Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On peut grandir, et même vieillir, mais pour sa maman on est toujours un petit enfant.Jean Gastaldi» 

Nuit du destin à Gaoua : les fidèles musulmans ont prié pour la cohésion sociale

Accueil > Actualités > Société • • mardi 12 juin 2018 à 17h00min
Nuit du destin à Gaoua : les fidèles musulmans ont prié pour la cohésion sociale

À l’instar des autres musulmans du Burkina, ceux de Gaoua se sont retrouvés à la grande mosquée de la ville, pour prier et écouter les paroles du saint Coran. Pardon, tolérance, repentance ont été les valeurs véhiculées dans les différents prêches.

La nuit du destin est particulière aux yeux des musulmans pour plusieurs raisons : elle correspond à celle où Allah, le Tout-puissant, a fait descendre le saint Coran comme guide pour les musulmans. De plus, la pratique cultuelle faite dans cette nuit est meilleure que celles faites pendant 1 000 autres mois. Au regard de la valeur hautement spirituelle de cette nuit, les fidèles ne se sont pas fait prier pour se rendre à la grande mosquée de Gaoua.

Une séance de prêche a été animée par le représentant de l’imam Bamori Bamba, prêcheur à l’association Am Sardine. L’imam a axé son message sur le pardon, le respect du prochain et la solidarité entre Burkinabè, pour vaincre les extrémistes qui posent des actes ignobles, malheureusement sous le couvert de la religion musulmane.
La nuit du destin de cette année a été entachée par le décès, dans l’après-midi du lundi 11 juin 2018, du père de l’imam de la communauté musulmane de Gaoua. Cette situation a un peu faibli la mobilisation cette année.

Boubacar Tarnagda

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Militaires radiés en 2011 : « Nous demandons seulement de nous situer sur notre sort »
Célébration du 11-Décembre 2019 à Tenkodogo : La diaspora du Centre-Est se mobilise
Internet mobile : Orange Burkina embarque ses consommateurs dans l’ère du 4G
Conseil national de la jeunesse : Un sit-in en vue pour dénoncer les agissements du ministre Smaïla Ouédraogo
Forestier tué à Tapoa Djerma : Salifou Sakandé repose désormais au cimetière de Gounghin
Explosion à Silmiyiri (Ouagadoudou) : Un mort, des dégâts importants
Burkina Faso : Une importante explosion à Silmiyiri dans l’arrondissement 9 de Ouagadougou
Cohésion nationale : le président du Faso reçoit une délégation de leaders coutumiers et associatifs peulhs
Forestier tué à Tapoa Djerma : L’inhumation est prévue pour ce mardi 15 janvier
Santé : Mieux connaître le contraceptif injectable
Gestion des menstrues : Des serviettes hygiéniques made in Burkina
Apurement du passif foncier dans la commune de Bobo-Dioulasso : Les membres de la commission ad hoc ont prêté serment
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés