Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Musique : Solo Dja Kabaco et Dicko Fils sortent un album commun

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par Dimitri OUEDRAOGO • lundi 18 juin 2018 à 07h30min
Musique : Solo Dja Kabaco et Dicko Fils sortent un album commun

Les artistes Solo Dja Kabaco et Dicko fils ont mis sur le marché du disque un nouvel album. C’est un opus commun qui comprend sept titres. Chacun a chanté trois titres en solo. L’autre titre, « Sinangouya », qui donne son nom à l’album, est chanté par les deux artistes. L’album parle de la parenté à plaisanterie au Burkina Faso, surtout entre Bobos (ethnie de Solo Dja Kabaco) et Peulhs (ethnie de Dicko Fils). La sortie officielle de l’œuvre a eu lieu ce samedi 16 juin 2018, au cours d’un concert-dédicace organisé à cet effet.

« Sinangouya » ou parenté à plaisanterie, c’est le chef-d’œuvre de deux artistes burkinabè. Il s’agit de Solo Dja Kabaco et Dicko Fils. Ce samedi 16 juin 2018, la structure Seydoni Production a organisé un concert-dédicace au CENESA pour présenter la nouvelle création des deux artistes aux mélomanes burkinabè. Pour l’occasion, chacun des deux artistes a revisité en live ses tubes à succès. Et c’est Dicko Fils qui a devancé son « esclave » sur scène. Il a égaillé le public avec ses belles chansons. Il était en passe de les « coloniser » mais Solo Dja Kabaco est venu à la charge.

En interprétant ses titres phares, l’homme qui dit que « tout ce que femme veut, c’est ça Solo veut », a tenu le public en haleine. Après la prestation solo, les deux stars de la soirée ont chanté ensemble le titre « Sinangouya », au bonheur du public.

Dans cette chanson, Bobos et Peulhs se décochent des flèches dans la joie et l’humour. Sola Dja pense par exemple que les Peulhs sont des voleurs. Sa thèse est appuyée par sa communauté présente dans la salle. Dicko Fils riposte, avec le soutien de sa communauté. Lui, pense que les Bobos sont des soûlards, de fervents consommateurs de la bière traditionnelle (dolo).

Pour Richard Traoré, président-directeur général de Seydoni Production, c’est la première fois que deux artistes sortent un album commun. Pour lui, la parenté à plaisanterie permet de transcender des désaccords. Et pour Solo Dja Kabaco, l’idée est de créer l’amour au sein des peuples. D’autres artistes ont accompagné les deux amis. Il s’agit de l’humoriste Djo Le Rapide et de Amsa Barry et Dembélé. Le public a répondu présent et est parfois monté sur scène pour accompagner les deux stars.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Musique : Kheops présente son 2e album aux mélomanes de Gaoua
Industries culturelles : Des journées portes ouvertes pour renforcer la visibilité du secteur
Cinéma numérique : La 4e édition du « Festival écran à ciel ouvert » aura lieu du 5 au 9 décembre 2018
Institut des peuples noirs : Le ministre de la Culture milite pour sa réhabilitation
Récréâtrales 2018 : Quand la pièce « Formidable » de Wilfrid Ouédraogo fait parler d’elle !
Cinquantenaire du FESPACO : « On sera obligé de casser certains codes pour la bonne cause » (Yacouba Traoré, président du comité d’organisation)
SIAO 2018 : Le pavillon de la créativité porte désormais le nom Thomas Sankara
Festival feu de bois de Niou : A la découverte du mystère « des choses et des êtres »
Société : Moussa Sinon décortique le monde de l’invisible chez les Mossi
Récréatrales 2018 : Quand le chef de l’Etat "tresse son courage" à Gounghin
15e édition du SIAO : « Entreprendre au féminin » valorise les produits locaux
SIAO 2018 : Les réfugiés maliens font de bonnes affaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés