  • Super, c’est bon pour la sécurisation de nos ressources en effet.

    Imaginez un peu : on met l’argent au Trésor. Un beau jour, quelqu’un qui touche déjà le fonds commun, détourne l’argent... On le met en prison, ou bien il fuit.. ; Qui a perdu ? Le Burkina Faso. Puisque le gars (c’est presque toujours des hommes... comme les syndicalistes du CS MINEFID par hasard d’ailleurs sont tous des hommes...)... Il pique 200 millions de FCFA, il prend 2 ans de prison, il se la coule douce en prison, à la section "Prisonniers d’affaires". Il sort au bout de 18 mois, pour bonne conduite et va construire son immeuble à Ouaga 2000, achète 50 parcelles, se sort une Lexus... Calmement. Voilà ce que défendent ceux qui sont contre les réformes de la GRANDE DAME, SON EXCELLENCE, L’EXCELLENTE Mme Hadizatou Rosine SORI COULIBALY (RESPECT, tes parents peuvent être fiers de t’avoir donné au BURKINA FASO !!!).

    Par contre, l’argent payé à la banque ne disparaîtra JAMAIS. Car la banque sécurise mieux son argent, ensuite même si un agent de la banque fait des malversations, l’argent des clients est toujours disponibles. Et enfin, c’est son métier de garder l’argent, sur lequel il y a même des taxes sur les bénéfices !! Donc tous bonus

    Donc, allons vite faire garder notre argent chez les banquiers. Là au moins, il n’y a pas de fonctionnaires-voleurs ou verreux, les gars ne prétextent pas le manque de connexion pour gruger les commerçants...

    J’aimerais tellement avoir des enfants qui un jour, seront comme cette femme !!!

    Dieu la bénisse !!

  • Mr Panga ! Répond aussi à cette question : quand notre argent se trouve au trésor, les intérêts étaient au profit de qui ?

  • Ce n’est pas un régime. C’est un parti politique qui a été élu pour 5 ans. Si vous ne soutenez pas ce que vous appelez "régime", attendez en novembre 2020 et votez pour un autre "régime". Si vous et vos camarades rassemblent plus de 50% des voix à ces élections, vous aurez aussi votre "régime" pour 5 ans renouvelables 1 fois. Vous donnerez des Fonds communs de 1.000% si vous voulez aux CS-MINEFID.

    En attendant, c’est ce "régime" là qui gouverne. Et vous, vous êtes son opposant.

    C’est tellement simple.

  • MINEFID, courage et continuez seulement ! Les déclarations et payments en ligne des impôts se font partout, ce n’est pas le Burkina qui va se mettre à l’écart du progrès. J’ai vécu dans plusieurs pays, et je payais déjà mes impôts en ligne dans certains pays il y a près de 20 ans. Je n’ai jamais su où se trouve un centre des impôts. Ceux qui sont contre cette réforme ont surement des agendas cachés, car ils auront moins de possibilité de se faire corrompre ou de prendre les ressources du pays en otage.

  • Mon cher Panga,
    Le Burkiana Faso ne peux pas se mettre en marge des méthodes universelles adoptées pour l’évolution des états à l’ère du numérique. Parler encore de budget bancarisé et de poser la question, à qui profitera ces intérêts ? la encore vous êtes hors sujet. Pensez-vous que les manipulations bancaires sont un sécret pour les fils du Burkina d’aujourd’hui ? Là où se trouvent vos inquiétudes, un simple étudiant vous dira que vous réfléchissez dans l’antiquité, ou alors vous vous inquiétés pour des intérêts qui ne disent pas leur nom dans vos écrits.

  • DAME ROSINE VENUE DU PNUD A REMIS EN CAUSE UN PRINCIPE FONDAMENTAL DE LA COMPTABILITÉ PUBLIC : LE PRINCIPE DE L’UNICITE DE CAISSE QUI VEUT QUE TOUT LES FONDS PUBLIC SONT DÉPOSÉS DANS UN COMPTE PUBLIC À SAVOIR LE TRÉSOR PUBLIC ET POUR PRENDRE EN CHARGE L’ENSEMBLE DES DÉPENSES DU PAYS. ET VOILÀ QU’ELLE FAIT CRÉE DES COMPTES DANS DES BANQUES PRIVÉES POUR DÉPOSER L’ARGENT DU PEUPLE ! ALLEZ-Y COMPRENDRE QUE CES DÉPÔTS PRODUIRONS DES INTÉRÊTS AU PROFIT DE CERTAINS PERSONNES BIEN AVISÉES. ILS POURRONT UTILISÉ CES FONDS DÉPOSÉS DANS LES BANQUES POUR INVESTIR À L’ETRANGER ET MÊME PAYER DES ACTIONS ET TITRES. LE DG DU TRESOR EST DONC INTERPELLÉ SUR LA QUESTION DU PRINCIPE DE L’UNICITE DE CAISSE ! OUBIEN LA REGLEMENTATION SUR LA COMPTABILITÉ PUBLIQUE A CHANGÉ AU BURKINA !

  • Mon cher Panga. Je souhaite un bon courage dans ta lutte, mais dévoile le vrai problème que tu veux résoudre. Ce qui est sûr, avec cette facilitée de payement et le civisme fiscal des acteurs économiques, ton FC va dégringoler.

  • Cher Panga,
    Unicite de caisse est-il synonyme d’Unicite de compte ?

  • @Belco,désolé de te contredire mais la fonction publique ne devait pas être un garage pour des désœuvrés.N’importe quel gouvernement sur la planète qui pense que pour réduire le chômage,il suffit de recruter en masse,se trompe.D’ailleurs on voit dans notre administration des fonctionnaires qui chôment,ce qui est un comble puisqu’ils passent leur temps à se retourner les pouces,à jouer aux cartes,à insulter même les usagers tellement ils sont frustrés.Est-ce pour autant que le chômage baisse au Faso ?La réponse est 1000 fois NON et c’est dire que nos gouvernants ont échoué en croyant qu’il suffisait de recruter en masse des "inutiles" dans la fonction publique pour faire baisser artificiellement le chiffre du chômage.Alors il est donc temps de faire autrement en rendant notre administration moderne,dynamique et surtout efficace

  • Merci Mme SorI, continuez de travailler avec conviction. Vous avez osé faire ce que beaucoup d.hommes allaient refuser de faire par peur. Pleins succes a votre mission. Nous attendons les prochaines reformes avec joie et fierté.

  • Mon cher @Panga,

    Ta comprehension de l’unicite de la caisse de l’Etat est trop primitive. Quitte dans ca !!!Unicite de la caisse ne veut pas dire que tout l’argent de l’Etat doit etre depose, en billets de banque et pieces de monnaies, dans un seul coffre fort d’ou l’on puise pour les differentes depenses publiques. Est-ce que le TPG suis la situation du tresor public en allant chaque matin compter ce qui s’y trouve en billets de banque et en pieces de monnaies ? Dis-nous si chaque fin de mois, le Tresor public sort l’argent de son coffre pour aller deposer dans les banques en vue de payer les salaires des fonctionnaires ? Est-ce que tu penses que la banque a un coffre pour chaque client pour les depots et les retraits de ses avoirs ? Avec la numerisation, la "caisse unique de l’Etat" est virtuelle et il ne sera plus necessaire de trimbaler des milliards en billets de banque, de les stockers dans des cantines comme on en a vu il n’y a pas longtemps. En tous les cas, avec le nouveau systeme, vous ne pourrez plus palper l’argent du contribuable et puiser dans la "caisse unique" comme vous le faisiez sans laisser des traces indelibiles, car cette caisse unique sera virtuelle et surtout tres securisee.

  • certaines questions méritent des réponses précises : ces reformes profitent aux entreprises, aux travailleurs, aux contribuables et à tout le peuple. quelques fois nous souffrons pour payer régulièrement les impôts donc cette plateforme est la bienvenue.
    Rassurer vous que cela ne peut pas accroitre le chômage ; les pays développés sont plus informatisés que nous mais le plein emploi est à un niveau très satisfaisant. Donc vous pouvez chercher les causes du chômage ailleurs.
    certaines personnes doivent approfondir leur niveau de connaissance sur le principe de l’unicité de la caisse de l’Etat. Cet instrument n’a rien de contraire au principe. Le trésor est la banque de l’état et dispose de ce fait des comptes dans les autres banques. Tous comme les banques en ont au trésor. Le canal de la collecte est bien décentralisé, déconcentré et diversifié mais la caisse reste unique.
    Courage Mme le ministre, vous êtes une visionnaire
    beaucoup de succès dans vos projets,
    le peuple en bénéficiera énormément y compris les antagonistes. Aucun changement n’est facile mais fini par être apprécié

  • @Belco,
    Je vois que vous voulez faire feu de tout bois pour sauver votresysteme mafieux de predation des ressources publiques. Dites vous que les jeunes en quetes d’emplois ne sont pas 8.000 mais pres de 100 fois plus. Meme si l’on decidait de mettre tous les agents du MINEFID a la retraite d’office pour les remplacer par de nouveaux effectifs deux fois plus importants, l’on n’aurait pas resolu le probleme du chomage au Burkina Faso. D’ailleurs, le prive que vous meprisez tant emploie beaucoup plus que la fonction publique. En plus de cela, les jeunes s’orientent de plus en plus vers l’auto emploi. Dans les pays avances, ce sont les moins doues, les moins ambicieux et les faineants comme vous qui se retrouvent a la fonction publique. Donc cessez d’embrouillez les gens avec vos histoires de fausses alertes. En attendant, vos FC permettraient d’employer plus de 8000 jeunes diplomes parmi les plus de 100000 chomeurs dont le sort ne semble pas vous preoccuper.

  • Les masques vont commencé à tomber ! Allons seulement !

  • La vérité va surgir un jour et les masques vont commencé à tombé ! Continué de jubiler ! Un jour le net sera là ! Les radios et médias seront là ! Mais vous n’aurez pas cette liberté de verser vos messages de soutien partisan à votre MPP ! Un gouvernement moutou mouta ! Allons seulement !

  • Un ban spéciale pour tous les internautes qui éclairent l’opinion public face aux arguments fallacieux de ces "fonctionnaires gâtés" qui tentent de faire croire que, ce que notre brave dame, madame la ministre, fait est dangereux.
    A Mr Panga de se réserver car ses propos le rendent plus indigne de sa profession. Certainement tu n’avez jamais suivi un seul jour le cours de GUEDA Jacques.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Financements extérieurs : TruBudget, le logiciel qui assure la transparence
Contrôle fiscal : 50 agents en ordre de bataille contre les actes illégaux
Commerce international : Le Burkina veut mettre en œuvre l’accord de facilitation des échanges de l’OMC
Aide publique au développement : Le Burkina a bénéficié de 663,11 milliards de F CFA en 2017
4e édition du Salon des banques et PME de l’UEMOA : Bobo-Dioulasso à l’honneur
Mécanisme de financement mondial : Un milliard de dollars US pour améliorer la santé et la nutrition des femmes, des enfants et des adolescents
Développement du Secteur des postes : Les acteurs du domaine valident la stratégie nationale
4e édition du Salon des banques et PME de l’UEMOA : Rendez-vous du 8 au 11 novembre à Bobo-Dioulasso
15e édition du SIAO : La Direction générale des impôts se rapproche des contribuables
Economies locales : Le PADEL tisse sa toile dans six autres régions du Burkina
Région de l’Est : Les autorités administratives et les acteurs économiques se concertent
La SONABHY certifiée ISO 9001/2015
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés